Un des plus célébres moines tibétains est un scientifique français

Proposé par
le

Matthieu Ricard est un docteur en génétique cellulaire ayant réalisé sa thèse à l'Institut Pasteur sous la direction du professeur François Jacob, prix Nobel de médecine. Il est également depuis 1979 un célèbre moine bouddhiste tibétain, qui vit au monastère de Shechen au Népal. Il a écrit différents livres sur le lien entre bouddhisme et science.


Commentaires préférés (3)

a écrit : Intéressant, je me demande s'il tire beaucoup de profits de ses activités, et si oui si c'est bien vu par le bouddhisme. Je peux pas te le certifier mais après avoir vu un ou deux reportage autour de lui il me semble que c'est quelqu'un de vraiment tourné vers sa religion et très respecté qui se fou du "materiel" alors l'argent doit pouvoir lui servir a voyager et se nourrir mais il ne possède que très peu de biens.

Posté le

android

(68)

Répondre

À titre informatif, pour être moine bouddhiste il faut suivre un certain nombre d'années d'études en histoire bouddhiste (pas sûr du nombre d'années). À la fin de celles-ci, il faut passer une retraite de 3 ans dans un monastère (il en existe un ou deux en France je crois).

Source : le professeur d'une amie bouddhiste

Posté le

android

(62)

Répondre


Tous les commentaires (23)

Alala.. M.Ricard.. un bon ami à moi :)

Je l'avais aperçu une fois dans la rue à Nice. Il était habillé en moine et marchait assez vite, ce qui m'avait un peu surpris. Sur le coup, je l'avais pas reconnu.
Exotique mais bon, rien de transcendant non plus. Et puis le Tibet est chinois depuis des siècles sous une forme ou une autre.

Intéressant, je me demande s'il tire beaucoup de profits de ses activités, et si oui si c'est bien vu par le bouddhisme.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Intéressant, je me demande s'il tire beaucoup de profits de ses activités, et si oui si c'est bien vu par le bouddhisme. Je peux pas te le certifier mais après avoir vu un ou deux reportage autour de lui il me semble que c'est quelqu'un de vraiment tourné vers sa religion et très respecté qui se fou du "materiel" alors l'argent doit pouvoir lui servir a voyager et se nourrir mais il ne possède que très peu de biens.

Posté le

android

(68)

Répondre

À titre informatif, pour être moine bouddhiste il faut suivre un certain nombre d'années d'études en histoire bouddhiste (pas sûr du nombre d'années). À la fin de celles-ci, il faut passer une retraite de 3 ans dans un monastère (il en existe un ou deux en France je crois).

Source : le professeur d'une amie bouddhiste

Posté le

android

(62)

Répondre

a écrit : Je peux pas te le certifier mais après avoir vu un ou deux reportage autour de lui il me semble que c'est quelqu'un de vraiment tourné vers sa religion et très respecté qui se fou du "materiel" alors l'argent doit pouvoir lui servir a voyager et se nourrir mais il ne possède que très peu de biens. Devant les lamasseries il est ecris " i million de moine un million de religions"

Posté le

android

(5)

Répondre

Il a bu un verre de trop alors...!

a écrit : Je peux pas te le certifier mais après avoir vu un ou deux reportage autour de lui il me semble que c'est quelqu'un de vraiment tourné vers sa religion et très respecté qui se fou du "materiel" alors l'argent doit pouvoir lui servir a voyager et se nourrir mais il ne possède que très peu de biens. alors si c'est le reportage qui le dit hein.

C est vrai qu'en voyant tout ce qu'ils font subir aux populations musulmanes de Birmanie, les bouddhistes ont l air drôlement zen et pacifiques...et on comprend mieux l'intérêt de ces retraites spirituelles...

