La loi de Murphy est utilisée pour la conception industrielle

Proposé par
le

La loi de Murphy est une loi empirique qui veut que tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal. L'exemple le plus célèbre est la tartine beurrée qui tombe sur son côté beurré. Cette loi est notamment utilisée lors de la conception sécuritaire d'un équipement : il doit être à l'épreuve des accidents les plus improbables et des manœuvres les plus stupides de l'utilisateur.

Par exemple, si beaucoup de personnes actionnent un appareil et qu'il existe ne serait-ce qu’une façon de se tromper, il existera statistiquement des gens qui feront cette erreur.


Tous les commentaires (119)

A chaque fois que j'entends parler de la Loi de Murphy, je pense a Interstellar et la magnifique écriture de Christopher Nolan.

Au-delà de l'application d'avertissement exagéré des modes d'emploi, cette loi s'avère très utile dans la conception des plans d'urgence.
Par exemple, dans les villes avec un aéroport ayant un traffic important (aéroports internationaux par exemple), les services de secours locaux (pompiers, police, SAMU, hôpitaux, etc) ont un plan spécifique en cas de crash sur l'aéroport. En application de la Loi de Murphy, ce plan prévoit un plan principal mais aussi des plans secondaires avec la conduite à tenir si l'avion tombe aux pires endroits possibles: sur la caserne des pompiers, sur le lieu où l'on devait positionner le poste médical avancé, etc

Durex : "Ceci n'est pas un chewing-gum, prière de ne pas mâcher ! ;)

a écrit : Comme l'avertissement qu'a dut rajouter des fabricants de poussette, ne pas plier la poussette alors que l'enfant est dedans, faut penser au chose qui paraisse le plus stupide avec cette loi ^^' Ou alors, chose véridique, une marque de micro-ondes a du rajouter sur ses consignes "ne pas sécher son chat dans le micro-ondes" car une personne aux États Unis a porté plainte car il n'y avait pas marqué sur les consignes d'utilisation qu'il ne faut pas sécher son chat dedans... Du coup son animal de compagnie est mort.... Le pire c'est qu'il a gagné le procès. Mais ca c'est chose normale aux USA. La pire plainte à mon goût a été déposé par un jeune adulte qui a porté plainte contre ses parents car il avait des caries. Il les a accusé de ne pas l'avoir bien appris à se brosser les dents. Et le pire....il a gagné le procès.

a écrit : En ce qui concerne la tartine beurrée ce n'est pas vraiment cette loi qui s'applique. La tartine tombe (presque) toujours sur le côté beurré en raison de la hauteur moyenne des tables qui empêche la tartine de faire un tour complet lors de sa chute. D'autres paramètres entrent en compte mais la hauteur de la table est le plus important. Afficher tout Il faudrait donc mettre la tartine côté beurre sur la table. Elle reste collée et même en faisant tomber la table, notre chère tartoche ne risque rien !

Posté le

android

(18)

Répondre

a écrit : Bon, c'est fini cet anti-américanisme primaire?
Ce que l'on peut reprocher, c'est que les avertissements ne soient pas multilingues.
Pourtant, l'anglais n'est langue officielle que dans 31 États; 381 langues sont recensées comme étant celles d'une communauté; 13% de la populati
on a l'espagnol comme langue usuelle.
Bref, c'est de la sélection naturelle à l'encontre de ceux qui ne parlent pas anglais.
Afficher tout
ce n'est pas de l'anti-américanisme primaire... c'est juste que,tu avoueras, ils poussent le bouchon un peu loin dans le but d'intenter un procés!! ce qui poussent les producteurs à mettre en garde les consommateurs pour des choses qui, à nos yeux et au vu de notre culture et de nos lois, sont complétement cons (exemple de ne pas mettre son animal de compagnie dans le micro-onde)!!! sacré Oncle Sam !!

