Un morceau de photo est devenu un standard de l'industrie

Proposé par
le

Lenna est un morceau de photo de visage d'une playmate du magazine Playboy, devenu un standard industriel et scientifique, utilisé depuis 1973 pour évaluer le résultat d'un algorithme de traitement d'image. Alexander Sawchuk l'a choisie lorsqu'une personne entra dans son laboratoire avec un numéro récent de Playboy.

La photo s'y prête bien : elle regorge de détails capables de mettre à l'épreuve le meilleur des algorithmes et contient aussi bien des aplats que des textures et des ombres. Lena est en fait Lena Soderberg, âgée de 21 ans au moment de la photo.


Commentaires préférés (3)

En lisant que la photo sortait de playboy, je ne pensais pas qu'elle serait cadrée aussi haut.

Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste???


Tous les commentaires (44)

En lisant que la photo sortait de playboy, je ne pensais pas qu'elle serait cadrée aussi haut.

Heu... Je ne suis pas un expert en retouche d'images... Et vu l'absence de sources (elle ne fonctionne pas)... Bah j'ai rien compris du tout.
Et c'est Lenna ou Lena (cette dernière possibilité me semblant la plus probable).

C'est par pur interêt scientifique que je lis playboy

a écrit : Heu... Je ne suis pas un expert en retouche d'images... Et vu l'absence de sources (elle ne fonctionne pas)... Bah j'ai rien compris du tout.
Et c'est Lenna ou Lena (cette dernière possibilité me semblant la plus probable).
Leena est le morceau de la photo qui sert pour faire l'algorithme,et Lena est le manequin qui pose sur cette photo

Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste???

a écrit : Leena est le morceau de la photo qui sert pour faire l'algorithme,et Lena est le manequin qui pose sur cette photo En fait...

Lena Söderberg est apparue comme modèle dans l'édition du magazine Playboy en novembre 1972 sous le pseudonyme de Lenna Sjööblom.

Effectivement, on l'utilise lors des TP de traitement du signal en Master.

a écrit : En lisant que la photo sortait de playboy, je ne pensais pas qu'elle serait cadrée aussi haut. Comme le dit l'anecdote, il s'agit "d'un morceau" de la photo complète.

L'image est trouvable sur google images, je ne vous donne donc pas de lien ;)

Lena est aujourd'hui âgée de 64 ans et a été appelée "Première dame d'internet" ("First lady of the internet") par la BBC tellement sa photo est présente sur le net.

Sachez également que le magasine Playboy n'avait pas pour unique vocation de publier des photos érotiques mais tout ce qui pouvait être lié au divertissement masculin (art de vivre, mode...). Un des titres pensé pour le magazine fut d'ailleurs "The Gentlemen's club".

Le logo (un lapin portant un nœud papillon) a été choisi pour sa connotation sexuelle humoristique avec une touche de classe, à l'image du magazine. Il a été créé pour le second numéro et reste présent sur chaque couverture depuis. Il est aujourd'hui caché dans la couverture, un peu comme les têtes de Mickey cachées dans l'univers Disney.

Ouiii Alexander Sawchuk, "une personne" est entré malencontreusement dans ton laboratoire avec un playboy, et du coup tu as utilisé cette photo bien que tu ne cautionne pas du tout le type de lecture de cette "personne" :P

a écrit : Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste??? Si aujourd'hui Internet offre un accès illimité à tout type de contenu, y compris les moins avouables, voire peu fréquentables, il en est autrement de l'avant Internet. Donc à l'époque, faute de support numérique, on avait recours à l'impression. D'ailleurs, en 1973, on commençait tout juste à expérimenter le procédé de Video Home System (VHS). On sait donc tous l'usage auquel était destiné ce magazine. De mon point de vue, c'était mieux ainsi : le monsieur allait regarder discrètement son magazine dans les toilettes - et soulager ses pulsions par la même occasion - en feuilletant des pages qui aujourd'hui n'exciteraient même plus certains individus tant la banalisation de la pornographie à envahit notre quotidien. D'autant que l'érotisme et la pornographie de l'époque étaient bien plus conventionnels ; sans parler du fait qu'un magazine offre un choix plus limité qu'une bibliothèque numérique multimédia, il y avait donc moins de risque de dépendance, de cercle vicieux et de "surconsommation" qu'avec Internet. Je recommande d'ailleurs aux fans de porno de lire les nombreux livres et études réalisés sur le sujet (pas toujours traduits, mais ce n'est plus une excuse) ainsi que d'avoir une activité sexuelle avec un/e partenaire ou, à défaut, se masturber en étant déconnecter (les lectures conseillent de faire cela tout en ayant recours à la seule - mais immense - réactivité de notre cerveau).

De vous prie de m'excuser pour cette digression !

a écrit : Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste??? Vider des éprouvettes...

Au risque de passer pour un teubé, quelqu'un peut m'expliquer .. Parce qu'honnêtement, dans ma tête c'était le plus beau : c'est pas faux de ma vie.

a écrit : Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste??? Hahah tu t'y connais hein.!

a écrit : Comme le dit l'anecdote, il s'agit "d'un morceau" de la photo complète.

L'image est trouvable sur google images, je ne vous donne donc pas de lien ;)

Lena est aujourd'hui âgée de 64 ans et a été appelée "Première dame d'internet" ("First
lady of the internet") par la BBC tellement sa photo est présente sur le net.

Sachez également que le magasine Playboy n'avait pas pour unique vocation de publier des photos érotiques mais tout ce qui pouvait être lié au divertissement masculin (art de vivre, mode...). Un des titres pensé pour le magazine fut d'ailleurs "The Gentlemen's club".

Le logo (un lapin portant un nœud papillon) a été choisi pour sa connotation sexuelle humoristique avec une touche de classe, à l'image du magazine. Il a été créé pour le second numéro et reste présent sur chaque couverture depuis. Il est aujourd'hui caché dans la couverture, un peu comme les têtes de Mickey cachées dans l'univers Disney.
Afficher tout
"Touche de classe". Petit être au départ, maintenant ce n'est pas trop le cas, peut-être à cause des produits dérives à tout va et des avatars d'adolescents rebelles.

Posté le

android

(3)

Répondre

Mais qu'est-ce qu' un "algorithme de traitement d'image"?

a écrit : Le mec qui est rentré dans le laboratoire avec le numéro du magasine playboy, il allait faire quoi au juste??? La Question est plutôt: ou était-il ?