L'agoraphobie n'est pas la peur de la foule

Proposé par
le

On entend souvent que l'agoraphobie est la peur de la foule, mais c'est une erreur. L'agoraphobie est la peur des grands espaces et des lieux dont on ne peut s'échapper facilement en cas de souci. La peur de la foule en tant que masse oppressive, elle, s'appelle l'ochlophobie. D'ailleurs, les ochlophobes ne sont généralement pas agoraphobes, car ils préfèrent au contraire les grands espaces pour diminuer leur inquiétude face à la foule.


Commentaires préférés (3)

D'ailleurs la différence se remarque dans l'étymologie :
- L'agoraphobie vient du grec qui signifie littéralement peur de (=phobos) la place publique (=agora).

- l'ochlophobie, elle, veut dire littéralement peur de (=phobos) la foule (=ochlos).
On retrouve d'ailleurs d'ailleurs cette même étymologie dans l'"ochlocratie" qui est le régime politique gouverné par la foule, manipulable, (au sens péjoratif), qui n'est autre qu'une "démocratie ratée".

Voilà pour ce petit HS qui n'intéressera pas tout le monde.

Posté le

android

(274)

Répondre

En fait en psychatrie, dans le manuel de reference du collège des psychiatres, l'agoraphobie désigne la peur des espaces d'où il pourrait être difficile de s'échapper ou dans lesquels il pourrait être difficile d'obtenir du secours en cas de problème
Or la foule est considérée comme un lieu potentiel d'agoraphobie
Une présentation devant une foule, où au vu de l'obligation de rester à présenter, on ne peut justement pas s'échapper peut provoquer une attaque de panique

a écrit : D'ailleurs la différence se remarque dans l'étymologie :
- L'agoraphobie vient du grec qui signifie littéralement peur de (=phobos) la place publique (=agora).

- l'ochlophobie, elle, veut dire littéralement peur de (=phobos) la foule (=ochlos).
On retrouve d'ailleurs d
'ailleurs cette même étymologie dans l'"ochlocratie" qui est le régime politique gouverné par la foule, manipulable, (au sens péjoratif), qui n'est autre qu'une "démocratie ratée".

Voilà pour ce petit HS qui n'intéressera pas tout le monde.
Afficher tout
Moi ça m'intéresse. Merci !

Posté le

android

(28)

Répondre


Tous les commentaires (34)

D'ailleurs la différence se remarque dans l'étymologie :
- L'agoraphobie vient du grec qui signifie littéralement peur de (=phobos) la place publique (=agora).

- l'ochlophobie, elle, veut dire littéralement peur de (=phobos) la foule (=ochlos).
On retrouve d'ailleurs d'ailleurs cette même étymologie dans l'"ochlocratie" qui est le régime politique gouverné par la foule, manipulable, (au sens péjoratif), qui n'est autre qu'une "démocratie ratée".

Voilà pour ce petit HS qui n'intéressera pas tout le monde.

Posté le

android

(274)

Répondre

Moi qui croyais être agora phobe me voilà rassurer. Bon... il n'y a que le nom qui change la peur reste la même. Et en plus je vais pouvoir me la jouer dans les soirées...

Posté le

android

(9)

Répondre

En fait en psychatrie, dans le manuel de reference du collège des psychiatres, l'agoraphobie désigne la peur des espaces d'où il pourrait être difficile de s'échapper ou dans lesquels il pourrait être difficile d'obtenir du secours en cas de problème
Or la foule est considérée comme un lieu potentiel d'agoraphobie
Une présentation devant une foule, où au vu de l'obligation de rester à présenter, on ne peut justement pas s'échapper peut provoquer une attaque de panique

a écrit : D'ailleurs la différence se remarque dans l'étymologie :
- L'agoraphobie vient du grec qui signifie littéralement peur de (=phobos) la place publique (=agora).

- l'ochlophobie, elle, veut dire littéralement peur de (=phobos) la foule (=ochlos).
On retrouve d'ailleurs d
'ailleurs cette même étymologie dans l'"ochlocratie" qui est le régime politique gouverné par la foule, manipulable, (au sens péjoratif), qui n'est autre qu'une "démocratie ratée".

Voilà pour ce petit HS qui n'intéressera pas tout le monde.
Afficher tout
Moi ça m'intéresse. Merci !

Posté le

android

(28)

Répondre

a écrit : En fait en psychatrie, dans le manuel de reference du collège des psychiatres, l'agoraphobie désigne la peur des espaces d'où il pourrait être difficile de s'échapper ou dans lesquels il pourrait être difficile d'obtenir du secours en cas de problème
Or la foule est considérée comme un lieu p
otentiel d'agoraphobie
Une présentation devant une foule, où au vu de l'obligation de rester à présenter, on ne peut justement pas s'échapper peut provoquer une attaque de panique
Afficher tout
Très juste. C'est d'ailleurs pour ça qu'un ochlophobe n'est pas nécessairement agoraphobe. Au contraire même.

- Un ochlophobe à peur de la foule en tant que masse. Il ressent cette peur par l'"oppression" de la foule sur son corps.

- À l'inverse d'un agoraphobe qui a peur des endroits dont il ne pourrait que difficilement s'échapper : grands espaces et lieux publics.

