L'albinisme est loin d'être la seule maladie changeant la couleur de la peau

Proposé par
Invité
le
dans

L'albinisme est une maladie facilement identifiable puisqu'elle rend les personnes ou animaux atteints entièrement blancs. Cette maladie n'est cependant pas la seule à modifier la couleur de peau : le xanthisme et l'érythrisme, par exemple, donnent des animaux respectivement dorés et rouges.


Commentaires préférés (3)

Mon grand père devrait être xantisme ! C'est même étrange, il était to jours plus rouge en revenant du bar !!

a écrit : Il s'agit d'une mutation génétique, comme d'avoir des yeux bleus. Peut-on appeler ça une maladie?
Bien que cette particularité entraîne une mauvaise vision et une grande sensibilté de la peau au soleil.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Africains sont les plus touch
és - ce qui est dramatique car il y a le plus souvent un très fort préjugé contre eux, au point que dans certains pays ils doivent être parqués dans des villages pour être protégés. Afficher tout
Tu confonds plusieurs termes :
- une maladie génétique est du à une mutation génétique et qui pénalise face aux autres le malade (albanisme, daltonisme...)
- le polymorphisme est du à des mutations génétiques n'ayant pas d'impact sélectif sur les différentes personnes mais permet une diversité genetique.

Posté le

android

(65)

Répondre


Tous les commentaires (42)

Il s'agit d'une mutation génétique, comme d'avoir des yeux bleus. Peut-on appeler ça une maladie?
Bien que cette particularité entraîne une mauvaise vision et une grande sensibilté de la peau au soleil.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Africains sont les plus touchés - ce qui est dramatique car il y a le plus souvent un très fort préjugé contre eux, au point que dans certains pays ils doivent être parqués dans des villages pour être protégés.

Mon grand père devrait être xantisme ! C'est même étrange, il était to jours plus rouge en revenant du bar !!

Les animaux dorés on peut les appeler Shiney ??

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : Mon grand père devrait être xantisme ! C'est même étrange, il était to jours plus rouge en revenant du bar !! on n'est pourtant pas de la même famille, mais le mien aussi
ça provoque aussi une altération de sens de l'équilibre :D

a écrit : ça s'appelle l'"avatarisme" Sauf que il est accompagné d'homonculisme, on parle alors de schtroumphisme.

a écrit : Il s'agit d'une mutation génétique, comme d'avoir des yeux bleus. Peut-on appeler ça une maladie?
Bien que cette particularité entraîne une mauvaise vision et une grande sensibilté de la peau au soleil.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les Africains sont les plus touch
és - ce qui est dramatique car il y a le plus souvent un très fort préjugé contre eux, au point que dans certains pays ils doivent être parqués dans des villages pour être protégés. Afficher tout
Tu confonds plusieurs termes :
- une maladie génétique est du à une mutation génétique et qui pénalise face aux autres le malade (albanisme, daltonisme...)
- le polymorphisme est du à des mutations génétiques n'ayant pas d'impact sélectif sur les différentes personnes mais permet une diversité genetique.

Posté le

android

(65)

Répondre

Dans certains pays Africains, être albinos est plus qu'un problème génétique, c'est une condamnation à mort.
Superstitions, médecine tribale, sorcellerie, peut importe, ils prêtent des effets thérapeutiques différents à chacun de leurs membres.
Les humains albinos sont donc enlevés, tués et découpés en morceaux.
Je n'ai pas les mots pour dire ce que j'en pense. Je vous laisse donc juges.

Posté le

android

(23)

Répondre

a écrit : Mon grand père devrait être xantisme ! C'est même étrange, il était to jours plus rouge en revenant du bar !! Érythrisme alors. Xanth c'est pour le doré, tandis que "érythros" signifie rouge en grec.

a écrit : Mon grand père devrait être xantisme ! C'est même étrange, il était to jours plus rouge en revenant du bar !! Érythrisme plutôt ;)

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Tu confonds plusieurs termes :
- une maladie génétique est du à une mutation génétique et qui pénalise face aux autres le malade (albanisme, daltonisme...)
- le polymorphisme est du à des mutations génétiques n'ayant pas d'impact sélectif sur les différentes personnes mais permet une diversité genetique.
C'est subjectif, n'importe quel allèle d'un gene issu du polymorphisme génétique peut devenir un facteur sélectif pour vu que les conditions du milieux changent (environnement, autres maladies, sélection sexuelle..).
Par exemple, la Drépanocytose est une maladie génetique affectant les globules rouges et qui peut être mortelle ou en tout cas très grave chez les sujets possédants 2 allèles mutés. Mais... ceux qui n'en posséde qu'un seul, en paire avec un allèle viable, sont beaucoup plus résistant au Paludisme. Résultat, dans certaines régions africaines cette "maladie génetique" est sélectionnée évolutivement et se répand dans la population !
Le terme "maladie génétique" reste compliqué a utiliser parfois.

