Le pain d'épices est chinois

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Philippe le Bon c'est plutôt le XIV. Ça m’étonnerais qu'il soit le 1er Français à manger du pain d'épices sachant ce dernier importé 1 siècle plut tôt...
D'ailleurs aucunes des sources citées n'y fait référence.

a écrit : et Philippe le bon il faisait quoi en chine ? le XIII siècle était surement le siècle le plus opportun a ce genre d’échange, avec les états latins d'orient jouant le rôle de plaque tournante de diverses marchandises, et ce pour deux raisons majeures :
- Les croisades, ayant commencé a la toute fin du XIème siècle, mais toujours présents au XIIème siecle ont permis d’établir les états latins d'orient, des royaumes occidentaux en orient. On peut citer le Royaume de Jerusalem (qui etait le but premier de la croisade), mais aussi le comté de tripoli, d'édesse, ainsi que la principauté d'Antioche. Même si ces états ont connu des hauts et des bas, ils ont joué un rôle majeur pour l’échange technologique, culturel ou de marchandises entre occident et orient.
- De l'autre coté de l'orient, un certain Temüjin qui deviendra ensuite Gengis Khan, fonde un empire allant de la l'océan pacifique a la méditerrané. La route de la soie, route millénaire permettant des échanges entre orient et Chine, devient un axe de marchandises très sécurisé, grâce a la Pax Mongolica. Beaucoup de choses furent échanges, que ce soit des marchandises (de la soie comme son nom l'indique, mais aussi des épices), des technologies (comme la poudre noire, permettant le développement des armes a feu), mais aussi de maladies comme la peste noire.

a écrit : Pour une fois que ce sont les chinois qui sont copiés Tu sais, on les a pas mal "copiés" nous mêmes, les Chinois ont inventé:

- la boussole
- le papier
- la poudre à canon
- les concours dans la fonction publique
- la brouette
- les restaurants chinois...


Tous les commentaires (33)

a écrit : et Philippe le bon il faisait quoi en chine ? Il est plus probable que ce soit du pain d'épices importé par des marchands ou ramené par des explorateurs.

et Philippe le bon il faisait quoi en chine ?

Pour une fois que ce sont les chinois qui sont copiés

a écrit : Pour une fois que ce sont les chinois qui sont copiés Certaines entreprises chinoises copient actuellement des marques et des logos voire des design au mépris des lois sur la propriété intellectuelle dans le but de faire du profit.

Par contre, la Chine a été depuis plusieurs millénaires le lieu de naissance de nombreuses inventions (boussole, poudre, papier, moulin à eau, la bière,...) et pour le coup, ce sont les occidentaux qui ont tout copié pendant longtemps.

Philippe le Bon c'est plutôt le XIV. Ça m’étonnerais qu'il soit le 1er Français à manger du pain d'épices sachant ce dernier importé 1 siècle plut tôt...
D'ailleurs aucunes des sources citées n'y fait référence.

a écrit : et Philippe le bon il faisait quoi en chine ? le XIII siècle était surement le siècle le plus opportun a ce genre d’échange, avec les états latins d'orient jouant le rôle de plaque tournante de diverses marchandises, et ce pour deux raisons majeures :
- Les croisades, ayant commencé a la toute fin du XIème siècle, mais toujours présents au XIIème siecle ont permis d’établir les états latins d'orient, des royaumes occidentaux en orient. On peut citer le Royaume de Jerusalem (qui etait le but premier de la croisade), mais aussi le comté de tripoli, d'édesse, ainsi que la principauté d'Antioche. Même si ces états ont connu des hauts et des bas, ils ont joué un rôle majeur pour l’échange technologique, culturel ou de marchandises entre occident et orient.
- De l'autre coté de l'orient, un certain Temüjin qui deviendra ensuite Gengis Khan, fonde un empire allant de la l'océan pacifique a la méditerrané. La route de la soie, route millénaire permettant des échanges entre orient et Chine, devient un axe de marchandises très sécurisé, grâce a la Pax Mongolica. Beaucoup de choses furent échanges, que ce soit des marchandises (de la soie comme son nom l'indique, mais aussi des épices), des technologies (comme la poudre noire, permettant le développement des armes a feu), mais aussi de maladies comme la peste noire.