Posté le

windowsphone

(5)

Répondre

a écrit : Il est impossible de faire quoi que ce soit sans prendre de risques.
Si je sors de chez moi pour acheter un billet de loterie, il est plus mille fois plus probable de devenir victime d'un accident (voiture, tuile sur la tête...) que de gagner.

Mais l'on prend des précautions: pour le premie
r débarquement sur la lune, le Président des U.S.A. avait un éloge funéraire tout prêt. Afficher tout
En même temps tu envoies 3 gars sur la Lune avec moins d'informatique que dans un smartphone actuelle. Les chances que ça tourne mal étaient grandes !

a écrit : Des exemples pour rire ? Ca me rappel la foi où un homme a mis son chat dans le micro-onde et qu'il a porter plainte car ce n'était pas mentionné dans la notice. Résultat du compte... Il a gagné le procès contre la compagnie de micro-onde. Si vous lisez l'interdiction de mettre un animal dans la notice d'un micro-onde c'est a cause de lui ^^
Histoire semblable d'une femme qui s'est fait renversé un café trop chaud au Macdo. Résultat du compte... Elle s'est fait indemnisé à vie!
Alala les ricains...

Si une recommandation pour un produit vous paraît complètement stupide, dites vous que c'est parce qu'une personne a été victime (ou a provoqué) d'un accident suite au non respect de cette consigne :)
J'en reviens à l'exemple de la poussette : si c'est écrit de ne pas la plier avec un enfant dedans, c'est parce que des gens l'ont déjà fait ^^

a écrit : Comme l'avertissement qu'a dut rajouter des fabricants de poussette, ne pas plier la poussette alors que l'enfant est dedans, faut penser au chose qui paraisse le plus stupide avec cette loi ^^' Ou sur un t-shirt "enlevez l'enfant avant de laver ce vêtement"

Il me semblait que cette lois disait plutôt : "tout ce qui doit arriver, arrivera" Et pas forcément de façon négative.

a écrit : Comme l'avertissement qu'a dut rajouter des fabricants de poussette, ne pas plier la poussette alors que l'enfant est dedans, faut penser au chose qui paraisse le plus stupide avec cette loi ^^' Va lire les Darwin Awards, tu comprendras toute cette loi :)

a écrit : En même temps tu envoies 3 gars sur la Lune avec moins d'informatique que dans un smartphone actuelle. Les chances que ça tourne mal étaient grandes ! Tout à fait vrai; on avoue maintenant que les chances/risques (le mot est le même en anglais), c'était du fifty-fifty. Mais il fallait à tout prix battre l'URSS (qui d'ailleurs n'envisageait que des robots) et accomplir la promesse de Kennedy.
Et le module lunaire a failli ne pas redécoller: un geste maladroit, et la manette de remise à feu était cassée; la boîte à outils était laissée sur place à l'extérieur, faute de temps, car les réserves d'oxygène devenaient critiques; l'équipe sur terre, dans un simulateur, a trouvé la solution: la remplacer en utilisant un stylo spécial, permettant d'écrire en apesanteur, dont heureusement les astronautes étaient munis. Incroyable mais authentique, d'après des sources assez fiables.

a écrit : Il est impossible de faire quoi que ce soit sans prendre de risques.
Si je sors de chez moi pour acheter un billet de loterie, il est plus mille fois plus probable de devenir victime d'un accident (voiture, tuile sur la tête...) que de gagner.

Mais l'on prend des précautions: pour le premie
r débarquement sur la lune, le Président des U.S.A. avait un éloge funéraire tout prêt. Afficher tout
Tu sors de ton lit, tu te prend le pied dans le drap, tu tombes la tête la première sur le plancher, bim, terminé.

