Un poème chinois qui répète inlassablement le même son

Proposé par
le

Tous les commentaires (94)

"Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès."

a écrit : Pour nous c'est du chinois ce poème et nous ne comprenons pas les nuances a l'oral mais pour un étranger, il faut se dire que par exemple : une dent et un don, exemple tout con, est très difficile à percevoir la diffèrence. Pour vivre avec un croate, je confirme, effectivement... Les sons on-un-en sonnent pareils à leurs oreilles ! Pareil avec les sons eu-ou d'ailleurs. La première fois qu'il a essayé de dire boueux c'était sport ;)

Posté le

android

(17)

Répondre

Beaucoup de shi shi pour pas grand chose au final...

Commentaire supprimé Ce n'est pas une chanson française mais ''Seven Nation Army'' des White Stripes, groupe originaire des Etats-Unis.

Posté le

windowsphone

(24)

Répondre

a écrit : Ton tonton tond ton tonton. C'est le mieux que je puisse faire ... Sinon dans le même style il y a "tonton ton thé t'a t'il ôté ta toux"

Je sais pas trop si elle est connu, mais en la disant rapidement on a limité une impression de beatbox ^^

Si six scies scient six troncs ,
Six cent scies scient six cent troncs .

J'ai aussi " Pie niche haut Oie niche bas " qui quand prononcer vite veux rien dire pour celui qui connais pas .

Et pour lire ce poème... On en shi ! *Ba dum tss*

a écrit : Ton tonton tond ton tonton. C'est le mieux que je puisse faire ... Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton tondu sera.

a écrit : Ce n'est pas une chanson française mais ''Seven Nation Army'' des White Stripes, groupe originaire des Etats-Unis. Tu a tout a fait raison.... J'étais un peu trop dans ma soirée de hier : )

En anglais, il y a: how much wood a woodchuck chuck if a woodchuck could chuck wood.

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Et quand il va au toilette il Shí, il Shì ou il Shī ? Enfaite il Xie, shi se prononce un peu comme un "ch" français mais je peux pas te le montrer à l'oral ;)

Hormis l'histoire de tonton nous n'avons pas beaucoup d'équivalent. Cependant niveau phonétique nous avons aussi des choses incompréhensible pour un étranger du type : tontétatilotétatou pour: ton thé t'as t'il ôté ta toux ?
Ou encore ce petit texte de Devos: L'ouie de l'oie de louis à oui. Ah oui ? Et qu'a oui l'ouïe de l'oie de louis ? Elle à ouie ce que tout oie oit... Et qu'oit toute oie ? ...

Et pendant que j'y suis:

En Papouasie, il y a des "papous" et des "pas-Papous".
Parmi les "papous" il y a des "papas papous" et des "papous pas papa".
Mais il y a aussi des "papas pas papous" et des "pas papous pas papas"

De plus, il y a des "papous pas papas à poux" et des "papas pas papous à poux"
Mais il n'y a pas de "papas papous à poux" ni de "pas papous pas papas à poux"

Sachant qu'il y a 240 000 poux (en moyenne 10 par tête)…et qu'il y a 2 fois plus de "pas papous à poux" que de "papous à poux", déterminer le nombre de "papous pas papas à poux" et en déduire le nombre de "papas pas papous à poux" ! :)

Alternative à celle des cyprès on a :

Si six Sissi scient six saucisses alors six cent six Sissi scient six cent six saucisses.

Je comprends pourquoi on en chie un max pour apprendre le mandarin.

a écrit : Et pendant que j'y suis:

En Papouasie, il y a des "papous" et des "pas-Papous".
Parmi les "papous" il y a des "papas papous" et des "papous pas papa".
Mais il y a aussi des "papas pas papous" et des "pas papous pas papas&quo
t;

De plus, il y a des "papous pas papas à poux" et des "papas pas papous à poux"
Mais il n'y a pas de "papas papous à poux" ni de "pas papous pas papas à poux"

Sachant qu'il y a 240 000 poux (en moyenne 10 par tête)…et qu'il y a 2 fois plus de "pas papous à poux" que de "papous à poux", déterminer le nombre de "papous pas papas à poux" et en déduire le nombre de "papas pas papous à poux" ! :)
Afficher tout
Vous avez deux heures !

Je vis en Chine depuis plusieurs années et peux affirmer que cette anecdote est ultra tirée par les cheveux, pour ne pas dire fausse.

