Les noms d'Astérix et Obélix rendent hommage aux imprimeurs

Proposé par
le

En hommage au grand-père de Goscinny qui était imprimeur, l'auteur donna un nom en rapport à l'imprimerie pour ses héros Astérix et Obélix. Astérix vient évidemment de l'astérisque, et Obélix vient du signe "obèle". C'est le signe typographique des divisions avec la barre horizontale et les deux petits points.


Commentaires préférés (3)

a écrit : J ai toujours cru qu'Obélix venait de "obèse" Plutôt d'obélisque, non ? Je pense que c'est l'idée la plus répandue.

D'ailleurs, le suffixe "RIX" désigne un roi, et était utilisé pour les surnoms, pas les prénoms, il est donc historiquement absurde que tout les prénoms finissent par "IX".
Le cas le plus connu est bien sur Vercingétorix, (Ver = gran, Cingeto = Guerrier, brave, Rix = roi), mais il existe d'autres noms connu comme Orgétorix (roi des tueurs) ou Boïorix (roi des Boïens)

Dans "Albert Uderzo se raconte" (récit autobiographique paru aux éditions Stock), Uderzo explique au contraire que c'est une pure coïncidence, pages 186 à 189:
"Une information va nous surprendre, René et moi. Via le courrier des lecteurs de Pilote, des moines de la communauté des pères dominicains d'Alger nous envoient une photocopie de l'extrait d'un vieux parchemin où l'on aperçoit parmi tous les mots latins qui le couvrent les noms d'Obélis et Asteriscis ! Je le livre tel qu'il nous a été envoyé : [image]
Nous restons très perplexes sur le contenu de ce parchemin et notre ignorance en latin ne nous permet pas d'en saisir le moins mot. Toutefois, nous nous amusons de l'étrangeté de cette proximité avec les noms de nos personnages. Beaucoup plus tard, nous réussirons à en savoir davantage.
[...]
Un hasard total ! Eh bien tant mieux ! Il me reste maintenant à espérer qu'il n'y aura pas d'obèles sur mon texte qui laisseraient supposer quelques doutes !"
Il y est expliqué que le parchemin est un extrait de la Bible de saint Jérôme et que l'obèle est un signe en forme de croix utilisé pour marquer un passage douteux dans les manuscrits anciens.
L'auteur ne précise pas comment le nom d'Obélix a été choisi.
En revanche, il est bien dit plus tôt dans le même livre qu'Astérix vient bien de l'astérisque (et que René Goscinny voulait un héros commençant par A en prévision du classement dans de futures encyclopédies de BD !).


Tous les commentaires (29)

J ai toujours cru qu'Obélix venait de "obèse"

Posté le

android

(0)

Répondre

Et le côté concubinage de deux moustachus avec un chien ca vient de ?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : J ai toujours cru qu'Obélix venait de "obèse" Plutôt d'obélisque, non ? Je pense que c'est l'idée la plus répandue.

Sans doute déjà dit (impossible de voir les premiers commentaires sur iPhone, comme cela a déjà été évoqué...), mais j’aurais mis ma main à couper qu’Obélix renvoyait à l’obélisque. Ça me semblait cohérent avec son boulot de tailleur de menhirs. Donc JMCMB.

D'ailleurs, le suffixe "RIX" désigne un roi, et était utilisé pour les surnoms, pas les prénoms, il est donc historiquement absurde que tout les prénoms finissent par "IX".
Le cas le plus connu est bien sur Vercingétorix, (Ver = gran, Cingeto = Guerrier, brave, Rix = roi), mais il existe d'autres noms connu comme Orgétorix (roi des tueurs) ou Boïorix (roi des Boïens)

a écrit : Et le côté concubinage de deux moustachus avec un chien ca vient de ? Du "X" de leurs noms...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : D'ailleurs, le suffixe "RIX" désigne un roi, et était utilisé pour les surnoms, pas les prénoms, il est donc historiquement absurde que tout les prénoms finissent par "IX".
Le cas le plus connu est bien sur Vercingétorix, (Ver = gran, Cingeto = Guerrier, brave, Rix = roi), mais il existe
d'autres noms connu comme Orgétorix (roi des tueurs) ou Boïorix (roi des Boïens) Afficher tout
Merci jmcmb !!!
Par contre quand y a un X avant un nom propre ça désigne souvent un site internet ;)

Posté le

android

(3)

Répondre

Dans "Albert Uderzo se raconte" (récit autobiographique paru aux éditions Stock), Uderzo explique au contraire que c'est une pure coïncidence, pages 186 à 189:
"Une information va nous surprendre, René et moi. Via le courrier des lecteurs de Pilote, des moines de la communauté des pères dominicains d'Alger nous envoient une photocopie de l'extrait d'un vieux parchemin où l'on aperçoit parmi tous les mots latins qui le couvrent les noms d'Obélis et Asteriscis ! Je le livre tel qu'il nous a été envoyé : [image]
Nous restons très perplexes sur le contenu de ce parchemin et notre ignorance en latin ne nous permet pas d'en saisir le moins mot. Toutefois, nous nous amusons de l'étrangeté de cette proximité avec les noms de nos personnages. Beaucoup plus tard, nous réussirons à en savoir davantage.
[...]
Un hasard total ! Eh bien tant mieux ! Il me reste maintenant à espérer qu'il n'y aura pas d'obèles sur mon texte qui laisseraient supposer quelques doutes !"
Il y est expliqué que le parchemin est un extrait de la Bible de saint Jérôme et que l'obèle est un signe en forme de croix utilisé pour marquer un passage douteux dans les manuscrits anciens.
L'auteur ne précise pas comment le nom d'Obélix a été choisi.
En revanche, il est bien dit plus tôt dans le même livre qu'Astérix vient bien de l'astérisque (et que René Goscinny voulait un héros commençant par A en prévision du classement dans de futures encyclopédies de BD !).

