Un tunnel ferroviaire de 57 km va voir le jour

Proposé par
le
dans

Commentaires préférés (3)

Espérons que toutes les normes de sécurité ont été prises. Etre bloqué au milieu de ce tunnel doit faire flipper.

57 km de long ? Ne comptez pas sur moi pour jouer au jeu de celui qui retient sa respiration le plus longtemps ! À titre de comparaison, le Tunnel du Mont-Blanc, plus grand du monde lors de son inauguration en 1965, ne fait "que" 11 km.


Tous les commentaires (94)

Espérons que toutes les normes de sécurité ont été prises. Etre bloqué au milieu de ce tunnel doit faire flipper.

Un tunnel à rendre claustrophobe !

Posté le

windowsphone

(24)

Répondre

Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ?

a écrit : Bref, les Suisses font plein de trous, sauf dans leur gruyère. Le gruyère n'a pas de trou, c'est l'emmental qui en a :)

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? Bonjour,
Je ne pense vraiment pas ; c'est un peu comme si vous faisiez un trou avec un stylo bille (et encore je vois très large) au travers d'une meule de fromage. :-)

57 km de long ? Ne comptez pas sur moi pour jouer au jeu de celui qui retient sa respiration le plus longtemps ! À titre de comparaison, le Tunnel du Mont-Blanc, plus grand du monde lors de son inauguration en 1965, ne fait "que" 11 km.

a écrit : Un tunnel à rendre claustrophobe ! Pas pire que d'être bloqué dans un ascenseur un 1er mai. Où de vivre trois mois continus, durée ordinaire d'une mission, dans un sous-marin.

a écrit : Le gruyère n'a pas de trou, c'est l'emmental qui en a :) Mais je n'ai jamais dit le contraire. Le gruyère français, lui, en a cependant.

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? A priori,des mecs un peu calés sur le sujet se sont creusés la tête pendant des années pour s'assurer de ça.
Même si rien n'est jamais acquis,on verra avec le temps si tout s'écroule .

a écrit : Un tunnel à rendre claustrophobe ! Celui sous la Manche ne doit pas etre mal non plus pour les claustrophobes

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? Je pense que ça aurait pu être gênant si la "base" de cette montagne n'était pas beaucoup plus grand par rapport au tunnel creusé mais compte tenu de la taille des montagnes des alpes je ne pense pas que cela ait d'incidence et je pense aussi que les ingénieurs derrière ce projet auront pris ces précautions

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? C'est une question tout à fait légitime.
Il faut pour cela analyser le problème sous différentes formes.
Un édifice montagneux tel que le massif alpin ne se limite pas à la partie visible de ses reliefs , mais cache sous lui une véritable structure en "miroir" résultant de la poussée des forces antagonistes en question, et de la gravité. Un peu comme un iceberg avec sa partie cachée sous l'eau. On appelle cela une racine crustale, et se serait elle que l'on pourrait qualifier de fondations.
À l'échelle du tunnel, c'est un autre problème (entre autres) qui prédomine. Lorsqu'une cavité est creusée de la sorte, de nombreuses structures de différentes natures sont recoupées. Si par exemple une faille drainant de l'eau était mise en contact avec une couche de gypse, cela pourrait entraîner des désordres importants et rendre difficile la progression du forage.
Mais ne vous inquiétez pas, les ingénieurs travaillant sur ces chantiers spéciaux savent faire face à ce genre de problèmes et les tunnels tout comme les Alpes ne sont pas prêts de s'effondrer !

a écrit : Le gruyère n'a pas de trou, c'est l'emmental qui en a :) D'où le "sauf"... ;-)

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? Absolument pas mais par contre il se peut toujours que le tunnel s'effondre sous le poids de la montagne

a écrit : Question bête: est-ce qu' un tel ouvrage peut "déstabiliser" une montagne ? Je veux dire, en creusant dans la roche ainsi, ne peut-on pas fragiliser les fondations d'une montagne ? Je ne pense pas, le volume du tunnel doit être minuscule par rapport aux Alpes, après si un expert nous renseigner ça serait bien!

Pendant un temps, il sera même possible de visiter la station au milieu du tunnel à 800 mètres sous la montagne car un train permettra aux voyageurs d'y descendre

a écrit : 57 km de long ? Ne comptez pas sur moi pour jouer au jeu de celui qui retient sa respiration le plus longtemps ! À titre de comparaison, le Tunnel du Mont-Blanc, plus grand du monde lors de son inauguration en 1965, ne fait "que" 11 km. Ne pas confondre tunnel routier (comme celui du Mont-Blanc) et tunnel ferroviaire (comme celui dont il est question ici). D'ailleurs, des tunnels de plus de 15 kilomètres, on en construit depuis le XIXe siècle (le tunnel ferroviaire du Gothard, inauguré en 1881, qui avait battu d'environ 1500 mètres le tunnel ferroviaire du Fréjus).

a écrit : Pas pire que d'être bloqué dans un ascenseur un 1er mai. Où de vivre trois mois continus, durée ordinaire d'une mission, dans un sous-marin. C'est exact : cf. le roman,, suivi du film de Louis Malle : "Ascenseur pour l'échafaud" !

Entre le tunnel ferroviaire qui ouvre en juin et qui fait 57km et le tunnel routier qui sera rénové et auquel on rajoutera un second tube de 17km... Le Gothard c'est pas rien en Suisse ^^