L’effet rebond anéantit les performances énergétiques

Proposé par
le

L'efficacité énergétique a parfois des effets négatifs. L'effet rebond est un phénomène où les économies d’énergie prévues par l’utilisation d’une nouvelle technologie sont partiellement ou complètement compensées à la suite d'une adaptation du comportement de la société.

Appelé également paradoxe de Jevons, ce phénomène est fortement problématique dans divers domaines : économie, performance énergétique ou écologique, etc. Par exemple, une meilleur isolation des bâtiments provoque souvent une hausse des températures de chauffage et annulent les économies engendrées.


Tous les commentaires (34)

a écrit : Parce que tu ne l'as pas toi même vécu et que tu ne te mets pas à la place des gens qui l'ont vécu. Moi je comprend très bien que quand c'est mal isolé on a conscience de jeter l'argent par les fenêtres (au sens propre) en chauffant trop donc on se résigne et on supporte le froid alors que quand c'est bien isolé, on se dit qu'on peut se permettre un peu plus de confort puisque la chaleur n'est pas gaspillée grâce à l'isolation et donc on chauffe plus. On en déduit donc que les travaux d'isolation servent en pratique davantage a gagner en confort qu'à économiser de l'énergie, et les subventions que l'état accorde pour ces travaux n'ont pas l'impact espéré sur la balance commerciale mais contribuent à améliorer le moral des ménages et c'est déjà ça... Afficher tout La "balance commerciale" c'est la différence en volume monétaire entre importations et exportations. Tu voulais sûrement parler de "dépense énergétique", non ?

Pour revenir sur le (vieux) paradoxe de Jevons :

Cet économiste anglais affirmait que lorsque les entreprises réalisent un progrès technologique qui baisse leur consommation énergétique par unité produite, elles peuvent augmenter leur production. Augmenté au point que la consommation totale augmente aussi.

C'est donc un effet pervers qui augmente la volume d'externlités négatives.

a écrit : La "balance commerciale" c'est la différence en volume monétaire entre importations et exportations. Tu voulais sûrement parler de "dépense énergétique", non ? Non non. Je parle bien de balance commerciale. On ne fait pas des économies pour le plaisir mais en fonction des contraintes économiques. On a commencé à entendre parler d'économies d'énergie dans les années 70 suite aux "chocs" pétroliers (brusque augmentation du prix du baril). Et comme en France on n'a pas de pétrole (mais on a des idées (c'est un slogan de l'époque, ça va rappeler des souvenirs à ceux qui ont connu cette époque)), la balance commerciale a penché fortement dans le mauvais sens et il fallait prendre des mesures pour corriger. Maintenant, en plus, on parle de réduire le rejet de gaz à effet de serre, mais c'est surtout un problème de balance commerciale : les pays qui ont du pétrole ne se gênent pas pour chauffer ou climatiser à tout-va.

a écrit : Non non. Je parle bien de balance commerciale. On ne fait pas des économies pour le plaisir mais en fonction des contraintes économiques. On a commencé à entendre parler d'économies d'énergie dans les années 70 suite aux "chocs" pétroliers (brusque augmentation du prix du baril). Et comme en France on n'a pas de pétrole (mais on a des idées (c'est un slogan de l'époque, ça va rappeler des souvenirs à ceux qui ont connu cette époque)), la balance commerciale a penché fortement dans le mauvais sens et il fallait prendre des mesures pour corriger. Maintenant, en plus, on parle de réduire le rejet de gaz à effet de serre, mais c'est surtout un problème de balance commerciale : les pays qui ont du pétrole ne se gênent pas pour chauffer ou climatiser à tout-va. Afficher tout Je comprends mieux ton propos: promouvoir notre indépendance énergétique.
Ton analyse est très juste (et je n'y avais jamais pensé), on économise pas par envie de payer moins mais parce qu'on ne peut pas ou plus continuer à payer autant.

a écrit : Serait-ce le moment de lancer le débat sur les voitures électriques 100% écologiques qui roulent à l’énergie nucléaire..? OUI allez remuons la merde.

Le problème c'est pas la voiture électrique, le problème, c'est la voiture toucourt... ^^

a écrit : OUI allez remuons la merde.