a écrit : Pour une fois que ce sont les chinois qui sont copiés Tu sais, on les a pas mal "copiés" nous mêmes, les Chinois ont inventé:

- la boussole
- le papier
- la poudre à canon
- les concours dans la fonction publique
- la brouette
- les restaurants chinois...

a écrit : Tu sais, on les a pas mal "copiés" nous mêmes, les Chinois ont inventé:

- la boussole
- le papier
- la poudre à canon
- les concours dans la fonction publique
- la brouette
- les restaurants chinois...
Et également le ketchup !!!

a écrit : Et également le ketchup !!! C’est plus l’Indonésie & leur sauce de saumure

a écrit : Tu sais, on les a pas mal "copiés" nous mêmes, les Chinois ont inventé:

- la boussole
- le papier
- la poudre à canon
- les concours dans la fonction publique
- la brouette
- les restaurants chinois...
les vikings utilisaient la boussole au VIIIème siècle (de701 à 800 après JC), quant à la brouette chinoise, elle se pratique depuis les temps immémoriaux. On en a retrouvé des représentations dans des grottes peintes dont l'entrée est interdite aux moins de 18 ans : a52.idata.over-blog.com/1/94/62/41/TASTET/TASTAIS-brouette-chinoise.jpg

a écrit : Tu sais, on les a pas mal "copiés" nous mêmes, les Chinois ont inventé:

- la boussole
- le papier
- la poudre à canon
- les concours dans la fonction publique
- la brouette
- les restaurants chinois...
On les a peut-être copié sur certains trucs mais nous on ne copie pas les logos pour tromper le consommateur.
Il y a plusieurs années, j'avais vu un reportage où des chinois contre-fesaient du vin de bordeaux et sur les étiquettes ils avaient eu l'audace de marquer :《 Méfiez vous des imitations françaises 》...

a écrit : Il est plus probable que ce soit du pain d'épices importé par des marchands ou ramené par des explorateurs. Il y a donc bien des chances que quelqu'un l'ait gouté avant lui...

Oui, ça m'étonnerait fort qu'on n'ait fait directement goûter un aliment nouveau sur le roi sans l'avoir préalablement testé sur un ou plusieurs gueux, histoire de savoir avant si c'est bien comestible...

Il y a quelques temps j'ai entendu un conférencier (je ne me rappelle plus du personnage, peut-être Éric de la Maison-neuve ou alors Alain Juillet?) dire qu'en chinois c'est à peu près le même idéogramme qui évoque les concepts de création et de copie. Que traditionnellement le fait de copier est un art noble en soi.

Au passage, je me demande si les épices, chères pour les européens à l'époque, étaient accessibles au chinois et à l'indien du peuple?

a écrit : les vikings utilisaient la boussole au VIIIème siècle (de701 à 800 après JC), quant à la brouette chinoise, elle se pratique depuis les temps immémoriaux. On en a retrouvé des représentations dans des grottes peintes dont l'entrée est interdite aux moins de 18 ans : a52.idata.over-blog.com/1/94/62/41/TASTET/TASTAIS-brouette-chinoise.jpg Afficher tout Les vikings n'utilisaient pas de boussole, mais des"pierres de soleil", qui comme leur nom l'indique, prenaient une teinte particulière quand on la présentait perpendiculairement aux rayons solaires, même si ceux-ci traversaient des nuages, cela ne fonctionnait donc pas de nuit mais c'était idéal pour s'orienter par mauvais temps de jour, à condition de connaitre l'heure qu'il était. (source: Thorgal^^)
La boussole (où compas) utilise le champ magnétique planétaire pour s'orienter, ça fonctionne de jour comme de nuit quel que soit le temps mais ça ne donne que la longitude (donc ça ne sert à rien sans l'observation des étoiles pour avoir la latitude) et ça ne fonctionne pas aux pôles. ^^

a écrit : On les a peut-être copié sur certains trucs mais nous on ne copie pas les logos pour tromper le consommateur.
Il y a plusieurs années, j'avais vu un reportage où des chinois contre-fesaient du vin de bordeaux et sur les étiquettes ils avaient eu l'audace de marquer :《 Méfiez vous des imitations françaises 》...
Ca c'est sacrément culotté!! J'aimerai bien avoir des sources SVP.

