Un homme a mis en vente la Lune

Proposé par
le
dans

Il existe une multitude de propriétaires de la Lune, tout du moins d'après l'américain Dennis M. Hope. Il a en effet revendiqué les droits de propriété de la Lune, Mars, Vénus ou encore Mercure, et a commencé à en revendre des parcelles. Il a déjà vendu 300 millions d’hectares sur la Lune, 160 millions sur Mars et 62 millions sur Vénus, Io et Mercure combinés. Il existe même un gouvernement galactique, doté d'une constitution et d'un drapeau.


Commentaires préférés (3)

Je me proclame propriétaire du soleil et il vas falloir payer pour profiter de sa lumière!

C'est de l'escroquerie ou de l'humour, selon les cas : pour revendiquer une propriété il faut pouvoir en assurer la garde et l'entretien. Je doute sincèrement que ce soit le cas :-p

De toutes façons, si un jour le voyage interplanétaire devenait possible et accessible à des colons, ça serait clairement "premier arrivé, premier servi". A commencer par les multinationales qui paieraient le voyage.

Posté le

android

(189)

Répondre

Qui est le plus fou, celui qui se revendique propriétaire de toutes ces planètes, ou ceux qui lui achètent des parcelles ?

Posté le

android

(312)

Répondre


Tous les commentaires (62)

On croit vivre sur une autre planete..

Posté le

android

(24)

Répondre

Je trouve cela extrêmement drôle , surtout que je ne pense pas que la NASA demande la permission de quiconque avant de poser le pied sur ces planètes .

Je me proclame propriétaire du soleil et il vas falloir payer pour profiter de sa lumière!

C'est de l'escroquerie ou de l'humour, selon les cas : pour revendiquer une propriété il faut pouvoir en assurer la garde et l'entretien. Je doute sincèrement que ce soit le cas :-p

De toutes façons, si un jour le voyage interplanétaire devenait possible et accessible à des colons, ça serait clairement "premier arrivé, premier servi". A commencer par les multinationales qui paieraient le voyage.

Posté le

android

(189)

Répondre

a écrit : Je me proclame propriétaire du soleil et il vas falloir payer pour profiter de sa lumière! C'est déjà fait par une petite maligne propriétaire du soleil et quelques planètes grâce à une faille juridique internationale. On lui doit tous de l'argent :p (il y a surement une anecdote sur SCMB la dessus)

Qui est le plus fou, celui qui se revendique propriétaire de toutes ces planètes, ou ceux qui lui achètent des parcelles ?

Posté le

android

(312)

Répondre

Fallait avoir l'idée déjà, mais les plus neuneus sont quand même ceux qui achètent les parcelles et n'en profiteront jamais!

a écrit : Qui est le plus fou, celui qui se revendique propriétaire de toutes ces planètes, ou ceux qui lui achètent des parcelles ? Qui est le plus fou des deux, le fou ou alors le fou qui le suit ?

a écrit : Je trouve cela extrêmement drôle , surtout que je ne pense pas que la NASA demande la permission de quiconque avant de poser le pied sur ces planètes . Ouais enfin le nombre de fois où je suis allé dans un champs sans en demander l'autorisation... :/

Sinon sans rigoler y a le traité de l'espace qui interdit la propriété privée de qui que soit sur n'importe quelle astre (1967).
Enfin bon de toute façon au rythme ou on va on a du temps avant de modifier le traité.

Posté le

android

(21)

Répondre

Attendez, je comprend pas ca, au début, les parcelles des planètes n'appartiennent pas plus à des gens qu'ils les revendent qu'à nous ?! Non ? Ca me choque que des gens ne puisse pas y réfléchir à deux fois, et puis nous sommes encore loin de pouvoir exploiter ces planètes...

a écrit : Fallait avoir l'idée déjà, mais les plus neuneus sont quand même ceux qui achètent les parcelles et n'en profiteront jamais! Pas plus neuneus que ceux qui achètent un billet de loto.

Et il est devenu riche grâce à ça ?

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : Qui est le plus fou, celui qui se revendique propriétaire de toutes ces planètes, ou ceux qui lui achètent des parcelles ? Je suis d'accord avec toi mais qui sait d'ici un siècle ou deux sa pourrait valoir cher ( simple hypothèse ), des fois les fous sont des génies qui ont trop de coups d'avances.

a écrit : Je suis d'accord avec toi mais qui sait d'ici un siècle ou deux sa pourrait valoir cher ( simple hypothèse ), des fois les fous sont des génies qui ont trop de coups d'avances. Ce qu'il fait c'est similaire à vendre la tour eiffel. Si on en vient à pouvoir exploiter des terrains dans notre système solaire (ce dont je doute énormément). La propriété de ces terrains sera sans doute à un organisation non étatique et ça rendra ces ventes caduques (si elles ne le sont pas deja).

Posté le

android

(1)

Répondre

Le mec compte parmi ses clients 3 anciens présidents des états unis et plus de 1800 entreprises qui comptent sûrement profiter de tout l'hélium 3 disponible sur la lune
Ça a l'air plutôt sérieux j'aurais d'abord cru à l'arnaque du siècle mais apparement c'est reconnu par pas mal d états après si un jour on arrive à allez assez vite et régulièrement sur la lune (d'ici 2020 selon ce brave monsieur ) je pense pas que ça fera le poids face au multinationale qui iront s'y servirent sans rien demandé à personne

Posté le

android

(15)

Répondre

"Le premier qui, ayant enclos un terrain, s'avisa de dire « Ceci est à moi », et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la société civile."

Jean-Jacques Rousseau
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes

N'importe quoi, d'après les lois qui régissent les gouvernements, une terre appartient à celui qui la cultive le premier et non celui qui y pose le pied dessus. La lune, mercure... sont en quelque sorte des eaux internationales qui appartient à tous le monde et tous le monde a le droit de s'y promener sans y être propriétaire.

Mais cette lois ne s'applique que très rarement!

a écrit : Je me proclame propriétaire du soleil et il vas falloir payer pour profiter de sa lumière! Tout l'esprit est là :)

Posté le

android

(1)

Répondre

Il y a plus subtil que de vendre ce que l'on ne possède pas, ce qui est une escroquerie manifeste; c'est de vendre le nom d'une étoile (aucun risque d'être en rupture de stock, même pendant les fêtes), avec enregistrement officiel (évidemment, c'est publié dans une feuille de chou, obligatoirement remise en plusieurs exemplaires au dépôt légal). Je ne vois rien d'illicite, et puis pour les gogos soyons sans pitié.

Mais j'ai fait mieux, et sans avoir rien fait: une classe entière de comètes porte mon nom: "returning comets".