L'effet Streisand : quand une information que l'on veut garder confidentielle se diffuse encore plus vite

Proposé par
le

L’effet Streisand est un phénomène médiatique au cours duquel les efforts pour empêcher la divulgation ou la propagation d’informations que l'on aimerait garder cachées (par exemple une photo) donnent l'effet inverse : davantage de monde en parle et la diffusion s'amplifie. Parmi les exemples célèbres, un photo peu flatteuse de François Hollande dans une école, retirée par l'AFP, et reprise du coup par de nombreux sites.

En septembre 2013, l’AFP retire et fait retirer par Reuters une photographie peu avantageuse de François Hollande pour illustrer le déplacement du président dans une école lors de la rentrée scolaire. Pour être sûres que la photo disparaisse, les deux agences ont demandé aux médias de ne pas l'utiliser ou de la remplacer, une suppression qui a alimenté la méfiance (certains y voyant la marque d'une pression de l'Élysée), engendrant une large diffusion du cliché sur internet.


Commentaires préférés (3)

Ce n'est aucunement pour défendre un personnage ni un autre, mais si de nombreuses photos disponibles sur Internet représentent les personnes connues avec des postures ou des physionomies ridicules, cela doit faire sourire mais une exploitation serait malhonnête.
En effet les photographes prennent des photos en rafale, et personne ne peut échapper à des instants, imperceptibles à l'œil, où il est ridicule. Il faudrait avoir un visage de marbre, inexpressif de toute émotion, et ce ne serait pas inspirer la sympathie.

Un peu comme lorsque que l'on subit des moqueries. Par exemple plus on va mal accepter un surnom plus les gens vont l'employer. Tandis que si l'on n'y accorde pas d'importance le sobriquet peut tomber dans l'oublie

Posté le

android

(138)

Répondre

L'expression « effet Streisand » fait référence à un incident, survenu en 2003, au cours duquel Barbra Streisand avait poursuivi en justice l'auteur et le diffuseur d'une photographie aérienne de son domaine privé, Kenneth Adelman et Pictopia.com, afin d'empêcher sa propagation.

Posté le

windowsphone

(166)

Répondre


Tous les commentaires (45)

Ou comme la photo de Laure manaudou! (Dégueulasse)

Posté le

android

(36)

Répondre

Ce n'est aucunement pour défendre un personnage ni un autre, mais si de nombreuses photos disponibles sur Internet représentent les personnes connues avec des postures ou des physionomies ridicules, cela doit faire sourire mais une exploitation serait malhonnête.
En effet les photographes prennent des photos en rafale, et personne ne peut échapper à des instants, imperceptibles à l'œil, où il est ridicule. Il faudrait avoir un visage de marbre, inexpressif de toute émotion, et ce ne serait pas inspirer la sympathie.

Un peu comme lorsque que l'on subit des moqueries. Par exemple plus on va mal accepter un surnom plus les gens vont l'employer. Tandis que si l'on n'y accorde pas d'importance le sobriquet peut tomber dans l'oublie

Posté le

android

(138)

Répondre

L'expression « effet Streisand » fait référence à un incident, survenu en 2003, au cours duquel Barbra Streisand avait poursuivi en justice l'auteur et le diffuseur d'une photographie aérienne de son domaine privé, Kenneth Adelman et Pictopia.com, afin d'empêcher sa propagation.

Posté le

windowsphone

(166)

Répondre

a écrit : Un peu comme lorsque que l'on subit des moqueries. Par exemple plus on va mal accepter un surnom plus les gens vont l'employer. Tandis que si l'on n'y accorde pas d'importance le sobriquet peut tomber dans l'oublie Complètement ! Mais l'ignorer peut être frustrant aussi : c'est pourquoi il faut souvent peser le pour et le contre entre réagir et ignorer (je suppose)

Posté le

android

(15)

Répondre

a écrit : Ce n'est aucunement pour défendre un personnage ni un autre, mais si de nombreuses photos disponibles sur Internet représentent les personnes connues avec des postures ou des physionomies ridicules, cela doit faire sourire mais une exploitation serait malhonnête.
En effet les photographes prennent des photo
s en rafale, et personne ne peut échapper à des instants, imperceptibles à l'œil, où il est ridicule. Il faudrait avoir un visage de marbre, inexpressif de toute émotion, et ce ne serait pas inspirer la sympathie. Afficher tout
Je comprends bien, et ce que tu dis est vrai ; mais... l'AFP ne devrait alors faire accepter que des photos mettant en valeur les peoples politiques ou autres ? Et faire interdire celles où ils ne sont pas en valeur ?.. il n'y a, à mon sens, aucune raison ; ces gens là sont des "peoples", avec les contraintes liées à la fonction, et ils le savent, notamment celle d'être la cible des paparazzi... on ne peut pas vouloir le beurre, l'argent du beurre et en prime le c.. de la crémière.

