Joe Simpson, un alpiniste miraculé

Proposé par
le

Joe Simpson est un alpiniste qui suite à une chute se brisa la jambe. Son compagnon d'ascension, le descendant à l'aide d'une corde n'eut d'autre choix que de couper la corde afin de sauver sa propre vie. Simpson survécut à une chute de plusieurs dizaines de mètres et à 4 jours de calvaire pour trouver les secours.


Commentaires préférés (3)

Je trouve qu'on ne comprend pas bien l'histoire avec l'anecdote (et comment la résumer en quelques lignes?) Du coup je vous recommande de lire la source Wikipedia pour découvrir son aventure

J'espère qu'il était pas trop rancunier ! En fait Simpson est tombé dans un surplomb alors que son ami essayait de le faire descendre de la montagne en étant accroché à lui par une corde, du coup il le tenait pendant que Simpson pendait dans le vide. Après une heure et demi d'attente par -25 il n'a pas eu d'autre choix que de couper la corde. Il faut se mettre dans les conditions du moment pour comprendre la gravité de la situation.

En fait, il s'est brisé la jambe peu de temps après avoir atteint le sommet qu'ils visaient, lors de la descente, phase paradoxalement la plus dangereuse d'une ascension (fatigue, perte de vigilance...). Son compagnon de cordée l'a alors aidé durant plusieurs heures à redescendre, en l'assurant dans les pentes, jusqu'à ce fameux surplomb. Si la corde n'avait pas été coupée, deux dangers auraient guetté les alpinistes : Simpson se serait vraisemblablement évanoui puis aurait perdu la vie (phénomène de "pliage" du corps dans un baudrier entraînant un arrêt respiratoire) ou, d'épuisement, les deux seraient tombés. Simpson doit d'ailleurs la vie à son aterrisage dans une crevasse, sur un pont de neige, qui a amorti sa chute.


Tous les commentaires (42)

on peut dire que sa vie n'a tenu qu'a un fil.

Posté le

windowsphone

(7)

Répondre

Je trouve qu'on ne comprend pas bien l'histoire avec l'anecdote (et comment la résumer en quelques lignes?) Du coup je vous recommande de lire la source Wikipedia pour découvrir son aventure

Je vous dit pas la tension qu'il y aura entre eux quand ils vont ce revoir

J'espère qu'il était pas trop rancunier ! En fait Simpson est tombé dans un surplomb alors que son ami essayait de le faire descendre de la montagne en étant accroché à lui par une corde, du coup il le tenait pendant que Simpson pendait dans le vide. Après une heure et demi d'attente par -25 il n'a pas eu d'autre choix que de couper la corde. Il faut se mettre dans les conditions du moment pour comprendre la gravité de la situation.

Je vous conseil de regarder sur YouTube le reportage traçant leur histoire, la mort suspendue... Reportage très poignant, même pour ceux qui ne sont pas fan d'alpinisme

Joe Simpson expliquera bien après l'accident que, à la décharge de Simon Yates, il aurait sans doute fait la même chose si la situation avait été inversée.

Le fait est que si son ami etait mort, il aurait eu aussi la mort de son ami sur sa conscience le restant de ses jours. Donc choix extrêmement difficile sur le moment même c'est choisir entre la peste et le choléra.

En fait, il s'est brisé la jambe peu de temps après avoir atteint le sommet qu'ils visaient, lors de la descente, phase paradoxalement la plus dangereuse d'une ascension (fatigue, perte de vigilance...). Son compagnon de cordée l'a alors aidé durant plusieurs heures à redescendre, en l'assurant dans les pentes, jusqu'à ce fameux surplomb. Si la corde n'avait pas été coupée, deux dangers auraient guetté les alpinistes : Simpson se serait vraisemblablement évanoui puis aurait perdu la vie (phénomène de "pliage" du corps dans un baudrier entraînant un arrêt respiratoire) ou, d'épuisement, les deux seraient tombés. Simpson doit d'ailleurs la vie à son aterrisage dans une crevasse, sur un pont de neige, qui a amorti sa chute.

Ça me rappelle le début du film "Vertical Limit"

Il a dû penser fortement : "plutôt lui que moi."

