La pisaure admirable est une bonne mère mais une mauvaise compagne

Proposé par
le
dans

La pisaure admirable est une araignée qui doit son nom au soin qu'elle apporte à sa progéniture. Contrairement à ses homologues, elle va les transporter dans un cocon en soie, puis va les poser dans une toile qui servira de nurserie pendant qu'elle les protégera. Elle est moins prévenant avenante avec le mâle, qu'elle dévore généralement après l'accouplement.

Le mâle a développé un stratagème : il lui offre une mouche emballée en guise de cadeau, et pendant que celle-ci mange la mouche, le mâle s'accouple. Parfois la femelle accepte le cadeau et s'enfuit, laissant le mâle légèrement désabusé.


Commentaires préférés (3)

Pour ceux qui éprouveraient de l’empathie pour le mâle, il faut savoir que la femelle ne dévore pas systématiquement le mâle, mais cela arrive quelquefois.
De toute façon, chez la plupart des espèces d’araignées, les mâles atteignent la fin de leur vie à la fin de la période de reproduction donc soit ils meurent soit ils se font dévorer par la femelle. Cela lui confère un avantage évolutif certain en étant mieux nourrie pour pondre ces œufs.
Il existe aussi des espèces ou c’est le mâle qui mange la femelle.

a écrit : Ben non justement. Si la sélection naturelle a sélectionné ce système c'est qu'il est suffisamment performant. Tu crois pouvoir battre des millions d'années d'évolution en te documentant et en réfléchissant pendant 5 minutes ? (Ou peut-être tu n'y as consacré que quelques secondes ?). Les araignées étaient sur Terre bien avant l'homme alors elles n'ont pas besoin de conseils pour savoir comment perpétuer l'espèce. Afficher tout A aucun moment le commentaire d'oceantrotter n'appelait une réponse aussi hautaine. La courte phrase de TybsXckZ questionne forcement. C'est un peu comme dire que les lions dévorent les lionceaux en omettant de dire qu'il s'agit de lionceaux d'autres lions. Dans la plupart des cas d'animaux dévorant les femelles il ne s'agit pas de "leur" femelle tout simplement.


Tous les commentaires (31)

Pour ceux qui éprouveraient de l’empathie pour le mâle, il faut savoir que la femelle ne dévore pas systématiquement le mâle, mais cela arrive quelquefois.
De toute façon, chez la plupart des espèces d’araignées, les mâles atteignent la fin de leur vie à la fin de la période de reproduction donc soit ils meurent soit ils se font dévorer par la femelle. Cela lui confère un avantage évolutif certain en étant mieux nourrie pour pondre ces œufs.
Il existe aussi des espèces ou c’est le mâle qui mange la femelle.

Anecdote entendue hier sur RTL vers 21h, sacré coïncidence !

a écrit : Pour ceux qui éprouveraient de l’empathie pour le mâle, il faut savoir que la femelle ne dévore pas systématiquement le mâle, mais cela arrive quelquefois.
De toute façon, chez la plupart des espèces d’araignées, les mâles atteignent la fin de leur vie à la fin de la période de reproduction donc soit ils meurent
soit ils se font dévorer par la femelle. Cela lui confère un avantage évolutif certain en étant mieux nourrie pour pondre ces œufs.
Il existe aussi des espèces ou c’est le mâle qui mange la femelle.
Afficher tout
Lorsque le mâle dévore la femelle, c'est un peu moyen pour la continuité de l'espèce !

Y'en a partout de ces araignées chez moi, j'aime pas trop ces bestioles mais elles sont marrantes, quand je les coince pour les capturer et les flanquer à la porte, elles sautent sur elles-même, je sais pas si c'est par peur où pour tenter de m'intimider mais ca me fait rigoler à chaque fois.