Blague à part, on leur a peut être piqué la poudre noire (et pas à canon), mais eux ils nous ont piqué les flingues. Ils connaissaient la fusée et l'explosif (roquette), mais pas le canon/fusil. Tout le monde est content! ^^

a écrit : Les vikings n'utilisaient pas de boussole, mais des"pierres de soleil", qui comme leur nom l'indique, prenaient une teinte particulière quand on la présentait perpendiculairement aux rayons solaires, même si ceux-ci traversaient des nuages, cela ne fonctionnait donc pas de nuit mais c'était idéal pour s'orienter par mauvais temps de jour, à condition de connaitre l'heure qu'il était. (source: Thorgal^^)
La boussole (où compas) utilise le champ magnétique planétaire pour s'orienter, ça fonctionne de jour comme de nuit quel que soit le temps mais ça ne donne que la longitude (donc ça ne sert à rien sans l'observation des étoiles pour avoir la latitude) et ça ne fonctionne pas aux pôles. ^^
Afficher tout
D'ailleurs, les Chinois n'utilisaient pas vraiment une boussole (littéralement de l'italien "petite boite") mais plutôt une marinette (aiguille frottée avec une pierre d'aimant et flottant dans l'eau) qui d'ailleurs pointait au Sud et non au Nord magnétique.

a écrit : Il y a quelques temps j'ai entendu un conférencier (je ne me rappelle plus du personnage, peut-être Éric de la Maison-neuve ou alors Alain Juillet?) dire qu'en chinois c'est à peu près le même idéogramme qui évoque les concepts de création et de copie. Que traditionnellement le fait de copier est un art noble en soi.

Au passage, je me demande si les épices, chères pour les européens à l'époque, étaient accessibles au chinois et à l'indien du peuple?
Afficher tout
Tout est histoire de distance à l'époque je pense, Par exemple, le poivre devait être aussi cher en Chine qu'en Europe j'imagine, vu que son origine vient de la côte Est de l'inde, les distances étaient à peu près équivalentes pour l'exportation.

Je ne fais que supposer hein, mais ça me parait logique.

a écrit : D'ailleurs, les Chinois n'utilisaient pas vraiment une boussole (littéralement de l'italien "petite boite") mais plutôt une marinette (aiguille frottée avec une pierre d'aimant et flottant dans l'eau) qui d'ailleurs pointait au Sud et non au Nord magnétique. Oui et non. Le principe était le même, En fait la boussole est une marinette en modèle réduit, L'aiguille ne flotte pas sur un fluide mais est en équilibre sur un pivot ce qui a permis la miniaturisation mais le principe est exactement le même.
La boussole est en fait une marinette de poche.

Par contre, dire que l'aiguille indique le nord où le sud, ça dépend quel bout de l'aimant est taillé en pointe.

a écrit : Oui et non. Le principe était le même, En fait la boussole est une marinette en modèle réduit, L'aiguille ne flotte pas sur un fluide mais est en équilibre sur un pivot ce qui a permis la miniaturisation mais le principe est exactement le même.
La boussole est en fait une marinette de poche.

Par
contre, dire que l'aiguille indique le nord où le sud, ça dépend quel bout de l'aimant est taillé en pointe. Afficher tout
Oui pour le principe de l'aimant mais je voulais souligner que l'objet "boussole", étymologiquement, c'est une petite boite.
Les Chinois s'orientaient par rapport au Sud "car il fallait respectueusement tourner le dos à la Grande Ourse, résidence du « souverain d'en haut » dont il était le représentant sur la Terre. " (expositions.bnf.fr/marine/arret/01-4.htm)