Se faire passer pour l'ennemi pour l'approcher est un crime

Proposé par
le

Le fait de revêtir l'uniforme de l'ennemi pour mieux l'approcher afin de l'attaquer est une scène que l'on voit souvent dans les films de guerre. En droit français, ce stratagème est un crime de guerre qui dans le pire des cas (si cela entraine la mort d'un combattant), peut entraîner la réclusion criminelle à perpétuité.


Commentaires préférés (3)

Cela peut paraître étrange de créer des "règles de la guerre" mais je me dis que la guerre est déjà suffisamment monstrueuse sans qu'on est en plus peur de tous les gens portant notre uniforme ce qui créerait une véritable paranoïa générale

Posté le

android

(195)

Répondre

a écrit : J'ai toujours été très étonné par cette notion de "crime de guerre". On est dans un contexte où le but est de tuer mais pourtant on fixe des règles comme si c'était un jeu. Et les participants sont censés les respecter. Quelqu'un peut peut être m'expliquer ? Parce que moi si ma vie est en jeu je ne suis pas certain de respecter quelque règle que ce soit ! Afficher tout Imagine toi en tant que civil en temps de guerre, si tu te retrouves sur le front ou en zone occupée, tu es toujours content de savoir que les troupes et généraux ennemis n'ont pas le droit de te massacrer sans s'exposer à des sanctions graves de la part de leur hiérarchie ou de la communauté internationale.

Posté le

android

(145)

Répondre

L'idée est d'éviter ce que l'on appelle une course vers le fond: on peut toujours sacrifier plus de valeur et faire pire sans changer l'équilibre "compétitif".

Par exemple, si un camp se met à utiliser des armes chimiques sur un autre, le second fera pareil et ils se battront toujours à armes égales mais en faisant bien plus de dommages.

L'idée est la même ici: si les soldats ne peuvent plus savoir à qui se fier, plus de guerre possible.. et les états major sont prêt à se mettre d'accord même en étant ennemis pour pouvoir se faire la guerre...


Tous les commentaires (59)

JMCMB.
Cependant, heureusement que en temps de guerre un infiltré dans l'armée reste enfermé pour ne pouvoir divulguer aucune informations !..

Posté le

android

(42)

Répondre

Cela peut paraître étrange de créer des "règles de la guerre" mais je me dis que la guerre est déjà suffisamment monstrueuse sans qu'on est en plus peur de tous les gens portant notre uniforme ce qui créerait une véritable paranoïa générale

Posté le

android

(195)

Répondre

Dans le temps, on portait des uniformes de couleurs vives pour éviter des confusions, car l'on se battait en étant très rapproché.
Mais maintenant on se tire dessus à distance, et j'aurais de la peine à distinguer les kakis. Alors à quoi bon se déguiser?

En même temps, la mort ou la perpétuité il faut choisir...

Les guerres et leurs règles débiles

a écrit : Les guerres et leurs règles débiles Toi t'as juste rien compris

J'ai toujours été très étonné par cette notion de "crime de guerre". On est dans un contexte où le but est de tuer mais pourtant on fixe des règles comme si c'était un jeu. Et les participants sont censés les respecter. Quelqu'un peut peut être m'expliquer ? Parce que moi si ma vie est en jeu je ne suis pas certain de respecter quelque règle que ce soit !

a écrit : Les guerres et leurs règles débiles "Les gens " ? Pare que ce sont tous les gens qui font les règles de la guerre ? J'aurais bien aimé être consulté aussi.

Posté le

android

(0)

Répondre

C'est ainsi que Bertrand Du Guesclin a pris une place forte tenue par des anglais durant la guerre de 100 ans. C'est dommage que ce qui n'est finalement qu'une simple ruse soit considérée comme un crime de guerre.

a écrit : J'ai toujours été très étonné par cette notion de "crime de guerre". On est dans un contexte où le but est de tuer mais pourtant on fixe des règles comme si c'était un jeu. Et les participants sont censés les respecter. Quelqu'un peut peut être m'expliquer ? Parce que moi si ma vie est en jeu je ne suis pas certain de respecter quelque règle que ce soit ! Afficher tout Imagine toi en tant que civil en temps de guerre, si tu te retrouves sur le front ou en zone occupée, tu es toujours content de savoir que les troupes et généraux ennemis n'ont pas le droit de te massacrer sans s'exposer à des sanctions graves de la part de leur hiérarchie ou de la communauté internationale.

Posté le

android

(145)

Répondre

a écrit : Les guerres et leurs règles débiles Toi, tu m'as tué avec ton "tuer des milliers de morts"... Et j'adore ta conception de l'orthographe et de la syntaxe ;-)

Si l'on se déguise en buisson, voire en arbre (on peut le faire même pour un char), est-ce un crime?
De même, si l'on porte un surtout blanc en pays enneigé?

