Une fondation caritative possède Bosch

Proposé par
Invité
le

La multinationale Bosch (70 milliards de chiffre d'affaires annuel) est détenue par une fondation à but caritatif. La "Robert Bosch Stiftung" détient 92% des parts, comme le souhaitait son fondateur. Elle n'a toutefois pas de droits de vote au conseil d'administration pour peser sur les décisions.


Commentaires préférés (3)

De ce que je comprends de la page d'accueil (en Allemand) de l'association, elle s'investit principalement dans le domaine de la santé et des soins en Allemagne, et c'est (évidemment) une des plus grosses organisation de ce genre en Europe. Ils cherchent surtout à construire beaucoup de petits centres de soin plus agréables et efficaces que des gros hôpitaux.

a écrit : Fondation caritative qui en 2010 a licencié 241 personnes en France alors que le résultat net était de quelques milliards.

Il fallait bien que je trouve quelque chose pour râler un peu si non effectivement une grosse partie des bénéfices de cette entreprise est versée à une fondation, maintenant reste à s
avoir ce que finance cette fondation... Afficher tout
La fondation n'a pas de droit de vote au conseil d'administration... et donc ne peut pas décider de licenciement !

Posté le

android

(133)

Répondre

a écrit : Et la famille Bosch en détient 7%, faisant donc d'elle l'actionnaire majoritaire au niveau des votes en ne détenant que peu du capital réel... Regardez bien les sources, la famille ne possède que 7% des droits de vote, c'est l'entreprise qui possède 0.01% des parts qui détient les 93% de droits de vote restants

Edit : plus précisément, la famille dz'tient financièrement l'entreprise après la fondation, mais c'est le conseil d'amnistration, indépendant de la famille, qui prend les décisions


Tous les commentaires (30)

Et la famille Bosch en détient 7%, faisant donc d'elle l'actionnaire majoritaire au niveau des votes en ne détenant que peu du capital réel...

Fondation caritative qui en 2010 a licencié 241 personnes en France alors que le résultat net était de quelques milliards.

Il fallait bien que je trouve quelque chose pour râler un peu si non effectivement une grosse partie des bénéfices de cette entreprise est versée à une fondation, maintenant reste à savoir ce que finance cette fondation...

De ce que je comprends de la page d'accueil (en Allemand) de l'association, elle s'investit principalement dans le domaine de la santé et des soins en Allemagne, et c'est (évidemment) une des plus grosses organisation de ce genre en Europe. Ils cherchent surtout à construire beaucoup de petits centres de soin plus agréables et efficaces que des gros hôpitaux.

a écrit : Fondation caritative qui en 2010 a licencié 241 personnes en France alors que le résultat net était de quelques milliards.

Il fallait bien que je trouve quelque chose pour râler un peu si non effectivement une grosse partie des bénéfices de cette entreprise est versée à une fondation, maintenant reste à s
avoir ce que finance cette fondation... Afficher tout
La fondation n'a pas de droit de vote au conseil d'administration... et donc ne peut pas décider de licenciement !

Posté le

android

(133)

Répondre

Je me demande ce qu'ils paient en impôts du coup...
Parce que si c'est pour passer pour des bons samaritains et en profiter pour ne pas participer au financement des institutions publiques c'est un peu l'hopital qui se fout de la charité.

a écrit : La fondation n'a pas de droit de vote au conseil d'administration... et donc ne peut pas décider de licenciement ! Merci de la réponse, ça m'évite de le faire ^^

a écrit : Fondation caritative qui en 2010 a licencié 241 personnes en France alors que le résultat net était de quelques milliards.

Il fallait bien que je trouve quelque chose pour râler un peu si non effectivement une grosse partie des bénéfices de cette entreprise est versée à une fondation, maintenant reste à s
avoir ce que finance cette fondation... Afficher tout
Donc une société qui perd de l'argent dans un pays ne devrait pas licencier parce qu'elle en gagne dans un autre pays ? C'est quoi cette logique ?
Une société n'est pas un Etat, elle n'a pas à subventionner à perte des emplois juste pour tes beaux yeux.

