Les prostituées ont leur mutuelle

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Il était temps, pour le plus vieux métier du monde...

là on atteint des sommets de schizophrénie étatique, puisqu'en France, précisément, les clients des prostitué(e)s sont passibles d'amende ou de prison. On a donc un métier qui est reconnu comme existant, puisque ceux qui l'exercent ont droit à une mutuelle, mais les gens qui font ce métier ne sont pas supposés avoir de clients !
La folie progresse à grands pas dans ce pays

a écrit : Je ne sais pourquoi ça me fait marrer de voir une anecdote sur la prostitution dans la catégorie "Vie pratique". Et postée par un mec qui s'appelle "tirlibibi"


Tous les commentaires (58)

Il était temps, pour le plus vieux métier du monde...

Ils font une mutuelle mais les laisse travaillé dehors ils auraient pu commencé par faire des maison close

Le principal c’est qu’ils soient bien protégés ! :)

là on atteint des sommets de schizophrénie étatique, puisqu'en France, précisément, les clients des prostitué(e)s sont passibles d'amende ou de prison. On a donc un métier qui est reconnu comme existant, puisque ceux qui l'exercent ont droit à une mutuelle, mais les gens qui font ce métier ne sont pas supposés avoir de clients !
La folie progresse à grands pas dans ce pays

Je ne sais pourquoi ça me fait marrer de voir une anecdote sur la prostitution dans la catégorie "Vie pratique".

a écrit : Je ne sais pourquoi ça me fait marrer de voir une anecdote sur la prostitution dans la catégorie "Vie pratique". Et postée par un mec qui s'appelle "tirlibibi"

L'hypocrisie à la française...!

a écrit : là on atteint des sommets de schizophrénie étatique, puisqu'en France, précisément, les clients des prostitué(e)s sont passibles d'amende ou de prison. On a donc un métier qui est reconnu comme existant, puisque ceux qui l'exercent ont droit à une mutuelle, mais les gens qui font ce métier ne sont pas supposés avoir de clients !
La folie progresse à grands pas dans ce pays
Afficher tout
Je comprends le coté schizophrène de ces décisions de l'Etat qui se contredisent (interdire la prostitution mais autorisé une mutuelle pour les travailleurs du sexe ) mais je trouve surtout, qu'au delà de la folie ou de l'hypocrisie, comme dit par YaaaH25, cela est une très bonne chose car, de mon point de vue bien sûr, cela permet à des gens de vivre de façon moins précaire (qu'importe leur choix de vie, ils ont autant droit à la dignité)

Ce serait comme dire que les salles de shoot sont idiotes car cela cautionne le trafic de stupéfiants...

C’est le proxénétisme et le racolage qui sont interdit en France . La prostitution est libre, tout comme ses clients si cela se passe dans les normes françaises

a écrit : Je comprends le coté schizophrène de ces décisions de l'Etat qui se contredisent (interdire la prostitution mais autorisé une mutuelle pour les travailleurs du sexe ) mais je trouve surtout, qu'au delà de la folie ou de l'hypocrisie, comme dit par YaaaH25, cela est une très bonne chose car, de mon point de vue bien sûr, cela permet à des gens de vivre de façon moins précaire (qu'importe leur choix de vie, ils ont autant droit à la dignité)

Ce serait comme dire que les salles de shoot sont idiotes car cela cautionne le trafic de stupéfiants...
Afficher tout
Il n’y avait pas de loi leur interdisant d’avoir une mutuelle privée, donc elles avait le droit à leur dignité quand même cette mutuelle là à d’autre mes objectif je pense, mais lesquels je ne sais pas.

a écrit : là on atteint des sommets de schizophrénie étatique, puisqu'en France, précisément, les clients des prostitué(e)s sont passibles d'amende ou de prison. On a donc un métier qui est reconnu comme existant, puisque ceux qui l'exercent ont droit à une mutuelle, mais les gens qui font ce métier ne sont pas supposés avoir de clients !
La folie progresse à grands pas dans ce pays
Afficher tout
Non cela parait assez logique etant donné que ce métier apporte de nombreuses maladies. Meme si on veut l’abolir il n’en reste pas moins que ce metier persiste. Il serait donc inconscient de fermer les yeux sur le probleme que cela apporte au niveau de la santé.

