Une chenille carnivore qui ne plaisante pas avec ses proies

Proposé par
le
dans

L'Eupithecia, chenille carnivore hawaïenne, est un redoutable chasseur d'insecte. Restant immobile jusqu'à ce qu'un insecte se pose sans crainte sur son corps, elle se replie sur elle-même à une vitesse fulgurante quand elle le détecte, et le pince dans l'étau que constituent ses 6 redoutables griffes.

A noter que la ressemblance entre sa technique de chasse et celle des plantes carnivores est troublante : immobilisme, détection de présence grâce à des poils sensoriels, enserrement, et finalement ingestion (voie buccale pour la chenille, digestion pour la plante).


Commentaires préférés (3)

Bonjour a toute la communauté !
Habitué quotidien de SCMB depuis 5 ou 6 ans, j'ai franchi le pas il y a quelques jours, et ai commencé a contribuer !
Après 4 anecdotes refusées (déjà publiées mais je ne les avais pas trouvées, non acceptées par la communauté), c'est la deuxième anecdote que je publie sur ce site, et j'en suis tres heureux et surtout très fier !
J'espère que d'autres encore se joindrons à celles la, et que d'autres curieux comme moi franchiront eux aussi le pas !

Ça me fait penser a certains nématodes (vers) qui s'insère dans le corps d'un insecte, y libéré leurs bactéries ce qui provoque une septicémie et la mort de l'insecte puis le nématode et la bactérie utilisé les restes pour se reproduire et se multiplier !! Le plus étonnant c'est que le ver ne peut se reproduire sexuellement que a l'intérieur de l'insecte !

Petit aparté sur les plantes carnivores : celles-ci se nourrissent d'abord via leurs racines et par photosynthèse, de la même manière que les plantes "classiques" (non carnivores en somme).

Et c'est seulement si les manières traditionnelles ne suffisent pas à la plante pour se nourrir qu'elle "devient" carnivore.

Alors, effectivement, certaines plantes ne peuvent se fermer et, peu importe si elles en ont besoin ou pas, mais si un insecte se pose dans leur gouffre, la plante le mange. Or, dans ces cas là, la plante meure par indigestion.

Je vous conseille la vidéo YT du génial Max Bird qui développe se point de manière très intéressante


Tous les commentaires (21)

Bonjour a toute la communauté !
Habitué quotidien de SCMB depuis 5 ou 6 ans, j'ai franchi le pas il y a quelques jours, et ai commencé a contribuer !
Après 4 anecdotes refusées (déjà publiées mais je ne les avais pas trouvées, non acceptées par la communauté), c'est la deuxième anecdote que je publie sur ce site, et j'en suis tres heureux et surtout très fier !
J'espère que d'autres encore se joindrons à celles la, et que d'autres curieux comme moi franchiront eux aussi le pas !

Ça me fait penser a certains nématodes (vers) qui s'insère dans le corps d'un insecte, y libéré leurs bactéries ce qui provoque une septicémie et la mort de l'insecte puis le nématode et la bactérie utilisé les restes pour se reproduire et se multiplier !! Le plus étonnant c'est que le ver ne peut se reproduire sexuellement que a l'intérieur de l'insecte !

Autant les Thaumétopées (chenilles processionnaires) je les trouve chou, autant celle la..comment dire !!
La nature finira toujours par me surprendre, heureusement que ce genre de "créature" ne soit pas sujet au gigantisme !

On remarquera que la quasi totalité des chenilles dans le monde sont herbivores. Mais 8 espèces sur les 10 recensées sur cette île sont carnivores.

Soit dit en passant, j'imagine pas la tête du papillon que donnerait ces chenilles. (Je ne sais pas si elles se transforment ou restent des chenilles toute leur vie.)

a écrit : Ça me fait penser a certains nématodes (vers) qui s'insère dans le corps d'un insecte, y libéré leurs bactéries ce qui provoque une septicémie et la mort de l'insecte puis le nématode et la bactérie utilisé les restes pour se reproduire et se multiplier !! Le plus étonnant c'est que le ver ne peut se reproduire sexuellement que a l'intérieur de l'insecte ! Afficher tout Ton anecdote est intéressante, mais je n'arrive pas à saisir le lien avec l'anecdote (c'est pas une critique, je cherche juste à trouver le cheminement de pensée...)

a écrit : Ça me fait penser a certains nématodes (vers) qui s'insère dans le corps d'un insecte, y libéré leurs bactéries ce qui provoque une septicémie et la mort de l'insecte puis le nématode et la bactérie utilisé les restes pour se reproduire et se multiplier !! Le plus étonnant c'est que le ver ne peut se reproduire sexuellement que a l'intérieur de l'insecte ! Afficher tout Il existe même une espèce d'insecte qui se reproduit dans le ventre de la mère pendant la gestation.
Me souviens plus de l'espèce, je vais voir si je la retrouve.

