Moyamoya est une maladie qui touche surtout les Japonais

Proposé par
Invité
le
dans

Moyamoya (nuage de fumée en japonais) est une maladie rare liée à une sténose (rétrécissement) progressive des artères cérébrales. Les personnes qui en sont atteintes souffrent de maux de tête quotidiens et risquent des AVC. La cause de cette maladie reste inconnue et il n’existe pas de remède.

Lorsque les artères finissent par disparaître, le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée" d'où la traduction japonaise de "moya-moya". Au Japon, la maladie touche 1 personne sur 32 000, tandis que c'est c'est dix fois moins en Europe.


Commentaires préférés (3)

C'est beau. Même dans leurs maladies, les Japonais ont un petit côté poétique.

Posté le

android

(117)

Répondre

Commentaire supprimé Et si deux bombes atomiques et une centrale qui fuit de la radioactivité par tous les trous avaient leur "maux" à dire ?

a écrit : Je ne comprends pas bien la deuxième partie de l'anecdote : "le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée"".

Quelqu'un peut reformuler svp ?
Je suppose qu'on parle de l'aspect du cerveau en imagerie médicale, par exemple en injectant dans le sang un produit opaque aux rayons X et en faisant une radiographie de la tête du patient. Si la personne a un cerveau normal on verra une sorte d'arbre ou de buisson puisque les grosses artères débouchent dans des plus petites artères et ainsi de suite jusqu'aux plus petits vaisseaux, et comme on les a rendu opaques aux rayons X, on verra cet arbre en blanc sur fond noir avec un tronc et des grosses branches bien nets et les ramifications qui deviennent plus petites aux extrémités des branches. Mais chez un patient atteint de cette maladie, il n'y a plus de grosses artères donc on ne verra pas un tronc et des grosses branches mais seulement un enchevêtrement de petits vaisseaux qui donnera un gris diffus comme un nuage de fumée.

Posté le

android

(79)

Répondre


Tous les commentaires (14)

C'est beau. Même dans leurs maladies, les Japonais ont un petit côté poétique.

Posté le

android

(117)

Répondre

Commentaire supprimé Et si deux bombes atomiques et une centrale qui fuit de la radioactivité par tous les trous avaient leur "maux" à dire ?

Je ne comprends pas bien la deuxième partie de l'anecdote : "le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée"".

Quelqu'un peut reformuler svp ?

Ce que je vois c'est que le corps humain est capable de grandes choses pour sa survie

Posté le

android

(15)

Répondre

On ne sait pas...Mais étant donné que les japonais sont pkus touchés. Cela donne automatiquement des pistes privilégiées plutôt que d'autres, effectivement la génétique et l'environnement local.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas bien la deuxième partie de l'anecdote : "le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée"".

Quelqu'un peut reformuler svp ?
Les "grosses" artères sont remplacées par de petits vaisseaux qui forment un réseau visuellement semblables à un nuage de fumée.

a écrit : Et si deux bombes atomiques et une centrale qui fuit de la radioactivité par tous les trous avaient leur "maux" à dire ? Et si cette maladie existait déjà avant les événements cités ?

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas bien la deuxième partie de l'anecdote : "le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée"".

Quelqu'un peut reformuler svp ?
Je suppose qu'on parle de l'aspect du cerveau en imagerie médicale, par exemple en injectant dans le sang un produit opaque aux rayons X et en faisant une radiographie de la tête du patient. Si la personne a un cerveau normal on verra une sorte d'arbre ou de buisson puisque les grosses artères débouchent dans des plus petites artères et ainsi de suite jusqu'aux plus petits vaisseaux, et comme on les a rendu opaques aux rayons X, on verra cet arbre en blanc sur fond noir avec un tronc et des grosses branches bien nets et les ramifications qui deviennent plus petites aux extrémités des branches. Mais chez un patient atteint de cette maladie, il n'y a plus de grosses artères donc on ne verra pas un tronc et des grosses branches mais seulement un enchevêtrement de petits vaisseaux qui donnera un gris diffus comme un nuage de fumée.

Posté le

android

(79)

Répondre

a écrit : Je suppose qu'on parle de l'aspect du cerveau en imagerie médicale, par exemple en injectant dans le sang un produit opaque aux rayons X et en faisant une radiographie de la tête du patient. Si la personne a un cerveau normal on verra une sorte d'arbre ou de buisson puisque les grosses artères débouchent dans des plus petites artères et ainsi de suite jusqu'aux plus petits vaisseaux, et comme on les a rendu opaques aux rayons X, on verra cet arbre en blanc sur fond noir avec un tronc et des grosses branches bien nets et les ramifications qui deviennent plus petites aux extrémités des branches. Mais chez un patient atteint de cette maladie, il n'y a plus de grosses artères donc on ne verra pas un tronc et des grosses branches mais seulement un enchevêtrement de petits vaisseaux qui donnera un gris diffus comme un nuage de fumée. Afficher tout Ah oui effectivement c'est plus clair, merci !

Apparement le rétrécissement des arteres cerebrales n'est pas du tout rare et serait a l'origine de kazi toute annomalie cérébrale liée a l'âge. Mais imaginez la perte si on apprennait qu'il fallait simplement rajouter certains mineraux dans le sel de manière préventive (au meme titre que l'iode) pour que les générations futures ne savent pas ce qu'est un AVC, alzheimer ou encore la maladie de charcot...

a écrit : Et si deux bombes atomiques et une centrale qui fuit de la radioactivité par tous les trous avaient leur "maux" à dire ? Pourquoi c'est en top commentaire...

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : Je ne comprends pas bien la deuxième partie de l'anecdote : "le cerveau crée un réseau de petits vaisseaux pour continuer d'irriguer le cerveau en contrepartie, ce qui donne un aspect de "nuage de fumée"".

Quelqu'un peut reformuler svp ?
Parce qu'une photo vaut mieux qu'un long discours, voici ce que cela donne :
p1cdn4static.sharpschool.com/UserFiles/Servers/Server_442934/Image/Neurosurgery_Chicago/Images/NeuroVascular%20images/moyamoya.jpg

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Apparement le rétrécissement des arteres cerebrales n'est pas du tout rare et serait a l'origine de kazi toute annomalie cérébrale liée a l'âge. Mais imaginez la perte si on apprennait qu'il fallait simplement rajouter certains mineraux dans le sel de manière préventive (au meme titre que l'iode) pour que les générations futures ne savent pas ce qu'est un AVC, alzheimer ou encore la maladie de charcot... Afficher tout Alors pour l'iode on en rajoutera beaucoup , au japon...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Apparement le rétrécissement des arteres cerebrales n'est pas du tout rare et serait a l'origine de kazi toute annomalie cérébrale liée a l'âge. Mais imaginez la perte si on apprennait qu'il fallait simplement rajouter certains mineraux dans le sel de manière préventive (au meme titre que l'iode) pour que les générations futures ne savent pas ce qu'est un AVC, alzheimer ou encore la maladie de charcot... Afficher tout Kazi, c'est du japonais ?

Posté le

android

(4)

Répondre