Le premier baiser télévisé entre un blanc et une noire provoqué par les extraterrestres

Proposé par
le

Le premier baiser entre un Blanc et une Noire à la télévision américaine a été diffusé en 1968 durant l'épisode 10 de la saison 3 de Star Trek. Le capitaine Kirk embrasse la lieutenante Uhura, une femme noire de son équipage, mais il y est "contraint" par des extraterrestres qui possèdent des dons de télékinésie.


Tous les commentaires (64)

À l'inverse, ils crient au scandale aujourd'hui, car il n'y a aucun acteurs et actrices noirs nominés aux oscars 2016.
Peut-on y voir le signe d'un changement de mentalité?

Dans la vidéo on voit aussi le premier baiser entre un vulcain et une blanche.

Et c'était quand la seconde fois?

a écrit : Ah bon ? Merci de l'information, moi qui croyait que c'était encore le cas aujourd'hui !! Je tombe des nues !

Plus sérieusement, je parlais du fait qu'auparavant ils se gênaient pas pour se taper leurs esclaves mais que plus tard il ne fallait surtout pas montrer de baisers entre noir et blanc. C'est ridicule
parce qu'en 68 une française embrassant un réunionnais ça n'aurait pas fait scandale peut-être ? Déjà qu'en 2016 la France s'offusquerait sûrement encore d'une française embrassant un arabe...

a écrit : parce qu'en 68 une française embrassant un réunionnais ça n'aurait pas fait scandale peut-être ? Déjà qu'en 2016 la France s'offusquerait sûrement encore d'une française embrassant un arabe... La France ???! Une partis des français ne fait pas la France ! Faut arrêté, la France est très tolérante, c'est pas parce que le front national fait du score que la France est raciste, ni parce qu'il y a trois c** qui tire à la kalach sur un kebbab en corse ! S'il n'y avait qu'une personne sur le continent de raciste on trouverai toujours un moyen de dire que l'Europe est raciste...

a écrit : parce qu'en 68 une française embrassant un réunionnais ça n'aurait pas fait scandale peut-être ? Déjà qu'en 2016 la France s'offusquerait sûrement encore d'une française embrassant un arabe... Un peuple entièrement tolérant existera peut être un jour, quoi que j'en doute. En attendant on a des pays comme la France.
Les anglo-saxons ont créés le french-bashing et les français l'ont développés...

a écrit : Le puritanisme américain... ne surtout pas montrer de baisers entre blancs et noirs, juges inférieurs à l'époque, alors que tout le monde sait qu'il y avait un certain nombre d'esclave qui enfantaient de leur maître... Oui, mais on ne parlait pas d'esclavage à l'époque. Il a officiellement été aboli en 1865 aux états unis et n'était plus pratiqué depuis plusieurs décennies dans de nombreux états.

Si les extraterrestres pouvaient "forcer" quelques demoiselles à m'embrasser...

Ça me rappelle une autre anecdote : il me semble que pendant un certain temps , il était interdit de montrer des personnages noirs dans d'autre rôle que celui de domestique ... Si quelqu'un a des précisions

Ouille quel canon cette renoi à la Jackie Brown ! Et le capitaine qu a l air d en pincer pour la blondasse grecque..c est elle qu est derrière la renoi apparemment. Enfin.. Ils auraient pu mettre un noir avec une blanche, mais là ce serait pas passé, pour différentes raisons, surtout que dans une société patriarcale une femme c est intuitivement un territoire. Là on est plus dans une invitation à la jouissance, ces grecs ont l'air de pratiquer un genre d echangisme. C est un vrai scénario porno ce truc !

Ou comment se "blanchir" d'un acte insensé, pour l'époque, jusqu'au bout

a écrit : parce qu'en 68 une française embrassant un réunionnais ça n'aurait pas fait scandale peut-être ? Déjà qu'en 2016 la France s'offusquerait sûrement encore d'une française embrassant un arabe... Je pense que ça serait mieux passé en France. Il n'y a qu'à voir dans le film "Rabbi Jacob" de 1976 ; il y a au début du film un mariage entre un blanc et une noire, et Louis de Funès qui joue un personnage raciste est le seul à s'en offusquer. Okay ça reste un film mais le but de la scène est de montrer que le personnage de De Funès est un sale type, donc il n'y avait à priori rien de choquant à un maruage inter-communauté en France en 1976.

a écrit : Je pense que ça serait mieux passé en France. Il n'y a qu'à voir dans le film "Rabbi Jacob" de 1976 ; il y a au début du film un mariage entre un blanc et une noire, et Louis de Funès qui joue un personnage raciste est le seul à s'en offusquer. Okay ça reste un film mais le but de la scène est de montrer que le personnage de De Funès est un sale type, donc il n'y avait à priori rien de choquant à un maruage inter-communauté en France en 1976. Afficher tout Je pense que ça dérange moins de gens que ce soit un blanc avec une noire plutôt qu un noir avec une blanche. Ça me fait penser au fameux sketche de Murielle Robin, "quoi, tu vas épouser un Noir?! Mais un Noir...noir, ou un peu café au lait quand-même..?"

