Au bord du lac Léman, la féra n'en est pas vraiment

Proposé par
le
dans

La féra du Léman, poisson souvent servi comme spécialité dans les restaurants présents autour du lac Léman, est une espèce pourtant éteinte depuis le début du XXe siècle à cause de la surpêche. Une espèce similaire comme le corégone blanc a été introduite dans le lac vers 1920 et est improprement surnommée féra.


Commentaires préférés (3)

C'est pas interdit par la loi ça ? Au même titre par exemple des restaurants italiens qui proposent du parmesan mais qui donnent en cachette du grana ?

Posté le

android

(48)

Répondre

Si on peut même plus faire confiance aux Suisses maintenant.... Mais où va le monde.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Il me semble que le nom latin doit figurer sur les cartes de restaurants ou les étals de poissonnerie (en théorie...)
www.economie.gouv.fr/dgccrf/Poissons
www.lexpress.fr/actualite/societe/des-poissonniers-verbalises-pour-ne-pas-avoir-affiche-les-noms-latins_2019402.html
La loi française n'impose le nom latin que lorsqu'il y a risque de confusion. En ce qui concerne les féras, d'après les sources et quelle que soit la loi applicable, puisque ça concerne les deux côtés du lac, c'est bien le nom usuel tout autour du lac, aussi bien côté Suisse que côté Français pour les corégones blancs, sûrement à cause des pêcheurs qui ont préféré garder leurs habitudes plutôt que faire une remise à niveau de taxonomie en cours du soir. Et les consommateurs ne risquent pas de se plaindre qu'il y a confusion ou tromperie car ceux qui savent faire la différence entre ces espèces voisines, doivent surement savoir aussi lesquelles sont éteintes et ne peuvent donc pas se retrouver dans leur assiette ! Sinon pour les autres poissons (comme le saumon qui comprend de nombreuses espèces commercialisées), c'est une intention louable du législateur pour éviter les fraudes, mais qui, en pratique, rajoute juste une complexité administrative pour les commerçants, pas forcément très utile pour les consommateurs (sauf bien sûr pour quelques spécialistes qui comprennent les noms latins quand ils vont faire leurs courses !).


Tous les commentaires (15)

C'est pas interdit par la loi ça ? Au même titre par exemple des restaurants italiens qui proposent du parmesan mais qui donnent en cachette du grana ?

Posté le

android

(48)

Répondre

Si on peut même plus faire confiance aux Suisses maintenant.... Mais où va le monde.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : C'est pas interdit par la loi ça ? Au même titre par exemple des restaurants italiens qui proposent du parmesan mais qui donnent en cachette du grana ? Les poissons ont souvent, sur la carte du restaurant et chez le poissonniers, un nom différent, comme par exemple le cabillaud ou la lotte, qui ne correspondent pas au nom de l'espèce, mais la loi s'est adaptée pour que ce ne soit pas considéré comme des tromperies. Alors comme, pour celui-là aussi, ça fait plus d'un siècle, cet usage a dû, lui aussi, entrer dans la loi.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Les poissons ont souvent, sur la carte du restaurant et chez le poissonniers, un nom différent, comme par exemple le cabillaud ou la lotte, qui ne correspondent pas au nom de l'espèce, mais la loi s'est adaptée pour que ce ne soit pas considéré comme des tromperies. Alors comme, pour celui-là aussi, ça fait plus d'un siècle, cet usage a dû, lui aussi, entrer dans la loi. Afficher tout Il me semble que le nom latin doit figurer sur les cartes de restaurants ou les étals de poissonnerie (en théorie...)
www.economie.gouv.fr/dgccrf/Poissons
www.lexpress.fr/actualite/societe/des-poissonniers-verbalises-pour-ne-pas-avoir-affiche-les-noms-latins_2019402.html

a écrit : Il me semble que le nom latin doit figurer sur les cartes de restaurants ou les étals de poissonnerie (en théorie...)
www.economie.gouv.fr/dgccrf/Poissons
www.lexpress.fr/actualite/societe/des-poissonniers-verbalises-pour-ne-pas-avoir-affiche-les-noms-latins_2019402.html
La loi française n'impose le nom latin que lorsqu'il y a risque de confusion. En ce qui concerne les féras, d'après les sources et quelle que soit la loi applicable, puisque ça concerne les deux côtés du lac, c'est bien le nom usuel tout autour du lac, aussi bien côté Suisse que côté Français pour les corégones blancs, sûrement à cause des pêcheurs qui ont préféré garder leurs habitudes plutôt que faire une remise à niveau de taxonomie en cours du soir. Et les consommateurs ne risquent pas de se plaindre qu'il y a confusion ou tromperie car ceux qui savent faire la différence entre ces espèces voisines, doivent surement savoir aussi lesquelles sont éteintes et ne peuvent donc pas se retrouver dans leur assiette ! Sinon pour les autres poissons (comme le saumon qui comprend de nombreuses espèces commercialisées), c'est une intention louable du législateur pour éviter les fraudes, mais qui, en pratique, rajoute juste une complexité administrative pour les commerçants, pas forcément très utile pour les consommateurs (sauf bien sûr pour quelques spécialistes qui comprennent les noms latins quand ils vont faire leurs courses !).

