L'auteur de Oui-Oui était très prolifique

Proposé par
le

Commentaires préférés (3)

La qualité en est elle affectée ? Je ne saurais me prononcer tant j'ai aimé le Club des Cinq dans mon enfance... :)

Posté le

android

(162)

Répondre

-On m'a dit que tu pouvais écrire un livre par semaine, c'est vrai ?
-Oui oui !

Posté le

android

(343)

Répondre

Mais comment a-t-elle fait???
Si vous mélangez cette anecdote à la suivante ( pas celle sur le train, hein:-)), vous aurez sans doute la réponse à cette question!
Joke :-)


Tous les commentaires (28)

La qualité en est elle affectée ? Je ne saurais me prononcer tant j'ai aimé le Club des Cinq dans mon enfance... :)

Posté le

android

(162)

Répondre

En même temps vu le niveau des histoire de oui-oui, c'est pas étonnant

-On m'a dit que tu pouvais écrire un livre par semaine, c'est vrai ?
-Oui oui !

Posté le

android

(343)

Répondre

Et combien de cafés pour tenir éveillée?

Posté le

android

(6)

Répondre

Prolixe ? Polygraphe ?
Mais quel est l'adjectif pour caractériser une personne qui écrit tant ?

Posté le

android

(10)

Répondre

Mais comment a-t-elle fait???
Si vous mélangez cette anecdote à la suivante ( pas celle sur le train, hein:-)), vous aurez sans doute la réponse à cette question!
Joke :-)

a écrit : Prolixe ? Polygraphe ?
Mais quel est l'adjectif pour caractériser une personne qui écrit tant ?
À mon avis prolixe est connoté dans le sans de "trop" au point de provoquer un ennui, une saturation du lecteur, "prolifique" ici me semble mieux adapté (bien que chacun ayant ses goûts, prolixe peut convenir pour ceux qui n'aiment pas Oui-Oui ;-) )

Posté le

android

(16)

Répondre

50 livre par ans !! Waw mais c'est plus un humain c'est un robot comment on peut écrire 1 livre par semaine O_o
Mais c'est vrais que les histoire de oui-oui sont assez courte tout de même mais faut trouver l'inspiration ! :O

Il faut dire que les Oui-Oui sont imprimés en très très gros caractères alors dans un Oui-Oui entier il n'y a pas plus de texte que dans une dizaine de pages d'un roman imprimé normalement... Si les 50 livres par an sont des Oui-Oui il faut relativiser la performance. Elle ne risquait pas d'attraper la crampe de l'écrivain !

Posté le

android

(14)

Répondre

J'ai toute la collection du club des cinq, du clan des sept, de fantomette ainsi que d'autres séries en bibliothèque verte et il m'arrive régulièrement d'en relire un...

P.s. : j'ai bientôt 40 ans et j'assume totalement ;)

a écrit : J'ai toute la collection du club des cinq, du clan des sept, de fantomette ainsi que d'autres séries en bibliothèque verte et il m'arrive régulièrement d'en relire un...

P.s. : j'ai bientôt 40 ans et j'assume totalement ;)
c'est ta madeleine de Proust !

a écrit : En même temps vu le niveau des histoire de oui-oui, c'est pas étonnant oui oui s'adresse a des enfants de 2 a 3 ans , on écrit pas pour ses lecteurs la avec beaucoup de vocabulaire et d'expressions

a écrit : J'ai toute la collection du club des cinq, du clan des sept, de fantomette ainsi que d'autres séries en bibliothèque verte et il m'arrive régulièrement d'en relire un...

P.s. : j'ai bientôt 40 ans et j'assume totalement ;)
Tu pourrais en écrire; puisque le genre ne te rebute pas! Cela est peut être lié au souvenir des moments où tu lisais à tes enfants?

Posté le

android

(0)

Répondre

En 1960 je n'avais pas la télévision et "Le club des cinq" (avec d'autres) m'a donné le goût de la lecture. Merci Mme Blyton.

Et tous ces livres (pratiquement tous) font moins de 20 pages

Posté le

android

(0)

Répondre

Moi qui pensais que ouioui et le club des cinq étaient français ! JMCMB.. En tout cas, bravo aux traducteurs, toute la complexité dramaturgique apparaît parfaitement. Je me demande si il en va de même pour remy et Colette ?..

Posté le

android

(11)

Répondre

a écrit : c'est ta madeleine de Proust ! La "madeleine" de Proust qui était en fait une biscotte ! Il y a des universitaires très sérieux qui ont étudié la question (y compris aux Etats-Unis où il y a des spécialistes de la littérature française dans les universités et ils aiment bien faire toutes sortes de recherches), en essayant de tremper une madeleine dans du thé pour en venir à la conclusion que ce qui est décrit dans le roman n'était pas possible avec une madeleine, et en essayant de tremper d'autres choses dans du thé, en analysant les indices dans le roman (quand Proust décrit le goût, l'odeur, l'environnement, etc.) et des documents d'époque, ils en sont venus à la conclusion que c'était une biscotte qu'il avait trempée et que c'est son éditeur qui lui aurait fait changer pour une madeleine parce que c'était mieux à son avis... La langue française et le rayonnement international de le madeleine en auraient été profondément changés ! Source : émission que j'ai entendue sur France Inter et oh surprise ! en voulant vérifier dans Google, qu'est ce que je trouve ? secouchermoinsbete.fr/57010-la-madeleine-de-proust-etait-en-realite-une-biscotte

a écrit : J'ai toute la collection du club des cinq, du clan des sept, de fantomette ainsi que d'autres séries en bibliothèque verte et il m'arrive régulièrement d'en relire un...

P.s. : j'ai bientôt 40 ans et j'assume totalement ;)
J'ai gardé pas mal de bouquins d'elle aussi, je les lis plus mais il me suffit de regarder la couverture pour me rappeller des histoires et je les garde précieusement.
J'irai même plus loin, si je sais écrire sans faire 150 fautes par pages, c'est beaucoup grâce à elle ;)

a écrit : Mais comment a-t-elle fait???
Si vous mélangez cette anecdote à la suivante ( pas celle sur le train, hein:-)), vous aurez sans doute la réponse à cette question!
Joke :-)
Exellent ! Tu m'aura bien fait souffler du nez ce soir x)

Posté le

android

(0)

Répondre

Et moi qui mets toujours 3 plombes à écrire des SMS ...

Posté le

android

(3)

Répondre