Les Etats-Unis sont traversés par de gigantesques flèches en béton

Proposé par
le

Aux États-Unis, il existe une centaine de flèches en béton d'environ 20 mètres de long faites sur le sol et réparties tous les 15 km sur l'axe entre New York et San Francisco. Dans les années 20, elles étaient peintes en jaune fluo, disposaient d'un système d'éclairage et servaient de point de repère nocturne pour les avions de la Poste.


Commentaires préférés (3)

100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !

Posté le

android

(98)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Ça ne concernait peut-être que les 1500km où il était difficile de se repérer ? Les 2500 km restant étant facilement reconnaissables, entre les villes et les fleuves, etc.

Posté le

android

(146)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Il est écrit une centaine et pas exactement 100 flèches. De plus, elles n'étaient pas systématiquement séparées de 15km. Les sources mentionnent qu'elles étaient visibles à 15 km de distance et parfois certaines à 60 km.


Tous les commentaires (23)

100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !

Posté le

android

(98)

Répondre

Eh bien en fait, 1500/4000 ça fait plus du quart de la distance à voler... et en avion, 15km c'est vraiment pas grand chose! Donc il n'y a pas vraiment d'erreur, sauf si on tient à tracer une ligne de béton à travers le pays....

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Ça ne concernait peut-être que les 1500km où il était difficile de se repérer ? Les 2500 km restant étant facilement reconnaissables, entre les villes et les fleuves, etc.

Posté le

android

(146)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Voir la carte de la première source: l'espacement était très inégal. Peu de flèches à l'est des Rocheuses, où les grandes villes suffisaient pour se guider, mais nombreuses plus à l'ouest.

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Il est écrit une centaine et pas exactement 100 flèches. De plus, elles n'étaient pas systématiquement séparées de 15km. Les sources mentionnent qu'elles étaient visibles à 15 km de distance et parfois certaines à 60 km.

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
C'est juste que la formulation est maladroite, puisqu'il est effectivement dit qu'elles sont réparties tous les 15km entre nyc et SF.

Ton commentaire n'est donc pas dénué de sens.
Mais de l'autre côté, il n'est pas dit qu'elles couvrent l'ensemble de la distance..

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Faut oublier que les flèches font 20m 100*20 ça fait déjà 2000km

a écrit : Faut oublier que les flèches font 20m 100*20 ça fait déjà 2000km Heu, tu n'aurais pas mélangé des mètres et des kilomètres ?
Disons 2 km et c'est mon dernier prix !

Posté le

android

(63)

Répondre

Mais si les flèches pointaient toutes vers San Francisco, comment les avions faisaient-ils pour revenir à New York ? Ou alors les avions restaient à San Francisco, comme les bateaux qui pourrissaient à San Francisco à l'époque de la conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or, parce que tout le monde voulait aller à San Francisco depuis la côte est et donc ça payait le voyage, mais ça n'avait pas d'intérêt économique de ramener les bateaux vides (ce qui supposait un long et difficile voyage de retour incluant notamment le contournement du redouté Cap Horn, c'était moins cher de construire des bateaux neufs à chaque fois pour leur faire faire un aller simple) ?

Posté le

android

(2)

Répondre

M'enfin! Au lieu de s'en tenir au texte erroné de l'anecdote, il suffit de lire la première source. Les flèches ne sont pas également réparties, quelques-unes sur la loxodromie NY-Frisco suffisent d'abord, avec les grandes villes, mais dans les Rocheuses il y en a partout.

