Quelle est la différence entre art moderne et art contemporain ?

Proposé par
le

Contrairement à une confusion commune, l'art moderne et l'art contemporain ne sont pas synonymes, mais se succèdent. L'art moderne commence vers 1870 avec les Impressionnistes et s'achève vers 1950 avec le Pop Art. A partir de là commence l'art contemporain qui se poursuit de nos jours. Au début de sa carrière, Picasso relève donc de l'art moderne, avant de relever ensuite de l'art contemporain pour la fin de sa vie.


Commentaires préférés (3)

Dans le même genre, en histoire l'époque moderne court de 1492 à 1789. L'époque contemporaine va de 1789 à aujourd'hui (pour les historiens français).

En littérature c'est encore différent avec les lettres classiques, modernes et contemporaines mais je ne sais pas si des dates viennent les séparer de façon précises.

Mon petit doigt me dit que la confusion vient de l'adjectif "moderne".

Donc si j'ai bien compris :
* contemporain = le courant actuel,
* moderne = le courant avant l'actuel
C'est ça ?
Mais du coup, quand il y aura un nouveau courant artistique, est-ce qu'il faudra trouver un nouveau nom pour ce courant et conserver "contemporain" et "moderne" à leur périodes actuelles, ou est-ce que ça va tout décaler d'une dénomination, et trouver un nom pour l'ancien "moderne" ?
(Fichtre, c'est compliqué cette histoire ...)

a écrit : Donc si j'ai bien compris :
* contemporain = le courant actuel,
* moderne = le courant avant l'actuel
C'est ça ?
Mais du coup, quand il y aura un nouveau courant artistique, est-ce qu'il faudra trouver un nouveau nom pour ce courant et conserver "contemporain"
et "moderne" à leur périodes actuelles, ou est-ce que ça va tout décaler d'une dénomination, et trouver un nom pour l'ancien "moderne" ?
(Fichtre, c'est compliqué cette histoire ...)
Afficher tout
Non on peut aussi lui donner un nom : comme le baroque, l'impressionnisme ou, actuellement, quand on mate un peu la télé, l'abrutisme...


Tous les commentaires (17)

Dans le même genre, en histoire l'époque moderne court de 1492 à 1789. L'époque contemporaine va de 1789 à aujourd'hui (pour les historiens français).

En littérature c'est encore différent avec les lettres classiques, modernes et contemporaines mais je ne sais pas si des dates viennent les séparer de façon précises.

Mon petit doigt me dit que la confusion vient de l'adjectif "moderne".

a écrit : Dans le même genre, en histoire l'époque moderne court de 1492 à 1789. L'époque contemporaine va de 1789 à aujourd'hui (pour les historiens français).

En littérature c'est encore différent avec les lettres classiques, modernes et contemporaines mais je ne sais pas si des dates viennen
t les séparer de façon précises.

Mon petit doigt me dit que la confusion vient de l'adjectif "moderne".
Afficher tout
moderne/mode, donc effectivement c'est confus, c'est un mot passe -partout.

-C'est à la mode, oui, mais de quelle époque?
(Chevalier/laspalès) ^^

Donc si j'ai bien compris :
* contemporain = le courant actuel,
* moderne = le courant avant l'actuel
C'est ça ?
Mais du coup, quand il y aura un nouveau courant artistique, est-ce qu'il faudra trouver un nouveau nom pour ce courant et conserver "contemporain" et "moderne" à leur périodes actuelles, ou est-ce que ça va tout décaler d'une dénomination, et trouver un nom pour l'ancien "moderne" ?
(Fichtre, c'est compliqué cette histoire ...)

a écrit : Donc si j'ai bien compris :
* contemporain = le courant actuel,
* moderne = le courant avant l'actuel
C'est ça ?
Mais du coup, quand il y aura un nouveau courant artistique, est-ce qu'il faudra trouver un nouveau nom pour ce courant et conserver "contemporain"
et "moderne" à leur périodes actuelles, ou est-ce que ça va tout décaler d'une dénomination, et trouver un nom pour l'ancien "moderne" ?
(Fichtre, c'est compliqué cette histoire ...)
Afficher tout
Non on peut aussi lui donner un nom : comme le baroque, l'impressionnisme ou, actuellement, quand on mate un peu la télé, l'abrutisme...