L'idée est d'éviter ce que l'on appelle une course vers le fond: on peut toujours sacrifier plus de valeur et faire pire sans changer l'équilibre "compétitif".

Par exemple, si un camp se met à utiliser des armes chimiques sur un autre, le second fera pareil et ils se battront toujours à armes égales mais en faisant bien plus de dommages.

L'idée est la même ici: si les soldats ne peuvent plus savoir à qui se fier, plus de guerre possible.. et les états major sont prêt à se mettre d'accord même en étant ennemis pour pouvoir se faire la guerre...

Heureusement qu'il y a des règles sinon il n'y aurait aucunes limites. La cour martiale juge et condamne les militaires n'ayant pas respecté les dites règles. La guerre n'offre ni un droit ni un prétexte pour faire n'importe quoi. Sauf erreur de ma part il n'est pas stipulé qu'il est interdit de revêtir un uniforme ennemi dans le but de recueillir des informations. Question pour ceux qui s'y connaissent un combattant ayant un rôle d'espion est-il soumis aux mêmes règles ou est-il soumis à d'autres ? Et les règles de guerre s'appliquent-elles également aux civils ?

Posté le

android

(64)

Répondre

a écrit : J'ai toujours été très étonné par cette notion de "crime de guerre". On est dans un contexte où le but est de tuer mais pourtant on fixe des règles comme si c'était un jeu. Et les participants sont censés les respecter. Quelqu'un peut peut être m'expliquer ? Parce que moi si ma vie est en jeu je ne suis pas certain de respecter quelque règle que ce soit ! Afficher tout À ma connaissance, personne n’a encore dénoncé de « crime de guerre » parce que l’uniforme utilisé était celui de l’adversaire... Les « crimes de guerre » ou « crimes contre l’humanité » ne sont pas jugés par l’international (encore à ma connaissance) à des actes militaires classiques ; ce sont des massacres de civils, génocides, etc... tout ce qui concerne des civils. Je n’ai pas d’exemples en tête qui soient autre chose ; si quelqu’un a un contre-exemple...
Sinon, pour le coup des uniformes, il semble que ce soit un « truc » français qui n’a pas grand intérêt ni force de loi ; sinon à condamner l’armée française, par la France elle même.

Ou alors il s'agit d'une ruse pour faire croire à l'ennemi qu'on ne mettra jamais son uniforme sous peine d'être condamné, alors qu'en fait on s'en fout complètement

Posté le

android

(61)

Répondre

a écrit : Heureusement qu'il y a des règles sinon il n'y aurait aucunes limites. La cour martiale juge et condamne les militaires n'ayant pas respecté les dites règles. La guerre n'offre ni un droit ni un prétexte pour faire n'importe quoi. Sauf erreur de ma part il n'est pas stipulé qu'il est interdit de revêtir un uniforme ennemi dans le but de recueillir des informations. Question pour ceux qui s'y connaissent un combattant ayant un rôle d'espion est-il soumis aux mêmes règles ou est-il soumis à d'autres ? Et les règles de guerre s'appliquent-elles également aux civils ? Afficher tout Sur l'espionnage, voir le protocole additionnel de 1977 à la Convention de Genève:
ihl-databases.icrc.org/dih-traites/COM/470-750056?OpenDocument

En résumé, les espions ne sont pas reconnus comme prisonniers de guerre, mais ont quand même des protections (en principe ...).

a écrit : Dans le temps, on portait des uniformes de couleurs vives pour éviter des confusions, car l'on se battait en étant très rapproché.
Mais maintenant on se tire dessus à distance, et j'aurais de la peine à distinguer les kakis. Alors à quoi bon se déguiser?
Parce que les uniformes sont différents, peut être pas tant que ça à nos yeux de civiles mais pour des militaires ils le sont

a écrit : J'ai toujours été très étonné par cette notion de "crime de guerre". On est dans un contexte où le but est de tuer mais pourtant on fixe des règles comme si c'était un jeu. Et les participants sont censés les respecter. Quelqu'un peut peut être m'expliquer ? Parce que moi si ma vie est en jeu je ne suis pas certain de respecter quelque règle que ce soit ! Afficher tout Il faut surtout retenir que dans une guerre : il ne faut pas faire de dommages "inutiles". Comme tuer des civils innocents qui s'enfuient par exemple.
Un soldat ne doit pas se résoudre à tuer un ennemi désarmé s'il manifeste son envie de se rendre, sinon ce ne serait plus de la guerre mais du meurtre. Une guerre c'est avant tout des objectifs à atteindre par la violence, et il faut un minimum respecter l'humain et ne pas dévier de ses objectifs.

Beaucoup de réflexions me semblent théoriques.
Supposons, pendant la Grande Guerre, qu'un soldat français parlant parfaitement allemand récupère un uniforme, s'infiltre dans les tranchées ennemis, en fasse un plan, et parvienne à rentrer pour faire son rapport en ayant abattu les sentinelles.
Aurait-il été traité comme criminel ou comme héros?