Le problème c'est pas la voiture électrique, le problème, c'est la voiture toucourt... ^^
Je dirais même plus. Le vrai problème provient de nos modes de vie dans leur globalité, notre manière de nous déplacer, de nous alimenter, de nous loger, de nous chauffer.
La marche est tellement haute pour faire changer la mentalité de 7 milliards d'humains (moi le premier) que je pense sincèrement que nous allons aller jusqu'au point de non retour et il s'en suivra une extinction partielle voire totale de l'humanité. Reste à savoir dans combien de temps.

a écrit : Je dirais même plus. Le vrai problème provient de nos modes de vie dans leur globalité, notre manière de nous déplacer, de nous alimenter, de nous loger, de nous chauffer.
La marche est tellement haute pour faire changer la mentalité de 7 milliards d'humains (moi le premier) que je pense sincèrement que no
us allons aller jusqu'au point de non retour et il s'en suivra une extinction partielle voire totale de l'humanité. Reste à savoir dans combien de temps. Afficher tout
ne dramatisons pas non plus hein, on va quand même pas s'entretuer pour du pétrole...

Bakwa, j'ai dit une connerie? ^^

C'est la manifestation matérielle d'un fait élémentaire : l'esprit des choses préside leur matérialité objective.

a écrit : C'est tout a fait logique, quand ca coûte moins cher, on peut en acheter plus. (quoi que ce soit)
Les avions en sont un bon exemple: moins ils consomment, plus ils sont résistants donc moins les billets coûtent cher et on en est aujourd'hui a 70 000 appareils gros et moyens porteur en l'air en perm
anence dans le monde, et ca va pas s'arranger. On prévoit un doublement du trafic d'ici 2050.

Les écrans aussi d'ailleurs. Dans les années 80 un poste de télévision coûtait un mois de salaire, et on l'exposait fièrement au centre du salon, de nos jours, combien a t'on d'écrans par habitants en France? au moins 2, voire 3, peut être plus...

C'est le serpent qui se mord la queue.
Afficher tout
2 fois plus d'avion en 2050 ? Avec le déclin de la production de pétrole entamée depuis 2006, et le pic de toutes les ressources à venir, je me demande comment ils vont voler... Certains predisent plutôt un arrêt du trafic aérien dans les 10 ans...

Es ce que cela fonctionne avec Tesla ? Des voitures électriques certes mais dont la fabrication est très polluante

a écrit : 2 fois plus d'avion en 2050 ? Avec le déclin de la production de pétrole entamée depuis 2006, et le pic de toutes les ressources à venir, je me demande comment ils vont voler... Certains predisent plutôt un arrêt du trafic aérien dans les 10 ans... T'inquiete pas va, du pétrole, il en reste encore assez pour faire voler des zincs remplis de poires jusqu'au 22ème siècle.
Après, le prix du billet va flamber avant c'est certain mais on pourra encore polluer le ciel pour un bon moment je te le garantis (le kérosène n'étant pas surtaxé ajouté au fait que la plupart des éléphants à réaction peuvent faire le plein à Carbuland, ca aide...)

a écrit : Es ce que cela fonctionne avec Tesla ? Des voitures électriques certes mais dont la fabrication est très polluante Le bilan énergie/pollution/fabrication/recyclage des voitures électriques est encore mitigé, c'est encore sujet à débat mais d'un point de vue personnel je pense que nous n'aurons pas le choix de passer à l'électricité si on veut continuer à bouffer de la route... à moins que les piles à combustible deviennent compétitives parce que pour le moment, ouille ouille ouille!^^

a écrit : On peut prendre comme exemple la consommation de papier depuis que les ordinateurs sont partout : on pourrait penser que la numérisation a fait baisser le nombre de papier utilisé, mais justement, le fait que tout le monde ait une imprimante chez soit a fait exploser la consommation de papier Euh... L exemple est pertinent, mais ne semble pas véridique... En tout cas pas depuis 15 ans...

images.app.goo.gl/ygmTPAsNZYY72Bmq9

a écrit : Euh... L exemple est pertinent, mais ne semble pas véridique... En tout cas pas depuis 15 ans...

images.app.goo.gl/ygmTPAsNZYY72Bmq9
Intéressant graphique que tu nous montres là. Finalement ce n'est pas l'informatique qui a fait chuter la conso de papier mais l'invention du smartphone, qui est peut-être également en train de faire disparaître la presse papier.