Une victime d'hypothermie doit être réchauffée lentement

Proposé par
le

Il est très dangereux de réchauffer rapidement une victime d'hypothermie. Le corps pour se protéger bloque la circulation du sang dans les membres afin d'en conserver chaud pour les organes vitaux. Un changement brusque libèrerait tout ce sang froid d'un seul coup vers des organes vitaux, ce qui peut tuer la victime. Ce phénomène s'appelle l'afterdrop.

Les médecins conseillent de placer la victime dans un environnement chaud où elle pourra récupérer peu à peu : une couverture chaude dans une pièce à température ambiante fait parfaitement l'affaire. Il ne faut surtout pas prévoir d'eau chaude, de douche ou de bain.


Commentaires préférés (3)

D'ailleurs si vous avez les mains rouges, froides et impossible à bouger en hiver c'est aussi du au fait que le corps envoie le sang chaud vers les organes vitaux et délaisse les extrémités, au meme titre que le nez et les oreilles!

Pareil quand on se baigne dans l'eau froide, hein messieurs.... le sang est redistribué ailleurs et on fait moins les fiers !!!

Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote.


Tous les commentaires (46)

D'ailleurs si vous avez les mains rouges, froides et impossible à bouger en hiver c'est aussi du au fait que le corps envoie le sang chaud vers les organes vitaux et délaisse les extrémités, au meme titre que le nez et les oreilles!

D'ailleurs pour réchauffer les extrémités gelé vaut mieux les mettre sous l'eau froide avant d'y mettre l'eau chaude

Posté le

android

(20)

Répondre

Pareil quand on se baigne dans l'eau froide, hein messieurs.... le sang est redistribué ailleurs et on fait moins les fiers !!!

J'imagine la scène. Un gars fait une hypothermie, est secouru de justesse… et meurt car ses sauveurs ont été trop rapide.
Dans le genre "epic fail" ça se pose là

a écrit : D'ailleurs si vous avez les mains rouges, froides et impossible à bouger en hiver c'est aussi du au fait que le corps envoie le sang chaud vers les organes vitaux et délaisse les extrémités, au meme titre que le nez et les oreilles! Et pour les réchauffer les passer sous l'eau froide est préférable

a écrit : D'ailleurs si vous avez les mains rouges, froides et impossible à bouger en hiver c'est aussi du au fait que le corps envoie le sang chaud vers les organes vitaux et délaisse les extrémités, au meme titre que le nez et les oreilles! J'avais d'ailleurs lu que c'était principalement le cerveau qui recevait le sang chaud, et qu'en le réchauffant en mettant un bonnet permettait de mieux repartir le sang, et donc d'avoir moins froid aux autres membres et extrémités...

a écrit : D'ailleurs si vous avez les mains rouges, froides et impossible à bouger en hiver c'est aussi du au fait que le corps envoie le sang chaud vers les organes vitaux et délaisse les extrémités, au meme titre que le nez et les oreilles! Si on a les mains rouges c'est justement parce qu'il y a plus de sang non?

Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote.

a écrit : Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote. Afficher tout Pompier n'est pas égal à un médecin urgentiste ! Ensuite, je pense qu'il ont fait le ratio des bénéfices/risques et ont du estimer que la situation était tellement critique qu'il fallait une méthode très rapide ^^

Posté le

android

(68)

Répondre

a écrit : J'imagine la scène. Un gars fait une hypothermie, est secouru de justesse… et meurt car ses sauveurs ont été trop rapide.
Dans le genre "epic fail" ça se pose là
C'est la même chose pour des personnes ayant été privées à l'extreme d'un régime alimentaire "normal" pendant une longue durée (famine, isolement,camps de concentrations...); l'organisme habitué à fonctionner sur ses réserves extremes ne va pas arriver à gerer un afflux massif de nourriture (saturation au niveau des nutriments et divers éléments). Il en va de même pour eau.

a écrit : Pareil quand on se baigne dans l'eau froide, hein messieurs.... le sang est redistribué ailleurs et on fait moins les fiers !!! Sauf pour DSK chez qui c'est considéré quand même comme un organe vital ^^

a écrit : Pompier n'est pas égal à un médecin urgentiste ! Ensuite, je pense qu'il ont fait le ratio des bénéfices/risques et ont du estimer que la situation était tellement critique qu'il fallait une méthode très rapide ^^ Ou que la doudoune avait maintenue du coup une température constante permettant cette action rapide....

a écrit : Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote. Afficher tout Merci! Tu n'etais peut être pas le seul à être passé à côté de lui. Ce sont quelques minutes de ta vie que tu as données gratuitement et qui ont sauvé la sienne, si seulement tout le monde pouvait agir comme cela!

a écrit : Pareil quand on se baigne dans l'eau froide, hein messieurs.... le sang est redistribué ailleurs et on fait moins les fiers !!! Les spermatozoïdes sont produits à une température inférieure à celle du corps humain (33°C) ce qui explique que les testicules soient à l'extérieur :
Ceux-ci montent et descendent pour reguler leur température.