J'adore apprendre ce genre de parcours de vie : trop souvent, religion et science sont mis en conflit.
Pourtant, nombre d'anecdotes montrent qu'il est possible de concilier les 2... :)

Posté le

android

(6)

Répondre

A rappeler tout de même, le bouddhisme n’est pas considérer comme religion mais comme philosophie.

a écrit : J'adore apprendre ce genre de parcours de vie : trop souvent, religion et science sont mis en conflit.
Pourtant, nombre d'anecdotes montrent qu'il est possible de concilier les 2... :)
Seul les non croyants les opposent, par ignorance.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Je l'avais aperçu une fois dans la rue à Nice. Il était habillé en moine et marchait assez vite, ce qui m'avait un peu surpris. Sur le coup, je l'avais pas reconnu.
Exotique mais bon, rien de transcendant non plus. Et puis le Tibet est chinois depuis des siècles sous une forme ou une autre.
Hein?
J'ai bien aimé le début de ton commentaire, mais la dernière phrase est aussi nulle que de dire que "la Corse est française depuis des siècles.

Le Tibet était un pays autonome et souverain jusqu'à l'invasion chinoise, point final. Cela dit, l'occident a eu sa période noire de colonisation elle aussi, je ne jette pas la pierre, mais dire que le Tibet est Chinois, c'est comme dire que l'Algérie est française(en 1950)

a écrit : Seul les non croyants les opposent, par ignorance. Seuls les non croyants opposent la religion et la science ?
Là vous m'envoyez perplexe... Que ce soit en astronomie (rotondité de la terre...) ou en médecine (dissection de corps humains), certains religieux moins éclairés ont mis de tout temps des bâtons dans les roues des scientifiques. Aujourd'hui encore on mène des croisades contre la notion d'évolution des espèces (qui contredit le créationnisme), pour ne citer que ça !
Alors, qu'il y ait des amateurs de science qui rejettent "par ignorance" la religion, je veux bien, mais ça s'est beaucoup vérifié dans l'autre sens !

Pour revenir au bouddhisme, il est évidemment une philosophie (et n'était-ce pas le cas du christianisme à l'origine ?) mais sa pratique, en particulier au Tibet, est pour moi religieuse : mythologie, idoles, cérémonies, prières, rituels...

Bonne journée !

a écrit : Hein?
J'ai bien aimé le début de ton commentaire, mais la dernière phrase est aussi nulle que de dire que "la Corse est française depuis des siècles.

Le Tibet était un pays autonome et souverain jusqu'à l'invasion chinoise, point final. Cela dit, l'occident a eu sa périod
e noire de colonisation elle aussi, je ne jette pas la pierre, mais dire que le Tibet est Chinois, c'est comme dire que l'Algérie est française(en 1950) Afficher tout
Le tibet a été reconnu comme étant un pays seulement par la mongolie qui voulait devenir indépendant de la Chine. Ils ont donc fait une déclaration de reconnaissance mutuellement. Aucun autre pays au monde n'avais reconnu le Tibet comme étant un pays pendant la période où elle a été autonome. De plus, etre autonome à cette période de l'histoire chinois ne veut absolument rien dire puisqu'il y avait déja minimum 3 gouvernement chinois qui se disputaient la légitimité plus une multitude de seigneur de guerre autonome.

a écrit : A rappeler tout de même, le bouddhisme n’est pas considérer comme religion mais comme philosophie. Idée répandu mais archi-faux.
A partir du moment qu'il y a des Dieux et des déesses à vénérer, on ne peut pas dire que ce n'est pas une religion. Surtout qu'il y a aussi la notion d'enfer et de paradis.
En revanche, on peux dire que le confucianisme n'est pas une religion mais une philosophie, avec certaine idée relativement proche de la philosophie chrétienne d'ailleurs.

a écrit : Seul les non croyants les opposent, par ignorance. Rien que l'idee de croire ou ne pas croire est débile. Il n'y a que les croyants pour ne pas comprendre le piège dans lequel ils sont tombés par cette idée de croire ou non, par ignorance sans doute...

Il a l'air passionnant ce monsieur ! Je pense que j'adorerais l'écouter parler... Mêler/ comparer/ jauger religion et science... Voilà qui satisferait mon avide curiosité...

Posté le

android

(2)

Répondre

Oui, et c’est, si je ne m’abuse, le fils de Jean-François Revel qui a écrit « Le matin des magiciens », un livre magnifique sur la science.