En Antarctique, on peut se poser à plein d'endroits différents

Proposé par
Invité
le

Commentaires préférés (3)

L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riverains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales.

D’aéroport ou d’aérodrome?
Pour rappel un aérodrome est un lieu aménagé sur terre ou sur mer pour l’atterrissage ou l’amerrissage des aéronefs et un aéroport est un aérodrome à usage commercial.

Malgré ça, l'Antarctique est une grosse place stratégique, notamment pour la recherche scientifique. Dont l'étude du climat, notamment de l'effet de serre (en tenant compte de la teneur en méthane ou CO2 dans les eaux océaniques), recherches spatiales, médicales, et même de l'origine de la vie (dans le lac Vostok) et études sous-marines.

Cet intérêt de la part de nombreux pays a amené à la signature du traité de l'Antarctique en 1959, faisant de l'Antarctique une place neutre et idéale pour la recherche, interdisant également par exemple l'introduction du chien-loup pour en préserver la réserve naturelle. Malgré ça, le tourisme et constructions humaines envahissent peu à peu les lieux.
Malheureusement, on peut se poser la question de la durabilité de cette protection, étant donné que le traité prendra fin dans les années 2049...

Posté le

android

(106)

Répondre


Tous les commentaires (23)

L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riverains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales.

D’aéroport ou d’aérodrome?
Pour rappel un aérodrome est un lieu aménagé sur terre ou sur mer pour l’atterrissage ou l’amerrissage des aéronefs et un aéroport est un aérodrome à usage commercial.

Malgré ça, l'Antarctique est une grosse place stratégique, notamment pour la recherche scientifique. Dont l'étude du climat, notamment de l'effet de serre (en tenant compte de la teneur en méthane ou CO2 dans les eaux océaniques), recherches spatiales, médicales, et même de l'origine de la vie (dans le lac Vostok) et études sous-marines.

Cet intérêt de la part de nombreux pays a amené à la signature du traité de l'Antarctique en 1959, faisant de l'Antarctique une place neutre et idéale pour la recherche, interdisant également par exemple l'introduction du chien-loup pour en préserver la réserve naturelle. Malgré ça, le tourisme et constructions humaines envahissent peu à peu les lieux.
Malheureusement, on peut se poser la question de la durabilité de cette protection, étant donné que le traité prendra fin dans les années 2049...

Posté le

android

(106)

Répondre

a écrit : L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riv
erains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales. Afficher tout
Non l'Antarctique est revendiqué par 7 états dont la France. Simplement, le traité de Washington de 59 ratifié par 53 états dont les 7 revendiquant des secteurs remet à plus tard la question épineuse des secteurs. En gros il gèle la question. Ça ne veut pas pour autant dire qu'il s'agit d'une terra nulius. À noter qu'il y a seulement un secteur non revendiqué donc un secteur "sans revendication".

a écrit : Malgré ça, l'Antarctique est une grosse place stratégique, notamment pour la recherche scientifique. Dont l'étude du climat, notamment de l'effet de serre (en tenant compte de la teneur en méthane ou CO2 dans les eaux océaniques), recherches spatiales, médicales, et même de l'origine de la vie (dans le lac Vostok) et études sous-marines.

Cet intérêt de la part de nombreux pays a amené à la signature du traité de l'Antarctique en 1959, faisant de l'Antarctique une place neutre et idéale pour la recherche, interdisant également par exemple l'introduction du chien-loup pour en préserver la réserve naturelle. Malgré ça, le tourisme et constructions humaines envahissent peu à peu les lieux.
Malheureusement, on peut se poser la question de la durabilité de cette protection, étant donné que le traité prendra fin dans les années 2049...
Afficher tout
Ce n'est pas le traité qui prendra fin en 2048 mais le protocole de Madrid entré en vigueur en 1998 pour une durée de 50. L'échéance de ce protocole pose seulement la question des minerais et pas du statut de l'Antarctique

a écrit : Non l'Antarctique est revendiqué par 7 états dont la France. Simplement, le traité de Washington de 59 ratifié par 53 états dont les 7 revendiquant des secteurs remet à plus tard la question épineuse des secteurs. En gros il gèle la question. Ça ne veut pas pour autant dire qu'il s'agit d'une terra nulius. À noter qu'il y a seulement un secteur non revendiqué donc un secteur "sans revendication". Afficher tout Preum's! Je revendique l appartenance de ce secteur. :D

a écrit : L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riv
erains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales. Afficher tout
L'Antarctique est bel et bien revendiquée, par secteurs, par différentes nations, à l'exception du Marie Byrd Land (traité de 1959).
Mais il est interdit d'y avoir des activités militaires, et la pollution y est contrôlée à l'extrême: tous les déchets du tourisme, qui se développe, sont rapportés au Chili.

