Il existe une araignée qui n'est dangereuse que pour les primates

Proposé par
le
dans

Originaire d'Australie, Atrax robustus est une des espèces d'araignées au venin le plus toxique au monde. Toutefois, son venin n'est dangereux que pour les insectes et les primates, dont l'humain. Une bizarrerie de l'évolution, puisque les primates ne sont aucunement une proie pour cette araignée.


Commentaires préférés (3)

Théorie qui vaut ce qu'elle vaut : ce n'est peut-être pas que le venin est spécialement toxique pour les primates, mais que les primates sont spécialement vulnérables à ce venin. Plus clairement, que ce sont les primates qui, n'ayant justement pas à faire face à cette araignée, ne sont pas naturellement capable d'y résister.

Une bizarrerie ? L'évolution (sauf hypothèse divine) n'est pas guidée, ni consciente, toutes les évolutions n'ont pas de but. Si une mutation offre un avantage reproducteur, il y a de grande chance qu'après plusieurs génération,elle soit répandue, et si une mutation offre un désavantage, elle risque d'être éliminé. Mais pour les mutations neutre, rien n'oblige la mutation à disparaître

Cette anecdote est mal formulée car elle laisse entendre que tout dans l'évolution doit avoir un sens ou un but, ce qui est faux.

Posté le

windowsphone

(119)

Répondre


Tous les commentaires (70)

Théorie qui vaut ce qu'elle vaut : ce n'est peut-être pas que le venin est spécialement toxique pour les primates, mais que les primates sont spécialement vulnérables à ce venin. Plus clairement, que ce sont les primates qui, n'ayant justement pas à faire face à cette araignée, ne sont pas naturellement capable d'y résister.

Une bizarrerie ? L'évolution (sauf hypothèse divine) n'est pas guidée, ni consciente, toutes les évolutions n'ont pas de but. Si une mutation offre un avantage reproducteur, il y a de grande chance qu'après plusieurs génération,elle soit répandue, et si une mutation offre un désavantage, elle risque d'être éliminé. Mais pour les mutations neutre, rien n'oblige la mutation à disparaître

Pas si bizarre... Le venin ne lui sert pas qu'à attaquer ses proies, il lui sert aussi à se défendre contre ses prédateurs !

a écrit : Théorie qui vaut ce qu'elle vaut : ce n'est peut-être pas que le venin est spécialement toxique pour les primates, mais que les primates sont spécialement vulnérables à ce venin. Plus clairement, que ce sont les primates qui, n'ayant justement pas à faire face à cette araignée, ne sont pas naturellement capable d'y résister. Afficher tout Discutable si on pense que l'éléphant ou le lion, qui ne sont même pas sur le même continent, ont de quoi se défendre contre ce venin alors qu'ils ne sont pas non plus des proies pour l'araignée..
Mais j'ai quand même apprécié ta théorie

"Bizarrerie de l'évolution"... Je ne suis pas convaincu. De quel venin l'Homme est-il mieux prémunit que les autres espèces ? Nous prenons tout ce qui bouge !
Le venin de cette araignée est efficace contre les insectes car ce sont ses proies et ses prédateurs... Et nous, si on passe par là, on "déguste" comme d'habitude ;)

Cette anecdote est mal formulée car elle laisse entendre que tout dans l'évolution doit avoir un sens ou un but, ce qui est faux.

Posté le

windowsphone

(119)

Répondre

Hormis ce petit problème de venin, je crois que l'évolution a été plutôt clémente avec l'Homme...

a écrit : Cette anecdote est mal formulée car elle laisse entendre que tout dans l'évolution doit avoir un sens ou un but, ce qui est faux. En soi l'évolution a un but : assurer la pérennité de l'espèce, non?

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : En soi l'évolution a un but : assurer la pérennité de l'espèce, non? C'est pas un but, c'est une conséquence

a écrit : C'est pas un but, c'est une conséquence J'ajouterais que l'évolution est un accident, dont la conséquence à long terme est de favoriser la survie de l'espèce.

Encore une fois, cela se passe en Australie... Décidément risqué ce pays...

Peut être est-elle simplement mangé par des primates, son poisson ne serait alors qu’un moyen de défense

a écrit : C'est pas un but, c'est une conséquence Effectivement. Dire qu'elle a un but, de plus, suggère une certaine sentience de la nature ... (ce qui n'est pas de l'avis de tout le monde mais on va éviter d'entrer dans ce débat )

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : L'homme n'est pas un primate Ah ? Tu viens de t'inscrire et tu es un troll, c'est bien ça ?

a écrit : Une bizarrerie ? L'évolution (sauf hypothèse divine) n'est pas guidée, ni consciente, toutes les évolutions n'ont pas de but. Si une mutation offre un avantage reproducteur, il y a de grande chance qu'après plusieurs génération,elle soit répandue, et si une mutation offre un désavantage, elle risque d'être éliminé. Mais pour les mutations neutre, rien n'oblige la mutation à disparaître Afficher tout Justement, il est désavantageux d'tiliser de l'énergie pour synthétiser des protéines qui ne servent à rien donc c'est une bizarrerie, à moins que le venin de leur ancêtre était encore plus gros en nombre d'acides aminés.

a écrit : C'est pas un but, c'est une conséquence Tout de même une question : une conséquence partagée par tout être vivant sur terre voire au-delà, pourquoi?!

a écrit : Tout de même une question : une conséquence partagée par tout être vivant sur terre voire au-delà, pourquoi?! Je ne vois pas le sens de ta question. Tout le monde la partage car on est les survivants. C'est comme dire après une Extinction au CO2, une espece s'est protège du CO2 avec d'autres. Conséquence : elles ont survecus. Pourquoi la conséquence est partagee ? Car ils sont les seuls à avoir survécu...