Un ver de la mante religieuse la force à se noyer

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Il en existe plein d'autres, des parasites tout aussi épouvantables. Des champignons qui poussent sur des fourmis et qui les guide vers l'endroit le plus approprié pour mourir et contaminer d'autres fourmis, idem pour les araignées, des parasites qui contaminent les escargots passant sur des crottes d'oiseau, et qui les obligent à se mettre bien en évidence, les antennes oculaires enflées pour mieux être vu et mieux se faire bouffer par les piafs et assurer ainsi la contamination...

a écrit : Quel insecte passionnant mais cruel qui est la mante religieuse. Animal que l'on connait tous pour le fait que la femelle mange la tête de son mari lors de l'accouplement.
Brrr qu'elle vit ces insectes !!
Les femelles mantes mangent la tête de leur mâle, les femelles humaines leur rongent le cerveau. C'est kif kif.

Posté le

android

(121)

Répondre

Même ordre d'idée de "contrôle du comportement", Dracuncula medinensis, ver qui infecte l'Homme. Ce parasite migre vers les jambes et s'abouche à la peau en provoquant de grandes douleurs, proches d'une brulûre. Du coup, le malade se soulage en plongeant ses jambes dans l'eau. Des embryons du parasite sont alors libérés, infectent un crustacé microscopique, y maturent quelques temps; puis vient un autre humain, qui ingère le crustacé en buvant l'eau contaminée. Le crustacé est digéré dans l'estomac, le parasite est donc libéré, gagne les tissus, et le cycle peut reprendre.

Et donc, on peut vaincre cette maladie si les malades ne plongent plus leurs jambes dans l'eau... Et c'est ce qui est en train de se passer. Grâce aux programmes de prévention, le nombre de cas est passé de 3,5 millions de cas déclarés en 1980, à 25 cas (!) en 2016. Il s'agit très probablement de la prochaine maladie infectieuse humaine à être éliminée (l'autre étant la variole dans les années 1970).


Tous les commentaires (38)

Il en existe plein d'autres, des parasites tout aussi épouvantables. Des champignons qui poussent sur des fourmis et qui les guide vers l'endroit le plus approprié pour mourir et contaminer d'autres fourmis, idem pour les araignées, des parasites qui contaminent les escargots passant sur des crottes d'oiseau, et qui les obligent à se mettre bien en évidence, les antennes oculaires enflées pour mieux être vu et mieux se faire bouffer par les piafs et assurer ainsi la contamination...

Dans la vidéo on voit qu'à maturité il peut faire plusieurs dizaines de centimètres.
C'est presque aussi écœurant que les vers solitaires

Posté le

android

(10)

Répondre

Le cordiceps, champignon parasite, a bien déjà inspiré The Last of Us.

C'est l'un des trucs les plus dégueu que j'ai pu voir ....

Quel insecte passionnant mais cruel qui est la mante religieuse. Animal que l'on connait tous pour le fait que la femelle mange la tête de son mari lors de l'accouplement.
Brrr qu'elle vit ces insectes !!

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Quel insecte passionnant mais cruel qui est la mante religieuse. Animal que l'on connait tous pour le fait que la femelle mange la tête de son mari lors de l'accouplement.
Brrr qu'elle vit ces insectes !!
Les femelles mantes mangent la tête de leur mâle, les femelles humaines leur rongent le cerveau. C'est kif kif.

Posté le

android

(121)

Répondre

Même ordre d'idée de "contrôle du comportement", Dracuncula medinensis, ver qui infecte l'Homme. Ce parasite migre vers les jambes et s'abouche à la peau en provoquant de grandes douleurs, proches d'une brulûre. Du coup, le malade se soulage en plongeant ses jambes dans l'eau. Des embryons du parasite sont alors libérés, infectent un crustacé microscopique, y maturent quelques temps; puis vient un autre humain, qui ingère le crustacé en buvant l'eau contaminée. Le crustacé est digéré dans l'estomac, le parasite est donc libéré, gagne les tissus, et le cycle peut reprendre.

Et donc, on peut vaincre cette maladie si les malades ne plongent plus leurs jambes dans l'eau... Et c'est ce qui est en train de se passer. Grâce aux programmes de prévention, le nombre de cas est passé de 3,5 millions de cas déclarés en 1980, à 25 cas (!) en 2016. Il s'agit très probablement de la prochaine maladie infectieuse humaine à être éliminée (l'autre étant la variole dans les années 1970).