Depuis que l'on sait que l'Arctique aussi pourrait renfermer des richesses exploitables, il est l'objet de luttes sourdes, et le symbolique dépôt d'un drapeau russe par un robot, exactement au pôle nord, donc sous les eaux, n'est pas innocent.

a écrit : Ce n'est pas le traité qui prendra fin en 2048 mais le protocole de Madrid entré en vigueur en 1998 pour une durée de 50. L'échéance de ce protocole pose seulement la question des minerais et pas du statut de l'Antarctique Après gros doute et vérification, il s'agit bien du même traité (il possède donc deux noms, le Protocole de Madrid ou le Traité sur l'Antarctique) et prend globalement en compte l'aspect et la sauvegarde écologique de l'Antarctique.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Protocole_de_Madrid

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Après gros doute et vérification, il s'agit bien du même traité (il possède donc deux noms, le Protocole de Madrid ou le Traité sur l'Antarctique) et prend globalement en compte l'aspect et la sauvegarde écologique de l'Antarctique.
fr.m.wikipedia.org/wiki/Protocole_de_Madrid
Pas du tout, un protocole est un traité additionnel. Le traité de l'antarctique est de 59. Et le protocole de Madrid signé en 91 est entré en vigueur en 1998.

a écrit : L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riv
erains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales. Afficher tout
Sa n'empêche que ce territoire est decoupé en différentes " parts de fromage " qui sont chacune réservé à un pays qui a donc l'exclusivité des recherches scientifiques à cet endroit

a écrit : L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riv
erains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales. Afficher tout
C'est aberrant de lire de tels commentaires. L'Antarctique est très prisée : ressources halieutiques, 20%des ressources mondiales de pétrole, eau douce sous forme solide... en 2048 Chine et Russie vont se jeter dessus. Je connais c'est mon sujet d'étude

a écrit : Pas du tout, un protocole est un traité additionnel. Le traité de l'antarctique est de 59. Et le protocole de Madrid signé en 91 est entré en vigueur en 1998. En effet, je n'ai malheureusement pas eu le temps de modifier mon commentaire à temps tout à l'heure et m'en excuse. Merci d'avoir éclairci tout ça ! ;-)

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : C'est aberrant de lire de tels commentaires. L'Antarctique est très prisée : ressources halieutiques, 20%des ressources mondiales de pétrole, eau douce sous forme solide... en 2048 Chine et Russie vont se jeter dessus. Je connais c'est mon sujet d'étude Ce qui est aberrant, ce n'est pas de lire, mais d'écrire ou approuver de telles affirmations.
Il y a même des projets de transporter de la glace d'Antarctique pour alimenter en eau douce des régions comme l'Arabie. Cela paraît une blague, mais calculs faits des pertes, pas du tout.
Et comme il y a des ressources, il y aura inévitablement revendications, voire conflit. En 2048, ça je ne sais pas.

a écrit : Aérodromes plutôt qu'aéroports Voici ce que je lis sur Wikipedia:
"Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations qui servent au traitement des passagers ou du fret aérien situés sur un aérodrome. Le bâtiment principal est, généralement, l'aérogare par où transitent les passagers (ou le fret) entre les moyens de transport au sol et les avions."
Il n'y a qu'à dire "piste d'atterrisage", et tout le monde comprend. Sauf évidemment pour les hydravions.

Et moi je sais seulement qu il n y a pas d araignées en Antartique. J adore ..

a écrit : Sa n'empêche que ce territoire est decoupé en différentes " parts de fromage " qui sont chacune réservé à un pays qui a donc l'exclusivité des recherches scientifiques à cet endroit Non la revendication d'un secteur ne donne pas l'exclusivité des recherches sur le secteur. Le traité pose le principe de la liberté de recherche. Un état peut construire sa base où il veut

a écrit : L'Antarctique n'appartient à personne est de facto "Terra Nullius" tout comme le Bir Tawil sur terre, une région non revendiqué et qui n'appartient à personne.

Cette situation s'explique par le très faible intérêt de ce territoire désertique et par la crainte des deux pays riv
erains de faire perdre du poids à d'autres revendications territoriales. Afficher tout
En rejoignant le post de @Moe0150 je te prie de lire ceci: www.geolinks.fr/geopolitique/antarctique/lantarctique/
Aucun intérêt, non je ne pense pas.
Et puis on peut toujours se référer à un livre: La Nuit des temps de Barjavel. Même si c’est une fiction politico-romantico-scientifique je pense que l’Antarctique tout comme l’arctique n’a pas fini de nous surprendre.

a écrit : Voici ce que je lis sur Wikipedia:
"Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations qui servent au traitement des passagers ou du fret aérien situés sur un aérodrome. Le bâtiment principal est, généralement, l'aérogare par où transitent les passagers (ou le fret) entre les moyens de t
ransport au sol et les avions."
Il n'y a qu'à dire "piste d'atterrisage", et tout le monde comprend. Sauf évidemment pour les hydravions.
Afficher tout
Moi j’ai donné la définition qui nous a été transmise en CQP Agent de Sûreté Aéroportuaire...

a écrit : Voici ce que je lis sur Wikipedia:
"Un aéroport est l'ensemble des bâtiments et des installations qui servent au traitement des passagers ou du fret aérien situés sur un aérodrome. Le bâtiment principal est, généralement, l'aérogare par où transitent les passagers (ou le fret) entre les moyens de t
ransport au sol et les avions."
Il n'y a qu'à dire "piste d'atterrisage", et tout le monde comprend. Sauf évidemment pour les hydravions.
Afficher tout
L'anecdote ne prend pas en compte les pistes, la liste complète est dans la source.
Si on reste sur «piste», l'anecdote devient fausse, il y en a plus.

Pour ma part, je resterai sur «aérodrome», l'aéroport en étant un alors que l'inverse n'est pas toujours valable.

De plus dans l'inconscient collectif en utilisant le terme aéroport, faudrait pas qu'on puisse imaginer l'Antarctique avec une vingtaine de CDG.

Ce n'est que mon point de vue.