Quelle différence entre météore et météorite ?

Proposé par
le

Contrairement aux apparences, météores et météorites ne sont pas exactement synonymes. Le premier terme désigne généralement tout corps céleste rentrant dans l'atmosphère terrestre, le second est utilisé si ce corps céleste percute le sol. Les météorites sont donc des météores, mais pas l'inverse.


Commentaires préférés (3)

Les astéroïdes sont des corps patatoïdes pour la plupart présents dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Leur diamètre peut mesurer jusqu'à quelques centaines de kilomètres. Certains sont considérés comme des embryons de planètes trop contraints par la force gravitationnelle de Jupiter pour se développer.

Les comètes sont des corps glacés composés en grande partie d'eau qui, à l'approche du soleil, se vaporise, créant ainsi une "queue de comète"
La queue est toujours opposée au Soleil, pas à la direction de la comète.

Les étoiles filantes sont des météores et des météorites qui brûlent lors de leur entrée dans l'atmosphère. On peut en observer facilement lors des Perséides d'août, la célèbre "pluie d'étoile filantes" qui n'a pas grand chose à voir avec une "pluie" puisqu'il en apparaît environ une par minute. Cet événement est causé par le croisement de l'orbite terrestre avec l'orbite d'une comète, qui a laissé sur sont passage des milliers de petits débris captés par l'attraction terrestre.

a écrit : Un météore est donc une étoile filante ? Tout phénomène visible dans me ciel est un météore, donc les Gaulois avaient peur des météorites

Nous sommes ici en présence de la 128ème anecdote commençant par:
"Contrairement..."

La formule la plus prisée est de loin: "Contrairement à l'idée/ aux idées reçue(s)" avec 18 mentions

"Contrairement à la croyance..." est elle aussi très bien placée avec 11 mentions.

"Contrairement aux apparences" est une formule plutôt originale, elle n'avait été utilisée qu'une seule fois auparavant.

Voilà, voilà... Qu'est-ce que je me fais chier au boulot.


Tous les commentaires (25)

Un météore est donc une étoile filante ?

Posté le

android

(1)

Répondre

Les astéroïdes sont des corps patatoïdes pour la plupart présents dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Leur diamètre peut mesurer jusqu'à quelques centaines de kilomètres. Certains sont considérés comme des embryons de planètes trop contraints par la force gravitationnelle de Jupiter pour se développer.

Les comètes sont des corps glacés composés en grande partie d'eau qui, à l'approche du soleil, se vaporise, créant ainsi une "queue de comète"
La queue est toujours opposée au Soleil, pas à la direction de la comète.

Les étoiles filantes sont des météores et des météorites qui brûlent lors de leur entrée dans l'atmosphère. On peut en observer facilement lors des Perséides d'août, la célèbre "pluie d'étoile filantes" qui n'a pas grand chose à voir avec une "pluie" puisqu'il en apparaît environ une par minute. Cet événement est causé par le croisement de l'orbite terrestre avec l'orbite d'une comète, qui a laissé sur sont passage des milliers de petits débris captés par l'attraction terrestre.

a écrit : Un météore est donc une étoile filante ? Tout phénomène visible dans me ciel est un météore, donc les Gaulois avaient peur des météorites

D'ailleurs avant d'être un terme d'astrophysique, il s'agit plutôt d'un terme général pour désigner tout phénomène qui se passe dans l'atmosphère que ce soit lié au vent, à la pluie, au corps céleste, etc.

La météorologie par exemple c'est l'étude des météores et des phénomènes atmosphériques.

EDIT: comme le dit déjà Latour dans son commentaire

Si je comprend bien, un astéroïde est un corps céleste qui ne rentre pas dans l atmosphère terrestre.

a écrit : Si je comprend bien, un astéroïde est un corps céleste qui ne rentre pas dans l atmosphère terrestre. C'est ça, et c'est aussi un corps céleste qui n'a pas de dénomination précise. En gros c'est tout ce qui n'est ni une planète, ni un planétoïde (astéroïde sphérique), ni une étoile, ni une comète, ni un satellite, ni quoi que ce soit d'autre.

Donc on doit dire une pluie de météores et non de météorites ?

a écrit : C'est ça, et c'est aussi un corps céleste qui n'a pas de dénomination précise. En gros c'est tout ce qui n'est ni une planète, ni un planétoïde (astéroïde sphérique), ni une étoile, ni une comète, ni un satellite, ni quoi que ce soit d'autre. Je crois que les astrophysiciens trouvaient leur domaine d’étude trop simple et l’ont complexifié pour s’amuser.