Pour les parasites qui se logent dans le SNC afin de contrôler le comportement de leurs hôtes il existe la série stargate qui n'est pas horreur mais plutôt aventure/action. Dans un reportage en marge de la série les créateurs revendiquent effectivement s'être inspiré des parasites.

Sinon au sujet de la mante j'ai récemment appris qu'elles pouvaient s'attaquer à des vertèbres. Il arrive qu'elles s'attaquent par exemple à des serpents (30cm) et à des colibris (en plein vol stationnaire). Pour un insecte ce sont de belles proies, d'autant qu'elle n'injecte pas de venin et casse sa croute alors que son repas est bien vivant.

a écrit : Même ordre d'idée de "contrôle du comportement", Dracuncula medinensis, ver qui infecte l'Homme. Ce parasite migre vers les jambes et s'abouche à la peau en provoquant de grandes douleurs, proches d'une brulûre. Du coup, le malade se soulage en plongeant ses jambes dans l'eau. Des embryons du parasite sont alors libérés, infectent un crustacé microscopique, y maturent quelques temps; puis vient un autre humain, qui ingère le crustacé en buvant l'eau contaminée. Le crustacé est digéré dans l'estomac, le parasite est donc libéré, gagne les tissus, et le cycle peut reprendre.

Et donc, on peut vaincre cette maladie si les malades ne plongent plus leurs jambes dans l'eau... Et c'est ce qui est en train de se passer. Grâce aux programmes de prévention, le nombre de cas est passé de 3,5 millions de cas déclarés en 1980, à 25 cas (!) en 2016. Il s'agit très probablement de la prochaine maladie infectieuse humaine à être éliminée (l'autre étant la variole dans les années 1970).
Afficher tout
Ça aurait valu le coup de soumettre une anecdote là dessus moi je dis.

L'histoire de la vie, c'est l'histoire du parasitisme. Etre-vivant et parasite sont deux synonymes. Par exemple, quand je poste un commentaire sur ce blog, je parasite une structure que je n'ai pas créée, dans l'espoir d'être remarqué

les idées aussi sont des parasites. Elles prennent le contrôle du cerveau des humains pour se faire la guerre entre elles, chacune voulant prendre le pouvoir sur l'autre

a écrit : les idées aussi sont des parasites. Elles prennent le contrôle du cerveau des humains pour se faire la guerre entre elles, chacune voulant prendre le pouvoir sur l'autre Intêressant! Pourrait-on considérer l'humain comme un parasite également? De la vache, poule, ou.. de l'humain?

a écrit : Les femelles mantes mangent la tête de leur mâle, les femelles humaines leur rongent le cerveau. C'est kif kif. Quel cerveau?


Le seul cerveau connu du mâle humain ne se ronge ni ne se mange, mais se suce.

a écrit : Intêressant! Pourrait-on considérer l'humain comme un parasite également? De la vache, poule, ou.. de l'humain? un parasite utilise son hôte, mais ne le mange pas. Sinon, c'est de la prédation, c'est autre chose

a écrit : Quel cerveau?


Le seul cerveau connu du mâle humain ne se ronge ni ne se mange, mais se suce.
La prise de tête de l'homme par les femmes va généralement de pair avec la diminution de l'activité sexuelle dans le couple. On peut donc considérer qu'il y a là une double peine. Ce qui n'est pas le cas chez la mante, puisque c'est l'acte sexuel qui annonce que le repas est servi et s'en suit la prise de tête.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Quel insecte passionnant mais cruel qui est la mante religieuse. Animal que l'on connait tous pour le fait que la femelle mange la tête de son mari lors de l'accouplement.
Brrr qu'elle vit ces insectes !!
Il est plutôt rare qu'elle mange le mâle durant l'accouplement, il fait qu'elle soit réellement affamée ce qui est loin d'être toujours le cas.

a écrit : Les femelles mantes mangent la tête de leur mâle, les femelles humaines leur rongent le cerveau. C'est kif kif. Non! C'est pas kif kif! Chez l'humain la torture dure bien plus longtemps. C'est une lente agonie...

a écrit : Il en existe plein d'autres, des parasites tout aussi épouvantables. Des champignons qui poussent sur des fourmis et qui les guide vers l'endroit le plus approprié pour mourir et contaminer d'autres fourmis, idem pour les araignées, des parasites qui contaminent les escargots passant sur des crottes d�39;oiseau, et qui les obligent à se mettre bien en évidence, les antennes oculaires enflées pour mieux être vu et mieux se faire bouffer par les piafs et assurer ainsi la contamination... Afficher tout On a fait des recherches sur les zombies ?

Posté le

android

(1)

Répondre