Pourquoi y-a-t-il des fruits sur les machines à sous ?

Proposé par
le
dans

Aujourd'hui, des fruits (citron, orange, cerise, etc.) figurent sur la plupart des machines à sous présentes dans les casinos. La raison historique est un contournement des lois interdisant les jeux d'argent dans les années 20 : ces machines faisaient gagner des paquets de chewing-gums au goût des symboles affichés.


Commentaires préférés (3)

Les prunes étant réservées aux perdants. ;)

En me baladant sur internet depuis les sources, je viens d'apprendre qu'un cycle correspondait au fait que toute les combinaisons jouées. Chaque combinaison ne peut être, par ailleurs, jouée qu'une seule fois. Certaines machines ont jusqu'à 16 millions de combinaisons, ce qui fait que bien souvent elles soient remplacées avant même d'avoir effectué un cycle complet.
Rentable non?

Il a toujours une manière de détourner la loi. J'étais allé dans un casino à côté de Chicago et pourtant il paraît qu'une loi interdit les casinos dans cet état, ou plus exactement qu'elle dit qu'il n'y aura pas de casinos sur la terre de l'Illinois... Alors le casino est sur une barge, et la rivière a été draguée juste assez pour que la barge puisse bouger un tout petit peu et on ne peut jouer que quand la passerelle est relevée et la barge est éloignée du bord...

Posté le

android

(139)

Répondre


Tous les commentaires (21)

Les prunes étant réservées aux perdants. ;)

Ouais mais ça devait être moins fréquenté car il est plus tentant de remiser pour gagner le jackpot qu'un deuxième paquet de chewing-gum..

Ils portaient bien leur nom de bandit manchot!
Miser de l'argent pour gagner des chewing gum, autant aller à la boulangerie:)

En me baladant sur internet depuis les sources, je viens d'apprendre qu'un cycle correspondait au fait que toute les combinaisons jouées. Chaque combinaison ne peut être, par ailleurs, jouée qu'une seule fois. Certaines machines ont jusqu'à 16 millions de combinaisons, ce qui fait que bien souvent elles soient remplacées avant même d'avoir effectué un cycle complet.
Rentable non?

Il manque quelque chose, ou je ne comprends pas bien... Bon, OK, avant 1920 on gagnait des chewing-gums... Alors on garde les symboles, OK encore ; mais en quoi cela "détournait des lois" comme le dit l'anecdote ? Ils gagnaient quoi après ? De l'argent bien sûr ; mais en quoi avoir trois "abricots" détournait la Loi ?

@golf78
Si j'ai bien compris c'est le fait de gagner des chewing-gums qui contournait la loi et parce qu'on gagnait des chewing-gums on avait mis des fruits et quand la loi a été modifiée on a gardé les fruits

a écrit : Il manque quelque chose, ou je ne comprends pas bien... Bon, OK, avant 1920 on gagnait des chewing-gums... Alors on garde les symboles, OK encore ; mais en quoi cela "détournait des lois" comme le dit l'anecdote ? Ils gagnaient quoi après ? De l'argent bien sûr ; mais en quoi avoir trois "abricots" détournait la Loi ? Et bien non justement, il ne gaganaient pas d'argent puisque les jeux d'argent etaient interdit par cette fameuse loi. Les casinos n'en faisaient donc plus gagner et ont remplacer le gain (l'argent) par des chewing-gums.
Le mot "détourner" est peut être éffectivement mal employé et n'est pas le plus approprié pour ce cas. Disons qu'ils l'ont "contournée" de cette manière. Surement pour ne pas fermer leurs portes et leurs gagne pain.

Posté le

android

(19)

Répondre

a écrit : Il manque quelque chose, ou je ne comprends pas bien... Bon, OK, avant 1920 on gagnait des chewing-gums... Alors on garde les symboles, OK encore ; mais en quoi cela "détournait des lois" comme le dit l'anecdote ? Ils gagnaient quoi après ? De l'argent bien sûr ; mais en quoi avoir trois "abricots" détournait la Loi ? Les jeux d'argent étaient interdit à l'époque, du coup en faisant gagner des chewing-gum et non de l'argent on contourne la loi.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Il manque quelque chose, ou je ne comprends pas bien... Bon, OK, avant 1920 on gagnait des chewing-gums... Alors on garde les symboles, OK encore ; mais en quoi cela "détournait des lois" comme le dit l'anecdote ? Ils gagnaient quoi après ? De l'argent bien sûr ; mais en quoi avoir trois "abricots" détournait la Loi ? Nan en fait par exemple tu gagnais des bonbons à la banane que tu allais ensuite échanger "discrètement" avec le patron (ces machines étant souvent dans des bars )

Posté le

android

(12)

Répondre

Il a toujours une manière de détourner la loi. J'étais allé dans un casino à côté de Chicago et pourtant il paraît qu'une loi interdit les casinos dans cet état, ou plus exactement qu'elle dit qu'il n'y aura pas de casinos sur la terre de l'Illinois... Alors le casino est sur une barge, et la rivière a été draguée juste assez pour que la barge puisse bouger un tout petit peu et on ne peut jouer que quand la passerelle est relevée et la barge est éloignée du bord...

Posté le

android

(139)

Répondre

Commentaire supprimé C'est je pense de la mise en scène.

Posté le

android

(3)

Répondre

J'adore toutes les anecdotes de SCMB, d'ailleurs je les ai toutes lues. Mais c'est ce genre d'anecdotes que j'adore !! Continuez à faire du si bon boulot !