P.S, araignée chasseuse/traqueuse, très utile, l'amie des jardiniers, alors même si on aime pas les moches à 8 pattes, on essaie d'être gentil avec ces bébêtes qui en vrai sont peureuses comme tout. ;)

a écrit : Lorsque le mâle dévore la femelle, c'est un peu moyen pour la continuité de l'espèce ! Ben non justement. Si la sélection naturelle a sélectionné ce système c'est qu'il est suffisamment performant. Tu crois pouvoir battre des millions d'années d'évolution en te documentant et en réfléchissant pendant 5 minutes ? (Ou peut-être tu n'y as consacré que quelques secondes ?). Les araignées étaient sur Terre bien avant l'homme alors elles n'ont pas besoin de conseils pour savoir comment perpétuer l'espèce.

a écrit : Lorsque le mâle dévore la femelle, c'est un peu moyen pour la continuité de l'espèce ! Sauf s'il s'occupe des oeufs, ça revient au même.

a écrit : Ben non justement. Si la sélection naturelle a sélectionné ce système c'est qu'il est suffisamment performant. Tu crois pouvoir battre des millions d'années d'évolution en te documentant et en réfléchissant pendant 5 minutes ? (Ou peut-être tu n'y as consacré que quelques secondes ?). Les araignées étaient sur Terre bien avant l'homme alors elles n'ont pas besoin de conseils pour savoir comment perpétuer l'espèce. Afficher tout Waw t'es tout le temps sur les nerfs comme ça toi ?

a écrit : Lorsque le mâle dévore la femelle, c'est un peu moyen pour la continuité de l'espèce ! Il semblerait que cela arrive chez certaines espèces lorsque les femelles sont plus nombreuses que les mâles. Ces derniers choisissent celles avec qui ils veulent s’accoupler et parfois les dévorent si elles ne leur conviennent pas. Peu d’études sont présentes sur le sujet, mais cela pourrait être de la sélection forcée pour avoir la meilleure descendance.
Les fourmis se font tuer ou se suicident bien quand elles ont des malformations ou sont blessées. Il s’agit d’espèces d’animaux où le nombre d’individus n’est pas un problème, car ils se reproduisent vite et beaucoup. Par contre, propager une malformation génétique peut devenir vite catastrophique pour l’espèce. Il s’agit bien entendu d’interpolations de ma part.

a écrit : Elle est moins prévenant avenante (??) Il faut voir ici le mot „prévenant“ en tant qu‘adjectif et „avenante“ comme nom féminin. Il s‘agit donc ici de comprendre que cette araignée, par ses manières de plaire, ne montre pas de prévenance envers le sexe masculin de son espèce.

Même si grammaticalement la tournure est juste, elle n‘en reste pas moins inhabituelle et quelque peu confuse au premier regard.

a écrit : Ben non justement. Si la sélection naturelle a sélectionné ce système c'est qu'il est suffisamment performant. Tu crois pouvoir battre des millions d'années d'évolution en te documentant et en réfléchissant pendant 5 minutes ? (Ou peut-être tu n'y as consacré que quelques secondes ?). Les araignées étaient sur Terre bien avant l'homme alors elles n'ont pas besoin de conseils pour savoir comment perpétuer l'espèce. Afficher tout A aucun moment le commentaire d'oceantrotter n'appelait une réponse aussi hautaine. La courte phrase de TybsXckZ questionne forcement. C'est un peu comme dire que les lions dévorent les lionceaux en omettant de dire qu'il s'agit de lionceaux d'autres lions. Dans la plupart des cas d'animaux dévorant les femelles il ne s'agit pas de "leur" femelle tout simplement.

a écrit : A aucun moment le commentaire d'oceantrotter n'appelait une réponse aussi hautaine. La courte phrase de TybsXckZ questionne forcement. C'est un peu comme dire que les lions dévorent les lionceaux en omettant de dire qu'il s'agit de lionceaux d'autres lions. Dans la plupart des cas d'animaux dévorant les femelles il ne s'agit pas de "leur" femelle tout simplement. Afficher tout Elle est hautaine uniquement parce que je réponds juché sur les épaules de Darwin. Ok pour le questionnement mais alors il aurait fallu un point d'interrogation dans le message auquel je répondais...