Belle mentalité... Je te souhaite que tu sois jamais concerné par un plan social si t'es employé par une multinationale, je suis pas sur que tu gardes le même discours pro patronal

a écrit : Et la famille Bosch en détient 7%, faisant donc d'elle l'actionnaire majoritaire au niveau des votes en ne détenant que peu du capital réel... Regardez bien les sources, la famille ne possède que 7% des droits de vote, c'est l'entreprise qui possède 0.01% des parts qui détient les 93% de droits de vote restants

Edit : plus précisément, la famille dz'tient financièrement l'entreprise après la fondation, mais c'est le conseil d'amnistration, indépendant de la famille, qui prend les décisions

"A but caritatif"... qui est en réalité un maquillage des paradis fiscaux, qui vont plus loin que de contrer systématiquement les lois fiscales des pays, mais détournent même le sens des mots à leur profit.
Cf cet article récent du Monde :
Le Monde - Dans les paradis fiscaux, le blanchiment concerne aussi les mots

« Trust », « fondation caritative », « filiale d’entreprise »... Dans le monde de la finance offshore, le vocabulaire sert à dissimuler des réalités peu avouables.

www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/07/dans-les-paradis-fiscaux-le-blanchiment-concerne-aussi-les-mots_5238482_3232.html

a écrit : "A but caritatif"... qui est en réalité un maquillage des paradis fiscaux, qui vont plus loin que de contrer systématiquement les lois fiscales des pays, mais détournent même le sens des mots à leur profit.
Cf cet article récent du Monde :
Le Monde - Dans les paradis fiscaux, le blanchiment concer
ne aussi les mots

« Trust », « fondation caritative », « filiale d’entreprise »... Dans le monde de la finance offshore, le vocabulaire sert à dissimuler des réalités peu avouables.

www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/07/dans-les-paradis-fiscaux-le-blanchiment-concerne-aussi-les-mots_5238482_3232.html
Afficher tout
" La suite est réservée aux abo-"
REEEEEEEEE !

(Concernant Bosch : c'est pas avéré qu' il y ait de l'évasion fiscale même si, ne soyons pas naïf, ça reste probable...)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Belle mentalité... Je te souhaite que tu sois jamais concerné par un plan social si t'es employé par une multinationale, je suis pas sur que tu gardes le même discours pro patronal Bel exemple de tout ce qui ne va pas en France... Parce que si je suis concerné par un plan social, il faut donc que je ne pense qu'à ma gueule et manifeste pour que la société en question risque la ruine et de foute à la porte 3'000 autres salariés parce que moi et mes 20 collègues refusons de perdre notre emploi, ce qui aurait sauvé la boîte ?

Désolé mais ca n'est pas être pro-patronat que de prendre un peu de recul et considérer la situation dans son ensemble, contrairement à ta posture qui ne vise que l'opposition "patronat" - salariés.
Bien sûr il y a des abus, mais pour ça comme pour le reste les généralisations à la "patrons/policiers/arabes tous pourris" ça va bien cinq minutes...

a écrit : Regardez bien les sources, la famille ne possède que 7% des droits de vote, c'est l'entreprise qui possède 0.01% des parts qui détient les 93% de droits de vote restants

Edit : plus précisément, la famille dz'tient financièrement l'entreprise après la fondation, mais c'est le conse
il d'amnistration, indépendant de la famille, qui prend les décisions Afficher tout
Cela m'a l'air bien plus compliqué que ça... Si les héritiers ont bien renoncé à 92% des parts de la société (les deux enfants de Robert conservant 4% chacun) pour les céder à la fondation "Robert Bosch Stiftung" qu'ils ont créée à l'époque, ces mêmes héritiers ont créé d'un autre côté la "Robert Bosch industrietreuhand" pour gérer ladite fondation avec 93% des droits de votes (sans en détenir de parts)...
Tout cela reste quand même bien en famille ;)

a écrit : Bel exemple de tout ce qui ne va pas en France... Parce que si je suis concerné par un plan social, il faut donc que je ne pense qu'à ma gueule et manifeste pour que la société en question risque la ruine et de foute à la porte 3'000 autres salariés parce que moi et mes 20 collègues refusons de perdre notre emploi, ce qui aurait sauvé la boîte ?

Désolé mais ca n'est pas être pro-patronat que de prendre un peu de recul et considérer la situation dans son ensemble, contrairement à ta posture qui ne vise que l'opposition "patronat" - salariés.
Bien sûr il y a des abus, mais pour ça comme pour le reste les généralisations à la "patrons/policiers/arabes tous pourris" ça va bien cinq minutes...
Afficher tout
On parle d'une multinationale. Donc c'est pas un déficit sur un site en particulier qui va faire risquer la faillite. Par contre, c'est dérangeant pour les actionnaires qui s'engraisseront moins. Les licenciements dans ce cas là, c'est juste foutre à la porte des salariés pour augmenter les dividendes. Il ne faut pas être naïf.