:p

a écrit : ce n'est pas de l'anti-américanisme primaire... c'est juste que,tu avoueras, ils poussent le bouchon un peu loin dans le but d'intenter un procés!! ce qui poussent les producteurs à mettre en garde les consommateurs pour des choses qui, à nos yeux et au vu de notre culture et de nos lois, sont complétement cons (exemple de ne pas mettre son animal de compagnie dans le micro-onde)!!! sacré Oncle Sam !! Afficher tout Mais n'ai-je pas été assez clair dans mes commentaires précédents, où je me joignais pour trouver des précautions bien US ridicules!

Parler d'anti-américanisme primaire était évidemment une plaisanterie, j'aurais dû la souligner par un émoticon.

Si vous voulez continuer à rire, je mentionnerais la loi d'un État qui interdit de mettre des sous-vêtements masculins et féminins sur la même corde à sécher le linge, et celui du projet de loi (refusé) d'un autre, qui tendait à fixer légalement pi=4 pour simplifier les calculs.

Aux U.S.A., il y a le meilleur (souvent d'immigration récente) et le pire: des scientifiques qui collectionnent les prix Nobel, au touriste américain rencontré à Athènes, qui m'avait surpris à parler grec et anglais: "ah, une encyclopédie vivante, je vais lui poser la question qui me tracasse: la guide a dit que le Parthénon est du Vème siècle, mais c'est avant ou après JC?". À Paris, il m'aurait posé une question analogue pour Notre-Dame...

a écrit : En ce qui concerne la tartine beurrée ce n'est pas vraiment cette loi qui s'applique. La tartine tombe (presque) toujours sur le côté beurré en raison de la hauteur moyenne des tables qui empêche la tartine de faire un tour complet lors de sa chute. D'autres paramètres entrent en compte mais la hauteur de la table est le plus important. Afficher tout Attention, la "loi de Murphy" n'a pas le même statut que les principes physiques auxquels pour la confrontez. Que la tartine tombe (et généralement sur sa face) est quelque chose que l'on observe, que l'on peut mesurer, expérimenter simplement et des expériences on peut formuler un modèle (ce que certains appellent "loi de la physique).

Pour la loi de Murphy, déjà il faut commencer par voir son origine (eg sur la page wikipedia). En gros c'est un ingénieur aéronautique qui a craqué que le technicien se plante, et il a dit que ce technicien n'en loupait pas une (~ tout ce qu'il peut faire mal, il le fait). C'est devenu plus tard "loi de Murphy" puisqu'il y a tellement d'évènements (au sens des probabilités) que statistiquement (presque) tout se réalise, y compris le pire.

Les exemples sont nombreux, d'ailleurs les accidents de la route sont quasiment toujours la conjonction de deux erreurs qui ont chacune une probabilité relativement faible (exemple : si vous prenez une rue en sens interdit [erreur 1], vous avez peu de chances d'avoir un accident car chacun va freiner en voyant une voiture arriver en face... sauf si le conducteur en face est en train de regarder son téléphone [erreur 2]). Autre exemple : l'accident de Tchernobyl est dû à la conjonction d'erreurs à ne surtout pas faire.

Partant de là, il est évident qu'un concepteur va prendre en compte le grand nombre d'utilisation de ce qu'il produit et imaginer le pire ; et cela avant l'énoncé de loi de Murphy, bien sûr. Donc dire que cette loi est "utilisée" dans la conception sécuritaire me semble un peu fort (on imagine un ingénieur qui arrive à la fin de la conception et se dit "hum, alors d'après la loi de Murphy [...]"). Un concepteur va bien sûr éviter le pire et prendre en compte que ça peut arriver (par exemple il ne va pas mettre une prise électrique à l'intérieur d'un lit pour bébé).

Il y a aussi la loi de Tatatamer qui veut que tout ce qui est susceptible de bien tourner, tournera nécessairement bien. Exemple : celui donné par steganos lorsqu'en décollant de la Lune, les astronautes ont cassé l'organe de commande ; heureusement, il y avait un stylo pour le remplacer.

a écrit : Il est impossible de faire quoi que ce soit sans prendre de risques.
Si je sors de chez moi pour acheter un billet de loterie, il est plus mille fois plus probable de devenir victime d'un accident (voiture, tuile sur la tête...) que de gagner.