Bizarre que l'anecdote ne donne pas l'explication originelle, càd le cas de Barbra Streisand et de sa baraque.

Dans le même genre, il y avait la photo de Beyoncé au Superball ;)

a écrit : Je comprends bien, et ce que tu dis est vrai ; mais... l'AFP ne devrait alors faire accepter que des photos mettant en valeur les peoples politiques ou autres ? Et faire interdire celles où ils ne sont pas en valeur ?.. il n'y a, à mon sens, aucune raison ; ces gens là sont des "peoples", avec les contraintes liées à la fonction, et ils le savent, notamment celle d'être la cible des paparazzi... on ne peut pas vouloir le beurre, l'argent du beurre et en prime le c.. de la crémière. Afficher tout Bien d'accord avec vous, la France possède une des législations les plus strictes en matière de droit à l'image et les " People " l ont bien compris. Certaines stars peuvent gagner jusqu'à 150 000 euros par an en procès . ( pas mal pour juste manger une glace dans la rue ) et tout ça net d'impôts. Après il y a des abus mais réclamer 50 000 euros à un magazine pour une petite ballade dans la rue avec son compagnon et une semaine après faire la une de gala , y a de quoi se poser des questions.

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : Bien d'accord avec vous, la France possède une des législations les plus strictes en matière de droit à l'image et les " People " l ont bien compris. Certaines stars peuvent gagner jusqu'à 150 000 euros par an en procès . ( pas mal pour juste manger une glace dans la rue ) et tout ça net d9;impôts. Après il y a des abus mais réclamer 50 000 euros à un magazine pour une petite ballade dans la rue avec son compagnon et une semaine après faire la une de gala , y a de quoi se poser des questions. Afficher tout Personnellement, si j'étais une star, je ne me generais pas pour réclamer de fortes sommes si j'avais une chance d'obtenir gain de cause. C'est un business peu moral (il y a quand même des excès comme pour le décès de Diana), les paparazzis et ce type de média font parfois leur pain sur la détresse des peoples, alors "c'est de bonne guerre".

De plus, et toujours personnellement, je ne comprends pas la logique de dire que puisqu'on connu, on devrait accepter ce jeu. Renoncer à sa dignité, le manque de respect...n'est souhaitable pour personne.
Je pense que cela fonctionne dans les 2 sens. Une starlette qui se sert des médias doit accepter une contrepartie, mais pas forcément un acteur ou chanteur par exemple, qui souhaite être discret et veut juste faire son métier en toute humilité, sans se considérer comme une star.

Posté le

android

(20)

Répondre

La photo de Hollande est d'ailleurs devenue un Meme très populaire!

a écrit : Je comprends bien, et ce que tu dis est vrai ; mais... l'AFP ne devrait alors faire accepter que des photos mettant en valeur les peoples politiques ou autres ? Et faire interdire celles où ils ne sont pas en valeur ?.. il n'y a, à mon sens, aucune raison ; ces gens là sont des "peoples", avec les contraintes liées à la fonction, et ils le savent, notamment celle d'être la cible des paparazzi... on ne peut pas vouloir le beurre, l'argent du beurre et en prime le c.. de la crémière. Afficher tout Bien d'accord que c'est une faute de faire retirer de la circulation une photo ou une caricature qui montre un ridicule - un instant - , de la part d'un personnage qui a le pouvoir de censurer. Il ne fait qu'attirer l'attention sur elles, et promouvoir leur permanence.
Et aussi que trop de politiciens, vedettes, artistes, auteurs, etc. cherchent à faire parler d'eux par tous moyens.
Ce que je voulais dire est qu'il ne faut en tirer aucune conséquence de fond, que ce qui compte c'est les actes des uns, le talent des autres.

C'est honteux les médias. Ils diffusent des conneries en permanence et dès qu'on leur fait des reproches ils se vengent, ne suivant même pas les ordres clairs d'une autorité. Il faudrait tout nationaliser et que ce soit l'état qui donne les infos au lieu de cette propagande du secteur privé.

