Une ville américaine avec une seule habitante

Proposé par
le
dans

La petite ville de Monowi dans le Nebraska ne compte qu'une seule habitante. Elsie Eiler (84 ans) est à la fois maire, greffière, bibliothécaire et tient un bar. Elle se paie des impôts à elle-même, s'attribue sa propre licence d’alcool, se présente et vote pour elle même aux élections municipales.


Commentaires préférés (3)

Selon les sources, il s'agirait même de la seule ville des USA à ne compter qu'un seul habitant (talonnée par Gross au Nebraska : 2 habitants).
La ville comptait 150 personnes dans les années 30.

Peut on parler de ville ? C'est plutôt un lieu-dit, non ? À moins que l'appellation n'ait pas de rapport avec le nombre d'habitant ?
Et comment vit elle ? Du tourisme et gens de passage ?

Edit : après avoir réussi à ouvrir les sources, il s'avère qu'elle vit grâce à de '' nombreux habitués '' selon la seconde source qui viennent la voir régulièrement, ainsi que de nombreux touristes (quatre livres d'or remplis de signatures apparemment) qui viennent voir la ville la moins peuplée des États-Unis ainsi que la bibliothèque devenu publique de Rudy, le mari décédé d'Elsie, unique habitante.

On a la même en France ;) Rochefourchat, dans la Drôme : 1 habitant aussi.
Et l'air de rien, on a 26 communes qui ont 10 habitants max. Bon, c'est "touristique" et amusant, mais administrativement parlant un peu ridicule quand même.


Tous les commentaires (28)

En gros elle est sénile...

Selon les sources, il s'agirait même de la seule ville des USA à ne compter qu'un seul habitant (talonnée par Gross au Nebraska : 2 habitants).
La ville comptait 150 personnes dans les années 30.

Bonjour madame Eiler ! Qu'est ce que je vous sert ? Un petit verre vite fait s'il plaît la mairesse m'attends pour voter !

Peut on parler de ville ? C'est plutôt un lieu-dit, non ? À moins que l'appellation n'ait pas de rapport avec le nombre d'habitant ?
Et comment vit elle ? Du tourisme et gens de passage ?

Edit : après avoir réussi à ouvrir les sources, il s'avère qu'elle vit grâce à de '' nombreux habitués '' selon la seconde source qui viennent la voir régulièrement, ainsi que de nombreux touristes (quatre livres d'or remplis de signatures apparemment) qui viennent voir la ville la moins peuplée des États-Unis ainsi que la bibliothèque devenu publique de Rudy, le mari décédé d'Elsie, unique habitante.

a écrit : En gros elle est sénile... Je dirais plutôt qu'elle a de l'humour

On a la même en France ;) Rochefourchat, dans la Drôme : 1 habitant aussi.
Et l'air de rien, on a 26 communes qui ont 10 habitants max. Bon, c'est "touristique" et amusant, mais administrativement parlant un peu ridicule quand même.

a écrit : Pourquoi ? Parce que c'est de l'humour. Après on aime ou on n'aime pas, de toute façon: Des goûts et des couleurs...

La situation devait être amusante au début mais après tu dois vraiment te faire ch...

a écrit : Parce que c'est de l'humour. Après on aime ou on n'aime pas, de toute façon: Des goûts et des couleurs... Ok je sort !

Il y a même en France des villages qui ne comptent aucuns habitants du fait de leurs destruction lors de la guerre, mais qui existe toujours administrativement

a écrit : Il y a même en France des villages qui ne comptent aucuns habitants du fait de leurs destruction lors de la guerre, mais qui existe toujours administrativement Il y a dans l'Aisne et la Marne des maisons ou des terrains qui sont en déshérence, c'est à dire qu'ils n'ont plus de propriétaires connus depuis la guerre de 14-18, les anciens propriétaires ayant disparus pendant la guerre. Ils sont toujours entretenus par les collectivités locales. Le transfert de propriété vers ces collectivités est imminent, alors si vous avez de lointains cousins dans ces régions dépêchez-vous de vous renseigner...

a écrit : Il y a même en France des villages qui ne comptent aucuns habitants du fait de leurs destruction lors de la guerre, mais qui existe toujours administrativement C'est improbable. S'ils n'ont pas de mairie, et donc de maire, et donc de candidat aux municipales, et donc d'habitant sur la commune, ils n'ont aucune existence administrative.
Et lorsqu'aucun candidat ne se présente aux municipales, la commune est rattachée administrativement à une autre. Ce qui est arrivé au village voisin du mien.

a écrit : Il y a dans l'Aisne et la Marne des maisons ou des terrains qui sont en déshérence, c'est à dire qu'ils n'ont plus de propriétaires connus depuis la guerre de 14-18, les anciens propriétaires ayant disparus pendant la guerre. Ils sont toujours entretenus par les collectivités locales. Le transfert de propriété vers ces collectivités est imminent, alors si vous avez de lointains cousins dans ces régions dépêchez-vous de vous renseigner... Afficher tout La prescription en matière immobilière et de 30 ans. Les biens sans maîtres datant de 1914-18 ont dû être incorporés au domaine public en 1950 environ. Il est déjà un peu tard.
Mais rien n'est perdu, il est toujours possible de demander la restitution du bien, à condition de payer les taxes éludées. En l'espèce, il s'agit de 100 ans de taxes foncières auxquels il faudra ajouter les frais de conservation du bâtiment assurés par la collectivité locale pendant un siècle.

a écrit : C'est improbable. S'ils n'ont pas de mairie, et donc de maire, et donc de candidat aux municipales, et donc d'habitant sur la commune, ils n'ont aucune existence administrative.
Et lorsqu'aucun candidat ne se présente aux municipales, la commune est rattachée administrativement à u
ne autre. Ce qui est arrivé au village voisin du mien. Afficher tout
Pour le cas des villages détruits, il me semble qu'il y a toujours un maire et des conseillers, mais je crois qu'ils sont rattachés à une autre commune. A vérifier.

a écrit : Pour le cas des villages détruits, il me semble qu'il y a toujours un maire et des conseillers, mais je crois qu'ils sont rattachés à une autre commune. A vérifier. Il a une anecdote sur le sujet il me semble : un village près de Verdun, rasé pendant la guerre de 14/18, et dont un Maire est nommé par l'administration pour perpétuer le souvenir. C'est dans une "zone rouge" me semble t-il aussi.

a écrit : Pour le cas des villages détruits, il me semble qu'il y a toujours un maire et des conseillers, mais je crois qu'ils sont rattachés à une autre commune. A vérifier. Il y a un maire, qui est désigné par le préfet du département. Ces villages, entièrement détruits pendant la guerre, ne comportent aucune habitation. Leur seule raison d'être est le devoir de mémoire. Le rôle de leur maire est de conserver les archives municipales, en particulier les registres d'état-civil, et d'entretenir sommairement le périmètre du village pour qu'il ne soit pas entièrement recouvert par la forêt au fil du temps.

Vous ressentez pas une grosse envie de déménager?... >:)