Un avion en construction va devenir le plus grand avion au monde

Proposé par
le
dans

Le plus gros avion du monde sera bientôt le Stratolaunch. Avec une envergure de 117 mètres, il dépasse largement l'A380 (de 37 mètres) et le H-4 Hercules (de 20 mètres). Encore en période de tests, son premier vol est prévu pour 2019.

Il est conçu pour assister le décollage de fusées légères en les emportant à plus de 10 km d’altitude, permettant de diminuer le coût de lancement d’un kilogramme de matériel en orbite basse.


Tous les commentaires (41)

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Les bateaux porte-avions porte-fusées peut être?

Je ne comprends pas bien les sources... On nous dit que l'avion a atteint 74km/h au sol en nous disant que c'est un "record" (!?)... Le record de quoi ?
Puis on nous dit qu'il faudra le double pour arriver à décoller (?)... 148km/h pour décoller ? Non, il y a une couille dans le potage ; il lui faudra beaucoup plus...
Ceci dit, c'est une drôle de machine assez incroyable. Sûrement aussi une prouesse technique.

a écrit : Merci des explications. Mais je reste étonné, non des deux fuselages, mais de ce qui ressemble à deux cabines de pilotage. Simplement que cela coute moins cher de fabriquer, à la chaine, deux fuselages identiques, que 1 fuselage préparé pour accueillir du monde (hublot etc) et un autre sans.

a écrit : Je ne comprends pas bien les sources... On nous dit que l'avion a atteint 74km/h au sol en nous disant que c'est un "record" (!?)... Le record de quoi ?
Puis on nous dit qu'il faudra le double pour arriver à décoller (?)... 148km/h pour décoller ? Non, il y a une couille dans le potage ;
il lui faudra beaucoup plus...
Ceci dit, c'est une drôle de machine assez incroyable. Sûrement aussi une prouesse technique.
Afficher tout
Le record de 74 km/h c'est tout simplement pour cet avion. Il avait atteint les 48 km/h au roulage, maintenant 74. Ainsi de suite, de toutes façons il fait partie des avions qui va battre record sur record ;) (publicité oblige)

Pour les 150 km/h, vu l'envergure et la puissance des 6 moteurs, je ne pense pas que ce soit irréalisable.

a écrit : Quelqu'un peut expliquer le gain sur le "coût de lancement d'un kilogramme en orbite masse" ?
A quoi est ce que ça correspond ?
Merci.
Ça serait plus facile à comprendre si c'était écrit plus correctement : le coût *du* kilogramme. Car tous les satellites ne pèsent pas exactement 1 kg. Le coût du kilogramme en orbite basse permet de mesurer combien ça coûte d'envoyer un satellite en orbite sachant qu'il n'y a que la masse qui compte. C'est comme les tarifs de La Poste pour le courrier. Donc un client, comme une société de télécommunications par exemple, qui veut envoyer un satellite de 200 kg dans l'espace va comparer le coût du kilogramme chez les différents lanceurs et bien sûr le prix est un critère de choix important. On dit en orbite basse pour pouvoir comparer car certains satellites sont conçus pour être sur une orbite basse, d'autres sur une orbite géostationnaire et al. De toutes façons la fusée n'emporte pas les satellites géostationnaires jusqu'au bout : ils sont déposés en orbite basse et ont leurs propres propulseurs (dont il faut tenir compte dans la masse à emporter en orbite basse pour calculer le coût) qui assurent la fin du trajet.

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Au porte-avions porte porte-fusée :)

Stratolaunch : strato pour stratosphère et launch qui signifie lancement en anglais.. Ils se sont pas foulé sur le nom x)

a écrit : Après les bateaux porte-avions, les avions porte-fusées, jusqu'où ira-t-on? Des porte-avoins pour porte-fusées portant elles même des Stations Spaciales porte-vaisseaux spaciaux portant des humains.

a écrit : Stratolaunch : strato pour stratosphère et launch qui signifie lancement en anglais.. Ils se sont pas foulé sur le nom x) Au contraire : c'est pas facile de résister à la tentation de vouloir montrer son inventivité en trouvant un nom original qui va rejoindre les cohortes de noms tous plus originaux les uns que les autres et dont on ne se souvient pas toujours de ce qu'ils désignent. C'était pas facile mais ils ont réussi à imposer le nom le plus simple, correspondant parfaitement à ce qu'il désigne. Sinon ils auraient pu l'appeler Libellule ou Papillon comme le suggérait Jacques Prévert à propos du choix du nom du pape, ça serait plus adapté à un avion qu'à un pape !

J aimerais pouvoir piloter ce monstre. Mais à mon avis la formation doit être treeeessss dure

a écrit : C'est ce qui arrive quand on démoule avant le refroidissement complet...

