Le commerce glauque des murderabilia

Proposé par
le
dans

Être célèbre permet souvent de générer un commerce fructueux, en revendant tout ce qui a été touché par la "star". Ce phénomène s'applique aussi aux tueurs en série, qui ont vu se développer à la fin des années 90, aux États-Unis, le commerce des "murderabilia", ou objets liés aux criminels. Les tableaux peints par certains tueurs en série se vendent ainsi parfois des milliers de dollars, ce qui leur génère un salaire carcéral !


Tous les commentaires (64)

a écrit : Merci pour l'info, j'ignorais... Même à -60%, faut être motivé. Qui veut acheter ça ? Hum... Attendez... Située le long d'un grand boulevard nantais, j'imagine qu'elle sera rasée et remplacée par un ensemble d'une dizaine d'appartements flambants neufs revendus au prix fort ! Hum... ah oui, en fait, c'était un très bon plan, cette vieille bicoque ! Afficher tout ligonnes louait cette maison a MR X
c'est son légitime propriétaire qui a vendu son bien avec 40 % de décote du fait de l'abomination qui est arrivé ds ses lieux
se Mr est indirectement une autre victimes de ligonnes

a écrit : Je ne suis pas d'accord sur la solution alternative. Certes, reverser l'argent aux criminels n'est pas très moral, mais quitte à proposer autre chose, pourquoi verser de l'argent aux familles de victimes ? L'argent ne leur rendra jamais leurs proches ! En revanches, financer des associations de sensibilisation, d'insertion sociale, de suivi psychiatrique, tout cela pour éviter à des personnes fragiles ou dans des situations difficiles de devenir à leur tour des criminels, cela me semblerait un investissement avec plus de sens, et un véritable impact sur la société (surtout aux USA où les services sociaux et de santé psychiatriques...ne sont pas en très grande forme me semble-t-il). Afficher tout a quoi sert de versé de l'argent aux victimes ?

si une fratrie de 3 enfants entre 2 et 10 ans perd sa maman , qui va élevé les enfants quand papa sera au travail ? une nounou , qu' il faudra bien rémunéré , ces enfant qui grandiront sans maman disparu tragiquement ne faut pas t'il leur donné une chance d'avoir une belle vie en faisant par exemple des études

si un couple avec enfants travail et que madame est assassinée , non seulement les enfants sont privé de leur mère mais il y a un salaire en moins , se 2 eme salaire qui assurait leur avenir , si je suit ton raisonnement ses gamins devront se contenté de la petite vie qu'ils auront après la mort de leur mère
on peut souffrir , mais on devra se contenté de se qui reste
a savoir plus d'amour maternelle et un avenir incertain

a écrit : Je ne suis pas d'accord sur la solution alternative. Certes, reverser l'argent aux criminels n'est pas très moral, mais quitte à proposer autre chose, pourquoi verser de l'argent aux familles de victimes ? L'argent ne leur rendra jamais leurs proches ! En revanches, financer des associations de sensibilisation, d'insertion sociale, de suivi psychiatrique, tout cela pour éviter à des personnes fragiles ou dans des situations difficiles de devenir à leur tour des criminels, cela me semblerait un investissement avec plus de sens, et un véritable impact sur la société (surtout aux USA où les services sociaux et de santé psychiatriques...ne sont pas en très grande forme me semble-t-il). Afficher tout tous les tueurs ne sont pas des victimes de sévices ds leur enfance , certain , la plupart d’ailleurs sont très bien intégré ds la société , gacy avait un très bon niveau de vie bundy aussi , et leur enfance était " normal "
on peut avoir eu une enfance misérable et ne jamais devenir un tueur , et être né ds un bon milieu et le devenir
si un gamin de 15 ans a des fantasmes de nécrophilie , j'imagine qu'il en parlera jamais et un jour passera aux actes
savoir qui va prendre le chemin de l'horreur est pas une science exacte
donc faire de la prévention est caduc
on arrête pas un tueur avant qu'il tue , et si il faut parfois des années et 30 meurtres avant de les attrapé c'est parce qu'ils sont loin d’être des idiots cérébral

a écrit : Je ne suis pas trop d'accord, si on faisait ceci ça voudrait aussi dire que lorsque le gars sort de prison, s'il trouve un boulot tout son salaire va passer dans ce genre de fonds de réparations? A un moment c'est du vol, tu paies des dédommagements une fois lorsque tu perds le procès, pas jusqu'à la fin de ta vie. La différence est qu'il gagne cet l'argent parce que sa "célébrité" de tueur en série fait vendre ses tableaux. Non pas parce qu'il travaille comme tout un chacun.