Le plus grave accident ferroviaire français a presque 100 ans

Proposé par
le
dans

Tous les commentaires (47)

a écrit : Destination finale : les origines Humour ok mais respect avant tout. ;)

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Pauvres soldats qui pensaient être tiré d'affaire en rentrant à la maison ! Bon, là ils devaient rentrer en permission seulement ; la guerre à encore duré 10 mois après... C'était pas fini...
Le grand père de ma copine est mort en 18, quelques jours après l'armistice, écrasé par un taxi à la Gare d'Austerlitz ! Alors qu'il rentrait chez lui... La guerre était finie... C'est encore plus con, non ?

a écrit : Bon, là ils devaient rentrer en permission seulement ; la guerre à encore duré 10 mois après... C'était pas fini...
Le grand père de ma copine est mort en 18, quelques jours après l'armistice, écrasé par un taxi à la Gare d'Austerlitz ! Alors qu'il rentrait chez lui... La guerre était finie...
C'est encore plus con, non ? Afficher tout
Pire encore : les poilus sur le front d'orient, en Grèce et dans les Balkans, ont été utilisés jusqu'en 1919 pour faire la guerre aux bolcheviks en Crimée. Le tout sans être remerciés plus particulièrement que les autres pour qui la guerre s'est finie en Novembre 1918.

Posté le

android

(8)

Répondre

a écrit : Bon, là ils devaient rentrer en permission seulement ; la guerre à encore duré 10 mois après... C'était pas fini...
Le grand père de ma copine est mort en 18, quelques jours après l'armistice, écrasé par un taxi à la Gare d'Austerlitz ! Alors qu'il rentrait chez lui... La guerre était finie...
C'est encore plus con, non ? Afficher tout
Ca dépend, un taxi de la Marne sur le retour ???

Elle est mauvaise, je vous le concède :/

Laissons à ceux qui jugent une mort conne décider de la qualification de la leur le jour venu ;)

Posté le

windowsphone

(2)

Répondre

Le plus gros accident ferroviaire, en France et en Europe centrale plus généralement, c'est la déportation si vous voulez mon avis !

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le plus gros accident ferroviaire, en France et en Europe centrale plus généralement, c'est la déportation si vous voulez mon avis ! Par bateau, cela aurait été difficile, et par avion peu rentable à l'époque qui vous préoccupe...

Posté le

windowsphone

(1)

Répondre

a écrit : D'après wikipedia, la locomotive qui tirait les soldats pouvait rouler jusqu'à 110km/h maximum. Bah ils se sont bien fait tirer...

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Le gouvernement les aura traité comme des merdes jusqu'au bout!
Au nom d'une notion nommé patrie alors qu'il n'était séparé de leurs voisins que par la langue.
Mikadu13: nf, synonyme de démagogie du caniveau.

a écrit : Écoeurant ton commentaire et les 4 j'aime qui vont avec.
Ce que tu dis est aberrant, un autre commentaire le montre. Mais bon, l'idéologie communiste du 19ème semble t'être encore d'actualité en même temps, ça aide à se persuader que même l'aberration est vérité.
Ta réaction est disproportionnée. Il a simplement voulu dire qu'il y avait plus de moyens pour faire partir les soldats à la guerre que pour les faire revenir, ou rentrer en permission. Il n'y a rien de choquant dans ce qu'il a dit.

Posté le

android

(3)

Répondre

a écrit : Ca dépend, un taxi de la Marne sur le retour ???

Elle est mauvaise, je vous le concède :/

Laissons à ceux qui jugent une mort conne décider de la qualification de la leur le jour venu ;)
Ça c'est sûr, on peut toujours trouver plus con ! :). Mais ce que je voulais dire c'est qu'il rentrait de la guerre ; du front de l'Est... Tout le monde rentrait dans ses foyers ; c'était la liesse...
Et là, arrivé à Paris, en uniforme avec ses potes ; on s'embrasse, on pleure, on se dit qu'on va se revoir et il sort de la gare et... se fait écraser... Après avoir survécu à l'enfer des tranchées pendant 4 ans. Faut avouer que c'est trop con... Peut-être pas la "palme" de la connerie ; mais pas loin.