a écrit : Non on peut aussi lui donner un nom : comme le baroque, l'impressionnisme ou, actuellement, quand on mate un peu la télé, l'abrutisme... Oui mais du coup, ce qu'on appelle aujourd'hui baroque s'appelait à l'époque "contemporain" ?

a écrit : Oui mais du coup, ce qu'on appelle aujourd'hui baroque s'appelait à l'époque "contemporain" ? Je pense pas que l'on se préoccupait de qualification à l'époque. La classification artistique commence dans le dernier quart du XIXeme.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Donc si j'ai bien compris :
* contemporain = le courant actuel,
* moderne = le courant avant l'actuel
C'est ça ?
Mais du coup, quand il y aura un nouveau courant artistique, est-ce qu'il faudra trouver un nouveau nom pour ce courant et conserver "contemporain"
et "moderne" à leur périodes actuelles, ou est-ce que ça va tout décaler d'une dénomination, et trouver un nom pour l'ancien "moderne" ?
(Fichtre, c'est compliqué cette histoire ...)
Afficher tout
C'est aussi le problème avec ce qu'on appelle "nouveau" ou "neuf" dans l'excitation du moment sans penser à la suite.. Du coup l'Art Nouveau est maintenant vieux d'un siècle et le Pont Neuf est le plus ancien de Paris. J'avais essayé d'expliquer ça quand il fallait trouver un nom pour le nouveau site d'une usine mais il y a quand même eu une majorité pour trouver que c'était une bonne idée de mettre simplement "New" devant le nom de l'usine... Elle n'est pas encore délabrée mais ça va finir par arriver...

C'est de la sémantique pure. "Moderne", dans le sens de l'art mais pas seulement, signifie un "courant" correspondant à une époque ; on parle aussi des JO "modernes", du tennis "moderne", etc... "Contemporain" veut simplement dire ce que le mot veut dire : "actuel" ; qui se pratique encore...
On comprend bien la différence en parlant de l'histoire d'une guerre par exemple : tant qu'il existe encore des survivants il s'agit "d'histoire contemporaine" ; dès que le dernier survivant est décédé cela entre dans l'Histoire tout court (il n'y a plus de "contemporain à la chose). Et c'était et ça reste peut-être pourtant une guerre "moderne" (dans le sens où les armes utilisées, les moyens, étaient presque les mêmes qu'aujourd'hui).

a écrit : C'est de la sémantique pure. "Moderne", dans le sens de l'art mais pas seulement, signifie un "courant" correspondant à une époque ; on parle aussi des JO "modernes", du tennis "moderne", etc... "Contemporain" veut simplement dire ce que le mot veut dire : "actuel" ; qui se pratique encore...
On comprend bien la différence en parlant de l'histoire d'une guerre par exemple : tant qu'il existe encore des survivants il s'agit "d'histoire contemporaine" ; dès que le dernier survivant est décédé cela entre dans l'Histoire tout court (il n'y a plus de "contemporain à la chose). Et c'était et ça reste peut-être pourtant une guerre "moderne" (dans le sens où les armes utilisées, les moyens, étaient presque les mêmes qu'aujourd'hui).
Afficher tout
Contemporain/actuel/aujourd'hui, ça je comprends, mais le reste j'y beigne rien désolé.
Nous sommes d'accord que "moderne" ne veut pas dire grand chose.
Moderne/mode, je n'en démordrai point, et la mode n'a pas d'époque, sauf l'actuelle.

Après pour l'ère moderne... je dirais qu'il s'agit là des premières notions d'objectivités scientifiques qui nous ont fait sortir du monde antique, mais cela n'engage que moi ;)

P.S, j'ai une idée pour nommer notre ère pour les générations futures:
L'ère du gaspillage. Non?