Je profite de l’anecdote pour dire aux personnes qui y croient encore qu’il n’existe aucune étude sérieuse démontrant que nous avalons 8 ou 10 araignées par an dans notre sommeil :
– c’est quasiment impossible à démontrer ou quantifier
– nous sommes comme des montagnes pour les araignées et elles ne nous voient pas comme des entités individuelles
– les araignées ne sont pas suicidaires et la bouche d’un humain (humide et chaude) est tout sauf propice à leur confort
– Il s’agit d’une des premières « fake news volontaires » écrits en 1993 par Lisa Holts dans un article d’un magasine allemand pour démontrer que les lecteurs sont crédules et cette histoire a très bien fonctionné.

Il existe surement des gens ayant avalé une araignée tombée par inadvertance du plafond pendant qu’ils ronflaient la bouche ouverte, mais les probabilités d’un tel événement restent très faibles.

a écrit : Pour ceux qui éprouveraient de l’empathie pour le mâle, il faut savoir que la femelle ne dévore pas systématiquement le mâle, mais cela arrive quelquefois.
De toute façon, chez la plupart des espèces d’araignées, les mâles atteignent la fin de leur vie à la fin de la période de reproduction donc soit ils meurent
soit ils se font dévorer par la femelle. Cela lui confère un avantage évolutif certain en étant mieux nourrie pour pondre ces œufs.
Il existe aussi des espèces ou c’est le mâle qui mange la femelle.
Afficher tout
Il existe aussi une variété pour laquelle la femelle garde ses œufs sur son dos. Une fois la survie et l eclosion des œufs assurée (quelques jours/heures avant éclosion), la femelle lance un processus d "autodestruction" où elle se fait digérer de l intérieur. Une fois dehors, les petits n'ont plus qu'à se servir...

a écrit : Ben non justement. Si la sélection naturelle a sélectionné ce système c'est qu'il est suffisamment performant. Tu crois pouvoir battre des millions d'années d'évolution en te documentant et en réfléchissant pendant 5 minutes ? (Ou peut-être tu n'y as consacré que quelques secondes ?). Les araignées étaient sur Terre bien avant l'homme alors elles n'ont pas besoin de conseils pour savoir comment perpétuer l'espèce. Afficher tout Aller, encore un commentaire pour descendre quelqu'un ... Que quelqu'un le fasse taire ! Laisse les gens s'exprimer, sans les descendre à chaque interventions de ta part. Si il a tord dans son raisonnement, pas besoin de prendre un ton condescendant pour lui dire.

a écrit : Elle est hautaine uniquement parce que je réponds juché sur les épaules de Darwin. Ok pour le questionnement mais alors il aurait fallu un point d'interrogation dans le message auquel je répondais... T'aurai juste pu lui répondre normalement au lieu de l'écraser du haut des épaules de Darwin. Quelquechose qui te parait évident ne l'est pas forcément pour tout le monde hein?!
La connaissance, ça se partage, on se la balance pas à la gueule comme de la vaisselle.

a écrit : Je profite de l’anecdote pour dire aux personnes qui y croient encore qu’il n’existe aucune étude sérieuse démontrant que nous avalons 8 ou 10 araignées par an dans notre sommeil :
– c’est quasiment impossible à démontrer ou quantifier
– nous sommes comme des montagnes pour les araignées et elles ne nous vo
ient pas comme des entités individuelles
– les araignées ne sont pas suicidaires et la bouche d’un humain (humide et chaude) est tout sauf propice à leur confort
– Il s’agit d’une des premières « fake news volontaires » écrits en 1993 par Lisa Holts dans un article d’un magasine allemand pour démontrer que les lecteurs sont crédules et cette histoire a très bien fonctionné.

Il existe surement des gens ayant avalé une araignée tombée par inadvertance du plafond pendant qu’ils ronflaient la bouche ouverte, mais les probabilités d’un tel événement restent très faibles.
Afficher tout
Y'a déjà une araignée qui m'a marché sur la figure pendant que je dormais à moitié, la bouche ouverte, elle n'est pas entrée dedans, et je suppose que ma grande figure était simplement sur son chemin!^^
Je te rejoins dans tes explications, les araignées squattent rarement les zones humides, et quand elle le font (d'après mes observations), elle le font pour chasser des bestioles qui, elles, aiment les zones humides (moucherons, mouches).

a écrit : Il existe aussi une variété pour laquelle la femelle garde ses œufs sur son dos. Une fois la survie et l eclosion des œufs assurée (quelques jours/heures avant éclosion), la femelle lance un processus d "autodestruction" où elle se fait digérer de l intérieur. Une fois dehors, les petits n'ont plus qu'à se servir... Y'en a aussi qui gardent carrément leurs bébés éclos et bien vivants sur leur dos, mais pour la maman, la fin est la même que pour la variété dont tu parle.