1. Tous ces sons ne sont pas identiques. Il y en a 5 différents selon le ton - montant, haut, tombant-remontant, tombant et neutre (pas vraiment un ton mais qui existe quand même). Celà peut sembler très difficile à discerner à l'oreille pour nous occidentaux mais les différences sont flagrantes et un chinois aura beaucoup de mal à vous comprendre si vous vous trompez de ton.

2. Ce poème n'a qu'un valeur symbolique. D'une part, c'est du vieux chinois classique qui n'avait vocation à être écrit et non parlé, ce qui fait que le sens était davantage contenu dans l'idéogramme que dans la prononciation. Personne ne comprendra ce poème récité - personne ne parle comme ça et les chinois eux-mêmes ont autant de difficulté que nous à saisir ce poème, qui n'est rien de plus qu'un exercice de style comme écrire un livre sans verbe ou tout tracer à la main sans lever le pinceau.

3. Enfin, étant donné que le chinois était entièrement écrit par idéogrammes, je rappelle que nous ne pouvons que supposer leur prononciation et que nous n'avons aucune certitude à 100% de leur prononciation ancienne. Il est possible que certains "Shi" de l'époque avaient en fait une autre prononciation. C'est peu probable dans ce cas puisque cela nuirait à l'effet escompté mais il faut garder ce point à l'esprit.

4. La première ligne du poème, en chinois contemporain, deviendrait

有一位住在石室里的诗人叫施氏,爱吃狮子,决心要吃十只狮子
ce qui se lit (sans les intonations parce que j'ai la flemme):
you yi wei zhu wai shi shi li de shiren jiao Shi shi, jue xin yao chi shi zhi shizi

"Il y avait un poète du nom de Maître Shi qui vivait dans une chambre de pierre et qui décida d'aller manger dix lions de pierre."


5. Enfin je rappelle que le pinyin ne se lit pas comme du français. Ce que vous lisez "shi", quel que soit l'intonation, se prononce "sheuh" avec le fond de la gorge. Donc exit les jeux de mots relatifs au petit coin :)

a écrit : Je vis en Chine depuis plusieurs années et peux affirmer que cette anecdote est ultra tirée par les cheveux, pour ne pas dire fausse.

1. Tous ces sons ne sont pas identiques. Il y en a 5 différents selon le ton - montant, haut, tombant-remontant, tombant et neutre (pas vraiment un ton mais qui existe qua
nd même). Celà peut sembler très difficile à discerner à l'oreille pour nous occidentaux mais les différences sont flagrantes et un chinois aura beaucoup de mal à vous comprendre si vous vous trompez de ton.

2. Ce poème n'a qu'un valeur symbolique. D'une part, c'est du vieux chinois classique qui n'avait vocation à être écrit et non parlé, ce qui fait que le sens était davantage contenu dans l'idéogramme que dans la prononciation. Personne ne comprendra ce poème récité - personne ne parle comme ça et les chinois eux-mêmes ont autant de difficulté que nous à saisir ce poème, qui n'est rien de plus qu'un exercice de style comme écrire un livre sans verbe ou tout tracer à la main sans lever le pinceau.

3. Enfin, étant donné que le chinois était entièrement écrit par idéogrammes, je rappelle que nous ne pouvons que supposer leur prononciation et que nous n'avons aucune certitude à 100% de leur prononciation ancienne. Il est possible que certains "Shi" de l'époque avaient en fait une autre prononciation. C'est peu probable dans ce cas puisque cela nuirait à l'effet escompté mais il faut garder ce point à l'esprit.

4. La première ligne du poème, en chinois contemporain, deviendrait

有一位住在石室里的诗人叫施氏,爱吃狮子,决心要吃十只狮子
ce qui se lit (sans les intonations parce que j'ai la flemme):
you yi wei zhu wai shi shi li de shiren jiao Shi shi, jue xin yao chi shi zhi shizi

"Il y avait un poète du nom de Maître Shi qui vivait dans une chambre de pierre et qui décida d'aller manger dix lions de pierre."


5. Enfin je rappelle que le pinyin ne se lit pas comme du français. Ce que vous lisez "shi", quel que soit l'intonation, se prononce "sheuh" avec le fond de la gorge. Donc exit les jeux de mots relatifs au petit coin :)
Afficher tout
Et en vivant en Chine, tu à mis combien de temps à apprendre la base de la langue ? Sa doit être difficile pour nous ?.

Posté le

android

(0)

Répondre

a écrit : Ton tonton tond ton tonton. C'est le mieux que je puisse faire ... Mémé, ma maman aime mes mets mais n'aime mes nems. J'ai fait ce que j'ai pu.

Posté le

android

(1)

Répondre