a écrit : La loi française n'impose le nom latin que lorsqu'il y a risque de confusion. En ce qui concerne les féras, d'après les sources et quelle que soit la loi applicable, puisque ça concerne les deux côtés du lac, c'est bien le nom usuel tout autour du lac, aussi bien côté Suisse que côté Français pour les corégones blancs, sûrement à cause des pêcheurs qui ont préféré garder leurs habitudes plutôt que faire une remise à niveau de taxonomie en cours du soir. Et les consommateurs ne risquent pas de se plaindre qu'il y a confusion ou tromperie car ceux qui savent faire la différence entre ces espèces voisines, doivent surement savoir aussi lesquelles sont éteintes et ne peuvent donc pas se retrouver dans leur assiette ! Sinon pour les autres poissons (comme le saumon qui comprend de nombreuses espèces commercialisées), c'est une intention louable du législateur pour éviter les fraudes, mais qui, en pratique, rajoute juste une complexité administrative pour les commerçants, pas forcément très utile pour les consommateurs (sauf bien sûr pour quelques spécialistes qui comprennent les noms latins quand ils vont faire leurs courses !). Afficher tout Sur la féra et le corégone blanc, je ne pense pas que le goût et le prix varient beaucoup.
Pour le reste, il existe pas mal d'arnaques sur la qualité et le prix des poissons de certaines espèces vendues à la place d'autres (www.rtbf.be/info/dossier/bon-a-savoir/detail_tromperie-sur-le-poisson-que-mange-t-on-vraiment?id=9166919)

C'est un peu comme vendre de la viande de cheval à la place du boeuf

a écrit : Sur la féra et le corégone blanc, je ne pense pas que le goût et le prix varient beaucoup.
Pour le reste, il existe pas mal d'arnaques sur la qualité et le prix des poissons de certaines espèces vendues à la place d'autres (www.rtbf.be/info/dossier/bon-a-savoir/detail_tromperie-sur-le-poisson-q
ue-mange-t-on-vraiment?id=9166919)

C'est un peu comme vendre de la viande de cheval à la place du boeuf
Afficher tout
Là on ne parle plus de désigner un poisson par un nom usuel qui confond des espèces proches sans tricher sur la provenance... il s'agit carrément de tromperie si on fait passer du panga (bon marché (et qui vient de l'autre bout du monde)) pour de la sole locale ! En effet ça serait comme mettre de la viande de cheval malade provenant d'europe de l'Est dans des lasagnes surgelées étiquetées "boeuf", mais qui oserait faire ça !?

C'est tout le problème des noms vernaculaires qui peuvent indiquer plusieurs espèces différentes...

En outre la terminologie "lac Léman" est un pléonasme puisque le nom "Léman" veut déjà dire lac...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Là on ne parle plus de désigner un poisson par un nom usuel qui confond des espèces proches sans tricher sur la provenance... il s'agit carrément de tromperie si on fait passer du panga (bon marché (et qui vient de l'autre bout du monde)) pour de la sole locale ! En effet ça serait comme mettre de la viande de cheval malade provenant d'europe de l'Est dans des lasagnes surgelées étiquetées "boeuf", mais qui oserait faire ça !? Afficher tout On ne sait pas trop, les entreprises s’amusent à changer de nom puis à refaire comme elle faisait avant sans avoir trop de problème avec l’opinion publique.

a écrit : C'est tout le problème des noms vernaculaires qui peuvent indiquer plusieurs espèces différentes...

En outre la terminologie "lac Léman" est un pléonasme puisque le nom "Léman" veut déjà dire lac...
Vas dire cela à Jules César qui parlait déjà de « lacus lemanus » quelques années après J.C. D’ailleurs Leman signifie « grande eau » et pas spécifiquement « lac ».

L’expression « Le lac Leman » est un pleonasme dont l’usage est largement admis car il utilise deux langues différentes. Une qui définit l’objet et une autre qui en définit le nom propre (peu importe ce que veut dire le nom propre). C’est pareil avec « le désert du Sahara » car Sahara veut déjà dire désert en arabe.

a écrit : On ne sait pas trop, les entreprises s’amusent à changer de nom puis à refaire comme elle faisait avant sans avoir trop de problème avec l’opinion publique. Findus n'a même pas changé de nom ! Et pourtant quand je vois leur logo je repense encore à une fausse publicité satirique mettant en scène une horde de chevaux et le logo Findus avec le slogan "Run before they Find us"...

a écrit : Findus n'a même pas changé de nom ! Et pourtant quand je vois leur logo je repense encore à une fausse publicité satirique mettant en scène une horde de chevaux et le logo Findus avec le slogan "Run before they Find us"... Certes mais Findus est victime de son fournisseur pour le coup et c’est l’entreprise Spanghero la coupable. En juillet 2013, l'entreprise est reprise par Laurent Spanghero et est renommée par la suite « La Lauragaise » et continue encore aujourd'hui de fournir en viande pas mal de nos industriels.

a écrit : Si on peut même plus faire confiance aux Suisses maintenant.... Mais où va le monde. Pourquoi les Suisses ?
Le Léman est autant français que suisse.
Et puis il est financièrement plus intéressant de manger côté français.

Posté le

android

(0)

Répondre

Bah ici sur la rive suisse on le sait que la féra n'est plus de la féra, c'est comme les filets de perche "du lac", on sait bien que la plupart du temps c'est bien d'un lac, mais en Estonie..

Hi...I was a really❤❤ bad..girl. ❤❤ Pu︆︆nish me with your di︆︆ck❤❤ in my mo︆︆uth!! >> xx︆︆︆︆︆︆xbp︆︆an.︆︆info/profile3367