Un violeur en série avait 24 personnalités différentes

Proposé par
Invité
le

L'américain William Stanley Milligan fut arrêté pour le viol de 4 femmes. Niant les crimes, des expertises psychiatriques montrèrent à la grande surprise des enquêteurs qu'il avait ce que l'on appelle une personnalité multiple : il était 24 personnes différentes dont un gentleman anglais, une jeune lesbienne (responsable des viols) ou encore un Yougoslave expert en armes à feu. Chaque personne ne se souvenait que de ce qui lui était arrivé exclusivement.


Commentaires préférés (3)

Condamné pour coup ayant entraîné la vie sans l'intention de la donner

Le mec tout seul peut faire une soirée dans sa tête !

J'espère que dans le lot il est aussi avocat...


Tous les commentaires (160)

Cette anecdote me fait penser au film Psychose. Il y a un cas à peu près similaire il me semble.

Condamné pour coup ayant entraîné la vie sans l'intention de la donner

Le mec tout seul peut faire une soirée dans sa tête !

D'ailleurs si je ne me trompe pas James Cameron a écrit un scénario dessus: A Crowded Room (Une Pièce Bondée en anglais, d'après Wikipédia) et selon différents sites ce sera avec Leonardo Di Caprio.

J'espère que dans le lot il est aussi avocat...

C'était une maladie ou ..? C'est pas plutôt un mensonge pour paraître moins innocent ? Je vois bien devant les juges "non ce n'est pas moi c'est la lesbienne !"
Et comment pouvait-il se "transformer" en lesbienne puisqu'il avait un visage d'homme?

La parade ultime quand même : on ne va pas m'enfermer pour un crime commis par une de mes personnalités dons je ne suis pas responsable....malinxe le linx!!

"Pourquoi j suis en prison? Et salut mademoiselle!"..."give me cup of tea please"..."sinon je tire ds l tas"......j imagine même pas les migraines à la fin de journée!

Posté le

android

(117)

Répondre

Il y a d'ailleurs un livre qui retrace son histoire : "les milles et une vies de Billy Milligan".

Il existe une bonne série qui reprend ce thème de personnalité multiple : United states of Tara produit par Spielberg avec Toni Colette dans le rôle titre.

Posté le

android

(44)

Répondre

Un livre existe : "les mille et une vies de Billy Milligan" de Daniel Keyes.

Je conseille pour bien saisir sa démence et la complexité de ses personnages.

Posté le

android

(37)

Répondre

Ce genre de comportement m'a toujours fasciné. Comment marche la mémoire dans ce cas ? S'il cherche à savoir ce qu'il a fait la veille à quoi va il penser ?

Posté le

android

(35)

Répondre

Il était 24 personnes... Non non il était juste taré!

"Hey ! Bienvenue au club de ceux qui sont en collocation dans leur tête ! Pour l'instant je suis 7, mais si tu viens on sera 31 !"

Posté le

android

(52)

Répondre

Regardez le film "identity" qui fonctionne sur ce principe.

Posté le

android

(30)

Répondre

L'histoire raconte qu'il y avait aussi un chauffeur taxi et un Uber. Il se serait suicidé en prison à coups de poings.

Et voici les 24 :
Billy Milligan (le vrai...)
Arthur
Ragen Vadascovinich
Allen
Tommy
Danny
David
Christene
Christopher
Adalana,
Phil
Kevin
Walter
April
Samuel
Mark
Steve
Lee
Jason
Bobby
Shawn
Martin
Timothy
The Teacher

Les 10 premiers sont "sympas" les suivants sont "mauvais" dont des criminels. Le dernier est une sorte de fusion de tous...

Chaque personnage a accès au "spot". Quand le personnage est "éclairé" c'est à lui que vous parlez...

Chaque personnage a un rôle particulier et une interaction avec les autres.

Bref, tout un monde là haut...

Posté le

android

(108)

Répondre

Et nous aurons droit à son adaptation au cinéma (l'année prochaine je crois) avec Di Caprio dans le rôle principal :)

Posté le

android

(25)

Répondre

Ça doit être horrible de gérer ce genre de cas ... j'imagine qu'il a terminé interné !

Posté le

android

(5)

Répondre