Le pot-de-vin n'était pas mal à son origine

Proposé par
le

L'expression "donner un pot-de-vin" était à l'origine l'équivalent de donner un pourboire. Ce pot pouvait être soit une boisson (le vin ou la bière), soit quelques pièces de monnaie pour que la personne s'offre à boire. La connotation négative de l'expression n'est apparue qu'ensuite.


Commentaires préférés (3)

Je suppose que l'expression boire un pot à aussi un lien avec l'histoire de pot dans l'anecdote?

Posté le

android

(41)

Répondre

a écrit : Et comme le vin, en France nous en sommes les spécialistes. Intérêt de balancer des phrases vide de sens comme ça ?

Si tu crois qu'en France nous sommes les spécialistes de la corruption, évite de regarder ailleurs

Posté le

android

(34)

Répondre

La "connotation négative" signifiant désormais "corruption", on l'entend souvent sans savoir vraiment de quoi il s'agit.
Corruption active, c'est pour celui qui donne l'argent... Corruption passive (on l'entend plus souvent :), c'est celui qui prend l'argent.


Tous les commentaires (23)

Je suppose que l'expression boire un pot à aussi un lien avec l'histoire de pot dans l'anecdote?

Posté le

android

(41)

Répondre

Et comme le vin, en France nous en sommes les spécialistes.

a écrit : Je suppose que l'expression boire un pot à aussi un lien avec l'histoire de pot dans l'anecdote? Tu as mis pile dans le pot aux roses ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

(à ne pas confondre avec le poteau rose bien entendu ^^)

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : (à ne pas confondre avec le poteau rose bien entendu ^^) On risque davantage de confondre le pot-au-noir : un ami qui en avait entendu parler à propos d'une course transatlantique à la voile, croyait qu'il y avait un poteau noir au milieu de l'océan !

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Et comme le vin, en France nous en sommes les spécialistes. Intérêt de balancer des phrases vide de sens comme ça ?

Si tu crois qu'en France nous sommes les spécialistes de la corruption, évite de regarder ailleurs

Posté le

android

(34)

Répondre

La "connotation négative" signifiant désormais "corruption", on l'entend souvent sans savoir vraiment de quoi il s'agit.
Corruption active, c'est pour celui qui donne l'argent... Corruption passive (on l'entend plus souvent :), c'est celui qui prend l'argent.

a écrit : La "connotation négative" signifiant désormais "corruption", on l'entend souvent sans savoir vraiment de quoi il s'agit.
Corruption active, c'est pour celui qui donne l'argent... Corruption passive (on l'entend plus souvent :), c'est celui qui prend l'argent.
Corruption Fillon, c'est celui qui #rendslargent.
(C'est mon tour de sortir une blague pourrie, vous aurez le vôtre plus tard).

Posté le

android

(0)

Répondre

Le pourboire vient aussi de la, bien qu'il n'ait aucune connotation négative. Il s'agissait de laisser quelques pièces au serveur "pour boire" un coup.

a écrit : Intérêt de balancer des phrases vide de sens comme ça ?

Si tu crois qu'en France nous sommes les spécialistes de la corruption, évite de regarder ailleurs
Pourquoi t’es tendu comme ça?

a écrit : Le pourboire vient aussi de la, bien qu'il n'ait aucune connotation négative. Il s'agissait de laisser quelques pièces au serveur "pour boire" un coup. Merci de répéter ce que dit l’anecdote, pour ceux qui lisent que les commentaires c’est utile

a écrit : Merci de répéter ce que dit l’anecdote, pour ceux qui lisent que les commentaires c’est utile L'anecdote parle de pot-de-vin, et non de pourboire, mais merci pour ce commentaire plus qu'inutile...

a écrit : Intérêt de balancer des phrases vide de sens comme ça ?

Si tu crois qu'en France nous sommes les spécialistes de la corruption, évite de regarder ailleurs
La personne parle de vin, chose que, effectivement en France, ça nous connaît.
Ou est le problème ? À la base en parlant de pot-de-vin, effectivement il s'agissait de boisson.

À mon avis t'es un peut tendu. Un petit pot de vin a l'ancienne t'aiderais à te familiariser avec l'humour je pense.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : La "connotation négative" signifiant désormais "corruption", on l'entend souvent sans savoir vraiment de quoi il s'agit.
Corruption active, c'est pour celui qui donne l'argent... Corruption passive (on l'entend plus souvent :), c'est celui qui prend l'argent.
C’est complètement faux, la différence entre les deux corruptions tient à la qualité de la personne, passive lorsque cela concerne un fonctionnaire ou un élu, et active pour le reste

a écrit : C’est complètement faux, la différence entre les deux corruptions tient à la qualité de la personne, passive lorsque cela concerne un fonctionnaire ou un élu, et active pour le reste Nope, c'est toi qui a faux.
- La corruption passive (article 432-11 du Code pénal) lorsqu'une personne exerçant une fonction publique profite de cette fonction en sollicitant ou en acceptant des dons, promesses ou avantages en vue d'accomplir ou de s'abstenir d'accomplir un acte de sa
fonction cette personne reçoit le nom de corrompu.
− La corruption active (article 433-1 du Code pénal) lorsqu'une personne physique ou morale obtient ou essaie d'obtenir, moyennant des dons, des promesses ou avantages, d'une personne exerçant une fonction publique, qu'elle accomplisse ou retarde ou s'abstienne d'accomplir ou de retarder un acte de sa fonction ou un acte facilité par elle ; le tiers reçoit le nom de corrupteur.

Donc ça dépend surtout de celui qui est à l'initiative, preneur ou receveur.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Intérêt de balancer des phrases vide de sens comme ça ?

Si tu crois qu'en France nous sommes les spécialistes de la corruption, évite de regarder ailleurs
La dictature en marche tu connais ? La révolte populaire des jilets jaunes tu connais ?
J'aimerais être à ta place avec ta réalité du monde, qui semble olus douce que celles de notre amis et la mienne

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : La dictature en marche tu connais ? La révolte populaire des jilets jaunes tu connais ?
J'aimerais être à ta place avec ta réalité du monde, qui semble olus douce que celles de notre amis et la mienne
Non, nous ne sommes pas en dictature, et non, la France n'est pas gangrenée par la corruption. D'où l'exaspération justifiée de Vendown.

Je ne dis pas que la corruption n'existe pas. Elle existe évidemment, mais ce n'est selon moi pas un problème majeur comme ça pourrait l'être dans d'autres pays, et nous en somme encore moins les "spécialistes".

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : L'anecdote parle de pot-de-vin, et non de pourboire, mais merci pour ce commentaire plus qu'inutile... T’es sûrement intelligent mais tu le montre pas ici, là première phrase ne parle pas de pourboire en effet, tu as rater l’occasion de faire un deuxième commentaire inutile. Pourboire égale pour boire. Waouh bravo monsieur !