Le pixel signifie littéralement élément d'image

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles.

Posté le

android

(144)

Répondre

a écrit : La résolution elle est en ppp (pixels par pouces) une bonne résolution pour smartphone tourne autour de 400 ppp. Là où il faut vraiment faire la différence, c'est entre la définition (nombre brut de pixels) et la résolution (concentration de pixel), c'est trop souvent confondu.

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise résolution, cela dépend surtout de l'usage qu'on en fait. Sur un téléphone, elle sera en général assez élevé parce que l'on tient l'écran proche de nos yeux. Sur une télévision en revanche, la résolution est assez faible puisqu'on regarde l'image à quelques mètres.

Cela fonctionne de la même manière pour les images numériques imprimées: un "print" du travail d'un artiste, une case de Bd ou une pub collée sur un panneau d'affichage n'auront pas la même résolution car l'usage n'est pas le même.

Et lorsque l'on reste sur un support numérique, la notion de résolution (pour une image j'entends) n'a plus d'utilité.

Posté le

android

(68)

Répondre

a écrit : Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles. Afficher tout A noter que ces couleurs primaires (rouge, vert, bleu) ne concernent que la synthèse additive.

Dans la synthèse soustractive (cas de la peinture par exemple, mais le dessin en général sur un support blanc) les couleurs primaires sont le rouge (magenta en réalité), le bleu (cyan en réalité) et le jaune (je pense que pas mal se souviennent du "bleu+jaune = vert")

Posté le

android

(50)

Répondre


Tous les commentaires (41)

D'ailleurs , il faut bien faire la difference entre le nombre de pixels et la definition d un écran, le nombre de pixels n indique rien alors que plus la definition est grande, plus l image est precise

Posté le

android

(5)

Répondre

Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles.

Posté le

android

(144)

Répondre

a écrit : D'ailleurs , il faut bien faire la difference entre le nombre de pixels et la definition d un écran, le nombre de pixels n indique rien alors que plus la definition est grande, plus l image est precise La résolution elle est en ppp (pixels par pouces) une bonne résolution pour smartphone tourne autour de 400 ppp.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : La résolution elle est en ppp (pixels par pouces) une bonne résolution pour smartphone tourne autour de 400 ppp. À 300ppp la résolution est superbe aussi

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : La résolution elle est en ppp (pixels par pouces) une bonne résolution pour smartphone tourne autour de 400 ppp. Là où il faut vraiment faire la différence, c'est entre la définition (nombre brut de pixels) et la résolution (concentration de pixel), c'est trop souvent confondu.

Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise résolution, cela dépend surtout de l'usage qu'on en fait. Sur un téléphone, elle sera en général assez élevé parce que l'on tient l'écran proche de nos yeux. Sur une télévision en revanche, la résolution est assez faible puisqu'on regarde l'image à quelques mètres.

Cela fonctionne de la même manière pour les images numériques imprimées: un "print" du travail d'un artiste, une case de Bd ou une pub collée sur un panneau d'affichage n'auront pas la même résolution car l'usage n'est pas le même.

Et lorsque l'on reste sur un support numérique, la notion de résolution (pour une image j'entends) n'a plus d'utilité.

Posté le

android

(68)

Répondre

a écrit : Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles. Afficher tout Le vert n'est pas une couleur primaire. C'est le jaune. Mais pour une raison qui m'est inconnue, on utilise le vert en informatique et dans les nouvelles technologies. Quelqu'un pour nous expliquer ?

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : Le vert n'est pas une couleur primaire. C'est le jaune. Mais pour une raison qui m'est inconnue, on utilise le vert en informatique et dans les nouvelles technologies. Quelqu'un pour nous expliquer ? On m'a pourtant toujours appris que c'était le vert.
Après un check rapide sur google, il s'avère que chacun à raison, tout dépend du point de vue. En synthèse soustractive, c'est le jaune, et en additive, c'est le vert. Mais je ne comprends pas ce que ces 2 techniques représentent...
On m'a personnellement toujours dit que pour faire du jaune, il fallait mélanger du vert et du rouge, donc pour moi, le jaune restera une couleur secondaire.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles. Afficher tout A noter que ces couleurs primaires (rouge, vert, bleu) ne concernent que la synthèse additive.

Dans la synthèse soustractive (cas de la peinture par exemple, mais le dessin en général sur un support blanc) les couleurs primaires sont le rouge (magenta en réalité), le bleu (cyan en réalité) et le jaune (je pense que pas mal se souviennent du "bleu+jaune = vert")

Posté le

android

(50)

Répondre

a écrit : Le vert n'est pas une couleur primaire. C'est le jaune. Mais pour une raison qui m'est inconnue, on utilise le vert en informatique et dans les nouvelles technologies. Quelqu'un pour nous expliquer ? Voir mon commentaire précédent. Ces primaires concernent la synthèse additive. Celles que tu évoques concernent la soustractive (et en réalité, c'est du magenta, cyan, jaune).