C'est spécial quand même hein, le monde des araignées! ^^

a écrit : Y'en a aussi qui gardent carrément leurs bébés éclos et bien vivants sur leur dos, mais pour la maman, la fin est la même que pour la variété dont tu parle.

C'est spécial quand même hein, le monde des araignées! ^^
De manière générale, je crois que nous voyons le monde des insectes avec notre regard d’humain et cela nous donne à chaque fois un profond malaise sur certaines situations.
Je crois que l’on se trompe beaucoup sur nos ressentis. Les insectes pour la plupart vivent en colonie et l’individu n’a que peu de valeur, l’entité vivante c’est la colonie toute entière. Chez nous, les humains, cela fait bien longtemps que l’individualité est largement plus importante que le sort de l’humanité. Chez les insectes, on peut donc sacrifier plusieurs individus sans nuire à la colonie et les insectes le font sans état d’âme.
Pour les comportements cannibales ou violents, il ne faut pas non plus oublier que la plupart des insectes n’ont pas de système nerveux développé comme le nôtre et à priori ne ressentiraient pas la douleur comme nous donc se faire dévorer de l’intérieur doit être bien différent pour une araignée et un humain. Puis en termes de violence, je ne crois pas que l’humain soit si mauvais pour en produire :)

Bref juste pour dire que ce sentiment de dégoût qui nous prend aux tripes quand on lit ce genre de chose est, je crois, complètement illogique et bien éloigné de la réalité.

a écrit : De manière générale, je crois que nous voyons le monde des insectes avec notre regard d’humain et cela nous donne à chaque fois un profond malaise sur certaines situations.
Je crois que l’on se trompe beaucoup sur nos ressentis. Les insectes pour la plupart vivent en colonie et l’individu n’a que peu de valeur,
l’entité vivante c’est la colonie toute entière. Chez nous, les humains, cela fait bien longtemps que l’individualité est largement plus importante que le sort de l’humanité. Chez les insectes, on peut donc sacrifier plusieurs individus sans nuire à la colonie et les insectes le font sans état d’âme.
Pour les comportements cannibales ou violents, il ne faut pas non plus oublier que la plupart des insectes n’ont pas de système nerveux développé comme le nôtre et à priori ne ressentiraient pas la douleur comme nous donc se faire dévorer de l’intérieur doit être bien différent pour une araignée et un humain. Puis en termes de violence, je ne crois pas que l’humain soit si mauvais pour en produire :)

Bref juste pour dire que ce sentiment de dégoût qui nous prend aux tripes quand on lit ce genre de chose est, je crois, complètement illogique et bien éloigné de la réalité.
Afficher tout
Ben c'est ce que je disais, c'est spécial le monde des insectes et des araignées. Ce qui est normal pour eux ne l'est pas pour nous. Nous, on tue nos proies avant de les manger, c'est plus pratique, quoi! ^^

Un exemple simple pour appuyer ton commentaire: ces sA.....ies de mouches, elles savent qu'elles ont une chance sur deux de mourir en venant me faire ch... mais elles le font quand même parce que pour leur espèce, ça vaut quand même le coup, et celles qui survivent à ma main donneront une génération de mouches plus aptes à venir nous bouffer la sueur sur le dos^^

BREF, il suffit de les observer, les insectes, pour se rendre compte que ce que tu dis est absolument vrai.

L'humain, c'est plus une erreur de la nature qu'autre chose, on a une fâcheuse tendance à ne penser qu'à notre gueule contrairement au règne du vivant, mais bon, on verra bien où ça va nous mener, jusqu'ici, ça va, on survit, quoi!^^