L'hibernatus des temps modernes

Proposé par
le
dans

Jan Grzebski est un cheminot tombé dans le coma en 1988 après un accident du travail pendant l'ère communiste en Pologne. Il reprit conscience 19 ans plus tard, à l'âge de 65 ans, et le réveil fut brutal : il se réveilla très surpris, dans un pays désormais non communiste entré dans l'Union européenne et l'OTAN. Il apprit également qu'il avait 11 petits-enfants, issus du mariage de ses quatre enfants.


Commentaires préférés (3)

Cela me fait inévitablement penser au film Goodbye Lenin, que je vous conseille vivement !

Il y a coma et mort cérébral. La différence c'est que dans un cas, le cerveau fonctionne, et dans l'autre, on nourri un corps jusqu'à ce qu'il meurt inévitablement. Les scanner et irm permettent de de répondre à la plupart des cas actuels.

La quatrième source dément qu'il soit resté 19 ans dans le coma, mais "seulement" 4 d'après son propre médecin.
La seconde source dit qu'il a été "écoeuré" de voir tant de choses dans les magasins, la troisième que "la tête lui tourne", ce qui n'est pas pareil.
Qui croire?


Tous les commentaires (25)

Cela me fait inévitablement penser au film Goodbye Lenin, que je vous conseille vivement !

Comme quoi, on peut bel et bien se réveiller du coma !

Une lueur d'espoir pour toute les personnes qui ont un proche dans le coma depuis longtemps.
Faut-il s'obstiner à garder un comateux sous assistance artificielle pendant des années ou faut-il le débrancher pour ne pas tomber dans l'acharnement thérapeutique?
Les comités d'éthique n'ont pas encore la réponse. Mais voici une histoire qui pourra les aider...

Il y a coma et mort cérébral. La différence c'est que dans un cas, le cerveau fonctionne, et dans l'autre, on nourri un corps jusqu'à ce qu'il meurt inévitablement. Les scanner et irm permettent de de répondre à la plupart des cas actuels.

La quatrième source dément qu'il soit resté 19 ans dans le coma, mais "seulement" 4 d'après son propre médecin.
La seconde source dit qu'il a été "écoeuré" de voir tant de choses dans les magasins, la troisième que "la tête lui tourne", ce qui n'est pas pareil.
Qui croire?

C'est ce qui s'appelle, "rater un épisode"...

a écrit : Une lueur d'espoir pour toute les personnes qui ont un proche dans le coma depuis longtemps.
Faut-il s'obstiner à garder un comateux sous assistance artificielle pendant des années ou faut-il le débrancher pour ne pas tomber dans l'acharnement thérapeutique?
Les comités d'éthique n'
ont pas encore la réponse. Mais voici une histoire qui pourra les aider... Afficher tout
Gros dilemme pour les personnes concernées ... égoïstement je ne veux pas être débranchée et je n’ai vraiment pas de certitude concernant ma décision si je devais la prendre pour ma fille ou pour un parent ...

a écrit : Il y a coma et mort cérébral. La différence c'est que dans un cas, le cerveau fonctionne, et dans l'autre, on nourri un corps jusqu'à ce qu'il meurt inévitablement. Les scanner et irm permettent de de répondre à la plupart des cas actuels. Surtout l’encéphalogramme.

Il dit également avoir été sauvé grace à sa femme ! Celle ci l'a ainsi changé de position toutes les heures pendant les 19 années de son coma pour éviter les dommages de son corps contre le lit ! La définition du dévouement

Il s'endort sous communisme, et se réveil en dictature, tu m'etonnes que le réveille a du etre brutal!

Eh beh... 19 ans ! Le changement que ça doit faire !

Hum. Je suis très sceptique, ou alors je pense que ce sont les mauvais termes qui sont utilisés. Pour travailler en réanimation et donc voir des gens dans le coma quotidiennement, je ne pense pas que cet homme était réellement dans le coma, il est dit ailleurs qu'il était plutôt dans un état léthargique, qu'il voyait tout mais ne pouvait pas répondre. Ça ressemble plus à un Locked-In Syndrome qu'un coma.

a écrit : Hum. Je suis très sceptique, ou alors je pense que ce sont les mauvais termes qui sont utilisés. Pour travailler en réanimation et donc voir des gens dans le coma quotidiennement, je ne pense pas que cet homme était réellement dans le coma, il est dit ailleurs qu'il était plutôt dans un état léthargique, qu'il voyait tout mais ne pouvait pas répondre. Ça ressemble plus à un Locked-In Syndrome qu'un coma. Afficher tout Puisque vous êtes compétente dans le domaine, pourriez-vous me dire ce qui arrive lorsque l'on sort d'un coma (il y en existe plusieurs niveaux)?
J'ai posé la question à un anesthésiste-réanimateur, mais il a été évasif, car il n'avait pas le temps: "on apprend à se reconstruire une personnalité".
Se souvient-on de sa langue maternelle, de son nom, des visages familiers, des connaisances scolaires ou autres acquises, etc.?
Merci si vous voulez bien me répondre.

a écrit : C'est ce qui s'appelle, "rater un épisode"... Il a raté plusieurs saisons lui !

a écrit : Puisque vous êtes compétente dans le domaine, pourriez-vous me dire ce qui arrive lorsque l'on sort d'un coma (il y en existe plusieurs niveaux)?
J'ai posé la question à un anesthésiste-réanimateur, mais il a été évasif, car il n'avait pas le temps: "on apprend à se reconstruire une pers
onnalité".
Se souvient-on de sa langue maternelle, de son nom, des visages familiers, des connaisances scolaires ou autres acquises, etc.?
Merci si vous voulez bien me répondre.
Afficher tout
Ça dépend de
- pourquoi le patient est dans le coma, traumatisme cranien? Coma métabolique?
-Ensuite egalement des agressions cérébrales secondaires durant ce coma

On se souvient le plus souvent de qui on est/langue/...
On ne se rappelle pas le plus souvent de l'épisode qui nous a mené dans le coma ni des jours suivants le reveil
Il faut en effet se reconstruire après (séquelle physique et psychologique)

En bref il est sorti du coma profond au bout de 4 ans mais il lui fallu 19 ans au total pour s'en remettre totalement.

a écrit : Gros dilemme pour les personnes concernées ... égoïstement je ne veux pas être débranchée et je n’ai vraiment pas de certitude concernant ma décision si je devais la prendre pour ma fille ou pour un parent ... C'est noté, merci.