L'astucieux moyen de chasse de la vipère cornue

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

La vidéo est franchement impressionnante ! La nature est bien faite!

Et un peu plus au sud de sa répartition se trouve le serpentaire aka le Secrétaire ou bien encore le Messager.
Cet oiseau de proie est spécialisé dans la chasse aux serpents. Il les boxe littéralement pour les envoyer au chaos par éclatement de la boîte crânienne. Mais il mange aussi insectes et lézards.
La nature est bien faite car si ce serpent habitait dans la même zone que cet oiseau, alors il aurait la double peine de l'attirer.

Désolé pour le pavé mais en regardant les sources ça m'a fait penser à ça

Impressionnant comme le serpent remue sa queue. On a vraiment l'impression de voir un insecte bouger, et l'oiseau s'est posé dessus comme s'il s'agissait d'un rocher !


Tous les commentaires (25)

La vidéo est franchement impressionnante ! La nature est bien faite!

Et un peu plus au sud de sa répartition se trouve le serpentaire aka le Secrétaire ou bien encore le Messager.
Cet oiseau de proie est spécialisé dans la chasse aux serpents. Il les boxe littéralement pour les envoyer au chaos par éclatement de la boîte crânienne. Mais il mange aussi insectes et lézards.
La nature est bien faite car si ce serpent habitait dans la même zone que cet oiseau, alors il aurait la double peine de l'attirer.

Désolé pour le pavé mais en regardant les sources ça m'a fait penser à ça

Impressionnant comme le serpent remue sa queue. On a vraiment l'impression de voir un insecte bouger, et l'oiseau s'est posé dessus comme s'il s'agissait d'un rocher !

Triste pour les oisillons hélas. (Dans la vidéo)

a écrit : Et un peu plus au sud de sa répartition se trouve le serpentaire aka le Secrétaire ou bien encore le Messager.
Cet oiseau de proie est spécialisé dans la chasse aux serpents. Il les boxe littéralement pour les envoyer au chaos par éclatement de la boîte crânienne. Mais il mange aussi insectes et lézards.
/> La nature est bien faite car si ce serpent habitait dans la même zone que cet oiseau, alors il aurait la double peine de l'attirer.

Désolé pour le pavé mais en regardant les sources ça m'a fait penser à ça
Afficher tout
C'est sûrement dû au fait que les quelques vipères à cornes s'aventurant sur le territoire des serpentaires ne font pas long feu et finissent vite avec le crâne légèrement remodelé par ces rapaces (cf la théorie de la sélection naturelle développée par Darwin)

a écrit : Et un peu plus au sud de sa répartition se trouve le serpentaire aka le Secrétaire ou bien encore le Messager.
Cet oiseau de proie est spécialisé dans la chasse aux serpents. Il les boxe littéralement pour les envoyer au chaos par éclatement de la boîte crânienne. Mais il mange aussi insectes et lézards.
/> La nature est bien faite car si ce serpent habitait dans la même zone que cet oiseau, alors il aurait la double peine de l'attirer.

Désolé pour le pavé mais en regardant les sources ça m'a fait penser à ça
Afficher tout
Envoyer au chaos?

Impressionnante vidéo. Mais des vegans vont encore venir gueuler que le serpent ne mange pas d'herbes.

a écrit : La vidéo est franchement impressionnante ! La nature est bien faite! La nature est vraiment bien faite. On trouve toujours un prédateur pour se faire bouffer.