Un astéroïde c’est entre 1 mètre et plusieurs kilomètres.
Un météoroïde c’est entre 30 micromètres et 1 mètre.
Ensuite il faut faire attention à ne pas confondre planète naine, planète mineure et planétoïde.
Puis ne pas confondre les centaures qui sont entre Jupiter et Neptune, des objets transneptuniens situés après Neptune.
Puis ne pas confondre les astéroïdes et les astéroïdes actifs qui sont en fait des comètes et qui finalement sont désignés comme comètes périodiques tout en restant des astéroïdes.
Puis ne pas confondre les comètes périodiques et non périodiques ou là, cela dépend de leur période orbitale.
Et encore, je n’ai pas abordé le sujet des différences entre les étoiles…

Ensuite on s’étonne du débat sur Pluton ?
C’est pour ça que moi j’appelle tout ça de « gros cailloux ».

a écrit : Je crois que les astrophysiciens trouvaient leur domaine d’étude trop simple et l’ont complexifié pour s’amuser.

Un astéroïde c’est entre 1 mètre et plusieurs kilomètres.
Un météoroïde c’est entre 30 micromètres et 1 mètre.
Ensuite il faut faire attention à ne pas confondre planète naine,
planète mineure et planétoïde.
Puis ne pas confondre les centaures qui sont entre Jupiter et Neptune, des objets transneptuniens situés après Neptune.
Puis ne pas confondre les astéroïdes et les astéroïdes actifs qui sont en fait des comètes et qui finalement sont désignés comme comètes périodiques tout en restant des astéroïdes.
Puis ne pas confondre les comètes périodiques et non périodiques ou là, cela dépend de leur période orbitale.
Et encore, je n’ai pas abordé le sujet des différences entre les étoiles…

Ensuite on s’étonne du débat sur Pluton ?
C’est pour ça que moi j’appelle tout ça de « gros cailloux ».
Afficher tout
J'ai failli conclure en écrivant que les météorites sont des "gadins spatiaux" mais j'ai pas osé. J'aurai p'têt du! ^^
Bon, à part les comètes qui sont des astéroïdes (actifs), j'ai relativement bon, quoi, ce ne sont ni des planètes/planétoïdes, ni des étoiles, ni des satellites (bien que certaines météorites ont fini par le devenir en étant capturés par des planètes, mais ne sont donc plus des météorites), ni des météroroto... mérétoro... des micro-gadins^^

Pas exactement : les météores sont la poussière que produisent les meteoroïdes, et les meteoroïdes sont les corps célestes ( que vous nommez météores dans cette anecdote)

a écrit : Pas exactement : les météores sont la poussière que produisent les meteoroïdes, et les meteoroïdes sont les corps célestes ( que vous nommez météores dans cette anecdote) Un météoroïde est un fragment d'astéroïde. Il mesure entre 30 micromètres et 1 mètre. S'il se consume dans l'atmosphère terrestre, il devient alors un météore.
S'il parvient à toucher le sol terrestre, il devient alors une météorite.

Astéroïde -> Météoroïde -> Météore -> Météorite

Il n'existe pas de consensus officiel qui définie les tailles des astéroïdes et des météoroïdes. Néanmoins, il est généralement admis que le météoroïde se trouve entre le micromètre et le décamètre, tandis que l'astéroïde se trouve entre l'hectomètre et le mégamètre.

Nous sommes ici en présence de la 128ème anecdote commençant par:
"Contrairement..."

La formule la plus prisée est de loin: "Contrairement à l'idée/ aux idées reçue(s)" avec 18 mentions

"Contrairement à la croyance..." est elle aussi très bien placée avec 11 mentions.

"Contrairement aux apparences" est une formule plutôt originale, elle n'avait été utilisée qu'une seule fois auparavant.

Voilà, voilà... Qu'est-ce que je me fais chier au boulot.

a écrit : Nous sommes ici en présence de la 128ème anecdote commençant par:
"Contrairement..."

La formule la plus prisée est de loin: "Contrairement à l'idée/ aux idées reçue(s)" avec 18 mentions

"Contrairement à la croyance..." est elle aussi très bien placée av
ec 11 mentions.

"Contrairement aux apparences" est une formule plutôt originale, elle n'avait été utilisée qu'une seule fois auparavant.

Voilà, voilà... Qu'est-ce que je me fais chier au boulot.
Afficher tout
En même temps, pour se coucher moins bête, il faut souvent faire face à ces idées reçues qui sont pour la plupart communes à un groupe d'individu.

a écrit : En même temps, pour se coucher moins bête, il faut souvent faire face à ces idées reçues qui sont pour la plupart communes à un groupe d'individu. Oui. C'est l'essence même de la connaissance selon Platon, renoncer à ce qu'on pense être vrai, dépasser les "apparences" pour accéder à la vérité.