a écrit : Du "X" de leurs noms... Ce moment où le commentaire est tel que le système accepte un score négatif

a écrit : Et le côté concubinage de deux moustachus avec un chien ca vient de ? Ils ne vivent pas ensemble.

tintin88 t'as l'air d'aimer les BD.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Et le côté concubinage de deux moustachus avec un chien ca vient de ? trop fort, tu m'as tué !

a écrit : Dans "Albert Uderzo se raconte" (récit autobiographique paru aux éditions Stock), Uderzo explique au contraire que c'est une pure coïncidence, pages 186 à 189:
"Une information va nous surprendre, René et moi. Via le courrier des lecteurs de Pilote, des moines de la communauté des pères domin
icains d'Alger nous envoient une photocopie de l'extrait d'un vieux parchemin où l'on aperçoit parmi tous les mots latins qui le couvrent les noms d'Obélis et Asteriscis ! Je le livre tel qu'il nous a été envoyé : [image]
Nous restons très perplexes sur le contenu de ce parchemin et notre ignorance en latin ne nous permet pas d'en saisir le moins mot. Toutefois, nous nous amusons de l'étrangeté de cette proximité avec les noms de nos personnages. Beaucoup plus tard, nous réussirons à en savoir davantage.
[...]
Un hasard total ! Eh bien tant mieux ! Il me reste maintenant à espérer qu'il n'y aura pas d'obèles sur mon texte qui laisseraient supposer quelques doutes !"
Il y est expliqué que le parchemin est un extrait de la Bible de saint Jérôme et que l'obèle est un signe en forme de croix utilisé pour marquer un passage douteux dans les manuscrits anciens.
L'auteur ne précise pas comment le nom d'Obélix a été choisi.
En revanche, il est bien dit plus tôt dans le même livre qu'Astérix vient bien de l'astérisque (et que René Goscinny voulait un héros commençant par A en prévision du classement dans de futures encyclopédies de BD !).
Afficher tout
Puisqu'il parle de coïncidence, les noms ont été choisis avant, et le parchemin a été envoyé suite à cette coïncidence ? Donc ce n'est pas du tout contradictoire avec l'anecdote.

Posté le

android

(9)

Répondre

Finalement, il y a autant de corrélation entre l'obèle qui est une broche à rôtir en Grec et l'alimentation d'Obélix que l'obélisque et le métier de ce dernier.

Posté le

android

(11)

Répondre

je reste toujours bien plus convaicue qu'''Obelix'' vient d'''obelisque'' (le personnage transporte tout le temps avec lui des menhirs) plutôt que par ''obèle'' qui n'a pas de rapport avec le personnage...

Posté le

windowsphone

(15)

Répondre

a écrit : D'ailleurs, le suffixe "RIX" désigne un roi, et était utilisé pour les surnoms, pas les prénoms, il est donc historiquement absurde que tout les prénoms finissent par "IX".
Le cas le plus connu est bien sur Vercingétorix, (Ver = gran, Cingeto = Guerrier, brave, Rix = roi), mais il existe
d'autres noms connu comme Orgétorix (roi des tueurs) ou Boïorix (roi des Boïens) Afficher tout
En même temps si Astérix était en lui même une oeuvre en corrélation avec l'histoire ça se saurait. L'oeuvre complète est une aberration historique... Moi perso ça ne m'empêche pas d'apprécier :-)

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : D'ailleurs, le suffixe "RIX" désigne un roi, et était utilisé pour les surnoms, pas les prénoms, il est donc historiquement absurde que tout les prénoms finissent par "IX".
Le cas le plus connu est bien sur Vercingétorix, (Ver = gran, Cingeto = Guerrier, brave, Rix = roi), mais il existe
d'autres noms connu comme Orgétorix (roi des tueurs) ou Boïorix (roi des Boïens) Afficher tout
Ah oui tu as raison, Louis IX termine par "IX"! Looooool

a écrit : Plutôt d'obélisque, non ? Je pense que c'est l'idée la plus répandue. Et bien non il te dit que pour lui PERSONNELLEMENT ça venait d’obèse

a écrit : je reste toujours bien plus convaicue qu'''Obelix'' vient d'''obelisque'' (le personnage transporte tout le temps avec lui des menhirs) plutôt que par ''obèle'' qui n'a pas de rapport avec le personnage... Si si! Uderzo aimait dessiner des héros grands et forts à ses débuts. D'ailleurs dans les premières planches, Obélix est moins rond et plus grand il me semble... si on place une astérisque et une obèle côte à côte on devine les silhouettes des deux héros !

a écrit : En même temps si Astérix était en lui même une oeuvre en corrélation avec l'histoire ça se saurait. L'oeuvre complète est une aberration historique... Moi perso ça ne m'empêche pas d'apprécier :-) Je ne suis pas d'accord pour dire que c'est une aberration historique. Justement, une grande partie de l'humour repose sur ses anachronismes voulus ( les bardes populaires en Bretagne dans le Combat des chefs, le "conduisez-dedans" dans le domaine des dieux etc etc ...). Le terme aberration me paraît trop péjoratif pour le talent de scénariste de Goscinny.