Le Japon a des réfugiés dans les cybercafés

Proposé par
Invité
le

Au Japon, des personnes vivent dans les cyber-cafés. Les prix de l'immobilier étant élevés dans les grandes agglomérations, c'est plus rentable pour eux d'y loger. Ces cafés se sont d'ailleurs adaptés à cette clientèle, en installant des douches et des distributeurs de nourriture. Le phénomène serait loin d'être marginal : 60 000 personnes vivraient de cette manière.


Tous les commentaires (49)

a écrit : Remplaçons le mot "marginal" par "négligeable", ça évitera de se fatiguer sur un mot...

Surtout, si je peux être pointilleux jusqu'au bout, il ne faut pas prendre la population du Japon dans sa totalité, mais seulement celle des villes concernées par ce phénomène.
"Négligeable" paraît tout aussi inadapté que "marginale"

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : En France la sécurité routière intéresse (presque) tout le monde, et les campagnes de sensibilisation coûtent des millions d'euros, pourtant chaque années les morts sur les routes représentent un pourcentage minuscule vis-a-vis du nombre d'usagers annuel.
Donc que ce phénomène de "mal logé" c
oncerne 0.5%, 5%, 0.05% ou autre de leur population, peu importe....ça reste honteux pour un État de laisser des gens dans ce type de situation.
(enfin, ce n'est que mon avis)
Afficher tout
La prévention routière ne cherche pas à réduire uniquement les décès sur la route, mais les accidents dans leur ensemble. Et pour le coup, le nombre en est très important...

à savoir que le japon n'accepte aucun réfugié musulman .

a écrit : On est sur du 0,0005 % de la population on peut dire que c est marginal je pense. 60 000 personnes, c'est quand même le 1/4 de d'une ville comme Rennes. Marginal ça dépend du point de vue...

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Sais-tu me dire si dans ces cyber y a moyen de passer un moment en couple, si y a des cabines privées. ou si les douches s'y prêtent..? Il y a de l'espace pour qui a un bagage? Ça fait combien en euros, une nuit dans un cyber? C'est que c'est un de mes rêves de connaître le Japon, mais la question du pognon est le principal frein à l'aventure. Afficher tout Ca depends des chaînes. J'ai l'habitude d'aller au kaikatsu club. Ils sont sympa.
Les prix varie aussi en fonction de la ou ils sont.
Et on ne paye pas pour la nuit mais pour un nombre d'heures. Il y a plusieurs packs. 3, 6, 8, 9, 12h le plus souvent.
Il y a des cabines double. Mais bon c'est pas fermé. Je veux dire ce sont des box en bois, les murs vont pas jusqu'au plafond. Donc pour la partie intime faut être discret.
Sinon dans la douche.
Pas de souci pour le bagage.

Après pour la dispo des box c'est quand tu arrive, il n'y a pas possibilité de réserver.

a écrit : En France la sécurité routière intéresse (presque) tout le monde, et les campagnes de sensibilisation coûtent des millions d'euros, pourtant chaque années les morts sur les routes représentent un pourcentage minuscule vis-a-vis du nombre d'usagers annuel.
Donc que ce phénomène de "mal logé" c
oncerne 0.5%, 5%, 0.05% ou autre de leur population, peu importe....ça reste honteux pour un État de laisser des gens dans ce type de situation.
(enfin, ce n'est que mon avis)
Afficher tout
Tu te méprends complètement. Il n'y a pas de phénomène de mal logés, ni de personnes dans ce type de situation.

Comme je le dit plus haut, une grande partie de ces personnes n'habitent pas en ville et des fois peuvent avoir plus de 2-3h de transport aller, et la même chose au retour. Parce qu'ils vont prendre les trains locaux et pas le Shinkansen qui est beaucoup plus onéreux.
Alors déjà qu'ils vont travailler dur toute la journée, ils ont pas forcément envie de se taper 4-6h de transport en plus. Mais aller à l'hôtel tous les joue à un coût.
C'est pourquoi ils se tournent vers les cyber café qui sont une très bonne alternative avec les services proposés et sont loin d'être mal logés.
Et bien sûr il y a aussi des geeks et otaku qui y viennent.

Et si tu commence à parler d'Etat honteux tu ferais mieux de regarder ce qui se passe en France avec tous les SDF qui n'ont pas de logement ou de foyer disponible.
Ici les SDF sont très rares. C'est une toute autre culture que tu ne peux pas te permettre de critiquer sans connaître (surtout quand on voit la situation en France).

a écrit : "Négligeable" paraît tout aussi inadapté que "marginale" Rhooo... en rajoutes pas.... on a qu a dire quelques uns, un certain nombre ou encore, une petite partie de la population urbaine.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : La prévention routière ne cherche pas à réduire uniquement les décès sur la route, mais les accidents dans leur ensemble. Et pour le coup, le nombre en est très important... Effectivement l'objectif de la prévention est plus large que réduire le seul nombre de tués sur les routes.
Mais bon, même en prenant le nombre total d'accident déclarés sur une année, la proportion que cela représente vis-a-vis du nombre total de déplacements effectués sur les routes la même année est petite. Et cela n'empêche pas de dépenser des fortunes pour agir.
Bref c'était une comparaison comme il y en a d'autres...

