Le Pentagone a un plan contre les zombies

Proposé par
le
dans

CONOP 8888 est un plan de défense créé par le Pentagone contre une éventuelle apocalypse zombie. Il prévoit différentes mesures en fonction du type de zombie : pathogénique, de l'espace, créés par un mage et même végétariens ! Les travaux, très sérieux, sont sourcés, signés et ont duré deux ans.


Tous les commentaires (116)

a écrit : Ce n'est pas du business, c'est de la survie, dans un monde en train de s'écrouler, on a besoin de bouffe, de flingue, de se planquer et de médocs, les médocs sont juste plus facile à transporter.

Je suis sur que tu serai prêt à donner la moitié de tes vivres au premier affamé venu en cas de
guerre où de famine. (s'te blague^^)

Restons sérieux, la courtoisie, c'est quand tout va bien. Quand tout part en vrille, c'est chacun pour sa gueule, et prouve moi le contraire.Il suffit juste d'une petite pénurie de carbu pour voir des queues de 1h a toutes les pompes et où tout le monde remplit des jerrycans alors que c'est interdit, alors une pandémie, c'est le chaos et si tu fais le gentil tu sera le premier à y passer, c'est un fait bien que ça n'empêche pas de filer un peu d'antibio, une boite de corned beef où une poignée de cartouches si les stocks sont plus que suffisants où pour service rendu bien entendu.
Désolé si je suis brutal, mais c'est la vérité malheureusement. La preuve? On a pas inventé le pognon pour le bien être de l'humanité mais pour s'en mettre dans les poches quoi! ^^
Afficher tout
C'est assez faux. Lors de catastrophes naturelles par exemple, on assiste au contraire le plus souvent à de nombreux actes de solidarité spontanés, à la création de groupes d'entre-aide. Spontanément les gens vont aider à déblayer des décombres où pourrait se trouver des survivants (ou - hélas - des corps), aider les secours dans leurs tâches, etc.

Il suffit de s'intéresser aux témoignages des personnes ayant été victimes de catastrophes.

Attention à la couverture médiatique : les trucs de zombies où tout par à veau-l'eau, c'est à la mode. Les média vendent du spectacle, et te racontent que c'est la guérilla urbaine quand un cyclone passe sur la Nouvelle-Orléans, où qu'un train déraille dans le centre de la France. C'est archi-faux.

a écrit : Le parasite n'est pas suicidaire ... Il continuera à vivre lui ! Après tout c'est un parasite :-)

Et puis dans quelle source as-tu pu lire que cela n'engendrait pas un comportement suicidaire chez l'homme aussi (l'autre c'est chez la souris) ?

Ma source ce bouqui
n (qui tire ses sources de nombreuses et récentes recherches ): www.amazon.fr/charme-discret-lintestin-Tout-organe/dp/2330048815

À lire. Tu seras sidéré comme je l'ai été !!
Afficher tout
Mouais bouquin à voir, par curiosité, si son auteur est sérieux !

a écrit : C'est assez faux. Lors de catastrophes naturelles par exemple, on assiste au contraire le plus souvent à de nombreux actes de solidarité spontanés, à la création de groupes d'entre-aide. Spontanément les gens vont aider à déblayer des décombres où pourrait se trouver des survivants (ou - hélas - des corps), aider les secours dans leurs tâches, etc.

Il suffit de s'intéresser aux témoignages des personnes ayant été victimes de catastrophes.

Attention à la couverture médiatique : les trucs de zombies où tout par à veau-l'eau, c'est à la mode. Les média vendent du spectacle, et te racontent que c'est la guérilla urbaine quand un cyclone passe sur la Nouvelle-Orléans, où qu'un train déraille dans le centre de la France. C'est archi-faux.
Afficher tout
La tu parle d'une catastrophe ponctuelle ... ou l'entraide augmente la taille du groupe et le sentiment de sécurité...