L'instant juste avant de couper la corde, tu lui dis quoi à ton pote ? Éclate toi bien dude ?

a écrit : Il a dû penser fortement : "plutôt lui que moi." Non là ça fait salaud, la vrai question qu'il s'est posé (dans l'hypothèse ou il s'est posé ce genre de question) c'est : "plutôt lui que nous deux"

Pour moi Joe Simpson c'est le demi de mêlée des Wasps mais bon... xD

Cette histoire incroyable a été portée sur le grand écran : c'est La mort suspendue. Ce qui est incroyable c'est que l'alpinisme accidenté avait les deux jambes gravement abîmée et était à plusieurs heures de marche du camp de base alors il a rampé pendant 4 jours malgré la souffrance. Ce que j'ai retenu du film : il faut se fixer des objectifs atteignables dans la vie. L'alpiniste rescapé expliquait que s'il avait pensé au trajet de plusieurs heures de marche à faire en rampant, il aurait perdu courage. Alors il se fixait des objectifs de 20 min : il repérait un caillou à quelques dizaines de mètres et se donnait 20 min pour l'atteindre. Et ainsi de suite, des petits objectifs jusqu'au camp de base (où son compagnon de cordée l'attendait encore sans savoir pourquoi) ! Voilà une belle leçon de vie !

ça me fait penser à Tintin au Tibet, lorsque que le capitaine haddock glisse et est en suspend dans le vide, il est accroché à Tintin par une corde qui lui est un peu plus haut, mais Tintin ne peut pas le tenir des heures, sauf que la c'est haddock qui décide de sortir un canif et couper la corde pour sauver son ami, enfin vous la connaissez tous cette histoire ...

a écrit : Cette histoire incroyable a été portée sur le grand écran : c'est La mort suspendue. Ce qui est incroyable c'est que l'alpinisme accidenté avait les deux jambes gravement abîmée et était à plusieurs heures de marche du camp de base alors il a rampé pendant 4 jours malgré la souffrance. Ce que j'ai retenu du film : il faut se fixer des objectifs atteignables dans la vie. L'alpiniste rescapé expliquait que s'il avait pensé au trajet de plusieurs heures de marche à faire en rampant, il aurait perdu courage. Alors il se fixait des objectifs de 20 min : il repérait un caillou à quelques dizaines de mètres et se donnait 20 min pour l'atteindre. Et ainsi de suite, des petits objectifs jusqu'au camp de base (où son compagnon de cordée l'attendait encore sans savoir pourquoi) ! Voilà une belle leçon de vie ! Afficher tout J'ajouterai que le film/documentaire est tiré d'un livre de Joe Simpson. Le film et le livre s'appellent tous deux "Touching the Void" en anglais (et "La Mort Suspendue" en français).
J'ai pas lu le livre, mais j'ai beaucoup aimé le film aussi, c'est très puissant comme message !

a écrit : Cette histoire incroyable a été portée sur le grand écran : c'est La mort suspendue. Ce qui est incroyable c'est que l'alpinisme accidenté avait les deux jambes gravement abîmée et était à plusieurs heures de marche du camp de base alors il a rampé pendant 4 jours malgré la souffrance. Ce que j'ai retenu du film : il faut se fixer des objectifs atteignables dans la vie. L'alpiniste rescapé expliquait que s'il avait pensé au trajet de plusieurs heures de marche à faire en rampant, il aurait perdu courage. Alors il se fixait des objectifs de 20 min : il repérait un caillou à quelques dizaines de mètres et se donnait 20 min pour l'atteindre. Et ainsi de suite, des petits objectifs jusqu'au camp de base (où son compagnon de cordée l'attendait encore sans savoir pourquoi) ! Voilà une belle leçon de vie ! Afficher tout Très bon film d'ailleurs, je suis presque déçue qu'il n'apparaisse pas dans le texte de l'anecdote. Pour les intéressés, il est disponible sur Netflix :)

Il y a film retraçant cette histoire il s'agit de "La mort suspendue" à voir absolument !
PS l'alpiniste a été radié par ses compagnons si je ne me trompe pas pour avoir coupé la corde et abandonné son équipier

Posté le

android

(0)

Répondre