Posté le

android

(2)

Répondre

Mais ils dorment comment ? Parce que pour moi un cyber café c'est un bureau et une chaise et j'imagine mal les gens faire nuit blanche puis se retaper une journée de boulot...

a écrit : Tu te méprends complètement. Il n'y a pas de phénomène de mal logés, ni de personnes dans ce type de situation.

Comme je le dit plus haut, une grande partie de ces personnes n'habitent pas en ville et des fois peuvent avoir plus de 2-3h de transport aller, et la même chose au retour. Parce qu�
39;ils vont prendre les trains locaux et pas le Shinkansen qui est beaucoup plus onéreux.
Alors déjà qu'ils vont travailler dur toute la journée, ils ont pas forcément envie de se taper 4-6h de transport en plus. Mais aller à l'hôtel tous les joue à un coût.
C'est pourquoi ils se tournent vers les cyber café qui sont une très bonne alternative avec les services proposés et sont loin d'être mal logés.
Et bien sûr il y a aussi des geeks et otaku qui y viennent.

Et si tu commence à parler d'Etat honteux tu ferais mieux de regarder ce qui se passe en France avec tous les SDF qui n'ont pas de logement ou de foyer disponible.
Ici les SDF sont très rares. C'est une toute autre culture que tu ne peux pas te permettre de critiquer sans connaître (surtout quand on voit la situation en France).
Afficher tout
Je ne crois pas (mais je peux me tromper) me méprendre complètement.
L'article du Monde en source évoque bien des personnes plongés dans la précarité et contraintes de dormir dans ces cybercafés. Beaucoup à temps partiel certe (mais ça n'est déjà pas normal), mais certains à temps complet (environ 10% d'après l'article).
Il s'agit donc bien de personnes "mal logés". En tout cas, personnellement, ça n'est pas un logement qui fait envie...
Je considère qu'il est honteux pour un État de laisser ses citoyens, même s'ils ne sont que quelques uns, vivre dans de mauvaises conditions.
Concernant la France je ne vois pas le rapport. Certe la situation est loin d'être meilleure, je ne sais pas si elle est pire car je n'ai jamais étudié le sujet mais de toute façon là n'est pas la question.
Pour vous répondre là dessus, je n'ai qu'une question :
Est-ce que parce qu'il y a pareil ou pire ailleurs il est "interdit" de reprocher ou de se plaindre de quelque chose ???
Pour finir, je n'ai rien critiqué concernant la culture japonaise, vous vous méprenez complètement. J'ai critiqué l'État japonais, et je maintiens totalement cette critique.

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Rhooo... en rajoutes pas.... on a qu a dire quelques uns, un certain nombre ou encore, une petite partie de la population urbaine. J'adhère complètement à "un certain nombre"...c'est l'idéal pour se faire une idée je pense ;-)

Posté le

android

(0)

Répondre

Oui enfin je pense pas que ce soit le pays le plus demandé par les réfugiés ...

a écrit : Si 60 000 personnes représentent 0,05% de la population japonnaise, alors celle-ci comprendrait au total 1,2 millions de personnes...
Or celle ci est de 127 millions environ, 60 000 personnes représentent donc bien plus près de 0,0005% que de 0,05%... (0,00047% pour être plus précis)...
Pardon d'être s
i pointilleux, mais bien que la fréquence de l'événement soit particulièrement faible, existe t-il une fréquence définie en dessous de laquelle un événement est qualifié objectivement de marginal? Afficher tout
Vous vous trompez ; il s'agit bien de 0,05% (1 sur 2000 ou 20 fois moins qu'1%). Si vous faites le calcul en 2 fois . 1% de 126 millions, c'est 1,26 millions que vous divisez ensuite par 20 :63 000. l'erreur que vous faites est de prendre directement le résultat de la division sans le multiplier par cent pour avoir un pourcentage.

a écrit : Vous vous trompez ; il s'agit bien de 0,05% (1 sur 2000 ou 20 fois moins qu'1%). Si vous faites le calcul en 2 fois . 1% de 126 millions, c'est 1,26 millions que vous divisez ensuite par 20 :63 000. l'erreur que vous faites est de prendre directement le résultat de la division sans le multiplier par cent pour avoir un pourcentage. Afficher tout Oui le calcul de colrol précedement me semble beaucoup plus évident et mon erreur est celle d'un débutant. Mon commentaire est donc négligeable pour reprendre PapierPeint.. ;)

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Effectivement l'objectif de la prévention est plus large que réduire le seul nombre de tués sur les routes.
Mais bon, même en prenant le nombre total d'accident déclarés sur une année, la proportion que cela représente vis-a-vis du nombre total de déplacements effectués sur les routes la même année est
petite. Et cela n'empêche pas de dépenser des fortunes pour agir.
Bref c'était une comparaison comme il y en a d'autres...
Afficher tout
Je crois que la prévention routière fait surtout de la répression (radars et autres..) qui rapporte sûrement plus que ce qui est dépensé pour la prévention.

a écrit : Ca depends des chaînes. J'ai l'habitude d'aller au kaikatsu club. Ils sont sympa.
Les prix varie aussi en fonction de la ou ils sont.
Et on ne paye pas pour la nuit mais pour un nombre d'heures. Il y a plusieurs packs. 3, 6, 8, 9, 12h le plus souvent.
Il y a des cabines double.
Mais bon c'est pas fermé. Je veux dire ce sont des box en bois, les murs vont pas jusqu'au plafond. Donc pour la partie intime faut être discret.
Sinon dans la douche.
Pas de souci pour le bagage.