@ nicomputer : Absolument : "moderne" ne veut pas dire grand chose ; c'est une vue de l'esprit. On comprend quand on prend des exemples ; c'est ce que j'avais voulu faire, sans être trop compris moi même apparemment :)
Je parlais des JO "modernes" ; ce sont ceux de Coubertin et ils le sont en comparaison des deux époques, des sports pratiqués, etc... Là on comprend le sens de "moderne".
Le terme se dit aussi pour pas mal de sports : tennis, foot, rugby, golf, etc... Là, la différence est plus ténue car il n'y a pas de coupure de l'activité comme pour les JO (qui ont été repris). On peut penser alors qu'il s'agit du matériel, des compétitions nouvelles, des règles nouvelles...
"Contemporain" c'est fastoche : c'est qui se pratique aujourd'hui par celui qui parle, avec la notion de "moderne" ou pas. Toi et moi, qui devisons gentiment en ce moment, nous sommes respectivement des "contemporains" ; sommes-nous "modernes" pour autant ? ça dépend pour qui sûrement :)
Avec encore une nuance : Danton et Robespieres, par exemple, ne sont plus "actuels" mais étaient aussi respectivement des "contemporains" l'un pour l'autre.

a écrit : @ nicomputer : Absolument : "moderne" ne veut pas dire grand chose ; c'est une vue de l'esprit. On comprend quand on prend des exemples ; c'est ce que j'avais voulu faire, sans être trop compris moi même apparemment :)
Je parlais des JO "modernes" ; ce sont ceux de Couberti
n et ils le sont en comparaison des deux époques, des sports pratiqués, etc... Là on comprend le sens de "moderne".
Le terme se dit aussi pour pas mal de sports : tennis, foot, rugby, golf, etc... Là, la différence est plus ténue car il n'y a pas de coupure de l'activité comme pour les JO (qui ont été repris). On peut penser alors qu'il s'agit du matériel, des compétitions nouvelles, des règles nouvelles...
"Contemporain" c'est fastoche : c'est qui se pratique aujourd'hui par celui qui parle, avec la notion de "moderne" ou pas. Toi et moi, qui devisons gentiment en ce moment, nous sommes respectivement des "contemporains" ; sommes-nous "modernes" pour autant ? ça dépend pour qui sûrement :)
Avec encore une nuance : Danton et Robespieres, par exemple, ne sont plus "actuels" mais étaient aussi respectivement des "contemporains" l'un pour l'autre.
Afficher tout
C'est, je crois, tout à fait vrai et l'art fait l'erreur sémantique d'opposer les deux termes.
Exactement comme l'art culinaire fait l'erreur d'opposer les légumes et les fruits.
On ne peut comparer des notions qui ne sont pas sur la même échelle.

a écrit : Non on peut aussi lui donner un nom : comme le baroque, l'impressionnisme ou, actuellement, quand on mate un peu la télé, l'abrutisme... Tu généralise énormément quand même... y’a bien deux ou trois programmes ou chaînes intéressantes dans la « télé d’aujourd’hui »

a écrit : Tu généralise énormément quand même... y’a bien deux ou trois programmes ou chaînes intéressantes dans la « télé d’aujourd’hui » Oui c'était le but de mon trait d'humour. Mais effectivement y a Historia, Toute l'histoire, les Planète, Nat Geo, Arte, Science et Vie... J'en oublie ! Mais pourquoi payer quand on a les Anges gratos, un rail de Cyril et des Concessions intimes pour se rassurer ?

Ouh là pas d'accord avec un point de l'anecdote.
Les deux grands mouvements se suivent mais ne se succèdent pas, ils se chevauchent plutôt.
Il n'y a pas d'année butoir qui ferait basculer d'un coup d'un art à l'autre.
L'art moderne correspond à une certaine cassure avec un art plutôt classique de la représentation (on peut placer le début de l'art moderne avec les impressionnistes mais je le mettrai personnellement plus tard avec l'avènement du cubisme) tandis que l'art contemporain casse tous les codes (supports, matières, outils, gestuelles, concepts) et en cela, son précurseur en est Duchamp et son célèbre urinoir renversé. Pour le coup, selon l'intention et la mise en œuvre, c'est cela qui va predestiner du mouvement et pas l'année.
Par exemple Yves Klein (le fameux bleu IKB et les femmes pinceaux) seraient dans le contemporain bien que dans les années 50 alors que Roy Lichtenstein (pop art façon bd, le générique des Zamours quoi) serait plutôt moderne bien que des années 60 et 70.
Ce n'est qu'un constat et une analyse personnels, mais d'un amateur éclairé en histoire des arts :)

Posté le

android

(2)

Répondre