Après, on parle bien d'une multinationale. Le raisonnement est complètement différent pr une TPE-PME qui elle cherchera réellement à éviter la faillite.

En tout cas effectivement ça montre bien la France. Une opposition entre libéraux et syndicalistes. Dans les 2 cas il en résulte un amalgame au sein des patrons en confondant les patrons de TPE-PME avec ceux du Cac40. Confusion habilement entretenue par le Medef évidemment.

Peut-on parler de "détention" si on ne possède aucun pouvoir de décision ?

a écrit : Bel exemple de tout ce qui ne va pas en France... Parce que si je suis concerné par un plan social, il faut donc que je ne pense qu'à ma gueule et manifeste pour que la société en question risque la ruine et de foute à la porte 3'000 autres salariés parce que moi et mes 20 collègues refusons de perdre notre emploi, ce qui aurait sauvé la boîte ?

Désolé mais ca n'est pas être pro-patronat que de prendre un peu de recul et considérer la situation dans son ensemble, contrairement à ta posture qui ne vise que l'opposition "patronat" - salariés.
Bien sûr il y a des abus, mais pour ça comme pour le reste les généralisations à la "patrons/policiers/arabes tous pourris" ça va bien cinq minutes...
Afficher tout
Tout à fait d’accord avec toi. Il faut malheureusement être réalistes et parfois sacrifier quelques uns pour sauver un plus grand nombre...

Dans le même ordre d’idée, dans notre beau pays, tout le monde est d’accord pour faire des réformes, mais pas touche à MES acquis sociaux. La durée de vie augmente mais pas touche à mes 40 annuité. Il faut plus d’argent dans les caisses de l’état, mais n’augmentez pas les impôts. Trop de pollution mais on ne m’empêchera pas de prendre ma voiture pour faire 300m...

Et pour le coup, je trouve que c’est une très bonne idée. Comme ça, pas de conflits d’intérêt !!
Les « méchants capitalistes» gèrent l’entreprise pour faire un minimum de profits principalement au bénéfice de la fondation (quitte à licencier)
Les « gentils humanistes » de la fondation dépensent juste cet argent sans avoir à se soucier si il est etiquement propre ou sale.

Cynique mais réaliste et efficace.

a écrit : On parle d'une multinationale. Donc c'est pas un déficit sur un site en particulier qui va faire risquer la faillite. Par contre, c'est dérangeant pour les actionnaires qui s'engraisseront moins. Les licenciements dans ce cas là, c'est juste foutre à la porte des salariés pour augmenter les dividendes. Il ne faut pas être naïf.

Après, on parle bien d'une multinationale. Le raisonnement est complètement différent pr une TPE-PME qui elle cherchera réellement à éviter la faillite.

En tout cas effectivement ça montre bien la France. Une opposition entre libéraux et syndicalistes. Dans les 2 cas il en résulte un amalgame au sein des patrons en confondant les patrons de TPE-PME avec ceux du Cac40. Confusion habilement entretenue par le Medef évidemment.
Afficher tout
La société Bosch n'est pas côtée en bourse. Elle est une société à "responsabilités limitées" et il n'y a aucun dividende versé. Cf la source

a écrit : Donc une société qui perd de l'argent dans un pays ne devrait pas licencier parce qu'elle en gagne dans un autre pays ? C'est quoi cette logique ?
Une société n'est pas un Etat, elle n'a pas à subventionner à perte des emplois juste pour tes beaux yeux.
Je serais 100% d'accord avec toi si tu peux me prouver que l'entreprise perdait de l'argent en France à ce moment ? Attention, gagner moins que l'année précédente ce n'est pas en perdre ;) je travaille pour une entreprise allemande rachetée par un groupe américain et ils ont souvent tendance à confondre... mais ma boite ne se vante pas d'avoir le coeur sur la main alors pas de souci mais pour Bosh ca serait nous prendre pour des ... pour le reste c'est vrai que j'aime bien mes yeux :)

a écrit : La fondation n'a pas de droit de vote au conseil d'administration... et donc ne peut pas décider de licenciement ! Oui j'avais bien cette info mais je parle de logique et éthique de l'entreprise. Après je ne connais pas la raison de ces licenciements, peut-être c'était une usine de production d'un produit en fin de vie, peut-être pour délocaliser la production et augmenter la marge... aucune idée si quelqu'un à l'info ...