Les navires semi-submersibles permettent de transporter des cargaisons exceptionnelles

Proposé par
le

Afin de transporter certains colis hors norme, on utilise dans certains cas des navires semi-submersibles. Ils peuvent, grâce à des ballasts, s'enfoncer partiellement dans l'eau, glisser leur pont submergé sous le colis avant de remonter. On transporte ainsi des plateformes pétrolières, des sous-marins ou des navires entiers.


Commentaires préférés (3)

C'est réellement impressionnant ! Ces navires sont globalement arrivés après l'apparition des bateaux-cargo dans les années 2000 ; bateaux-cargo eux mêmes apparus grâce à l'apparition des conteneurs en format standard.

Aujourd'hui bateaux-cargo et bateaux semi-submersibles sont de plus en plus gros. Ils permettent de transporter de plus en plus de produits (pour les bateaux-cargo) ou des objets de plus en plus lourd (comme des satellites ou des plates-formes pétrolières pour les bateaux semi-submersibles, comme l'explique l'anecdote).

Toutefois, ils obligent également les axes maritimes à élargir et approfondir les voies de passages : ces mêmes bateaux pouvant atteindre plus de 20 mètres en profondeur et le triple voire plus en longueur.

Ca ne s'arrête pas là puisque des études sont à l'essai pour mettre, par exemple, deux bateaux semi-submersibles côté à côté, "en tandem, relié par un pont métallique, comme un catamaran", pour reprendre les termes de la source Wikipedia. Cela permettant de transporter des choses encore plus grande ou de permettre de remorquer ces mêmes bateaux semi-submersibles, souvent en proie au piratage.

Posté le

android

(130)

Répondre

a écrit : C'est réellement impressionnant ! Ces navires sont globalement arrivés après l'apparition des bateaux-cargo dans les années 2000 ; bateaux-cargo eux mêmes apparus grâce à l'apparition des conteneurs en format standard.

Aujourd'hui bateaux-cargo et bateaux semi-submersibles sont de plus
en plus gros. Ils permettent de transporter de plus en plus de produits (pour les bateaux-cargo) ou des objets de plus en plus lourd (comme des satellites ou des plates-formes pétrolières pour les bateaux semi-submersibles, comme l'explique l'anecdote).

Toutefois, ils obligent également les axes maritimes à élargir et approfondir les voies de passages : ces mêmes bateaux pouvant atteindre plus de 20 mètres en profondeur et le triple voire plus en longueur.

Ca ne s'arrête pas là puisque des études sont à l'essai pour mettre, par exemple, deux bateaux semi-submersibles côté à côté, "en tandem, relié par un pont métallique, comme un catamaran", pour reprendre les termes de la source Wikipedia. Cela permettant de transporter des choses encore plus grande ou de permettre de remorquer ces mêmes bateaux semi-submersibles, souvent en proie au piratage.
Afficher tout
J'ai un sérieux doute quant au transport des satellites qui doivent pouvoir tenir dans la coiffe du lanceur, celle-ci n'étant pas très grande ni lourde comparée aux charges possibles d'un tel navire...


Tous les commentaires (15)

Ça parait quand même impressionnant, la plateforme est plus grosse que le bateau lui même!

C'est réellement impressionnant ! Ces navires sont globalement arrivés après l'apparition des bateaux-cargo dans les années 2000 ; bateaux-cargo eux mêmes apparus grâce à l'apparition des conteneurs en format standard.

Aujourd'hui bateaux-cargo et bateaux semi-submersibles sont de plus en plus gros. Ils permettent de transporter de plus en plus de produits (pour les bateaux-cargo) ou des objets de plus en plus lourd (comme des satellites ou des plates-formes pétrolières pour les bateaux semi-submersibles, comme l'explique l'anecdote).

Toutefois, ils obligent également les axes maritimes à élargir et approfondir les voies de passages : ces mêmes bateaux pouvant atteindre plus de 20 mètres en profondeur et le triple voire plus en longueur.

Ca ne s'arrête pas là puisque des études sont à l'essai pour mettre, par exemple, deux bateaux semi-submersibles côté à côté, "en tandem, relié par un pont métallique, comme un catamaran", pour reprendre les termes de la source Wikipedia. Cela permettant de transporter des choses encore plus grande ou de permettre de remorquer ces mêmes bateaux semi-submersibles, souvent en proie au piratage.