Imaginons un super tremblement de terre désorganisant les secours et l'accès au denré de première nécessité...
À ton avis les gens vont mettre combien de temps avant de se marcher dessus??
Quand le nombre est un désavantage (100L d'eau pour 400 personne par exemple) les gens sont moins solidaire.
Tu commence à penser que donner 1l d'eau pour un vieux qui survivra probablement pas ... C'est peut être gâché le peau d'eau qu'il reste!
Quand tu vois l'indifférence des gens quand quelqu'un tombe dans la rue, tu vois que la morale à ses limites... En vrai beaucoup de gens préfèrent te laisser mourir qu'arriver en retard à leur rendez-vous.

a écrit : C'est assez faux. Lors de catastrophes naturelles par exemple, on assiste au contraire le plus souvent à de nombreux actes de solidarité spontanés, à la création de groupes d'entre-aide. Spontanément les gens vont aider à déblayer des décombres où pourrait se trouver des survivants (ou - hélas - des corps), aider les secours dans leurs tâches, etc.

Il suffit de s'intéresser aux témoignages des personnes ayant été victimes de catastrophes.

Attention à la couverture médiatique : les trucs de zombies où tout par à veau-l'eau, c'est à la mode. Les média vendent du spectacle, et te racontent que c'est la guérilla urbaine quand un cyclone passe sur la Nouvelle-Orléans, où qu'un train déraille dans le centre de la France. C'est archi-faux.
Afficher tout
oui mais une catastrophe naturelle (séismes où incendies par exemple) ça arrive, puis c'est terminé. Je voulais plutôt parle de catastrophes qui durent, et pour cela le meilleur exemple est ce qui se passe dans les camps de réfugiés surpeuplés où tout manque et où le vol et l'agression y sont très élevés. Les centres d'accueil en hiver, c'est un peu pareil, t'as pas intérêt à laisser tes pompes sans surveillance car ces gens vivent dans un cas de figure qui peut durer des années, et s'y adaptent de gré où de force, c'est triste, mais c'est la réalité.
Dans les cas de figure dont tu parle, une fois le tremblement de terre terminé, il faut reconstruire, mais dans ce dont je parle, par exemple l'occupation Allemande, dont on ne savait pas quand ça allait s'arrêter, le business a fait loi via le marché noir pendant des années, car tout manquait, comme je le disais plus haut.
Alors je ne dis pas que tout le monde en a profité pour se remplir les poches, beaucoup l'ont fait juste pour survivre où améliorer l'ordinaire sans chercher à s'enrichir, mais c'était très courant car il est humain de penser à son frigo avant de penser à celui des autres, même s'il y a des exceptions ;)

Grosse intox!
Il suffit de lire l'article en première source pour voir que l'info et complètement mal tournée:
«nous avons choisi un scénario totalement impossible que personne ne pourrait prendre par erreur pour un véritable plan.»

Ils ont sûrement oublié que la bêtise humaine n'a pas de limite...

a écrit : Mouais bouquin à voir, par curiosité, si son auteur est sérieux ! Auteur super sérieux .... Lis le , tu me remercieras plustard ;-))

a écrit : Un plan contre des zombies végétariens? Bizarre j'arrive pas à considérer ça comme une menace parles pour toi, j ai tout un potagé !!

a écrit : Mais...simple question quand même...Y'a pas de la drogue dure qui circule du côté du pentagone? Les zombies existe déjà donc avant de dire n'importe quoi renseigne toi s'il te plaît.

Dire qu'il y a tellement de soucis dans le monde et qu'ils consacrent du temps et des équipes à des futilités imaginaires pareil! De l'argent jeté par les fenêtres.. World war Z c'est pas un documentaire

Qu'ils fassent appellent aux Avengers tant qu'ils y sont

a écrit : Ils vont manger nos champs de blés Et il n'y aura pas de chocapic

a écrit : Mais...simple question quand même...Y'a pas de la drogue dure qui circule du côté du pentagone? C'est juste qu'ils se préparent à toute éventualité. Alors oui ça peu paraître stupide une attaque de zombie mais si un jour ça devait arriver au moins ils auraient un plan.

a écrit : Si on va par là on devrait peut-être aussi prévoir un plan au cas ou la terre se casse en deux (même si ça peut paraître stupide ;-) Prévention des risques sismiques???

a écrit : Un plan contre des zombies végétariens? Bizarre j'arrive pas à considérer ça comme une menace Zombie végétarien = Hipster/Vegan extrémiste !
Alors, on n'a toujours pas peur ?!

a écrit : Un plan contre des zombies végétariens? Bizarre j'arrive pas à considérer ça comme une menace Ouais j’avoue ils ont l’air plus chill, en cohésion avec la nature, ils ne mangent plus d’humain, ils sont passés au bio.