Le mythe de la caverne en somme.

a écrit : Un météore est donc une étoile filante ? C'est l'étoile filante qui est un type météore il me semble.

a écrit : Les astéroïdes sont des corps patatoïdes pour la plupart présents dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Leur diamètre peut mesurer jusqu'à quelques centaines de kilomètres. Certains sont considérés comme des embryons de planètes trop contraints par la force gravitationnelle de Jupiter pour se développer.

Les comètes sont des corps glacés composés en grande partie d'eau qui, à l'approche du soleil, se vaporise, créant ainsi une "queue de comète"
La queue est toujours opposée au Soleil, pas à la direction de la comète.

Les étoiles filantes sont des météores et des météorites qui brûlent lors de leur entrée dans l'atmosphère. On peut en observer facilement lors des Perséides d'août, la célèbre "pluie d'étoile filantes" qui n'a pas grand chose à voir avec une "pluie" puisqu'il en apparaît environ une par minute. Cet événement est causé par le croisement de l'orbite terrestre avec l'orbite d'une comète, qui a laissé sur sont passage des milliers de petits débris captés par l'attraction terrestre.
Afficher tout
Petit complément à toutes ces infos intéressantes :

À part la ceinture d'astéroïdes il y a d'autres groupes notables d'astéroïdes au sein du système solaire : les Troyens et les Grecs orbitent juste devant et derrière Jupiter respectivement (c'est certes un groupe beaucoup plus petit mais d'un grand intérêt scientifique), la ceinture de Kuiper au delà de Neptune serait de 10 à 100 fois plus massif que la ceinture d'astéroïdes, bien que les corps qui la constituent soient principalement faits de glaces de méthane ou d'eau, et non de roches. Le nuage d'Oort est une zone plus ou moins théorique et qui s'etendrait possiblement à plus d'une année lumière du Soleil, où l'on rencontrerait "régulièrement" des petits corps célestes à peine capturés par la gravité du Soleil.

Ce qu'il faut bien noter par rapport à ces régions c'est qu'elles n'ont rien à voir avec les "champs d'astéroïdes" qu'on voit parfois dans la science-fiction un peu débile : ce n'est pas un énorme champ de cailloux flottants avec quelques petits espaces pour faire zigzaguer votre faucon Millenium entre eux, mais très très majoritairement du vide avec un rocher d'un mètre tous les trois cent à trois mille kilomètres environ... La concentration de matière qu'on voit souvent dans les films est plus proche de ce qu'on rencontrerait dans les anneaux de Saturne par exemple, mais avec des cailloux allant plutôt de la poussière spatiale à quelques centimètres de côté...

Il y a un corps céleste clairement plus gros que les autres et assez important pour être considéré comme une planète naine dans la ceinture d'astéroïdes : Cérès, que la sonde Dawn a récemment étudié. Elle est très grossièrement 20 fois moins lourde que la Lune pour un diamètre d'un peu moins de 1000km. Ce n'est pas énorme-énorme mais ça reste suffisant pour passer d'une forme patatoïde à un sphéroïde. Un peu plus gros mais toujours plus petit que notre Lune est la planète naine Pluton qui elle se situe au cœur de la ceinture de Kuiper, tout comme Hauméa ou Makémaké. Et là, ça commence à être beaucoup plus compliqué pour y envoyer des sondes capables de faire un aller-retour...

Pour résumer le système solaire est extrêmement vaste et on est encore très loin d'avoir tout exploré ou même observé... On a vite le sentiment que c'est notre voisinage immédiat et qu'avec notre technologie on en a une bonne connaissance mais c'est plutôt trompeur. On découvre encore des planètes naines régulièrement et beaucoup défendent la théorie d'une neuvième planète de masse considérable mais qui se trouverait tellement loin que jusqu'à présent personne n'a réussi à la trouver. Et ça sonne presque ridicule comme ça mais c'est absolument crédible. Globalement on peut dire que le système solaire est assez mal connu mais qu'on a assez d'éléments d'information pour émettre des théories plausibles sur sa formation, sa composition. À terme, on pourra sans doute le comparer à ce qu'on observe ailleurs pour déduire la "rareté" de systèmes comme le nôtre, et donc potentiellement des conditions propices à l'apparition de la vie...

a écrit : Nous sommes ici en présence de la 128ème anecdote commençant par:
"Contrairement..."

La formule la plus prisée est de loin: "Contrairement à l'idée/ aux idées reçue(s)" avec 18 mentions

"Contrairement à la croyance..." est elle aussi très bien placée av
ec 11 mentions.

"Contrairement aux apparences" est une formule plutôt originale, elle n'avait été utilisée qu'une seule fois auparavant.

