Une tentative de record pour la bonne cause tourna au drame

Proposé par
le
dans

En 1986, une association à but non lucratif tenta de battre un record en lâchant à Cleveland 1,5 million de ballons gonflés à l'hélium, pour une œuvre caritative. Contrairement à l'effet escompté, ce lâcher de ballons eut des conséquences dramatiques, car le vent ramena les ballons sur la ville : il entraina indirectement 2 morts (car cela gêna les recherches d'un bateau en train de couler), coûta des millions de dollars en procès et eut un impact sur les habitants, causant de sévères maux de tête.


Tous les commentaires (106)

a écrit : Et la maison qu'ils avaient accroché au bout qu'est elle devenue?
Et ne me dites pas que c'est pas possible, je l'ai vu dans un Disney! :D
Ce n'est pas possible, c'est dans un Pixar ;-)

Posté le

android

(47)

Répondre

a écrit : C'est surtout pour l'environnement que ça pose problème non? 1.5millions de sacs plastiques jetés à la nature Absolument, ça pose un réel problème... Pour de l'hélium, je ne pense pas que ça soit du plastique (plutôt une forme d'alu), mais c'est pareil : des années avant leurs destructions "naturelles".
En France aujourd'hui, un lâcher de ballons (y compris dans un jardin pour l'anniversaire d'un gamin) doit faire l'objet d'une déclaration et d'une autorisation (du maire). Les fabriquant l'ont bien compris, qui vendent des produits bio-dégradables.

Les questions d'environnement...en 1986...je sais pas si c'était au cœur des débats...

a écrit : Cela partait pourtant d'une bonne intention...Pas de chance! Ça me fait penser au prêtre brésilien qui avait tenté de battre le record du plus long vol accroché à des ballon gonflés à l'hélium .... cela partait d'une bonne intention aussi, je cite de "ladepeche.fr" :

"L'exploit du père De Carli était destinée à figurer dans le livre des records, le Guiness Book, pour recueillir des fonds pour la construction d'une maison de retraite pour des routiers, à l'initiative de la Pastorale des Routes qui fournit une aide spirituelle aux chauffeurs de poids lourds qui passent quotidiennement à Paranagua, l'un des principaux ports du Brésil"

Le pauvre partis avec de mauvaises conditions météorologiques et ne sachant pas utiliser son gps à été retrouvé mort 3 mois plus tards ^^

Posté le

android

(29)

Répondre

a écrit : C'est surtout pour l'environnement que ça pose problème non? 1.5millions de sacs plastiques jetés à la nature 2 personnes mortes mais oui, l'environnement ça me paraît vraiment important pour le coup.

Devant le juge tout ce qu'ils avaient à dire c'était "Ouais mais c'était stylé", pas étonnant qu'ils aient payé si cher

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : Absolument, ça pose un réel problème... Pour de l'hélium, je ne pense pas que ça soit du plastique (plutôt une forme d'alu), mais c'est pareil : des années avant leurs destructions "naturelles".
En France aujourd'hui, un lâcher de ballons (y compris dans un jardin pour l'anniver
saire d'un gamin) doit faire l'objet d'une déclaration et d'une autorisation (du maire). Les fabriquant l'ont bien compris, qui vendent des produits bio-dégradables. Afficher tout
Ballons en polyester aluminisé (mylar) long à se dégrader. La fabrication de l'hélium est très énergivore. Juste retour de bâton pour des sali—tout

Posté le

android

(10)

Répondre

a écrit : J'ai juste une question : d'où viennent les maux de tête? Du gaz relâché? Ça fait deux questions !

Posté le

android

(26)

Répondre

a écrit : J'ai juste une question : d'où viennent les maux de tête? Du gaz relâché? C'est le bruit de l'explosion qui a donné mal au crâne aux habitant de la ville !

Non je déconne, c'est probablement l'hélium qui en est la cause.
Ceci dit, je ne sais pas comment le gaz est redescendu sur la ville s'il est plus léger que l'air.
Quelqu'un a une explication ?

Honteux de faire ça déjà que l'hélium est une ressource limitée ne pas penser aux paramètres du climat etc

Posté le

android

(1)

Répondre

a écrit : C'est surtout pour l'environnement que ça pose problème non? 1.5millions de sacs plastiques jetés à la nature Comme les ballons sont plus légers que l'air, ils montent dans le ciel jusqu'à être désintégrés par la couche d'ozone, donc à moins qu'ils crèvent pour une raison X avant de l'atteindre ils ne devraient pas retomber

a écrit : Il faut savoir qu'aujourd'hui les USA sont en pénurie d'hélium, ce qui pose un gros problème car il s'agit du plus gros consommateurs mondial. Pour que leur anniversaires ne soient pas gâchés par cette pénurie, ils ont maintenant recours à des stratagèmes assez ridicules, ils accrochent leurs ballons à des tiges de fer pour leur donner l'air de flotter en l'air! Afficher tout le problème, c'est que l'hélium n'est pas seulement utilisé pour les lâchés de ballons ou pour faire flotter les ballons d'anniversaires, mais surtout utilisé dans la recherche scientifique et spatiale, dans les hôpitaux... Ce serait peut être pas mal d'y penser avant de gaspiller ce gaz rare en lâchés de ballons inutiles et polluants.

a écrit : C'est surtout pour l'environnement que ça pose problème non? 1.5millions de sacs plastiques jetés à la nature c est de l helium, je pense que leur objectif etait tout simplement que ces ballons quittent l atmosphères terrestres et non pas qu'ils s'éparpillent partout dans la nature

a écrit : Comme les ballons sont plus légers que l'air, ils montent dans le ciel jusqu'à être désintégrés par la couche d'ozone, donc à moins qu'ils crèvent pour une raison X avant de l'atteindre ils ne devraient pas retomber Ben en montagne je trouve très souvent des ballons qui ne sont pas du tout désintégrés. Je pense que c'est bien plus rare ceux qui arrivent jusqu'à la couche d'ozone que ceux qui rencontre un obstacle et finisse par polluer quelque part sur terre... J'ai toujours renvoyer la carte quand l'adresse était lisible, mais jamais personne ne m'a répondu.

Posté le

android

(23)

Répondre

Et ils étaient entreposés où en attendant tous ces ballons ? ^^

a écrit : Et ils finissent où ces balons ? Je serais bien tenté de te répondre en 3 mots, mais ça ne serait pas politiquement correcte ...