Amazon vend près d'un livre sur 2 aux Etats-Unis

Proposé par
Invité
le

Si le site de vente en ligne Amazon est déjà très connu en France, son hégémonie est telle dans son pays natal qu'il capte près de la moitié des achats faits en ligne aux Etats-Unis. Il vend également 40% des livres neufs du pays, internet et magasins physiques confondus. Pour faire face à sa forte croissance, le site a annoncé recruter dans les prochains mois 100 000 personnes.


Commentaires préférés (3)

Comment s'étonner de son succès dans la publication d'ouvrages?
Avec un éditeur classique, cela prend un an, et l'on ne peut plus rien modifier avant épuisement d'une édition.
Avec Amazon, un manuscrit envoyé est disponible mondialement en une demi-journée, et l'on peut modifier aussi souvent que l'on veut son texte, d'ailleurs diffusé sans contrainte aucune de présentation ni de format..
Et puis, un éditeur classique donne environ 10% à l'auteur, Amazon 70% du prix fixé par l'auteur lui-même.
Enfin, le livre est immédiatement référencé sur les sites de recherche, par les mots-clefs choisis par l'auteur, et non placé plus ou moins en évidence sur les rayons des librairies.

a écrit : La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique. Afficher tout les humains qui bossent pour Amazon en fournissent des efforts physiques crois moi.

a écrit : La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique. Afficher tout Toujours dans le domaines des ouvrages, on ne peut pas parler de société qui pousse à la consommation, mais plutôt de diffusion d'informations.
C'est le moyen pour des auteurs peu connus de publier, par exemple des livres érudits, ce qui serait un risque inacceptable pour un éditeur classique.
Et puis, l'auteur peut choisir un prix nul. Le livre n'en sera pas moins publié et référencé.
Les livres publiés à compte d'auteur, c'est fini; difficile de ne pas s'en réjouir, pour des œuvres méritantes mais qui ne peuvent avoir une grande diffusion.


Tous les commentaires (50)

Je trouve ça fou ce genre de réussite. Des gens qui des services tellement révolutionnaires qu'ils s'imposent dans le quotidien de beaucoup de manière tout à fait naturelle et le simple fait de penser à l'époque où ça n'existait pas nous renvoie dans un passé qui semble lointain alors que c'était il y a une grosse décennie.

Dans le genre, il y a Google aussi.

Mais dans le même temps, c'est flippant car nous en devenons dépendants.
Par ailleurs, c'est triste car ça marque progressivement la fin de petits commerçants physiques.

Oui, c'est fou.

Posté le

android

(60)

Répondre

Comment s'étonner de son succès dans la publication d'ouvrages?
Avec un éditeur classique, cela prend un an, et l'on ne peut plus rien modifier avant épuisement d'une édition.
Avec Amazon, un manuscrit envoyé est disponible mondialement en une demi-journée, et l'on peut modifier aussi souvent que l'on veut son texte, d'ailleurs diffusé sans contrainte aucune de présentation ni de format..
Et puis, un éditeur classique donne environ 10% à l'auteur, Amazon 70% du prix fixé par l'auteur lui-même.
Enfin, le livre est immédiatement référencé sur les sites de recherche, par les mots-clefs choisis par l'auteur, et non placé plus ou moins en évidence sur les rayons des librairies.

La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique. Afficher tout les humains qui bossent pour Amazon en fournissent des efforts physiques crois moi.

Et Amazon prouve au monde que le malheur des salariés fait le bonheur d'une entreprise. Tout le contraire de mes croyances et convictions . Dégouté :-(

je savais pas qu amazon avait des magasins physique pour moi c etait que de la vente en ligne...

Posté le

windowsphone

(23)

Répondre

a écrit : La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique. Afficher tout Toujours dans le domaines des ouvrages, on ne peut pas parler de société qui pousse à la consommation, mais plutôt de diffusion d'informations.
C'est le moyen pour des auteurs peu connus de publier, par exemple des livres érudits, ce qui serait un risque inacceptable pour un éditeur classique.
Et puis, l'auteur peut choisir un prix nul. Le livre n'en sera pas moins publié et référencé.
Les livres publiés à compte d'auteur, c'est fini; difficile de ne pas s'en réjouir, pour des œuvres méritantes mais qui ne peuvent avoir une grande diffusion.

a écrit : les humains qui bossent pour Amazon en fournissent des efforts physiques crois moi. Oui, les conditions de travail chez Amazon sont loin d'être les meilleurs malheureusement...