Mais l'on prend des précautions: pour le premie
r débarquement sur la lune, le Président des U.S.A. avait un éloge funéraire tout prêt. Afficher tout
Tout comme pour le premier essai nucléaire de l'histoire «Trinity». Un journaliste avait écrit plusieurs articles, allant de la réussite à l'échec avec la mort de tous les scientifiques et militaires présents.

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Attention, la "loi de Murphy" n'a pas le même statut que les principes physiques auxquels pour la confrontez. Que la tartine tombe (et généralement sur sa face) est quelque chose que l'on observe, que l'on peut mesurer, expérimenter simplement et des expériences on peut formuler un modèle (ce que certains appellent "loi de la physique).

Pour la loi de Murphy, déjà il faut commencer par voir son origine (eg sur la page wikipedia). En gros c'est un ingénieur aéronautique qui a craqué que le technicien se plante, et il a dit que ce technicien n'en loupait pas une (~ tout ce qu'il peut faire mal, il le fait). C'est devenu plus tard "loi de Murphy" puisqu'il y a tellement d'évènements (au sens des probabilités) que statistiquement (presque) tout se réalise, y compris le pire.

Les exemples sont nombreux, d'ailleurs les accidents de la route sont quasiment toujours la conjonction de deux erreurs qui ont chacune une probabilité relativement faible (exemple : si vous prenez une rue en sens interdit [erreur 1], vous avez peu de chances d'avoir un accident car chacun va freiner en voyant une voiture arriver en face... sauf si le conducteur en face est en train de regarder son téléphone [erreur 2]). Autre exemple : l'accident de Tchernobyl est dû à la conjonction d'erreurs à ne surtout pas faire.

Partant de là, il est évident qu'un concepteur va prendre en compte le grand nombre d'utilisation de ce qu'il produit et imaginer le pire ; et cela avant l'énoncé de loi de Murphy, bien sûr. Donc dire que cette loi est "utilisée" dans la conception sécuritaire me semble un peu fort (on imagine un ingénieur qui arrive à la fin de la conception et se dit "hum, alors d'après la loi de Murphy [...]"). Un concepteur va bien sûr éviter le pire et prendre en compte que ça peut arriver (par exemple il ne va pas mettre une prise électrique à l'intérieur d'un lit pour bébé).

Il y a aussi la loi de Tatatamer qui veut que tout ce qui est susceptible de bien tourner, tournera nécessairement bien. Exemple : celui donné par steganos lorsqu'en décollant de la Lune, les astronautes ont cassé l'organe de commande ; heureusement, il y avait un stylo pour le remplacer.
Afficher tout
Bravo pour la loi de Tatamer, en final de son commentaire; mais elle semble avoir déjà été énoncée par un auteur dont j'ai oublié le nom: All's Well That Ends Well.

Zut, encore oublié de mettre un émoticon, on va encore croire que je n'y connais rien et ne pas comprendre que je plaisante.

a écrit : Bravo pour la loi de Tatamer, en final de son commentaire; mais elle semble avoir déjà été énoncée par un auteur dont j'ai oublié le nom: All's Well That Ends Well.

Zut, encore oublié de mettre un émoticon, on va encore croire que je n'y connais rien et ne pas comprendre que je plaisante.
On en revient à la loi de Murphy : le pire est partout, même dans Shakes-pire.

Mais je ne vois pas vraiment le rapport avec la loi de Tatatamer (et non Tatamer, je vous prierais de ne pas écorcher les grands noms de l'Histoire).

a écrit : Comme l'avertissement qu'a dut rajouter des fabricants de poussette, ne pas plier la poussette alors que l'enfant est dedans, faut penser au chose qui paraisse le plus stupide avec cette loi ^^' J'ai vu une photo d'un pull avec inscription "retirer enfant avant de laver" lol..