J'ai pas fais médecine mais pour moi il n'y a pas de rapport avec l'hypothermie (état dans lequel la température du corps est inférieure à celle requise pour un métabolisme normal.)

Moi un pompier m'a expliqué que dans l'idéal faut mettre la victime à poil et deux personnes à poil également, sous une couverture, qui se collent et se frottent à elle, et là ça réchauffe comme il faut! Evidemment plus fastoche à dire qu'à faire.. Ou bien c'était un pompier abuseur???

a écrit : Moi un pompier m'a expliqué que dans l'idéal faut mettre la victime à poil et deux personnes à poil également, sous une couverture, qui se collent et se frottent à elle, et là ça réchauffe comme il faut! Evidemment plus fastoche à dire qu'à faire.. Ou bien c'était un pompier abuseur??? Sa pourrai expliquer l'affaire du viol durant le bizutage chez les pompiers de Paris^^

a écrit : Les spermatozoïdes sont produits à une température inférieure à celle du corps humain (33°C) ce qui explique que les testicules soient à l'extérieur :
Ceux-ci montent et descendent pour reguler leur température.

J'ai pas fais médecine mais pour moi il n'y a pas de rapport avec l'
hypothermie (état dans lequel la température du corps est inférieure à celle requise pour un métabolisme normal.) Afficher tout
Je pense qu'il faisait référence au fait que lors d'un bain dans de l'eau froide le sang afflue moins vers les parties génitales ce qui a pour effet de les rapetisser je sais si j'ai vu juste

James Bond avait donc tord dans Goldeneye !

a écrit : Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote. Afficher tout Je pense que cela dépend du degré d'hypothermie

a écrit : Moi je veux bien tout ce qu'on dit, confirmé dans les sources, etc... Mais un vécu : un soir de décembre 2015, un froid de gueux, autour de zéro, je rentre chez moi vers 23h et un gars est allongé sur le trottoir, inconscient et à moitié congelé ; il vit, j'appelle les pompiers et je recouvre le gars d'une doudoune ; très rapidement les pompiers sont là et... La première chose qu'il me demande après avoir fait les premières constatations : "où est est votre salle de bain" ! Ils l'ont porté là dedans et fait couler de l'eau brûlante, jusqu'à ce que le gars soit conscient... Bon, là, on s'est tous rendu compte qu'il était en plus complètement bourré ! Mais ils l'ont mis direct dans l'eau très chaude ! Sans attendre quoi que ce soit. Et ils m'ont dit que 15mn de plus et il mourrait. Alors... On fait quoi si ça arrive ? Même les pompiers n'appliquent pas ce qui est écrit aujourd'hui dans l'anecdote. Afficher tout " RECHAUFFEMENT LENT
Plus l’hypothermie est grave plus le réchauffement doit être lent (risque d’hypovolémie et d’after-drop : aggravation de l’hypothermie et hypotension par recirculation de sang froid vers le noyau central)

- Hypothermie modérée (32 - 35°C) : réchauffement externe actif par couverture à air pulsé.

- Hypothermie grave (28 - 32°C) : réchauffement passif dans une pièce à température neutre (19 - 20°C)

- Hypothermie sévère (< 28°C) : débuter le réchauffement passif et appeler le réanimateur pour indication de dialyse péritonéale"

Source : prise en charge d'une hypothermie sur Urgence online.

En pratique 0,5 à 1°C par heure pour les hypothermie sévère.

L'hypothermie est source de trouble du rythme. Une réanimation aggressive majore le risque de TdR voir d'asystolie.

Le corps en situation d'hypothermie fonctionne au ralentit. Il est beaucoup moins sensible à l'hypoxie (défaut d'oxygène) et les victimes d'hypothermies ont plus de chance d'être réanimé en situation d'arrêt cardio respiratoire qu'en situation courante.

Posté le

android

(42)

Répondre