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles. Afficher tout A savoir quand même que les 3 couleurs que tu cites ne sont pas primaires.
Le vert est par exemple donné par le mélange du bleu et du jaune.

Si mes souvenirs sont exacts, les couleurs primaires sont cyan, magenta et jaune. Toutes mélangées, elles doivent faire du blanc.
Celles des écrans sont destinées à faire du noir.

Si quelqu'un peut confirmer / infirmer...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : On m'a pourtant toujours appris que c'était le vert.
Après un check rapide sur google, il s'avère que chacun à raison, tout dépend du point de vue. En synthèse soustractive, c'est le jaune, et en additive, c'est le vert. Mais je ne comprends pas ce que ces 2 techniques représentent... /> On m'a personnellement toujours dit que pour faire du jaune, il fallait mélanger du vert et du rouge, donc pour moi, le jaune restera une couleur secondaire. Afficher tout
L'additif correspond, de mémoire, à de l'ajout de couleur dans un environnement qui n'en comporte pas.
Le soustractif correspond à filtrage de couleur par rapport au support (essentiellement blanc). Le blanc du support étant à prendre en compte dans la balance des couleurs (et cette couleur étant un fusionné de l'ensemble des couleurs existantes). C'est pour ça, qu'à un même mélange de couleur, si on le met sur du papier "parfaitement" blanc, ou sur du blanc cassé, le rendu des couleurs ne sera pas identique.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le vert n'est pas une couleur primaire. C'est le jaune. Mais pour une raison qui m'est inconnue, on utilise le vert en informatique et dans les nouvelles technologies. Quelqu'un pour nous expliquer ? Synthèse additive quand ont ajoute des couleurs (émission de lumière), synthèse soustractive quand on en enlève (absorption de lumière)

Synthèse additive: rouge bleu vert
Synthèse soustractive: cyan magenta jaune.

En synthèse additive, le blanc s'obtient en mélangeant toutes les couleurs et le noir avec aucune.
C'est l'inverse pour la synthèse soustractive.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : A savoir quand même que les 3 couleurs que tu cites ne sont pas primaires.
Le vert est par exemple donné par le mélange du bleu et du jaune.

Si mes souvenirs sont exacts, les couleurs primaires sont cyan, magenta et jaune. Toutes mélangées, elles doivent faire du blanc.
Celles des écrans sont d
estinées à faire du noir.

Si quelqu'un peut confirmer / infirmer...
Afficher tout
"Le vert est par exemple donné par le mélange du bleu et du jaune."
Ca doit être ça l'explication. Les "vraies" couleurs primaires ne peuvent pas êtres reproduites en mélangeant d'autres couleurs. (on ne peut pas faire du jaune en mélangeant des couleurs primaires mais vu que le vert contient du jaune, on peut en faire du jaune en le mélangeant avec du bleu)

Par contre, le noir n'est pas une couleur, désolé, comme le blanc ^^ (noir=aucun spectre visible, blanc=tous les spectres visibles, par l'oeil humain je précise)

Bon peut être que j'ai dit une ânerie, mais je pense avoir raison sur l'essentiel. (A confirmer où infirmer)

a écrit : Un pixel est lui même composé de trois parties, une bleue, une rouge et une verte (les couleurs primaires en somme). Toutes les couleurs que l'ont voit sont juste un mélange des trois couleurs. Un pixel est presque invisible tellement il est petit. Si vous voulez en "voir" un, il vous suffit de mouiller votre doigt et de le passer sur votre écran de téléphone/ordinateur. L'eau qui va se déposer va jouer le rôle d'une loupe et les 3 couleurs principales seront plus facilement visibles. Afficher tout Absolument pas !

Ce que tu vois, ce sont les "cellules" RVB d'un LCD.
Le même pixel imprimée par une imprimante jet d'encre n'aura pas vraiment les 3 parties RVB dont tu parles ! Le pixel n'existe pas physiquement : il est REPRODUIT sur un support physique, sinon ce ne sont que des bits....

Un pixel peut être en niveau de gris, en RVB, en CMJN, en couleur Pantone, etc... faut pas mélanger ;)

a écrit : D'ailleurs , il faut bien faire la difference entre le nombre de pixels et la definition d un écran, le nombre de pixels n indique rien alors que plus la definition est grande, plus l image est precise Absolument faux !
La définition c'est justement le nb de pixel dans une image un écran, etc...

La définition d'une image = La taille d'une image

Ce dont tu parles c'est de la RESOLUTION qui s'exprime en ppp ou dpi (pixel par pouce), ou encore en ppm (pixel par millimètre).

a écrit : A noter que ces couleurs primaires (rouge, vert, bleu) ne concernent que la synthèse additive.