Petit aparté sur les plantes carnivores : celles-ci se nourrissent d'abord via leurs racines et par photosynthèse, de la même manière que les plantes "classiques" (non carnivores en somme).

Et c'est seulement si les manières traditionnelles ne suffisent pas à la plante pour se nourrir qu'elle "devient" carnivore.

Alors, effectivement, certaines plantes ne peuvent se fermer et, peu importe si elles en ont besoin ou pas, mais si un insecte se pose dans leur gouffre, la plante le mange. Or, dans ces cas là, la plante meure par indigestion.

Je vous conseille la vidéo YT du génial Max Bird qui développe se point de manière très intéressante

La vidéo est sympa, un poil racoleur ( racoleuse ? ). "This caterpillar is not vegetarian. It's a professional killer ! " non seulement elle est carnivore, mais elle est aussi tueur à gage ou mercenaire. Doit pas y avoir beaucoup de belle mères chez cette espèce.
C'est assez impressionnant car elle capture des proies plus grosses qu'elle (plus épaisses pour être précis) puis les grignote

On pourrait penser que Ridley Scott s'est inspiré de cette chenille pour créer le facehugger d'alien

a écrit : On remarquera que la quasi totalité des chenilles dans le monde sont herbivores. Mais 8 espèces sur les 10 recensées sur cette île sont carnivores.

Soit dit en passant, j'imagine pas la tête du papillon que donnerait ces chenilles. (Je ne sais pas si elles se transforment ou restent des chenilles toute leur vie.)
Insectivores ?

a écrit : Petit aparté sur les plantes carnivores : celles-ci se nourrissent d'abord via leurs racines et par photosynthèse, de la même manière que les plantes "classiques" (non carnivores en somme).

Et c'est seulement si les manières traditionnelles ne suffisent pas à la plante pour se nourrir q
u'elle "devient" carnivore.

Alors, effectivement, certaines plantes ne peuvent se fermer et, peu importe si elles en ont besoin ou pas, mais si un insecte se pose dans leur gouffre, la plante le mange. Or, dans ces cas là, la plante meure par indigestion.

Je vous conseille la vidéo YT du génial Max Bird qui développe se point de manière très intéressante
Afficher tout
Heeeuuuu... C'est juste parce qu'elles vivent dans des milieux très pauvre et acide qu'elles ont développé cette méthode de nutrition particulière...

a écrit : Heeeuuuu... C'est juste parce qu'elles vivent dans des milieux très pauvre et acide qu'elles ont développé cette méthode de nutrition particulière... J'ai jamais dis le contraire. Toujours est-il que si elles ont assez de nutriments dans le sol, elles n'iront pas le chercher ailleurs.

a écrit : Bonjour a toute la communauté !
Habitué quotidien de SCMB depuis 5 ou 6 ans, j'ai franchi le pas il y a quelques jours, et ai commencé a contribuer !
Après 4 anecdotes refusées (déjà publiées mais je ne les avais pas trouvées, non acceptées par la communauté), c'est la deuxième anecdote que je pu
blie sur ce site, et j'en suis tres heureux et surtout très fier !
J'espère que d'autres encore se joindrons à celles la, et que d'autres curieux comme moi franchiront eux aussi le pas !
Afficher tout
Bravo à toi ! Comme quoi insister paye toujours !

a écrit : Heeeuuuu... C'est juste parce qu'elles vivent dans des milieux très pauvre et acide qu'elles ont développé cette méthode de nutrition particulière... Un peu de retenue tu t'adresses a un très gros contributeur.

a écrit : Bonjour a toute la communauté !
Habitué quotidien de SCMB depuis 5 ou 6 ans, j'ai franchi le pas il y a quelques jours, et ai commencé a contribuer !
Après 4 anecdotes refusées (déjà publiées mais je ne les avais pas trouvées, non acceptées par la communauté), c'est la deuxième anecdote que je pu
blie sur ce site, et j'en suis tres heureux et surtout très fier !
J'espère que d'autres encore se joindrons à celles la, et que d'autres curieux comme moi franchiront eux aussi le pas !
Afficher tout
Bienvenue coupain

Heureusement que l'on est plus gros que tous ces gentils insectes....

a écrit : On remarquera que la quasi totalité des chenilles dans le monde sont herbivores. Mais 8 espèces sur les 10 recensées sur cette île sont carnivores.

Soit dit en passant, j'imagine pas la tête du papillon que donnerait ces chenilles. (Je ne sais pas si elles se transforment ou restent des chenilles toute leur vie.)
les plantes doivente être sacrément dégueulasses, pour qu'elles soient obligées de changer de régime !!

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

Je suis à la fois abasourdi et émerveillé par toute la "cruauté" que l'on trouve chez les insectes.
Jack l'éventreur passerait presque pour un amateur à côté...

en martinique il parait qu'i ly a des chenille qui te bouffent un petit arbre et le tue en très peu de temps.