Il était un petit navire et son équipage cannibale

Proposé par
Tex-Averell
le
dans

La célèbre chanson pour enfant "Il était un petit navire", dans sa version intégrale, parle de cannibalisme : les matelots, à court de vivres, vont manger le plus jeune d'entre eux, et pendant qu'ils discutent du mode de cuisson, celui-ci prie et sera sauvé par des poissons sautant dans le bateau.


Commentaires préférés (3)

A la base ils choisissent pas le plus jeune, ils tirent à la courte paille.
Mais c'est vrai que les chansons pour enfants, vues du point de vue d'un adulte sont très.. Bizarres ..

Posté le

unknown

(297)

Répondre

C'est vrai que quand j y repense, j ai été bercé par la version cannibale :p mais je me souviens pas avoir été traumatisé..

Posté le

unknown

(182)

Répondre

Il était un petit navire {x2}
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué {x2}
Ohé ! Ohé !

{Refrain:}
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots


Il partit pour un long voyage {x2}
Sur la mer Mé-Mé-Méditerranée {x2}
Ohé ! Ohé !

Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé ! Ohé !

On tira z'a la courte paille,
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,
Ohé ! Ohé !

Le sort tomba sur le plus jeune,
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Ohé ! Ohé !

On cherche alors à quelle sauce,
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé,
Ohé ! Ohé !

L'un voulait qu'on le mit à frire,
L'autre voulait-lait-lait le fricasser,
Ohé ! Ohé !

Pendant qu'ainsi l'on délibère,
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier,
Ohé ! Ohé !

Il fait au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l'immensité,
Ohé ! Ohé !

Mais regardant la mer entière,
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés,
Ohé ! Ohé !

Oh ! Sainte Vierge ma patronne,
Cria le pau-pau-pauvre infortuné,
Ohé ! Ohé !

Si j'ai péché, vite pardonne,
Empêche-les-les de-de me manger,
Ohé ! Ohé !

Au même instant un grand miracle,
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé,
Ohé ! Ohé !

Des p'tits poissons dans le navire,
Sautèrent par-par-par et par milliers,
Ohé ! Ohé !

On les prit, on les mit à frire,
Le jeune mou-mou-mousse fut sauvé,
Ohé ! Ohé !

Si cette histoire vous amuse,
Nous allons la-la-la recommencer,
Ohé ! Ohé !

Posté le

unknown

(632)

Répondre


Tous les commentaires (37)

A la base ils choisissent pas le plus jeune, ils tirent à la courte paille.
Mais c'est vrai que les chansons pour enfants, vues du point de vue d'un adulte sont très.. Bizarres ..

Posté le

unknown

(297)

Répondre

Heureusement que l on ne chante pas la version integrale aux enfants, parce que la bonjour les cauchemards !!

Posté le

unknown

(24)

Répondre

C'est vrai que quand j y repense, j ai été bercé par la version cannibale :p mais je me souviens pas avoir été traumatisé..

Posté le

unknown

(182)

Répondre

Quand jetais petit on chantait plutot la version barbare au foot : il était un petit arbitre, il était un petit arbitre, qui n'avait jà jamais arbitré qui n'avait jà jà jamais arbitré ohé ohé, e....é d'arbitre.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

À l'origine cette chanson est une chanson de marins. Pour certains elle serait inspiré par le naufrage de La Méduse, immortalisé par le tableau de Théodore Géricault.

Posté le

unknown

(45)

Répondre

Je crois que je n'ai jamais connu plus loin que le premier couplet, et j'étais tellement loin d'imaginer qu'il y avait une suite ^^ Je vais me renseigner de ce pas : p

Posté le

unknown

(45)

Répondre

Les chansons pour enfants évoquent souvent des situations dramatiques (autre exemple : "ne pleure pas jeannette" qui est pendu à la fin). Ces chansons tout comme les contes de fées permettent aux enfants de surpasser leur peur entre autre. Il est donc conseillé de leur chanter ces chansons et de leur raconter le petit chaperon rouge, cela fait fonctionner leur inconscient.

Posté le

unknown

(41)

Répondre

Oui je me rappelle bien! Je me rappelle même que je m'inquiétais du sort du petit mousse... mais quel soulagement a la fin quand les petits poissons arrivent "par par par et par milliers" sur le bateau! Ohé ohé

Posté le

unknown

(14)

Répondre

moi , ayant l'age de l'ecouter , je me souviens que quelquechose me gênait dans cette chanson ... je comprend maintenant
et saviez-vous que la chanson Jean-Petit qui danse vient enfait de l'écartellement d'un célèbre bandit du moyen-âge ! Les parties du corps énonçés sont enfait les parties que le boureau a cassé ...

Posté le

unknown

(45)

Répondre

Merde pour jean petit Ca fait mal...

Posté le

unknown

(10)

Répondre

omg c'est horrible pour Jean petit >< mais pour le matelot je le savais

Posté le

unknown

(3)

Répondre

C'est pour faire comprendre aux bambins que" l'homme est un loup pour l'homme "!!!!!

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Pour Jean petit c'est le bourreau qui me force a danser sur la place publique pendant qu'il lui brise les membres !

Posté le

unknown

(2)

Répondre

Qui aurait cru qu'une chanson aussi enfantine est en fait un truc de cannibalisme.

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Il était un petit navire {x2}
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué {x2}
Ohé ! Ohé !

{Refrain:}
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots


Il partit pour un long voyage {x2}
Sur la mer Mé-Mé-Méditerranée {x2}
Ohé ! Ohé !

Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé ! Ohé !