Posté le

android

(130)

Répondre

Ça me fait penser aux fourmis qui peuvent transporter des charges qui font plusieurs fois leur poids :-O

a écrit : Le Dockwise Vanguard est le plus grand navire submersible au monde, capable de transporter des cargaisons de 110 000 tonnes !
upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3b/DOCKWISE_VANGUARD_%2814834467231%29.jpg
À titre de comparaison, la tour Eiffel ne pèse "que" 10 100 tonnes en prenant e
n compte les 4 piliers en maçonnerie. Afficher tout
Les piliers en maçonnerie de la Tour Eiffel sont creux, en fait. Si elle tient debout et ne bouge pas, c'est dû avant tout la stabilité liée à sa forme et sa faible prise au vent.

a écrit : C'est réellement impressionnant ! Ces navires sont globalement arrivés après l'apparition des bateaux-cargo dans les années 2000 ; bateaux-cargo eux mêmes apparus grâce à l'apparition des conteneurs en format standard.

Aujourd'hui bateaux-cargo et bateaux semi-submersibles sont de plus
en plus gros. Ils permettent de transporter de plus en plus de produits (pour les bateaux-cargo) ou des objets de plus en plus lourd (comme des satellites ou des plates-formes pétrolières pour les bateaux semi-submersibles, comme l'explique l'anecdote).

Toutefois, ils obligent également les axes maritimes à élargir et approfondir les voies de passages : ces mêmes bateaux pouvant atteindre plus de 20 mètres en profondeur et le triple voire plus en longueur.

Ca ne s'arrête pas là puisque des études sont à l'essai pour mettre, par exemple, deux bateaux semi-submersibles côté à côté, "en tandem, relié par un pont métallique, comme un catamaran", pour reprendre les termes de la source Wikipedia. Cela permettant de transporter des choses encore plus grande ou de permettre de remorquer ces mêmes bateaux semi-submersibles, souvent en proie au piratage.
Afficher tout
J'ai un sérieux doute quant au transport des satellites qui doivent pouvoir tenir dans la coiffe du lanceur, celle-ci n'étant pas très grande ni lourde comparée aux charges possibles d'un tel navire...

Il me semble que l'anecdote ( ou une très similaire a déjà été postée ). Elle concernait plus spécifiquement les plateformes pétrolières.

a écrit : J'ai un sérieux doute quant au transport des satellites qui doivent pouvoir tenir dans la coiffe du lanceur, celle-ci n'étant pas très grande ni lourde comparée aux charges possibles d'un tel navire... +1
Le poids d'un satellite est ridicule comparé au tonnage annoncé.

Déja vu dans l’anecdote qui parlait du marlin qui tansporte des plates pétrolières ou pétroliers.

Le terme "colis" n'est pas du tout adapté dans ce genre de cas...
C'est du transport exceptionnel.
Un colis est un paquet emballé avec nom et adresse de destination.

a écrit : Le terme "colis" n'est pas du tout adapté dans ce genre de cas...
C'est du transport exceptionnel.
Un colis est un paquet emballé avec nom et adresse de destination.
2: Tout objet remis à une entreprise de transport.

fr.m.wiktionary.org/wiki/colis

a écrit : J'ai un sérieux doute quant au transport des satellites qui doivent pouvoir tenir dans la coiffe du lanceur, celle-ci n'étant pas très grande ni lourde comparée aux charges possibles d'un tel navire... Effectivement, nous avons fabriqué un système pour embarquer un satellite dans un lanceur, même si le test de sécurité c’ est fait au delà de la charge prévu, en finalité le satellite pèse 7 tonnes. Un camion suffit il me semble!

a écrit : J'ai un sérieux doute quant au transport des satellites qui doivent pouvoir tenir dans la coiffe du lanceur, celle-ci n'étant pas très grande ni lourde comparée aux charges possibles d'un tel navire... Sans doute des mission de récupération des booster de la navette spatiale américaine . Le programme egant arrêter, il me semble que la société spaceX, a fait des essais pour faire atterrir leurs lanceur de satellites "recuperable" .
Belle prouesse au passage...

a écrit : Sans doute des mission de récupération des booster de la navette spatiale américaine . Le programme egant arrêter, il me semble que la société spaceX, a fait des essais pour faire atterrir leurs lanceur de satellites "recuperable" .
Belle prouesse au passage...
Les SRB (les propulseurs d'appoint à poudre de feu la navette spatiale) pesaient, à vide, 91 tonnes. Mais même remplis, il ne dépassaient pas les 590 tonnes pour 45x3.7m. Bien loin des possibilités de ces navires semi-submessibles pouvant aller jusqu'à 76000 tonnes pour 225x63 m max (dimensions du navire)...