Posté le

android

(16)

Répondre

N'oublions pas non plus l'inverse : le mélanisme. (Jaguar, écureuils tigres, chevaux et... chats noirs.)

Posté le

android

(14)

Répondre

a écrit : Tu confonds plusieurs termes :
- une maladie génétique est du à une mutation génétique et qui pénalise face aux autres le malade (albanisme, daltonisme...)
- le polymorphisme est du à des mutations génétiques n'ayant pas d'impact sélectif sur les différentes personnes mais permet une diversité genetique.
D'accord au détail près que le malade n'est pas toujours pénalisé. Et quand ce n'est pas le cas, la mutation se propage.
Un exemple dont je me souviens est celui d'une espèce de papillon blanc/marron (phalène du bouleau) qui s'est transformé en papillon noir suite à une mutation génétique (dans une zone géographique limitée). Le papillon noir était moins visible des prédateur donc a multiplié ses chances de survie. Au bout d'un certain temps il ne restait quasiment plus que des papillons noir.

Plus d'informations ici :
www.futura-sciences.com/sante/actualites/genetique-secrets-evolution-vus-papillon-29565/

Posté le

android

(6)

Répondre

A ne pas confondre avec l'alpinisme et le mont blanc ...
Bon allez je sors...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : D'accord au détail près que le malade n'est pas toujours pénalisé. Et quand ce n'est pas le cas, la mutation se propage.
Un exemple dont je me souviens est celui d'une espèce de papillon blanc/marron (phalène du bouleau) qui s'est transformé en papillon noir suite à une mutation génétiqu
e (dans une zone géographique limitée). Le papillon noir était moins visible des prédateur donc a multiplié ses chances de survie. Au bout d'un certain temps il ne restait quasiment plus que des papillons noir.

Plus d'informations ici :
www.futura-sciences.com/sante/actualites/genetique-secrets-evolution-vus-papillon-29565/
Afficher tout
Il faut dire aussi que ces papillons noirs ont pris le dessus suite à la révolution industrielle en Angleterre, dont la pollution noircissait les bouleaux, alors que jusqu'alors les papillons blancs étaient très bien adaptés à la couleur de leur milieu naturel depuis des millénaires. Et depuis que la pollution a diminué et que les bouleaux sont redevenus blancs, ce sont les papillons noirs qui sont les plus visibles et donc mangés par les prédateurs, et ce sont les papillons blancs qui se reproduisent et ont repris le dessus.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Dans certains pays Africains, être albinos est plus qu'un problème génétique, c'est une condamnation à mort.
Superstitions, médecine tribale, sorcellerie, peut importe, ils prêtent des effets thérapeutiques différents à chacun de leurs membres.
Les humains albinos sont donc enlevés, tués et décou
pés en morceaux.
Je n'ai pas les mots pour dire ce que j'en pense. Je vous laisse donc juges.
Afficher tout
Malheureusement pas besoin aller chercher des tribus sauvages pour voir ça. Du racisme y'en a partout, que ca soit des blancs anti-noir, des noirs anti-blanc et d'une maniere n'importe quelle minorité. Le simple fait d'être roux est considéré comme une tare dans tous les pays occidentaux et est moqué. Alors certes on se réduit pas en poudre pour se soigner mais on est pas tellement plus évolué pour autant

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : N'oublions pas non plus l'inverse : le mélanisme. (Jaguar, écureuils tigres, chevaux et... chats noirs.) J'ai du vitiligo, en est-ce ? C'est un manque de mélanine qui a pour effets l'apparition de tâches blanches (dépigmentation), et une moins bonne résistance au soleil. J'ai donc littéralement deux couleurs (je suis mate de peau, avec des taches blanches sur tous le corps), et de plus en plus de personnes en sont atteintes.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C'est subjectif, n'importe quel allèle d'un gene issu du polymorphisme génétique peut devenir un facteur sélectif pour vu que les conditions du milieux changent (environnement, autres maladies, sélection sexuelle..).
Par exemple, la Drépanocytose est une maladie génetique affectant les globules rou
ges et qui peut être mortelle ou en tout cas très grave chez les sujets possédants 2 allèles mutés. Mais... ceux qui n'en posséde qu'un seul, en paire avec un allèle viable, sont beaucoup plus résistant au Paludisme. Résultat, dans certaines régions africaines cette "maladie génetique" est sélectionnée évolutivement et se répand dans la population !
Le terme "maladie génétique" reste compliqué a utiliser parfois.
Afficher tout
Ce n'est pas subjectif, c'est EVOLUTIF. Aujourd'hui, la couleur des yeux est du polymorphisme, demain, cela pourrait être une maladie d'avoir une certaine couleur. Le groupe sanguin était du polymorphisme,maintenant elle peut être avantageuse ou desavantageuse pour les transfusions de sangs...

Posté le

android

(3)

Répondre