On peut prendre feu lors d'une opération chirurgicale

Proposé par
Invité
le

Lors d'opérations chirurgicales, il est déjà arrivé que des patients prennent feu au bloc opératoire. Les bistouris électriques ou les lasers utilisés par les chirurgiens sont en effet des sources de chaleur qui mises au contact de gaz (utilisés par les anesthésistes ou parfois produits par les patients eux-mêmes), mettent le feu au malheureux patient.


Commentaires préférés (3)

Dédicace aux chirurgiens fans de Johnny

Posté le

android

(123)

Répondre

Je m'imagine un coup d'extincteur sur des boyaux en salle d'operation x)


Tous les commentaires (23)

Dédicace aux chirurgiens fans de Johnny

Posté le

android

(123)

Répondre

Je m'imagine un coup d'extincteur sur des boyaux en salle d'operation x)

La double peine pour le malheureux patient surtout si c'est une opération lourde.

En cas de défribilation cardiaque cela peut aussi arriver

Bon courage pour raconter sa des années plus tard devant la machine à café

Ne `pourrait-ce ´être résolu par un système de ventilation adéquat?

a écrit : Dédicace aux chirurgiens fans de Johnny "Il suffiraaaaa, d'une étincelle, d'un rien, d'un contact !"

a écrit : En cas de défribilation cardiaque cela peut aussi arriver Quand c'est l'heure c'est l'heure !

Posté le

android

(7)

Répondre

Étant infirmière de bloc operatoire nous sommes sensibilisés à ces risques, Mais c'est surtout l'utilisation de produits comme la betadine alcoolique où les patients peuvent prendre feu. Même si il y'a souvent des incidents de type brûlure.

a écrit : Je m'imagine un coup d'extincteur sur des boyaux en salle d'operation x) Ou une pelletée de sable....

D’après les sources ça peut le faire aussi avec les « gaz intestinaux »... Une bonne idée pour se faire faire le maillot ! ;)
Non, on rigole mais apparemment c’est très grave et ça peut créer des lésions terribles ; externes et même internes, qui ont entraîné la mort souvent semble-t-il.
Je m’imagine passer au bloc pour une bricole ; lâcher une caisse, et finir brûlé au 3ème degré... si pas pire... Galère quand même. Et comme l’a dit un intervenant, même si tu t’en sort ça va te poursuivre toute ta vie : les potes seront sans pitié ;)

Ces brûlures sont principalement dûes à l'inflammation de la bétadine alcoolique utilisée pour la désinfection des sites opératoires avant les chirurgies. Certains chirurgiens n'attendent pas que le produit soit totalement sec avant d'inciser à l'aide du bistouri électrique.

a écrit : La double peine pour le malheureux patient surtout si c'est une opération lourde. On pourra dire que l’opération sera donc parti en fumé...

" ou produits par les patients eux même " tu meurs brûlé après avoir enflammer la salle avec un pet...

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Ne `pourrait-ce ´être résolu par un système de ventilation adéquat? Et pour les gaz produits par les patients eux-mêmes ? On te le met ou ? J'ai bien une idée mais pas sur que ça plaise à beaucoup de monde !!

a écrit : Dédicace aux chirurgiens fans de Johnny Meme si ca doit etre rare... Niveau d'études vs fan de johnny...

a écrit : La double peine pour le malheureux patient surtout si c'est une opération lourde. Meme sur une operation toute simple c'est violent. Imagiine toi qubir cce sort alors que l'on t'opere pour un omgle incarné