Si vous lisez la seconde source, il en reste une centaine mais il y en avait beaucoup plus (environ 1500). Et elles étaient bien distantes de 16 km (10 miles)

Posté le

android

(20)

Répondre

a écrit : Mais si les flèches pointaient toutes vers San Francisco, comment les avions faisaient-ils pour revenir à New York ? Ou alors les avions restaient à San Francisco, comme les bateaux qui pourrissaient à San Francisco à l'époque de la conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or, parce que tout le monde voulait aller à San Francisco depuis la côte est et donc ça payait le voyage, mais ça n'avait pas d'intérêt économique de ramener les bateaux vides (ce qui supposait un long et difficile voyage de retour incluant notamment le contournement du redouté Cap Horn, c'était moins cher de construire des bateaux neufs à chaque fois pour leur faire faire un aller simple) ? Afficher tout Bonne question !

Ca me fait penser aux Daltons qui font quatre trous pour s'évader.

a écrit : Si vous lisez la seconde source, il en reste une centaine mais il y en avait beaucoup plus (environ 1500). Et elles étaient bien distantes de 16 km (10 miles) D'ailleurs elles émettaient un signal lumineux en morse la nuit pour que les pilotes sachent exactement où ils étaient. Il y avait le même système en France, également destiné aux avions postaux (cf. une autre anecdote).

Posté le

android

(4)

Répondre

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
Chaque anecdote sur SCMB est accompagnée de "sources"!
Cherchez l'erreur ...

a écrit : Mais si les flèches pointaient toutes vers San Francisco, comment les avions faisaient-ils pour revenir à New York ? Ou alors les avions restaient à San Francisco, comme les bateaux qui pourrissaient à San Francisco à l'époque de la conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or, parce que tout le monde voulait aller à San Francisco depuis la côte est et donc ça payait le voyage, mais ça n'avait pas d'intérêt économique de ramener les bateaux vides (ce qui supposait un long et difficile voyage de retour incluant notamment le contournement du redouté Cap Horn, c'était moins cher de construire des bateaux neufs à chaque fois pour leur faire faire un aller simple) ? Afficher tout Mince y'a pas un seul pilote qui a eu l'idée de suivre les flèche dans l'autre sens... sérieusement la vie doit être compliquée pour toi !!!

a écrit : 100 flèches écartées de 15km ca fait un total de 1500km.
Parcontre il y a plus de 4000km entre New York et San Francisco... Cherchez l'erreur !
On l'à trouvée l'erreur... dans ta mauvaise compréhension du texte. Pas si mal rédigé que ça pourtant : mais au lieu de dire "il existe" il aurait été plus judicieux de dire "il reste"... Pour ceux qui ne lisent pas les sources !

a écrit : Mais si les flèches pointaient toutes vers San Francisco, comment les avions faisaient-ils pour revenir à New York ? Ou alors les avions restaient à San Francisco, comme les bateaux qui pourrissaient à San Francisco à l'époque de la conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or, parce que tout le monde voulait aller à San Francisco depuis la côte est et donc ça payait le voyage, mais ça n'avait pas d'intérêt économique de ramener les bateaux vides (ce qui supposait un long et difficile voyage de retour incluant notamment le contournement du redouté Cap Horn, c'était moins cher de construire des bateaux neufs à chaque fois pour leur faire faire un aller simple) ? Afficher tout Il y avait des mecs payés pour tourner les flèches dans le bon sens dès qu'ils entendaient un avion arriver.

Ouais mais si deux avions arrivaient en même temps dans chaque sens?
Ben, y'en a un des deux qui tournait au dessus le temps que l'autre andouille au sol tourne la flèche dans le bon sens quoi!

^^

a écrit : Mince y'a pas un seul pilote qui a eu l'idée de suivre les flèche dans l'autre sens... sérieusement la vie doit être compliquée pour toi !!! Elle est encore plus compliquée pour les gens qui ne comprennent pas le second degré. En revanche c'était vrai pour les bateaux, il n'y a pas que des conneries dans mon commentaire.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Elle est encore plus compliquée pour les gens qui ne comprennent pas le second degré. En revanche c'était vrai pour les bateaux, il n'y a pas que des conneries dans mon commentaire. Y'a des flèches en mer aussi? JMCPB!

^^