Les plantes peuvent aussi souffrir d'embolie gazeuse

Proposé par
le
dans

Tout comme chez les humains, le phénomène d'embolie gazeuse (présence de gaz dans le système sanguin) arrive aussi chez les végétaux avec leur sève ! Il arrive que des bulles d'air traversent leurs pores et bloquent ainsi la montée de sève. Contrairement à nous, il s'agit d'un phénomène variant en gravité selon les espèces, mais qui peut faire mourir un arbre.


Commentaires préférés (3)

J'ai une embolie gazeuse mais plutôt au niveau des intestins,et c'est aussi dangereux pour les collègues .

a écrit : J'ai une embolie gazeuse mais plutôt au niveau des intestins,et c'est aussi dangereux pour les collègues . Ce n'est pas uniquement avec les collègues que c'est dangereux, l'anecdote le précise bien : cela empêche la montée de sève...

Ah l'embolie gazeuse ! C'est pour l'éviter qu'on doit changer les lignes de cathéter veineux central (KTC) des patients en réanimation lorsqu'ils sont allongés, à plat, limite la tête en proclive. Surtout quand le KTC est situé en jugulaire ou au niveau sous-clavier... Anecdote intéressante, je n'imaginais pas que les plantes pouvaient être touchées par ce phénomène ! :)


Tous les commentaires (34)

Une embolie gazeuse, c'est vraiment affreux à voir. Ça doit faire tellement mal. Bon là, il s'agit de plantes et elles doivent souffrir aussi... mais que je pense au mal que ça peut faire à un être humain...

Le phénomène de cavitation en jeu n'est pas toujours nocif, il peut être même provoqué pour détruire des calculs, rénaux, biliaires ou autres, par ultra-sons; et aussi nettoyer des pièces mécaniques.
Dans un tout autre domaine, les hélices de sous-marins ont une forme spéciale pour ne pas en produire, car il est bruyant; cela se passe même chez les plantes (évidemment avec une intensité très faible).

J'ai une embolie gazeuse mais plutôt au niveau des intestins,et c'est aussi dangereux pour les collègues .

a écrit : J'ai une embolie gazeuse mais plutôt au niveau des intestins,et c'est aussi dangereux pour les collègues . Ce n'est pas uniquement avec les collègues que c'est dangereux, l'anecdote le précise bien : cela empêche la montée de sève...

Ah l'embolie gazeuse ! C'est pour l'éviter qu'on doit changer les lignes de cathéter veineux central (KTC) des patients en réanimation lorsqu'ils sont allongés, à plat, limite la tête en proclive. Surtout quand le KTC est situé en jugulaire ou au niveau sous-clavier... Anecdote intéressante, je n'imaginais pas que les plantes pouvaient être touchées par ce phénomène ! :)

Je peux vous assurer qu'il est des pires expériences que de supporter une embolie, la douleur est si intense et inaccessible...
Quand on se cogne, on peut se tenir, se frotter, se palper, cibler, prendre des mesures (masser, prendre un médicament, mettre de la glace ou autre) et c'est pareil pour toutes les douleurs locale... Mais l'embolie, elle, est partout, la douleur oppressante, présente partout, le souffle très cours, l'angoisse est provoquée, la panique est là (on a pourtant pas besoin de ça) les organes se mettent à gonfler.. On a simplement envie de mourir alors que 6minutes avant on allait très bien...
Quoi qu'il en soit.. Il faut oxygéné et sédatifé...

Posté le

android

(32)

Répondre

Dans le même style,
Très souvent les arbres meurent dut à des chocs et plaies sur l écorce (clous; frotement, fil de fer qui étrangle l arbre et autres petits c*** qui gravent x+y= amour sur le tronc ou quand le collet est enterré)
Quand la sève brute ne peut plus monter pour être transformée en sève élaborée, c est la fin....