Je suis toujours très étonné de voir comment l’évolution ou les mutations d’une espèce font apparaitre ce genre de chose. Dans le cas de ce serpent on ne peut pas imaginer que l’un d’entre eux, rentrant bredouille de la chasse s’est dit qu’en remuant une fausse araignée il y gagnerait quelques proies.
Donc finalement il était une fois, il y a très très longtemps, une vipère d’un gris moche et mal foutue née avec une couille et des poils au bout de la queue. Toutes les autres vipères multicolores de la Terre se moquaient d’elle. Mais très vite, les vipères éclatantes se faisaient repérées et bouffées par les serpentaires et autres bestioles volantes aux dents acérées. Seule notre vipère moche s’en sortait brillamment. Elle s’était rendue compte qu’en remuant le train par politesse en croisant une congénère également moche et survivante elle avait un fier succès et de la descendance, mais qu’en plus cela attirait de succulentes prises faciles à avaler. Moralité de l’histoire; mieux vaut être petit, gris, et mal foutu avec une couille et des poils sur la queue plutôt que bien né, rasé et joliment vêtu. Ou alors est-ce le contraire aujourd’hui ? ;-)

a écrit : Triste pour les oisillons hélas. (Dans la vidéo) C'est scénarisé :)

Déjà dans la nature pour voir ce serpent c'est pas tout les mètres carrés et ensuite pour avoir ce serpent à porter d'un oiseau avec un nid ayant des bébés qui attaque le serpent . .. pfiou faut de la chance !

D'ailleurs beaucoup de photographes vont au zoo pour photographier des oiseaux de près. Et après avec la magie du montage...

a écrit : Envoyer au chaos? C'est bêta mais j'écris sur mon portable. Par moment là correction automatique me met des choses bizarres. Si je met KO il me corrigé soit en "Kong" soit en "Konami" ou en "chaos".
Bêtement j'ai lu dans ma tête. Ça avait le même son que KO (et la j'ai fait gaffe ^^) donc j'ai cliqué dessus.
Voila

a écrit : Je suis toujours très étonné de voir comment l’évolution ou les mutations d’une espèce font apparaitre ce genre de chose. Dans le cas de ce serpent on ne peut pas imaginer que l’un d’entre eux, rentrant bredouille de la chasse s’est dit qu’en remuant une fausse araignée il y gagnerait quelques proies.
Donc fina
lement il était une fois, il y a très très longtemps, une vipère d’un gris moche et mal foutue née avec une couille et des poils au bout de la queue. Toutes les autres vipères multicolores de la Terre se moquaient d’elle. Mais très vite, les vipères éclatantes se faisaient repérées et bouffées par les serpentaires et autres bestioles volantes aux dents acérées. Seule notre vipère moche s’en sortait brillamment. Elle s’était rendue compte qu’en remuant le train par politesse en croisant une congénère également moche et survivante elle avait un fier succès et de la descendance, mais qu’en plus cela attirait de succulentes prises faciles à avaler. Moralité de l’histoire; mieux vaut être petit, gris, et mal foutu avec une couille et des poils sur la queue plutôt que bien né, rasé et joliment vêtu. Ou alors est-ce le contraire aujourd’hui ? ;-) Afficher tout
C’est toujours étonnant sur notre échelle de temps. Il faut arriver à s’imaginer ce processus sur des millions d’années et c’est compliqué par rapport à notre perception temporelle.
C’est un peu comme les camouflages qui frisent la perfection. On a vraiment du mal à imaginer autre chose qu’une adaptation volontaire alors que c’est faux.
Après on oublie vite aussi le nombre de mutations qui n’ont pas fonctionné du tout.

