La mousseline viendrait de Mossoul

Proposé par
le

La mousseline, léger tissu en coton notamment utilisé pour les broderies, n'est pas nommée d'après une ressemblance avec de la mousse, mais d'après sa ville d'origine, Mossoul. Au XIIIe siècle, les Vénitiens importaient de Mossoul la mussolina, une toile en coton très claire et très légère.

A noter que dans Le Devisement du Monde, Marco Polo explique que les vêtements musulmans viennent de Mossoul, et que les marchands de mousseline étaient appelés les musolinis, probable origine du nom de Benito Mussolini. En cuisine, la mousseline porte son nom de fait son apparence blanche et légère, par analogie avec le type de tissu homonyme.


Tous les commentaires (34)

a écrit : Bcp de personnes ont liké une punchline honteuse, la violence a toujours été préférée par rapport à la connaissance d'un sujet, y compris sur ce site... Je suis bien d'accord, je trouve ça dommage que ce commentaire soit en top com, et honnêtement si un modo passe par là, j'aimerai bien qu'il supprime mon comentaire (ou du moins ses likes).
Encore une preuve si il en faut que, sur internet, il ne faut rien ecrire quand on est énervé.

a écrit : Et la purée mousseline qui a aussi donné à un intelligent l’idée de créer la marque purée mousline, tu crois que ça vient d’où? Elle est pas légère et onctueuse?
Faut réfléchir un peu de temps en temps.
En realité cette fameuse marque fut inventée par Mussolini, qui en gavait de force les Rouges quand il n'y avait plus d'huile de ricin. C'est ainsi qu'en France on a en adapta le nom et s'en servit pour torturer les enfants (afin de leur faire peur d'être communiste).

a écrit : T'as lu l'anecdote en entier ou comment ça se passe ? Et bien j'aurais juré que la deuxième partie a été ajouté après, j'ai commenté juste après la publication. Mais peut être que je suis simplement passé a côté.

a écrit : Tu n'as pas eu l'idée de chercher dans le dictionnaire ? (Astuce : il n'y a pas besoin d'avoir un vrai dictionnaire chez soi, il suffit de taper "éponyme définition" dans Google.). Et sinon, le mot avec lequel tu confonds, c'est antonomase. Astuce: quand on conseille à quelqu’un de chercher sur Google, on peut le faire soi même. L’académie Française, le Larousse, Wikipedia indiquent tous que cela ne devrait s’appliquer qu’à des personnages.

a écrit : Relis ton exemple du préfet Poubelle : ce n’est pas un éponyme, c’est une antonomase ; ton détracteur Aaplr a donc bien raison ! Loupé.
fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89ponymie
« Eugène Poubelle est le préfet éponyme des boîtes à ordures »

a écrit : Eh bien l'auteur se couchera moins bête aussi, et ne manquera pas la prochaine occasion ! Merci ! Y'a pas à dire, éponyme est le mot idoine.

a écrit : Et la purée mousline, il y a un rapport ? Peut être que oui vu que la couleur et la texture. A moins que ce soir une invention de mussolini ?

d’après les dernières photos de Mossoul vues aux infos, il semblerait que la délicatesse des tissus ne soit plus un symbole rassembleur

a écrit : Loupé.
fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89ponymie
« Eugène Poubelle est le préfet éponyme des boîtes à ordures »
Quand tu donnes un lien tu pourrais au moins le lire au-delà du premier paragraphe. Un peu plus loin, sur la page que tu indiques , il est indiqué que Le Trésor de la langue française informatisé définit, par extension, l'adjectif « éponyme » : « (Celui, celle, ce) qui donne son nom à quelque chose ou à quelqu'un...".

Tu as remarqué que ça dit "celui, celle, ce". "Ce" c'est pour une chose qui donne son nom. C'est pas réservé aux personnes.

On peut parler de chanson éponyme à propos d'une chanson qui donne son nom à l'album, par exemple.

Quand à me dire que c'est moi qui confonds antonomase et éponyme, faut pas exagérer, j'ai juste rappelé qu'on cite souvent poubelle comme exemple d'antonomase.

Bref, ceux qui sont vraiment intéressés peuvent faire leurs propres recherches et ne pas croire tout ce qu'on dit dans les commentaires précédents.

a écrit : Quand tu donnes un lien tu pourrais au moins le lire au-delà du premier paragraphe. Un peu plus loin, sur la page que tu indiques , il est indiqué que Le Trésor de la langue française informatisé définit, par extension, l'adjectif « éponyme » : « (Celui, celle, ce) qui donne son nom à quelque chose ou à quelqu9;un...".

Tu as remarqué que ça dit "celui, celle, ce". "Ce" c'est pour une chose qui donne son nom. C'est pas réservé aux personnes.

On peut parler de chanson éponyme à propos d'une chanson qui donne son nom à l'album, par exemple.

Quand à me dire que c'est moi qui confonds antonomase et éponyme, faut pas exagérer, j'ai juste rappelé qu'on cite souvent poubelle comme exemple d'antonomase.

Bref, ceux qui sont vraiment intéressés peuvent faire leurs propres recherches et ne pas croire tout ce qu'on dit dans les commentaires précédents.
Afficher tout
Non mais tu le fais exprès, tu fais un concours de mauvaise foi ou tu as un complexe de persécution ?
Je ne répondais pas à toi là mais à Wizzy qui affirmait que Poubelle n’était PAS un nom éponyme.
La plupart des références sérieuses recommandent de le réserver aux noms propres.
Par ex ici:
parler-francais.eklablog.com/eponyme-a30055536

« C'est pourquoi l'Académie demande de réserver son emploi aux personnages (réels ou imaginaires), alors que l'usage actuel tend à le généraliser aux choses (dans le domaine artistique notamment). Ainsi ne dira-t-on pas : un roman, un film, une œuvre éponyme, mais du même nom (même si cela fait assurément moins chic !). »
La source mêmes que tu cites recommande de ne l’utiliser que lorsqu’un nom propre devient un nom commun dans changer de lettre.
Bref, même si éponyme est à la limite acceptable, ça n’est sûrement pas un bon example ici.
T’as répondu agressivement et dédaigneusement à quelqu’un qui faisait une remarque plutôt juste.
Bon j’arrête là.
Si tu ne veux pas comprendre et changer d’attitude, c’est ton problème.

a écrit : L'auteur a raté une occasion de placer le mot "éponyme". En l'occurrence "le tissu éponyme" aurait été plus précis, puisque non seulement il a le même nom, mais de plus c'est lui qui donne ce nom. Éponyme ; qui donne son nom (à quelqu’un, quelquechose)
Le tissu n’est donc pas éponyme, c’est Mossoul.

a écrit : Ben justement non, me semble t-il. J'allais d'ailleurs féliciter l'auteur de ne pas avoir utilisé le mot "éponyme" à tort et à travers... "Eponyme", c'est quand un nom propre donne son nom, perd sa majuscule, et devient nom commun. Comme par exemple le Préfet "Poubelle" éponyme des containers à ordures.
Ici il n'y a pas de nom propre ; on parle de tissus et de purée. Le mot utilisé "homonyme" me semble donc la bonne formulation.
Afficher tout
« Ainsi, le mot « poubelle » vient du nom du préfet de la Seine, Eugène Poubelle, qui imposa l'usage de ce dispositif[2]. Eugène Poubelle est le préfet éponyme des boîtes à ordures. »