Posté le

android

(12)

Répondre

Arrêtez moi si je me trompe, mais quelqu'un atteint d'une embolie n'a plus que quelques minutes q vivre non? Le temps que la bulle atteigne la cœur.

juste pour info: ce n'est pas une bulle d'air dans une tubulure lors d'une perfusion que vous risquez l'embolie gazeuse messieurs, dames! Il faudrait une tubulure entière... D'où l'importance de purger cette tubulure avant d'injecter le produit. Vous vous soignerez moins bête :-) suis infirmier

a écrit : Je peux vous assurer qu'il est des pires expériences que de supporter une embolie, la douleur est si intense et inaccessible...
Quand on se cogne, on peut se tenir, se frotter, se palper, cibler, prendre des mesures (masser, prendre un médicament, mettre de la glace ou autre) et c'est pareil po
ur toutes les douleurs locale... Mais l'embolie, elle, est partout, la douleur oppressante, présente partout, le souffle très cours, l'angoisse est provoquée, la panique est là (on a pourtant pas besoin de ça) les organes se mettent à gonfler.. On a simplement envie de mourir alors que 6minutes avant on allait très bien...
Quoi qu'il en soit.. Il faut oxygéné et sédatifé...
Afficher tout
Ca sens l expérience d un plongeur!

a écrit : juste pour info: ce n'est pas une bulle d'air dans une tubulure lors d'une perfusion que vous risquez l'embolie gazeuse messieurs, dames! Il faudrait une tubulure entière... D'où l'importance de purger cette tubulure avant d'injecter le produit. Vous vous soignerez moins bête :-) suis infirmier Je crois que ça commence à être un peu dangereux à partir de 0.3ml/kg et souvent mortelle autour de 1ml/kg. Ya 5ml dans une tubulure classique non ? Ensuite ça peut aussi dépendre du débit.

Enfin bref tu as raison mais faut vraiment faire super gaffe en pédiatrie, et surtout en néonat.

a écrit : Dans le même style,
Très souvent les arbres meurent dut à des chocs et plaies sur l écorce (clous; frotement, fil de fer qui étrangle l arbre et autres petits c*** qui gravent x+y= amour sur le tronc ou quand le collet est enterré)
Quand la sève brute ne peut plus monter pour être transformée en sève élabo
rée, c est la fin.... Afficher tout
Sauf que la sève brute passe par les vaisseaux du xylème qui se situent à l'intérieur du tronc... Ce sont les vaisseaux du liber qui sont proches de l'écorce...

Lea clous ou les blessures légères genre gravures n'ont pas de réels dangers pour l'arbre qui arrive très bien à cicatriser... C'est pas pire que la taille effectuée par les jardiniers...

Le collet enterré provoque, la plupart du temps l'asphyxie des racines en fait...

a écrit : Arrêtez moi si je me trompe, mais quelqu'un atteint d'une embolie n'a plus que quelques minutes q vivre non? Le temps que la bulle atteigne la cœur. Oui, il y a deux erreurs:
- l'embolie gazeuse n'est qu'une des formes de diverses embolies (définition: irruption d'un matériau quelconque dans la circulation sanguine);
- aucune embolie n'est d'emblée désespérée.

"Contrairement à nous, il s'agit d'un phénomène variant en gravité selon les espèces, mais qui peut faire mourir un arbre."

En quoi est-ce différent ? C'est exactement pareil chez l'Homme !?

a écrit : Ah l'embolie gazeuse ! C'est pour l'éviter qu'on doit changer les lignes de cathéter veineux central (KTC) des patients en réanimation lorsqu'ils sont allongés, à plat, limite la tête en proclive. Surtout quand le KTC est situé en jugulaire ou au niveau sous-clavier... Anecdote intéressante, je n'imaginais pas que les plantes pouvaient être touchées par ce phénomène ! :) Afficher tout Sketch des inconnus avec "à chaque métier son jargon imcomprehensible" moi j'ai taggué du Vlans a foison d'un msm 720 pour 5 Ap poe ubiquity aujourd'hui. Pour le "proclive" jte met 10 points direct : un mélange de sous-marque de castorama et de dentifrice.

a écrit : juste pour info: ce n'est pas une bulle d'air dans une tubulure lors d'une perfusion que vous risquez l'embolie gazeuse messieurs, dames! Il faudrait une tubulure entière... D'où l'importance de purger cette tubulure avant d'injecter le produit. Vous vous soignerez moins bête :-) suis infirmier Je suis à l'hôpital, perfusée depuis plusieurs jours maintenant et tous les infirmiers se foutent des bulles d'air ! Il y avait un espacement d'air de la taille de ma main tout à l'heure. Grrr. Pourtant je vois les infirmières à domicile qui, elles, sont vachement méticuleuse sur ça... de quoi se poser des questions.