Pardon de cette expression mais les médias vendent leur cul et intégrité journalistique pour du fric

a écrit : Bien d'accord avec vous, la France possède une des législations les plus strictes en matière de droit à l'image et les " People " l ont bien compris. Certaines stars peuvent gagner jusqu'à 150 000 euros par an en procès . ( pas mal pour juste manger une glace dans la rue ) et tout ça net d9;impôts. Après il y a des abus mais réclamer 50 000 euros à un magazine pour une petite ballade dans la rue avec son compagnon et une semaine après faire la une de gala , y a de quoi se poser des questions. Afficher tout C est pour ca que chaque partie a des avocats, et que le tribunal prend en compte le passif de la personnalite.
Si le magazine sort un contrat comme quoi y a meme pas 3 mois la meme star a accepter un reportage photo, elle ne touchera pas le jackpot.
Si par contre elle ne fait jamais d interview et photo, la oui la somme peut etre elever.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je comprends bien, et ce que tu dis est vrai ; mais... l'AFP ne devrait alors faire accepter que des photos mettant en valeur les peoples politiques ou autres ? Et faire interdire celles où ils ne sont pas en valeur ?.. il n'y a, à mon sens, aucune raison ; ces gens là sont des "peoples", avec les contraintes liées à la fonction, et ils le savent, notamment celle d'être la cible des paparazzi... on ne peut pas vouloir le beurre, l'argent du beurre et en prime le c.. de la crémière. Afficher tout Je trouve ca un peu litigieux cette facon de penser.
Parce que certains (et j insiste sur certains) politiques flirte avec le "people" alors il ne devrait pas avoir leur mot a dire sur les photos prisent en papparazade sans leur accords?
Si je suis ta logique, c est pas normal que les pompiers demandent a etre en securite quand ils sont callaisser dans les cites, c est une contrainte du metier et c est vraiment demander le c.l de la cremiere?
Si une prostitue se fait violer ben c est la contrainte du metier et elle n a pas le droit de demander a vivre en securite?

Posté le

android

(9)

Répondre

a écrit : C est pour ca que chaque partie a des avocats, et que le tribunal prend en compte le passif de la personnalite.
Si le magazine sort un contrat comme quoi y a meme pas 3 mois la meme star a accepter un reportage photo, elle ne touchera pas le jackpot.
Si par contre elle ne fait jamais d interview et photo,
la oui la somme peut etre elever. Afficher tout
Ça ne me paraît pas si simple. D'abord une vedette qui n'accorde jamais d'entrevue ni d'être photographiée, ça existe?
Ensuite, si elle a accepté un reportage titré "Y en famille", elle ne pourra se plaindre d'être photographiée chez elle ni sur une plage avec son partenaire, il n'y a atteinte à la vie privée.
Mais si elle est photographiée au télé-objectif sur une plage d'accès restreint où elle s'est mise à l'aise, là il y a une atteinte à l'intimité de la vie privée, ce qui est différent et passible de réparations.

a écrit : Complètement ! Mais l'ignorer peut être frustrant aussi : c'est pourquoi il faut souvent peser le pour et le contre entre réagir et ignorer (je suppose) Le mieux, c'est d'en rajouter. Vous n'imaginez même pas combien de surnoms débiles j'ai envoyé rejoindre le néant avec cette technique! ^^

Bon, ça marche pas a tout les coups hein...

a écrit : Bien d'accord avec vous, la France possède une des législations les plus strictes en matière de droit à l'image et les " People " l ont bien compris. Certaines stars peuvent gagner jusqu'à 150 000 euros par an en procès . ( pas mal pour juste manger une glace dans la rue ) et tout ça net d9;impôts. Après il y a des abus mais réclamer 50 000 euros à un magazine pour une petite ballade dans la rue avec son compagnon et une semaine après faire la une de gala , y a de quoi se poser des questions. Afficher tout Y'a pas de raisons que les médias à scandales soient les seuls à se faire du fric avec ces photos.

Après il y a le harcèlement de certaines personnalités, je n'oublierait jamais Lady Di qui en est arrivé au point de se mettre à chialer en pleine rue et où un paparazzi est allé jusqu’à lui coller son appareil quasiment dans l’œil.
Lamentable, pitoyable, à gerber.

a écrit : C'est honteux les médias. Ils diffusent des conneries en permanence et dès qu'on leur fait des reproches ils se vengent, ne suivant même pas les ordres clairs d'une autorité. Il faudrait tout nationaliser et que ce soit l'état qui donne les infos au lieu de cette propagande du secteur privé. Nationaliser les médias? Comme en Corée du Nord?
Non, restons sur les bons vieux procès au c...l voulez vous? c'est moins risqué! ^^

Cela s'appelle aussi l' "effet flamby" (rien à voir avec le surnom donné à notre président actuellement en exercice... quoi que), effet qui se compare à fracasser un flamby à coup de batte de base ball.
Le flamby représentant l'info à effacer, la batte représentant la loi, le résultat est qu'on en fout du sol au plafond. ^^