Après pour la dispo des box c'est quand tu arrive, il n'y a pas possibilité de réserver.
Afficher tout
Merci pour toutes tes précisions, c'est intéressant ce genre de commentaire !

Posté le

android

(4)

Répondre

Sérieux les gens... On est vraiment entrain de débattre sur le calcul d'un pourcentage ?? Oo

Je viens pas ici pour apprendre à faire un pourcentage >_<
Essayez d'écrire des commentaires un minimum intéressant. On se croirait revenu en primaire.


Pour savoir si c'est marginal, je pense qu'il est beaucoup plus pertinent de mettre en rapport ces 60 000 avec la population /active/, dans les grandes villes. Plutôt que la population totale.

Il s'agit d'une contrainte qui montre une précarité professionnelle.

Une inadaptation entre le monde du travail et la simple vie ordinaire.

Le japon est un pays qui exploite très fortement sa population.
Le temps moyens de travail n'est pas de 35h/semaine comme en France, mais de 70h.
Un mi-temps chez eux correspond à un temps plein chez nous. Faites attentions aux confusions.

La plupart des japonais sortent le soir, s'amusent, font un caraoké... Puis retournent travailler, là où nous, nous rentrerions chez nous.

Cette anecdote est à mettre en rapport avec la masse de travail exigé d'un japonais moyen.
À 70h par semaine, il n'y a plus beaucoup de temps pour simplement dormir... Alors ajouter 3h de transport et vous n'avez simplement plus aucune vie.

Chaque pays a sa culture. Oui.
C'est important de garder en tête notre ignorance de nombreuses choses qui peuvent réduire la /qualité/ de notre jugement.

Mais notre capacité de jugement est précieuse. Notre capacité d'indignation aussi. Même s'il faut garder en tête qu'on se trompe peut être.

Je déteste les sermons lobotomisant et hypocrites du style "il ne faut pas juger les autres cultures"

Bien sur que si, il faut juger les autres cultures.
Il ne faut pas en PRÉ-juger. Mais il faut exposer nos ressentis, notre compréhension actuelle de la situation.
En discuter avec les autres, voir avec les concernés, se renseigner. Échanger à son sujet sur ce qui nous intrigue, ou inquiète.

C'est comme ça qu'on -découvre- une autre culture. Et peut être qu'on en apprendra un peu plus sur la nôtre au passage.

C'est bien plus important que de se couper le cerveau et vivre comme un mouton.

:-/

a écrit : Je crois que la prévention routière fait surtout de la répression (radars et autres..) qui rapporte sûrement plus que ce qui est dépensé pour la prévention. En faite, les radars ne font simplement pas partie du volet "prévention", même si parfois quelques uns là haut voudraient nous le faire croire, ils font partie du volet "répression".
Par contre, tout à fait d'accord sur le fait qu'ils doivent rapporter pas mal, voir énormément...

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Je ne crois pas (mais je peux me tromper) me méprendre complètement.
L'article du Monde en source évoque bien des personnes plongés dans la précarité et contraintes de dormir dans ces cybercafés. Beaucoup à temps partiel certe (mais ça n'est déjà pas normal), mais certains à temps complet (environ 10%
d'après l'article).
Il s'agit donc bien de personnes "mal logés". En tout cas, personnellement, ça n'est pas un logement qui fait envie...
Je considère qu'il est honteux pour un État de laisser ses citoyens, même s'ils ne sont que quelques uns, vivre dans de mauvaises conditions.
Concernant la France je ne vois pas le rapport. Certe la situation est loin d'être meilleure, je ne sais pas si elle est pire car je n'ai jamais étudié le sujet mais de toute façon là n'est pas la question.
Pour vous répondre là dessus, je n'ai qu'une question :
Est-ce que parce qu'il y a pareil ou pire ailleurs il est "interdit" de reprocher ou de se plaindre de quelque chose ???
Pour finir, je n'ai rien critiqué concernant la culture japonaise, vous vous méprenez complètement. J'ai critiqué l'État japonais, et je maintiens totalement cette critique.
Afficher tout
L'Etat n'est pas un organisme de charité et n'a pas pour fonction de loger tout le monde. . .

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Quoi de plus logique, quand on est habitué au cybercafé, d'avoir un «cyberlogement» ! Nous vivons une époque drôle et excitante, vivement la suite... Ironique ?