Posté le

android

(6)

Répondre

a écrit : Sauf que la sève brute passe par les vaisseaux du xylème qui se situent à l'intérieur du tronc... Ce sont les vaisseaux du liber qui sont proches de l'écorce...

Lea clous ou les blessures légères genre gravures n'ont pas de réels dangers pour l'arbre qui arrive très bien à cicatriser...
C'est pas pire que la taille effectuée par les jardiniers...

Le collet enterré provoque, la plupart du temps l'asphyxie des racines en fait...
Afficher tout
L ecorce comporte " phelogene+ pheloderme+ suber"
Les arbes à faibes ecorces (platane, hetre, cypres...) sont beaucoup plus sensibles a ses tromatismes.
Un clou touche le liber sans probleme.
Selon la taille de la blaissure l arbre n arrivera pas a RECOUVRIR. Et oui... l arbre ne cicatrise pas, il recouvre ses plaies.

Mais on est d accord que c est pas pire que les tailles severes d etetages qu on peut voir trop souvent

Un arboriste grimpeur.

Posté le

android

(7)

Répondre

a écrit : Ah l'embolie gazeuse ! C'est pour l'éviter qu'on doit changer les lignes de cathéter veineux central (KTC) des patients en réanimation lorsqu'ils sont allongés, à plat, limite la tête en proclive. Surtout quand le KTC est situé en jugulaire ou au niveau sous-clavier... Anecdote intéressante, je n'imaginais pas que les plantes pouvaient être touchées par ce phénomène ! :) Afficher tout J'ai rien compris :/

a écrit : Ah l'embolie gazeuse ! C'est pour l'éviter qu'on doit changer les lignes de cathéter veineux central (KTC) des patients en réanimation lorsqu'ils sont allongés, à plat, limite la tête en proclive. Surtout quand le KTC est situé en jugulaire ou au niveau sous-clavier... Anecdote intéressante, je n'imaginais pas que les plantes pouvaient être touchées par ce phénomène ! :) Afficher tout Une petite traduction en langage courant pour les non-initiés : changer les tuyaux de perfusion des cathéters veineux centraux (qui vont directement vers le coeur )lorsque les patients sont allongés à plat, voire la tête légèrement surélevée. Surtout quand le cathéter est " planté" au niveau du cou ou de la clavicule, dans une veine qui ramène le sang au coeur. Si une belle bulle passe, elle va direct au coeur et file dans la circulation générale !! Aïe aïe aïe !!!

a écrit : J'ai rien compris :/ Traduction (parce qu'effectivement c'est plus sympa quand on évite les termes techniques):
1/ - une perfusion dans un gros vaisseaux c'est ce qu'on appelle une Voie Centrale (par opposition aux perfusions classiques dites périphériques, celles qu'on vous colle sur le bras ou la main en générale).
- le bidule qui traverse la peau pour aller dans le vaisseau s'appelle un cathéter, abrégé Cathé puis KT.
=> ktc pour cathéter central

2/- si le mec est allongé à l'horizontale, (voir pire, la tête en bas, ce qui s'appelle du proclive) la gravité ne joue pas son rôle de ralentissement des flux sanguin ascendant (voir elle les accélère) donc on perd une protection contre les trucs qui doivent pas monter au cerveau genre les bulles d'air
- plus le cathéter est près du cerveau, plus la bulle risque d'y aller. Moins d'embranchements possibles pour que la bulle aille se perdre dans une zone moins galère. Et moins de trajet donc moins de temps pour l'éliminer avant qu'elle fasse des dégâts.
Or il y a 3 zones pour mette un KTC: fémorale (membres inférieur), sous-clavière (haut du tronc) ou jugulaire (cou)