a écrit : Je suis toujours très étonné de voir comment l’évolution ou les mutations d’une espèce font apparaitre ce genre de chose. Dans le cas de ce serpent on ne peut pas imaginer que l’un d’entre eux, rentrant bredouille de la chasse s’est dit qu’en remuant une fausse araignée il y gagnerait quelques proies.
Donc fina
lement il était une fois, il y a très très longtemps, une vipère d’un gris moche et mal foutue née avec une couille et des poils au bout de la queue. Toutes les autres vipères multicolores de la Terre se moquaient d’elle. Mais très vite, les vipères éclatantes se faisaient repérées et bouffées par les serpentaires et autres bestioles volantes aux dents acérées. Seule notre vipère moche s’en sortait brillamment. Elle s’était rendue compte qu’en remuant le train par politesse en croisant une congénère également moche et survivante elle avait un fier succès et de la descendance, mais qu’en plus cela attirait de succulentes prises faciles à avaler. Moralité de l’histoire; mieux vaut être petit, gris, et mal foutu avec une couille et des poils sur la queue plutôt que bien né, rasé et joliment vêtu. Ou alors est-ce le contraire aujourd’hui ? ;-) Afficher tout
Dans le même genre renseigne toi sur le système de propulsion des bactéries... C'est un vrai moteur a courant continu, avec stator, rotor, collecteur et ses balais, et tout le bazar, une trentaine de "pièces mécaniques" d'échelle moléculaire, avec un ordre de montage précis.
Tout ca aux débuts de l'évolution (les premiers organismes multicellulaires je suppose)
C'est tellement difficile d'imaginer ca comme la conséquence d'une évolution naturelle que c'est devenu un des principaux arguments en faveur de la conception intelligente ("c'est Dieu qui est derrière l'évolution", je precise au cas ou que je ne soutient pas cette theorie).

a écrit : Dans le même genre renseigne toi sur le système de propulsion des bactéries... C'est un vrai moteur a courant continu, avec stator, rotor, collecteur et ses balais, et tout le bazar, une trentaine de "pièces mécaniques" d'échelle moléculaire, avec un ordre de montage précis.
Tout ca aux débuts
de l'évolution (les premiers organismes multicellulaires je suppose)
C'est tellement difficile d'imaginer ca comme la conséquence d'une évolution naturelle que c'est devenu un des principaux arguments en faveur de la conception intelligente ("c'est Dieu qui est derrière l'évolution", je precise au cas ou que je ne soutient pas cette theorie).
Afficher tout
Tu parles de bactéries et ces dernières sont bien unicellulaires!
Effectivement, j'avais entendu parler de leur système de propulsion, tout bonnement incroyable.

Ceci dit, il est faux de dire que ça s'est développé au tout début de l'évolution...
En effet, la vie sur Terre est vraisemblablement apparue il y a 3.5 milliards d'années... alors que les premiers métazoaires (animaux) semblent s'être formés à la toute fin du précambrien, soit il y a environ 1 milliard d'années.
Autrement dit, les organismes unicellulaires ont bénéficié de trois fois plus de temps que les métazoaires.

En tout cas le piaf n'est pas très malin.. Il manque de se faire choper quand il approche la 1er fois et tente malgré tout de choper la queue du serpent. Il aurai dû le voir venir dès la 1er fois

a écrit : Tu parles de bactéries et ces dernières sont bien unicellulaires!
Effectivement, j'avais entendu parler de leur système de propulsion, tout bonnement incroyable.

Ceci dit, il est faux de dire que ça s'est développé au tout début de l'évolution...
En effet, la vie sur Terre est v
raisemblablement apparue il y a 3.5 milliards d'années... alors que les premiers métazoaires (animaux) semblent s'être formés à la toute fin du précambrien, soit il y a environ 1 milliard d'années.
Autrement dit, les organismes unicellulaires ont bénéficié de trois fois plus de temps que les métazoaires.
Afficher tout
Merci pour la correction, c'est vrai que je connais pas grand chose à ce domaine, du coup JMCMB!
Quoi qu'il en soit, c'est déroutant, ce que peut faire la nature avec le temps...

a écrit : Impressionnante vidéo. Mais des vegans vont encore venir gueuler que le serpent ne mange pas d'herbes. Libre à toi d’assimiler les humains à des serpents... peut-être as-tu une araignée au bout de la queue (it’s à joke...)
Je ne suis pas Vegan mais tous ne sont pas des bobos crétins et leur approche du respect de la vie est très respectable

Une espèce qui peut être amenée à disparaitre très bientôt
Edit : regardez les vidéos qui est très intéressante et qui plus est, la toute première fois qu'il arrive à avoir ce moment en vidéo

Lamarck sur le phone a Darwin... "Ah haa! Et votre explication de ça? Évolution? Une chance mutation? Ça!?