Non, en fait, tu vois deux cabines, mais il y en a une pour le pilotage, et l'autre probablement destinée aux techniciens accompagnant la fusée. Cet avion est destiné à mettre des fusées sur orbite, et sa structure ne lui
permet peut-être pas d'être habitable dans tout son volume car il emporte une quantité de carburant vraiment impressionnante ((environ 120 tonnes), et en mode "en charge", il devrait frôler les 350 tonnes, hors poids de la fusée, estimé à environ 250 tonnes... Afficher tout
Une grosse bombe en cas de problème !

C'est de la triche, il suffit de coller 2 A380 côte à côte et record battu !

a écrit : Quelqu'un peut expliquer le gain sur le "coût de lancement d'un kilogramme en orbite masse" ?
A quoi est ce que ça correspond ?
Merci.
pour envoyer une masse de materiel dans l'espace, il faut un lanceur adapter a la charge. comparer a une fusee, un avion a une consomation de carburant negligeable. l'espace est a 100km d'altitude, partir de 10km, c'est faire 10% d'economie (avec moi s de resistance dans l'air
et de gravite).

a écrit : pour envoyer une masse de materiel dans l'espace, il faut un lanceur adapter a la charge. comparer a une fusee, un avion a une consomation de carburant negligeable. l'espace est a 100km d'altitude, partir de 10km, c'est faire 10% d'economie (avec moi s de resistance dans l'air
et de gravite).
Enfin en 10 km, la diminution de la gravité est vraiment très négligeable .

Petite correction, l’envergure du 380 est de 80m( 79,75 afin d’être en dessous des restrictions ). Pour un ordre d’idée, l’A320 est de 34m.

a écrit : Quelqu'un peut expliquer le gain sur le "coût de lancement d'un kilogramme en orbite masse" ?
A quoi est ce que ça correspond ?
Merci.
Pour compléter la réponse de marc Johnson, il faut savoir que l'étape la plus coûteuse en carburant pour placer un objet en orbite est la phase de sortie de notre atmosphère, notamment les premières dizaines de kilomètres ou l'air est très dense.
Donc le fait d'utiliser un avion (qui lui utilise au contraire cet air pour voler, au lieu de le combattre comme une fusée) pour parcourir cette première phase permet d'économiser de grandes quantités de carburant. Ce qui résulte en une fusée moins lourde, moins grande, moins chère, etc etc...

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Les fusées porte-station spatiale Aussi étrange que cela puisse paraître c'était le cas avec la station spatiale SkyLab et la fusée Saturn V ! :p

a écrit : Tu as oublié les fusées porte-voitures avec la Falcon 9 de SpaceX :) Avec la Falcon Heavy plutôt ! :)

a écrit : L'Antonov-225 était lui aussi prévu pour emporter la navette spatiale russe Bourane, mais il avait l'air d'un avion classique. Alors effectivement, pourquoi deux fuselages sur le Stratolaunch ?
En fait, l'An-225 devait uniquement transporter la navette entre deux sites, comme tout autre trans
porteur de fret. Le Stratolaunch, lui, compte assister une fusée au décollage.
C'est à dire qu'il va la transporter à haute altitude, puis la larguer. Celle-ci mettra ensuite ses propulseurs en route et entamera son ascension spatiale.
Elle doit donc être située sous l'avion pour tomber sans l’endommager, mais aussi au milieu de l'avion pour garder un centre de gravité permettant le vol.
L'architecture la plus efficace pour emporter une telle charge est apparemment un avion avec deux fuselages.
Afficher tout
Comment il décolle si la fusée est en dessous??

a écrit : Comment il décolle si la fusée est en dessous?? Si tu penses à la taille :
Il me semble que l'aile est environ à 10 mètres du sol (le point culminant de la dérive est à 15 mètres), donc il suffit d'emporter une fusée avec un diamètre légèrement moins grand !
Si tu penses à la masse :
La fusée n'est qu'un chargement comme un autre... Cet avion peut emporter environ 590 tonnes de fret. Tans que la charge est bien placée, tout va bien !
Le Stratolaunch a été conçu pour emporter des fusées Pegasus (des fusées qui doivent être larguées depuis un avion pour décoller).
Ces modèles pèsent environ 23 tonnes pour 1,30 mètres de diamètre... Il pourra donc en emporter plusieurs ! (des tests sont prévus avec 3 fusées)
Si l'avion est largement capable d'emporter des charges plus importantes que les fusées Pegasus, c'est pour ne pas devenir obsolète lorsque un nouveau modèle de fusée largable remplacera celles-ci.
fr.wikipedia.org/wiki/Pegasus_(fus%C3%A9e)