A noter également que dans l épisode de Startrek, la belle officier est africaine, et tout comme Obama, n appartient pas à la communauté noire américaine. Je peux me tromper mais je pense que ça a son importance, c est à dire que racisme et hierarchisation sociale sont intrinsèquement liés en une sorte de cercle vicieux.

a écrit : On l'y à contraint donc ça compte pas vraiment, ça explique à quel point la ségrégation est resté dans les mœurs des américains très longtemps - à cause entre autres des séries et des films - même jusqu'à aujourd'hui dans certains états qui ne punissent pas des meurtres d'afro-americains perpétrés par des policiers blancs. Afficher tout Et elle y est encore par endroits.....

a écrit : À l'inverse, ils crient au scandale aujourd'hui, car il n'y a aucun acteurs et actrices noirs nominés aux oscars 2016.
Peut-on y voir le signe d'un changement de mentalité?
On est tombé dans l'excès inverse, comme il arrive souvent quand on veut combattre un excès.

a écrit : Ou comment se "blanchir" d'un acte insensé, pour l'époque, jusqu'au bout Pas plus insensé que les crèmes autobronzantes et les UV d'aujourd'hui. Les modes changes.

Au cinéma en 1967,"Devine qui vient diner" avec Sydney POITIER et Katharine HOUGHTON.

Posté le

android

(2)

Répondre

Faudra m'expliquer pourquoi les extraterrestres s'amuse à faire s'embrasser deux types ... Chacun ses jeux ...

a écrit : Le puritanisme américain... ne surtout pas montrer de baisers entre blancs et noirs, juges inférieurs à l'époque, alors que tout le monde sait qu'il y avait un certain nombre d'esclave qui enfantaient de leur maître... Ben, pour me faire l'avocat du diable, parce que j'aime bien ça. héhé.
Cela n'est pas réellement du puritanisme.
Déjà, parce que le puritanisme relève d'une appartenance religieuse. Liée au calvinisme historiquement. Pour la petite histoire rapide, "puritanisme" est souvent utilisé à mauvais escient : il s'agit des premiers colons protestants ayant immigré, fuyant les persécutions, et qui y ont vu une façon de vivre librement une religion (plus austère a contrario des catholiques ou de la High Church of England). Pour ces raisons, malgré une vision plus "conservatrice" de la foi, ils restent plus ouverts et tolérants que quasi tous les autres mouvements de l'époque ayant eux-mêmes dû faire face à l'intolérance religieuse. La connotation négative qui y est associée relève plus d'une idéologie partisane sur ce que devrait être la foi : Les mouvements restés en Europe et ennemis les dénigrant.

Maintenant ce que tu dis n'est pas incompatible en fait, dans la mentalité esclavagiste, les noirs ne sont pas des humains (en tout cas pas de la même valeur). Ce sont des biens, dont on dispose à convenance. Le viol d'un(e) esclave dans le contexte n'est même pas considérer comme tel vu qu'on ne leur reconnaissait même pas de libre arbitre et un niveau d'humanité nécessaire pour cela pose problème éthiquement.
D'ailleurs, à l'heure actuelle, les états opposés au mariage gay (même s'ils n'ont pas le choix grâce à la cour suprême et essaient de le contrer avec des "sodomy laws" comme l'Alabama cette semaine) tolèrent en général la zoophilie. C'est cadeau. Glauque.

Mais imaginer un couple interracial implique de considérer comme égaux les 2 personnes. Ce qui pour CERTAINS états seulement pique un peu beaucoup (Alabama, Mississippi, tout ce coin là).

En fait la majorité écrasante de la population se fichait complètement de savoir qu'il pouvait y avoir des couples inter-raciaux. Bon de là, à le faire eux-même, c'est autre chose.
Mais la raison pour laquelle ce fameux baiser est important dans l'histoire, est que les réalisateurs se sont affranchis du fameux Code Hays (fr.wikipedia.org/wiki/Code_Hays).
Il était de tradition au cinéma/TV de respecter ce code. Il s'agissait d'une liste des tabous à ne pas représenter à l'écran. Il a été constitué en prenant en compte tout ce qui pouvait gêner les gens quelque soit leur état. Et ainsi, pour un truc qui embêtait le public d'Alabama seul par exemple, les réalisateurs ne pouvait pas montrer certaines choses qui ne représentaient pas d'atteintes aux bonnes moeurs dans un autre état.
Par exemple, les 7 forbidden words (fuck, shit, cunt, etc.), les baisers inter-raciaux, des mots tels que "fausse-couche, divorce, prostitué, etc." était interdits.
Mais les réalisateurs arrivaient facilement à contourner les interdictions, comme Hitchcock qui enchainait les cuts au montage pour que la longueur des baisers ne puisse être rédhibitoire et il a progressivement été abandonné.
Et ce baiser, dans Star Trek, est arrivé dans ce contexte.