Voilà, voilà... Qu'est-ce que je me fais chier au boulot.
Afficher tout
:-D
Ton travail à effectivement l'air passionnant !

a écrit : Petit complément à toutes ces infos intéressantes :

À part la ceinture d'astéroïdes il y a d'autres groupes notables d'astéroïdes au sein du système solaire : les Troyens et les Grecs orbitent juste devant et derrière Jupiter respectivement (c'est certes un groupe beaucoup plus petit ma
is d'un grand intérêt scientifique), la ceinture de Kuiper au delà de Neptune serait de 10 à 100 fois plus massif que la ceinture d'astéroïdes, bien que les corps qui la constituent soient principalement faits de glaces de méthane ou d'eau, et non de roches. Le nuage d'Oort est une zone plus ou moins théorique et qui s'etendrait possiblement à plus d'une année lumière du Soleil, où l'on rencontrerait "régulièrement" des petits corps célestes à peine capturés par la gravité du Soleil.

Ce qu'il faut bien noter par rapport à ces régions c'est qu'elles n'ont rien à voir avec les "champs d'astéroïdes" qu'on voit parfois dans la science-fiction un peu débile : ce n'est pas un énorme champ de cailloux flottants avec quelques petits espaces pour faire zigzaguer votre faucon Millenium entre eux, mais très très majoritairement du vide avec un rocher d'un mètre tous les trois cent à trois mille kilomètres environ... La concentration de matière qu'on voit souvent dans les films est plus proche de ce qu'on rencontrerait dans les anneaux de Saturne par exemple, mais avec des cailloux allant plutôt de la poussière spatiale à quelques centimètres de côté...

Il y a un corps céleste clairement plus gros que les autres et assez important pour être considéré comme une planète naine dans la ceinture d'astéroïdes : Cérès, que la sonde Dawn a récemment étudié. Elle est très grossièrement 20 fois moins lourde que la Lune pour un diamètre d'un peu moins de 1000km. Ce n'est pas énorme-énorme mais ça reste suffisant pour passer d'une forme patatoïde à un sphéroïde. Un peu plus gros mais toujours plus petit que notre Lune est la planète naine Pluton qui elle se situe au cœur de la ceinture de Kuiper, tout comme Hauméa ou Makémaké. Et là, ça commence à être beaucoup plus compliqué pour y envoyer des sondes capables de faire un aller-retour...

Pour résumer le système solaire est extrêmement vaste et on est encore très loin d'avoir tout exploré ou même observé... On a vite le sentiment que c'est notre voisinage immédiat et qu'avec notre technologie on en a une bonne connaissance mais c'est plutôt trompeur. On découvre encore des planètes naines régulièrement et beaucoup défendent la théorie d'une neuvième planète de masse considérable mais qui se trouverait tellement loin que jusqu'à présent personne n'a réussi à la trouver. Et ça sonne presque ridicule comme ça mais c'est absolument crédible. Globalement on peut dire que le système solaire est assez mal connu mais qu'on a assez d'éléments d'information pour émettre des théories plausibles sur sa formation, sa composition. À terme, on pourra sans doute le comparer à ce qu'on observe ailleurs pour déduire la "rareté" de systèmes comme le nôtre, et donc potentiellement des conditions propices à l'apparition de la vie...
Afficher tout
Han Solo qui traverse un champ d’astéroïdes avec le risque d’en croiser un tous les 1000 km de la taille d’un petit rocher, avoue que ce serait quand même super chiant :)

Je te rejoins sur les distances entre corps célestes. Il est très difficile de s’en faire une idée. Même les objets très proches de nous comme la Lune ou les satellites sont bien plus loin que notre cerveau se l’imagine.

Meteoride: corps céleste(poussiere, caillou ou autre) voyageant dans l'espace, s'il entre dans l'atmosphère cela devient un météore, s'il percute le sol c'est une météorite.

a écrit : Les astéroïdes sont des corps patatoïdes pour la plupart présents dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. Leur diamètre peut mesurer jusqu'à quelques centaines de kilomètres. Certains sont considérés comme des embryons de planètes trop contraints par la force gravitationnelle de Jupiter pour se développer.

Les comètes sont des corps glacés composés en grande partie d'eau qui, à l'approche du soleil, se vaporise, créant ainsi une "queue de comète"
La queue est toujours opposée au Soleil, pas à la direction de la comète.

Les étoiles filantes sont des météores et des météorites qui brûlent lors de leur entrée dans l'atmosphère. On peut en observer facilement lors des Perséides d'août, la célèbre "pluie d'étoile filantes" qui n'a pas grand chose à voir avec une "pluie" puisqu'il en apparaît environ une par minute. Cet événement est causé par le croisement de l'orbite terrestre avec l'orbite d'une comète, qui a laissé sur sont passage des milliers de petits débris captés par l'attraction terrestre.
Afficher tout
Une comète peut avoir plusieurs queues. Une opposée au soleil et l'autre dans le sens contraire de sa direction. Cfr article wikipedia sur les comètes.