On tira z'a la courte paille,
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,
Ohé ! Ohé !

Le sort tomba sur le plus jeune,
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Ohé ! Ohé !

On cherche alors à quelle sauce,
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé,
Ohé ! Ohé !

L'un voulait qu'on le mit à frire,
L'autre voulait-lait-lait le fricasser,
Ohé ! Ohé !

Pendant qu'ainsi l'on délibère,
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier,
Ohé ! Ohé !

Il fait au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l'immensité,
Ohé ! Ohé !

Mais regardant la mer entière,
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés,
Ohé ! Ohé !

Oh ! Sainte Vierge ma patronne,
Cria le pau-pau-pauvre infortuné,
Ohé ! Ohé !

Si j'ai péché, vite pardonne,
Empêche-les-les de-de me manger,
Ohé ! Ohé !

Au même instant un grand miracle,
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé,
Ohé ! Ohé !

Des p'tits poissons dans le navire,
Sautèrent par-par-par et par milliers,
Ohé ! Ohé !

On les prit, on les mit à frire,
Le jeune mou-mou-mousse fut sauvé,
Ohé ! Ohé !

Si cette histoire vous amuse,
Nous allons la-la-la recommencer,
Ohé ! Ohé !

Posté le

unknown

(632)

Répondre

a écrit : Il était un petit navire {x2}
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué {x2}
Ohé ! Ohé !

{Refrain:}
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots


Il partit pour un long voyage {x2}
Sur la mer M
é-Mé-Méditerranée {x2}
Ohé ! Ohé !

Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé ! Ohé !

On tira z'a la courte paille,
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,
Ohé ! Ohé !

Le sort tomba sur le plus jeune,
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Ohé ! Ohé !

On cherche alors à quelle sauce,
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé,
Ohé ! Ohé !

L'un voulait qu'on le mit à frire,
L'autre voulait-lait-lait le fricasser,
Ohé ! Ohé !

Pendant qu'ainsi l'on délibère,
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier,
Ohé ! Ohé !

Il fait au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l'immensité,
Ohé ! Ohé !

Mais regardant la mer entière,
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés,
Ohé ! Ohé !

Oh ! Sainte Vierge ma patronne,
Cria le pau-pau-pauvre infortuné,
Ohé ! Ohé !

Si j'ai péché, vite pardonne,
Empêche-les-les de-de me manger,
Ohé ! Ohé !

Au même instant un grand miracle,
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé,
Ohé ! Ohé !

Des p'tits poissons dans le navire,
Sautèrent par-par-par et par milliers,
Ohé ! Ohé !

On les prit, on les mit à frire,
Le jeune mou-mou-mousse fut sauvé,
Ohé ! Ohé !

Si cette histoire vous amuse,
Nous allons la-la-la recommencer,
Ohé ! Ohé !
Afficher tout
Merci

Posté le

unknown

(5)

Répondre

a écrit : Il était un petit navire {x2}
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué {x2}
Ohé ! Ohé !

{Refrain:}
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots
Ohé ! Ohé ! Matelot,
Matelot navigue sur les flots


Il partit pour un long voyage {x2}
Sur la mer M
é-Mé-Méditerranée {x2}
Ohé ! Ohé !

Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin-vin-vinrent à manquer
Ohé ! Ohé !

On tira z'a la courte paille,
Pour savoir qui-qui-qui serait mangé,
Ohé ! Ohé !

Le sort tomba sur le plus jeune,
Qui n'avait ja-ja-jamais navigué
Ohé ! Ohé !

On cherche alors à quelle sauce,
Le pauvre enfant-fant-fant sera mangé,
Ohé ! Ohé !

L'un voulait qu'on le mit à frire,
L'autre voulait-lait-lait le fricasser,
Ohé ! Ohé !

Pendant qu'ainsi l'on délibère,
Il monte en haut-haut-haut du grand hunier,
Ohé ! Ohé !

Il fait au ciel une prière
Interrogeant-geant-geant l'immensité,
Ohé ! Ohé !

Mais regardant la mer entière,
Il vit des flots-flots-flots de tous côtés,
Ohé ! Ohé !

Oh ! Sainte Vierge ma patronne,
Cria le pau-pau-pauvre infortuné,
Ohé ! Ohé !

Si j'ai péché, vite pardonne,
Empêche-les-les de-de me manger,
Ohé ! Ohé !

Au même instant un grand miracle,
Pour l'enfant fut-fut-fut réalisé,
Ohé ! Ohé !

Des p'tits poissons dans le navire,
Sautèrent par-par-par et par milliers,
Ohé ! Ohé !

On les prit, on les mit à frire,
Le jeune mou-mou-mousse fut sauvé,
Ohé ! Ohé !

Si cette histoire vous amuse,
Nous allons la-la-la recommencer,
Ohé ! Ohé !
Afficher tout
Cool... ça me revient maintenant! :-)

Posté le

unknown

(1)

Répondre

a écrit : A la base ils choisissent pas le plus jeune, ils tirent à la courte paille.
Mais c'est vrai que les chansons pour enfants, vues du point de vue d'un adulte sont très.. Bizarres ..
Parfaitement

Posté le

unknown

(0)

Répondre

Comme 'Dodo, l'enfant Do' , après le refrain, ils disent "Crado le Clodo, lui plante un couteau dans l'dos, il fait soudain chaud, son sang coule dzns l'canniveau" ...

Posté le

unknown

(14)

Répondre

et ensuite quand ils grandissent, on leur apprend la marseillaise...!

Posté le

unknown

(13)

Répondre