Posté le

android

(22)

Répondre

a écrit : les humains qui bossent pour Amazon en fournissent des efforts physiques crois moi. Ben... désolé, mais comme pour @Sedin qui abonde dans ton sens, on ne vous croit pas sur parole ; faut des exemples, des sources... c'est quoi Amazon ? Ils ne respectent pas les lois des pays dans lesquels ils sont implantés ? Les salariés ne sont pas payés ? C'est plus physique que de manier le marteau piqueur toute la journée sur un chantier ?.. Explique-nous, c'est intéressant.

Arrêtez de cracher sur les conditions de travail chez Amazon. J'ai été Lead 1 an sur une de leur plateforme, et c'est très loin de ce qu'on peut lire dans certains articles. Il faut modérer un peu les propos d'1 journaliste qui a voulu faire le buzz.

Si voulez pas bosser debout allez travailler dans un bureau après on se plaint qu'il y a du chômage mais si les gens ne font pas d'effort ça va pas arranger le pays qui par déjà suffisamment en couille

a écrit : je savais pas qu amazon avait des magasins physique pour moi c etait que de la vente en ligne... Il ne me semble pas que c'est ce que dit l'anecdote. Pour moi la phrase veut dire que peu importe la concurrence, qu'elle soit par internet ou en magasin physique, Amazon vend 40% des livres neufs dans le pays.

Posté le

android

(32)

Répondre

Encore plus impressionnant je trouve est le succès méconnu d'amazon dans le cloud où il ecrase toute concurrence avec 33% de part de marché... Plus que somme de ses trois concurrents réels Microsoft Google et IBM.
www.silicon.fr/aws-regne-sans-partage-sur-le-marche-cloud-168473.html?utm_source=2017-02-09&utm_medium=email&utm_campaign=fr_silicon_v2&referrer=nl_fr_silicon_v2&t=ff0c3a076a6fc6fbe29040ffd71d778f1674694&pos=mostViewedArticle_2_title

Posté le

android

(27)

Répondre

a écrit : les humains qui bossent pour Amazon en fournissent des efforts physiques crois moi. Je connais quelqu'un qui travaille chez Amazon et il avait l'air de dire que tout ce qu'on dit de mal sur le mauvais traitement des employés n'est pas vrai. On ne peut bien sûr pas généraliser son cas à tous les autres... tout comme on ne peut pas généraliser ce cliché (qui peut être ou ne pas être vrai)

Posté le

android

(21)

Répondre

Oui, ils ont réussi à créer un mode de consommation... En revanche, ce n'est pas encore la fin des commerçants locaux, de nombreux consommateurs recherchent le côté local, la proximité, la convivialité, la confiance et la qualité... et privilégient les commerçants locaux...

a écrit : Et Amazon prouve au monde que le malheur des salariés fait le bonheur d'une entreprise. Tout le contraire de mes croyances et convictions . Dégouté :-( Personne ne les force à travailler pour Amazon, je comprendrais jamais ceux qui se plaignent de leur boulot.Si vous n'êtes pas contents de ce qu'on vous demande alors changez.Cest votre vie, faut pas en vouloir au patron.

Posté le

android

(12)

Répondre

a écrit : Personne ne les force à travailler pour Amazon, je comprendrais jamais ceux qui se plaignent de leur boulot.Si vous n'êtes pas contents de ce qu'on vous demande alors changez.Cest votre vie, faut pas en vouloir au patron. C'est bien connu qu'il est facile de trouver du travail et que tout le monde fait le métier qu'il a toujours voulu faire.

Posté le

android

(56)

Répondre

a écrit : C'est bien connu qu'il est facile de trouver du travail et que tout le monde fait le métier qu'il a toujours voulu faire. Non mais:
1-Apparemment les conditions de travail chez Amazon ne sont pas celles que l'on croit. Renseignons nous avant de critiquer.
2-On peut aussi se sortir les doigts du c** au lieu de rester à se plaindre "qu'il n'y a pas de travail" et que "les patrons c'est que des pourris"

Posté le

android

(13)

Répondre

a écrit : C'est bien connu qu'il est facile de trouver du travail et que tout le monde fait le métier qu'il a toujours voulu faire. C'est bien connu que les gens ne plaignent tout le temps en se contentant de réclamer et s'apitoyer sur leur sort.

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : La société de consommation à l'état pur. Aujourd'hui, avec Amazon, on peux carrément se faire livrer quelques heures après la commande. D'ici quelques années j'imagine qu'on se plaindra si la commande n'est pas arrivée sous quelques minutes. Ça me rappelle Wall-E avec tout ses humains complètement assistés qui finissent tous hyper obèse à force de manger sur commande sans fournir le moindre effort physique. Afficher tout Bof, j'ai pas attendu ça pour rester le cul posé sur mon ordi sans effort physique, et je suis pas devenu obèse.
Par contre ma femme me fait mes tartines parceque je sais pas faire, ça compte comme assisté ou pas ?