- Plus poussé encore, un démophobe à une peur de la foule en tant que masse "irrationnelle" (peur des mouvements de foule,... ) (l'ochlophobie étant une forme de démophobie)

- À ne pas confondre aussi claustrophobe et agoraphobe. Claustrophobe désignant la peur des espaces clos dont le secours serait difficile (alors qu'un agoraphobe limite sa peur aux espaces publics)

Édit : sources :
- fr.m.wikipedia.org/wiki/Ochlophobie

- fr.m.wikipedia.org/wiki/Agoraphobie

Posté le

android

(14)

Répondre

Oppressant : Qui pèse lourdement ; étouffant.
Oppressif : Qui sert à opprimer, despotique.
Hum hum

C'est vrai et faux à la fois ! Je crains que ce problème ne soit bien plus compliqué que ça.
L'agoraphobie s'accompagne le plus souvent de claustrophobie et d'autres troubles du comportement comme la peur de la foule.
Le sujet demande un développement long et complexe. Je vais donc abréger en disant que l'agoraphobie est une psycho pathologie très complexe qui peut se transformer en Pantophobie (la peur de tout) qui est une forme de dépression nerveuse.

Posté le

android

(7)

Répondre

Bon, ça ne va plus du tout... je me pensais "agoraphobe", mais voilà que je suis peut-être "ochlophobe", voire "démophobe", ou pourquoi pas tout simplement "claustrophobe"...
Mais pour toutes ces définitions, je vois le mot "peur" ressortir. Or je n'ai aucune "peur" ; simplement je n'aime pas, ne supporte pas, la foule, les queues, partout où il y a plein de gens qui s'agglutinent. Ça me met en colère d'être là et je regrette d'être venu... Mais aucune "peur" ; c'est grave docteur ?

Et la peur de ne pas pouvoir s'échapper facilement d'un métro blindé, c'est quoi ?
Je trouve cela étrange de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement, sans parler de foule, parce que j'aurais plutôt tendance à dire que c'est dans un endroit très petit avec peu de sorties et plein de monde qu'on s'échappe difficilement... Plutôt que d'une grande place publique, à moins qu'elle soit elle aussi blindée :)

a écrit : Et la peur de ne pas pouvoir s'échapper facilement d'un métro blindé, c'est quoi ?
Je trouve cela étrange de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement, sans parler de foule, parce que j'aurais plutôt tendance à dire que c'est dans un endroit très petit
avec peu de sorties et plein de monde qu'on s'échappe difficilement... Plutôt que d'une grande place publique, à moins qu'elle soit elle aussi blindée :) Afficher tout
La peur de ne pas pouvoir sortir d'un métro blindé, c'est bien de l'agoraphobie.
Ca n'est pas si étrange je trouve, de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement. Il est difficile de "s'échapper" d'un désert ou de Paris, au même titre que d'un métro blindé ou d'un ascenseur.

a écrit : Et la peur de ne pas pouvoir s'échapper facilement d'un métro blindé, c'est quoi ?
Je trouve cela étrange de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement, sans parler de foule, parce que j'aurais plutôt tendance à dire que c'est dans un endroit très petit
avec peu de sorties et plein de monde qu'on s'échappe difficilement... Plutôt que d'une grande place publique, à moins qu'elle soit elle aussi blindée :) Afficher tout
Je pense que la confusion notamment continuée par l'auteur de l'anecdote est dû à la compréhension littérale etymologique du terme alors que l'agoraphobie est bien plus complexe qu'une simple traduction latine

a écrit : D'ailleurs la différence se remarque dans l'étymologie :
- L'agoraphobie vient du grec qui signifie littéralement peur de (=phobos) la place publique (=agora).

- l'ochlophobie, elle, veut dire littéralement peur de (=phobos) la foule (=ochlos).
On retrouve d'ailleurs d
'ailleurs cette même étymologie dans l'"ochlocratie" qui est le régime politique gouverné par la foule, manipulable, (au sens péjoratif), qui n'est autre qu'une "démocratie ratée".

Voilà pour ce petit HS qui n'intéressera pas tout le monde.
Afficher tout
De manière plus précise, l'agora était LA place publique de Athènes.

Posté le

android

(2)

Répondre

Un agoraphobe claustrophobe peut-il vivre quelque part ?
Vous avez quatre heures.

a écrit : Je pense que la confusion notamment continuée par l'auteur de l'anecdote est dû à la compréhension littérale etymologique du terme alors que l'agoraphobie est bien plus complexe qu'une simple traduction latine Grecque, en l'occurence ;)

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Et la peur de ne pas pouvoir s'échapper facilement d'un métro blindé, c'est quoi ?
Je trouve cela étrange de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement, sans parler de foule, parce que j'aurais plutôt tendance à dire que c'est dans un endroit très petit
avec peu de sorties et plein de monde qu'on s'échappe difficilement... Plutôt que d'une grande place publique, à moins qu'elle soit elle aussi blindée :) Afficher tout
Tout à fait d'accord! C'est contradictoire!

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Et la peur de ne pas pouvoir s'échapper facilement d'un métro blindé, c'est quoi ?
Je trouve cela étrange de définir une grande place comme un endroit dont on s'échappe difficilement, sans parler de foule, parce que j'aurais plutôt tendance à dire que c'est dans un endroit très petit
avec peu de sorties et plein de monde qu'on s'échappe difficilement... Plutôt que d'une grande place publique, à moins qu'elle soit elle aussi blindée :) Afficher tout
J'ignorais que les métros sont blindés. En quoi leur blindage peut générer une peur panique chez les personnes souffrant de phobies ? A moins que tu évoques le fait de se trouver sous terre alors que les structures résistent à l'éboulement et qu'on parle alors de blindage ? Je n'ai pas trouvé de sources à ce sujet, d'où mon incompréhension.

a écrit : J'ignorais que les métros sont blindés. En quoi leur blindage peut générer une peur panique chez les personnes souffrant de phobies ? A moins que tu évoques le fait de se trouver sous terre alors que les structures résistent à l'éboulement et qu'on parle alors de blindage ? Je n'ai pas trouvé de sources à ce sujet, d'où mon incompréhension. Afficher tout Il utilise le terme "blindé" pour dire "plein".

Posté le

android

(7)

Répondre