a écrit : C’est le proxénétisme et le racolage qui sont interdit en France . La prostitution est libre, tout comme ses clients si cela se passe dans les normes françaises Non... la Loi sur la "lutte contre la prostitution" supprime précisément le "délit de racolage"... En revanche elle sanctionne maintenant les "actes d'achats sexuels", donc les "consommateurs" : pour info ;) 1 500€ d'amende, et 3 750€ en cas de récidive. Ça peut calmer un peu les ardeurs quand même ! ;)
Alors c'est vrai que c'est un peu hypocrite de sanctionner les clients et de donner de nouveaux droits aux prostituées, donc d'admettre le métier. Qu'on ne se méprenne pas : je suis tout à fait pour donner un statut véritable à ce métier... mais d'un autre côté vouloir supprimer ses sources de revenus. "Incohérent" : c'est le mot qui me vient à l'esprit.
Quelqu'un a des retours sur l'application véritable de cette Loi ?

a écrit : Elles paient même des impôts !

www.senat.fr/lc/lc79/lc794.html
Ça par contre, ça me surprend moins : les impôts, comme le rhume, visent tout le monde et finissent tôt ou tard à rattraper ceux qui sont longtemps restes en bonne santé....

Posté le

android

(16)

Répondre

a écrit : là on atteint des sommets de schizophrénie étatique, puisqu'en France, précisément, les clients des prostitué(e)s sont passibles d'amende ou de prison. On a donc un métier qui est reconnu comme existant, puisque ceux qui l'exercent ont droit à une mutuelle, mais les gens qui font ce métier ne sont pas supposés avoir de clients !
La folie progresse à grands pas dans ce pays
Afficher tout
Moi je dis que le pays par sévèrement en couille.
A force de faire des lois liberticides on transforme des gens honnêtes en hors la loi.
Ceci dit, en dehors du côté paradoxal, je trouve ça bien que l'on fasse ça pour les prostituées. Encore faut il qu'elles puissent en profiter.

a écrit : Il n’y avait pas de loi leur interdisant d’avoir une mutuelle privée, donc elles avait le droit à leur dignité quand même cette mutuelle là à d’autre mes objectif je pense, mais lesquels je ne sais pas. Je suis loin d'être spécialiste des mutuelles (faut que je change la mienne d'ailleurs :d) mais il me semble que pour adhérer à une mutuelle privée, il faut des justificatifs, notamment d'exercice de profession "normale".
Dans le cas des travailleurs du sexe, il est courant qu'ils aient recours à des fausses déclarations, se faisant passer pour des aides à domiciles ou des masseuses.
Fausses déclarations qui, si découvertes par la mutuelle, mettront immédiatement fin aux prestations de services (remboursements maladie) et exposeraient le faux déclarant à des poursuites pénales.

Cette création de mutuelle "spéciale travailleurs de sexe" permet de court-circuiter ce problème et autoriser ENFIN ces gens à se couvrir contre les aléas de leur vie sans avoir à mentir ou à se débrouiller seuls.

Très bonne nouvelle, surtout pour nous autres, assureurs !

Posté le

android

(2)

Répondre

La go la c'est peut-être une fille bien mais on préfère les tchoins tchoins tchoins , la go la c'est peut-être une fille bien mais on préfère les tchoins tchoins tchoins. Elle veut louboutin-tin tchoin, elle veut mamboussin-ssin tchoin. Vrai ou faux sein sein tchoin, tchoin tchoin tchoin

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Il n’y avait pas de loi leur interdisant d’avoir une mutuelle privée, donc elles avait le droit à leur dignité quand même cette mutuelle là à d’autre mes objectif je pense, mais lesquels je ne sais pas. En fait, cela leur permettra sans doute d'avoir des tarifs avantageux avec de meilleures garanties car ils/elles pourront se regrouper en syndicat et ainsi accéder à de meilleurs prestations.

Posté le

android

(3)

Répondre