Il faut dire que les machines à sous sont synonymes de fruits ou de légumes pour beaucoup!

On y entre en ayant la banane. On y ramènerai presque notre fraise, se targuant d'être l'homme le plus chanceux du monde ! Bonne poire et parfois boursouflé d'une fierté presque gallinacée, certains continuerons quand les hurlements de leurs porte-feuille se feront entendre, dur de la feuille par un quelconque phénomène acoustique voir magique.

Peu à peu , et devant leurs constants échecs, on observera chez les plus malchanceux d'entre eux une pigmentation se rapprochant dangereusement du rouge d'une tomate, et leurs sourires "tranche de papaye" du début s'effacer, pour faire le poireau devant cette chance qui ne viendra apparemment pas.

Après s'être pris assez de châtaigne pour remplir un container standard (5,9l* 2,3L* 2,3H), et honteux d'avoir marcher si longtemps au bâton et à la carotte, ces derniers en sortiront parfois sans un radis , se promettant de ne jamais revenir mais ça ce n'est que des salades!

Parfois, dehors, les attendent quelques créanciers soucieux de faire bon usage de l'utilisation de l'article 12-7 de la mafia, à savoir coller un marron à ceux qui, bien qu'empreintant quelques bidules chez eux, ne régularisent pas correctement leurs dus.

À bon entendeur, je ne dénigrais personne, car, comme me disais un jour une grande dame: tenter et mieux que d'abandonner.

Jeux de mots légumier à part, casino vient de l'italien signifiant "petite maison" en tout état de cause, son pluriel devrait être casini, comme soprani, pizzaioli... À moins que je ne me trompe ?

Punaise les gars!! Aucuns commentaires positifs??!
N'avez vous pas compris la splendeur de son com?
Moi mister darkpîgouin j'ai bien apprécié et c'est une belle histoire que tu racontes la!
Bien au dessus du niveau général
Merci

a écrit : Il faut dire que les machines à sous sont synonymes de fruits ou de légumes pour beaucoup!

On y entre en ayant la banane. On y ramènerai presque notre fraise, se targuant d'être l'homme le plus chanceux du monde ! Bonne poire et parfois boursouflé d'une fierté presque gallinacée, certains co
ntinuerons quand les hurlements de leurs porte-feuille se feront entendre, dur de la feuille par un quelconque phénomène acoustique voir magique.

Peu à peu , et devant leurs constants échecs, on observera chez les plus malchanceux d'entre eux une pigmentation se rapprochant dangereusement du rouge d'une tomate, et leurs sourires "tranche de papaye" du début s'effacer, pour faire le poireau devant cette chance qui ne viendra apparemment pas.

Après s'être pris assez de châtaigne pour remplir un container standard (5,9l* 2,3L* 2,3H), et honteux d'avoir marcher si longtemps au bâton et à la carotte, ces derniers en sortiront parfois sans un radis , se promettant de ne jamais revenir mais ça ce n'est que des salades!

Parfois, dehors, les attendent quelques créanciers soucieux de faire bon usage de l'utilisation de l'article 12-7 de la mafia, à savoir coller un marron à ceux qui, bien qu'empreintant quelques bidules chez eux, ne régularisent pas correctement leurs dus.

À bon entendeur, je ne dénigrais personne, car, comme me disais un jour une grande dame: tenter et mieux que d'abandonner.

Jeux de mots légumier à part, casino vient de l'italien signifiant "petite maison" en tout état de cause, son pluriel devrait être casini, comme soprani, pizzaioli... À moins que je ne me trompe ?
Afficher tout
Bravo pour ton commentaire. Sympathique à lire, Mais est-ce de toi ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les jeux d'argent étaient interdit à l'époque, du coup en faisant gagner des chewing-gum et non de l'argent on contourne la loi. Contourner la lois c'est trouver une astuce, genre si après ils échange leur paquet de chewing-gum contre un gain, ce n'est qu'un échange et ce n'est plus un jeu d'argent...
Du mal à expliquer ce que je veu dire, il est 2h désolé.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Il a toujours une manière de détourner la loi. J'étais allé dans un casino à côté de Chicago et pourtant il paraît qu'une loi interdit les casinos dans cet état, ou plus exactement qu'elle dit qu'il n'y aura pas de casinos sur la terre de l'Illinois... Alors le casino est sur une barge, et la rivière a été draguée juste assez pour que la barge puisse bouger un tout petit peu et on ne peut jouer que quand la passerelle est relevée et la barge est éloignée du bord... Afficher tout D'ailleurs ce n'est pas le lieu de l'action du film américain Bus 657 ?

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Les prunes étant réservées aux perdants. ;) L'expression "pour des prunes", qui signifie pour rien ou presque rien, a pour origine l'échec de la seconde croisade. La ville de Damas en Syrie, réputée pour ses prunes violettes, fut assiégée par les croisés au XIIème siècle mais résista. Les croisés rentrèrent avec comme unique butin des pieds de pruniers et la population leur reprocha donc d'être allé là bas pour des prunes.

Posté le

android

(7)

Répondre

Étant de la famille d'un constructeur français de machine à sous du début du siècle dernier (abel Nau), il y en a un paquet dans ma famille. La plupart faisait gagner des jetons qui donnaient le droit à une consommation gratuite ou te donnais ton horoscope !

Posté le

android

(2)

Répondre