Franz Liszt utilisait son physique dans ses compositions

Proposé par
le

Franz Liszt est à l'origine d'oeuvres pour piano extrêmement difficiles à interpréter pour une raison physique. Ce redoutable pianiste possédait des mains d'une taille hors du commun lui permettant de réaliser une douzième, soit environ 28 cm d'écart, capacité qu'il intégrait à ses compositions.


Commentaires préférés (3)

La Campanella notamment; qui est une oeuvre impossible à jouer pour beaucoup de monde. Meme des très bons pianistes.

Posté le

android

(161)

Répondre

Comme quoi, la taille compte.

Posté le

android

(347)

Répondre

Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement.

Posté le

android

(80)

Répondre


Tous les commentaires (25)

La Campanella notamment; qui est une oeuvre impossible à jouer pour beaucoup de monde. Meme des très bons pianistes.

Posté le

android

(161)

Répondre

Jusqu'à son époque, les musiciens, compositeurs ou interprètes, ou les deux, n'étaient traités que comme des domestiques (voir par exemple Mozart et Haydn).
Depuis lui, et Paganini pour le violon, le public a commencé à les considérer comme des "stars".

Comme quoi, la taille compte.

Posté le

android

(347)

Répondre

Peut-être avez-vous vu le moulage de la main de Chopin, à Paris dans le quartier de la Nouvelle Athènes. Il avait au contraire une main presque féminine ou d'enfant; la mienne, qui n'a hélas rien d'extraordinaire ressemblait à un battoir de vigile en comparaison.

Lors du développement du fœtus, ce qui n'était encore qu'un moignon reçoit "l'ordre" de développer des doigts. Parfois il n'est pas annulé à temps, et un sixième doigt est créé. C'est rare mais pas exceptionnel. Pourtant bien plus doués pour le piano, il n'existe pas à ma connaissance de virtuoses à six doigts.

Et il donnait des baffes également hors du commun... ?!!!

Posté le

android

(26)

Répondre

Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement.

Posté le

android

(80)

Répondre

a écrit : Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement. Il est vrai que "entre autres" aurait été le bienvenu.

a écrit : Lors du développement du fœtus, ce qui n'était encore qu'un moignon reçoit "l'ordre" de développer des doigts. Parfois il n'est pas annulé à temps, et un sixième doigt est créé. C'est rare mais pas exceptionnel. Pourtant bien plus doués pour le piano, il n'existe pas à ma connaissance de virtuoses à six doigts. Dans le film " bienvenue à gattaca" il y a un virtuose à 6 doigts. Ce film parle de modification génétique dans le futur. Je le conseille vivement d'ailleurs.
Le pianiste en question a été "créé"pour jouer des symphonies impossible à l'être humain normal.

a écrit : Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement. Pourrais-tu développer un peu les autres difficultés dont tu parles s'il te plaît ?

Posté le

android

(6)

Répondre

La distance entre l'extrémité du pouce et celle de l'auriculaire lorsqu'ils sont le plus écartés possible s'appelle l'empan. C'est très utile de mesurer et de connaître son empan, comme ça on a toujours sur soi un instrument de mesure !

Posté le

android

(31)

Répondre

a écrit : Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement. "ce redoutable pianiste " ne limite pas sa capacité a ses mains , il me semble...

a écrit : Jusqu'à son époque, les musiciens, compositeurs ou interprètes, ou les deux, n'étaient traités que comme des domestiques (voir par exemple Mozart et Haydn).
Depuis lui, et Paganini pour le violon, le public a commencé à les considérer comme des "stars".
Raccourci assez mal expliqué.
Pas des domestiques, mais ils composaient "sur commande". L'un des premiers à s'en être détaché est Beethoven.
Liszt est l'instigateur du "récital", où il montrait ses capacités techniques et d'improvisations.
Star est un mot assez vulgaire et péjoratif dans ce domaine... Maître serait plus approprié.

a écrit : Ça me semble un peu réducteur d'expliquer la difficulté des œuvres de Liszt par la taille de ses mains. Si ça se limitait à ça je saurais les jouer... Ce qui n'est pas le cas malheureusement. je crois que la personne plaisantait très cher !

a écrit : Raccourci assez mal expliqué.
Pas des domestiques, mais ils composaient "sur commande". L'un des premiers à s'en être détaché est Beethoven.
Liszt est l'instigateur du "récital", où il montrait ses capacités techniques et d'improvisations.
Star est un mot ass
ez vulgaire et péjoratif dans ce domaine... Maître serait plus approprié. Afficher tout
Raccourci sans doute. Mais enfin Haydn devait porter la livrée des gens de Esterházy, comme les autres domestiques, dont il n'était pas le mieux rémunéré.
Il est exact que Beethoven, d'ailleurs son élève, a commencé à changer la situation. Il a bien écrit "l'Héroique" avant de s'en mordre les doigts pour la malencontreuse dédicace initiale.
J'ai mis "star" entre guillemets, car je suis gêné d'utiliser ce mot en français. Alors, disons "étoile". Mais le "star-system" est une notion que je ne sais pas traduire - merci de toute suggestion, je déteste le franglais -, qui a commencé avec Paganini et Liszt, puis explosé à notre époque.

a écrit : Comme quoi, la taille compte. La taille compte toujours. Ceux qui disent le contraire ne sont que des frustrés... Mis a part ca si le basket avait existé il aurait eu une excellente tenue de balle !

a écrit : La distance entre l'extrémité du pouce et celle de l'auriculaire lorsqu'ils sont le plus écartés possible s'appelle l'empan. C'est très utile de mesurer et de connaître son empan, comme ça on a toujours sur soi un instrument de mesure ! Exact
Mon empan est de 22cm

Totentanz reste l'une des oeuvres les plus difficiles à jouer
Valentina lisitza interprete a la perfection les oeuvres de liszt ( videos sur Yourube)