Denfert ou d'Enfer Rochereau ?

Proposé par
le

La station de métro parisienne Denfert-Rochereau fut nommée ainsi en l'honneur du colonel français Denfert-Rochereau qui défendit la ville de Belfort contre les Prussiens en 1870. Le hasard fait toutefois bien les choses, car cette place s’appelait la place d’Enfer de 1760 à 1879.


Commentaires préférés (3)

Avec les catacombes il y a toujours une ambiance d'enfer.

La place d'Enfer s'appelait ainsi car elle débouchait de la rue d'Enfer.

3 hypothèses expliquent le nom de cette rue :
- la première est que cette rue était une "rue de débauches et de voleries"

- la deuxième évoque une déformation de la "via inferior", possible ancien nom de la rue d'Enfer (étant donné que la rue adjacente s'appelait "via superior")

- la dernière (peut-être la moins sérieuse ?) parle d'une déformation de la "Porte en Fer", nom donné à l'enceinte Philippe Auguste (restes de cette enceintes dans la rue JJ Rousseau)

En tout cas c'est un sacré hasard qu'une place, débouchant sur une des entrées des catacombes, s'appelait ainsi !

Posté le

android

(97)

Répondre

Le lion de la place parisienne regarde vers la Statue de la Liberté (autre sculpture de Bartholdi)
Celui de Belfort, suite aux protestations allemandes, tourne finalement la tête vers l'Ouest dans une attitude dédaigneuse. (néanmoins une flèche dans ses pattes est bien orientée, elle, vers la frontière allemande, pied de nez de Bartholdi)


Tous les commentaires (8)

C'est un nom d'enfer (oui j'ai pas mieux)

Posté le

android

(0)

Répondre

Avec les catacombes il y a toujours une ambiance d'enfer.

La place d'Enfer s'appelait ainsi car elle débouchait de la rue d'Enfer.

3 hypothèses expliquent le nom de cette rue :
- la première est que cette rue était une "rue de débauches et de voleries"

- la deuxième évoque une déformation de la "via inferior", possible ancien nom de la rue d'Enfer (étant donné que la rue adjacente s'appelait "via superior")

- la dernière (peut-être la moins sérieuse ?) parle d'une déformation de la "Porte en Fer", nom donné à l'enceinte Philippe Auguste (restes de cette enceintes dans la rue JJ Rousseau)

En tout cas c'est un sacré hasard qu'une place, débouchant sur une des entrées des catacombes, s'appelait ainsi !

Posté le

android

(97)

Répondre

Le lion de la place parisienne regarde vers la Statue de la Liberté (autre sculpture de Bartholdi)
Celui de Belfort, suite aux protestations allemandes, tourne finalement la tête vers l'Ouest dans une attitude dédaigneuse. (néanmoins une flèche dans ses pattes est bien orientée, elle, vers la frontière allemande, pied de nez de Bartholdi)

Pour une fois cette station de métro (et de RER) porte un vrai nom composé d'une seule personne, alors que pour la plupart des stations de métro qui ont un nom composé, ce nom est composé à partir des deux noms des rues qui se croisent à cet endroit, comme Barbès-Rochechouart qui réunit un révolutionnaire et une abbesse que plus d'un siècle séparait !

Posté le

android

(17)

Répondre

a écrit : Avec les catacombes il y a toujours une ambiance d'enfer. Techniquement, l'entrée des catacombes ne se trouve pas place Denfert-Rochereau mais Avenue du Colonel Rol-Tanguy... Je chipote je sais :p

Ce n'est peut-être pas le hasard qui est entré en ligne de compte : peut-être qu'ils ont fait exprès de donner son nom à cette place précisément parce qu'elle s'appelait d'enfer.

Posté le

android

(11)

Répondre

Soyons précis, ce n’est pas la station de métro qui a pris le nom de Denfert-Rochereau mais la place d’Enfer (en 1879). place ainsi renommée par « l’effet d’une sorte de calembour municipal » selon la première source.
La station de métro n’a ouverte qu’en 1906 et a pris le nom de la place sur laquelle elle débouchait.
Quant à la gare du RER B, à l’époque gare terminus de la ligne de Sceaux, elle s’appellera gare de Paris-d’Enfer jusqu’en 1895 avant de prendre le même nom que la place.