Dommage à cette vitesse la, avec un convecteur temporelle il aurait pu voyager dans le temps et se retrouver...en 1939!

a écrit : Ta réaction est disproportionnée. Il a simplement voulu dire qu'il y avait plus de moyens pour faire partir les soldats à la guerre que pour les faire revenir, ou rentrer en permission. Il n'y a rien de choquant dans ce qu'il a dit. Je comprends ce que tu veux dire si tu prends son commentaire que dans le sens "le gouvernement aurait pu mettre plus de train à disposition" je suis d'accord ma réaction est trop virulente.
Le problème c'est l'idéologie qu'il fait transparaître derrière, lorsqu'il dit "notion de nation" il n'attaque pas le gouvernement de l'époque mais la France entière de toute époque de bovine en 1215 en passant par de gaulle et notre réputation actuel, il dit que la nation n'existe pas comme certains auteurs marxiste l'affirment pour pousser à la révolution ouvrière international, et CA mérite clairement ma "violente" réaction parce que même si au début la nation pourrait être une fiction, elle est bien devenu réel et si attaqué elle se qu'il y a de plus dangereux, d'où ma réaction.
J'espère t'avoir convaincu ;-)

a écrit : C'est quoi le rapport avec le gouvernement ? S'agissait-il d'un sabotage des freins par le gouvernement ?... Le gouvernement a envoyé ces soldats en enfer , il a aussi fourni ces trains , et c'est aussi lui qui est à l'origine du déraillement en les remplissant excessivement. Pauvres soldats , traités comme des bruns par des embusqués... :(

Triste... Une pensée pour eux

a écrit : Le gouvernement les aura traité comme des merdes jusqu'au bout!
Au nom d'une notion nommé patrie alors qu'il n'était séparé de leurs voisins que par la langue.
Envoyer des millions de personnes à la boucherie pour faire valoir des intérêts privés avec le soutien de gouvernements ? Tu n'y penses pas ! Ca ne s'est jamais vu. Jaurès a été assassiné pour avoir voulu empêcher la boucherie, tu vas te faire assassiné également par quelques nationalistes du web, je le crains.

a écrit : Le plus gros accident ferroviaire, en France et en Europe centrale plus généralement, c'est la déportation si vous voulez mon avis ! Osf c'est hors sujet ton propo, la on parles de vrai accident... j'arrive pas à lire les sources ils étaient combien en tout ? En plus à l'époque fallait suprême attendre les secours une plombe et en plus surtout les avertire

Posté le

android

(2)

Répondre

il faut noter qu'à l'epoque les trains militaires étaient traité comme des trains de marchandise

Posté le

windowsphone

(0)

Répondre

a écrit : Le gouvernement les aura traité comme des merdes jusqu'au bout!
Au nom d'une notion nommé patrie alors qu'il n'était séparé de leurs voisins que par la langue.
Tiens ? Tu as même réussis à obtenir un vote négatif. Joli. Mais ça représente bien tes propos. C'est n'importe quoi.

Posté le

android

(0)

Répondre

Ma grand-mère m'emmenait souvent sur place et elle me racontait les histoires tragiques survenues là-bas que ses parents lui avaient raconté.

Notamment l'histoire de ce soldat coincé sous un wagon suppliant les autres de lui couper la jambe pour le délivrer, ou encore cet autre soldat sans famille qui avait cédé sa place dans le train à un autre pressé de rejoindre les siens et qui est finalement mort sans les revoir...

Dans le genre pas de bol Saint Michel de Maurienne sera également bombardée par erreur par les nazis vers 1945 puis inondée vers 1955... Pas mal pour une si petite ville !

Posté le

android

(2)

Répondre

a écrit : Le gouvernement les aura traité comme des merdes jusqu'au bout!
Au nom d'une notion nommé patrie alors qu'il n'était séparé de leurs voisins que par la langue.
On se calme... Même si je sais bien que le gouvernement est responsable de la guerre je vois pas pourquoi ils auraient fait déraillé un train de soldats...