Dans la synthèse soustractive (cas de la peinture par exemple, mais le dessin en général sur un support blanc) les couleurs primaires sont le rouge (magenta en réalité), le bleu (cyan en réalité) et le jaune (je
pense que pas mal se souviennent du "bleu+jaune = vert") Afficher tout
La nuance entre rouge/magenta, vert/jaune, bleu/cyan est importante, parce qu'il ne faut pas oublier la complémentarité des couleurs. En effet, les synthèses additive et soustractives évoquées dans les commentaires précédent ce complètent. Ainsi, la complémentaire du bleu est le jaune, celle du magenta le vert, et celle du rouge le cyan. Regardez une image de cercle chromatique et vous comprendrez :)

a écrit : Absolument pas !

Ce que tu vois, ce sont les "cellules" RVB d'un LCD.
Le même pixel imprimée par une imprimante jet d'encre n'aura pas vraiment les 3 parties RVB dont tu parles ! Le pixel n'existe pas physiquement : il est REPRODUIT sur un support physique, sinon ce
ne sont que des bits....

Un pixel peut être en niveau de gris, en RVB, en CMJN, en couleur Pantone, etc... faut pas mélanger ;)
Afficher tout
La "cellule RGB" dont tu parles, c'est ce qu'on appelle un pixel. Un ensemble de trois luminophores, un rouge, un vert et un bleu.

Chaque luminophore a 256 niveaux de luminosité (2^8), ce qui permet donc d'obtenir 17 millions de combinaisons différentes (256*256*256).

Le "pixel" d'une image, dans mes souvenirs, on appelle ça un point. Et là, c'est en effet virtuel, et selon le choix que tu fais, ce peut être en niveau de gris, en RVB ou CMJN...

On a donc bien le pixel, qui a une réalité physique, et le point qui reste "que des bits" tant qu'il n'est pas imprimé.

Edit: après vérification, le terme pixel s'applique bien aux deux: l'élément physique de l'écran, et le "point" virtuel de l'image.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Le vert n'est pas une couleur primaire. C'est le jaune. Mais pour une raison qui m'est inconnue, on utilise le vert en informatique et dans les nouvelles technologies. Quelqu'un pour nous expliquer ? C'est en raison de l'œil humain il me semble. L'œil humain, pour détecter les couleur, possède 3 cônes; un rouge, un jaune, un vert. Et les bâtonnet serve au noir et blanc (les nuances de gris). C'est pour cette raison que, lorsqu'il commence à faire noir, on ne voit plus qu'en différentes taintes de gris. Les bâtonner sont plus efficaces dans le noir.

fr.m.wikipedia.org/wiki/Cône_(photorécepteur)

C'est aussi de cette façon qu'on sait que les serpents peuvent voir l'infrarouge (en raison des "cônes" dans leurs yeux)

a écrit : D'ailleurs , il faut bien faire la difference entre le nombre de pixels et la definition d un écran, le nombre de pixels n indique rien alors que plus la definition est grande, plus l image est precise Heu pas tout à fait.
Il ne faut pas confondre définition et résolution. La définition est le nombre total de pixel, la résolution en dpi (dots per inch) ou ppp en français correspond à la densité des pixels ; qui définit la distance minimale à laquelle l'image est nette.

Et sur la même étymologie on a le Voxel, pour Volume Element qui est un pixel en 3D.

Posté le

android

(5)

Répondre

a écrit : Voir mon commentaire précédent. Ces primaires concernent la synthèse additive. Celles que tu évoques concernent la soustractive (et en réalité, c'est du magenta, cyan, jaune). En effet, on croit qu'il n'y a que le jaune qui est remplacé par le vert entre les couleurs primaires de la synthèse soustractive et celles de la synthèse additive, mais c'est uniquement une question de vocabulaire. Il se trouve qu'on donne un nom différent au jaune primaire de la synthèse soustractive et au vert primaire de la synthèse additive, mais le "bleu" cyan (primaire synthèse soustractive) n'a pas grand chose à voir avec le bleu primaire de la synthèse additive qui est le bleu marine. Le bleu cyan est couleur turquoise, entre le bleu et le vert. De même le "rouge" magenta (primaire synthèse soustractive) est couleur mauve, entre le rouge et le bleu. On dit synthèse additive car on ajoute les lumières : si on allume une lumière rouge en même temps qu'une verte, on voit du jaune, c'est ce qui est utilisé pour les pixels d'un écran mais aussi pour les lumières d'ambiance qui changent de couleur. En synthèse soustractive, on enlève certaines couleurs comme si on regardait une source lumineuse blanche à travers des filtres colorés : si on regarde une surface blanche à travers un filtre jaune et un filtre bleu cyan (càd couleur turquoise) superposés, on voit un beau vert vif, et si on met un filtre bleu cyan (turquoise) et un filtre rouge magenta (càd couleur mauve), on voit un beau rouge vif. C'est ce qui se produit avec des filtres mais aussi quand on mélange de la peinture, d'où les souvenirs des cours de peinture au collège...

Posté le

android

(4)

Répondre